Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 François Ozon

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 22:47

Queenie a écrit:
Le Refuge.
Il est balèze quand même. Même si je préfèrerais toujours ses films "déjantés" comme Sitcom ou Huit femmes.

Un joli film triste. Nuageux mais avec de réchauffantes éclaircies (je pourrais me reconvertir en miss Météo je sais).

Entièrement d'accord avec ce que tu en dis. Merci de m'avoir convaincu d'aller le voir. J'hésitais et j'aurais eu tort. Si ce n'est pas forcément un grand film c'est en tout cas un des films dOzon que je préfère.

C'est une toute petite histoire, ténue et fragile, mais qui a une certaine magie. Ce que j'aime chez Ozon c'est cette faculté qu'il a de toucher un large public tout en diffusant subtilement des messages et des images qui dérangent habituellement et qui semblent aller de soi à travers son regard. Une sorte de transgression douce. Il abolit les frontières et les a priori qui délimitent d'habitude ce que le spectateur accepte ou rejette. Il aime ces territoires frontières et ces zones floues où les certitudes vacillent. Ici un garçon ouvertement homosexuel fait l'amour avec une jeune femme enceinte qui elle même accepte de suivre une sorte de dragueur improbable dans sa chambre avec vue sur mer. Et il arrive ce qu'on n'attend pas. Pas d'abandon sordide ou de violence, juste un moment d'apaisement avec un inconnu qui est lui-même touché par ce qu'on attend de lui. Tous ces moments ont une douceur, une simplicité qui apaisent cette jeune femme qui souffre.

Et finalement ce qui dérange n'est plus ce qui est supposé être dérangeant mais ce qui est du côté de la norme. Cette femme qui agresse Isabelle Carré sur la plage, notamment, en lui renvoyant des jugements si répandus sur la maternité et qui vont l'affecter plus qu'elle ne le voudrait. Le regard de la mère du compagnon sur sa toxicomanie et sur ce qui est déjà envisagé comme son irresponsabilité potentielle. Et tout cela la condamne.

Et puis Ozon nous offre cette séquence finale magnifique. Ce garçon qui tient cet enfant dans ses bras. Ce pourrait être banal mais Ozon donne à travers le regard d'Isabelle Carré une légitimité évidente à cette paternité inattendue. Et à l'heure où l'homoparentalité est encore un sujet qui déclenche des foudres, ce dernier plan lumineux est une bouffée d'oxygène jubilatoire.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alexandra
Envolée postale


Messages : 137
Inscription le : 14/01/2010
Age : 47
Localisation : saone et loire

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 23:49

Je suis ravie de découvrir ce fil.j'aime beaucoup le cinéma d'ozon..sa façon de filmer la vie..de faire ressentir les choses simples et fortes de la vie..J'avais beaucoup aimé "cinq fois deux" peut etre passé un peu inaperçu...en tout cas autour de moi personne ne partageait mon gout pour Francois Ozon..merci pour ce fil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alexandra
Envolée postale


Messages : 137
Inscription le : 14/01/2010
Age : 47
Localisation : saone et loire

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeMer 3 Fév 2010 - 23:56

ET vous en parlez tellement bien...que rajouter de plus si ce n'est que bien entendu j'irais voir "Le refuge" grace à vos commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Fév 2010 - 10:03

Marko a écrit:
[...]


Et finalement ce qui dérange n'est plus ce qui est supposé être dérangeant mais ce qui est du côté de la norme. Cette femme qui agresse Isabelle Carré sur la plage, notamment, en lui renvoyant des jugements si répandus sur la maternité et qui vont l'affecter plus qu'elle ne le voudrait. Le regard de la mère du compagnon sur sa toxicomanie et sur ce qui est déjà envisagé comme son irresponsabilité potentielle. Et tout cela la condamne.

'Tain ! Je leur aurais bien claqué le beignet à celles-là !

Citation :
[...]Et puis Ozon nous offre cette séquence finale magnifique. Ce garçon qui tient cet enfant dans ses bras. Ce pourrait être banal mais Ozon donne à travers le regard d'Isabelle Carré une légitimité évidente à cette paternité inattendue. Et à l'heure où l'homoparentalité est encore un sujet qui déclenche des foudres, ce dernier plan lumineux est une bouffée d'oxygène jubilatoire.

Y'avait pas déjà une scène similaire dans Le temps qui reste ? En tout cas, cette image m'est familière de je ne sais où...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Fév 2010 - 10:04

alexandra a écrit:
Je suis ravie de découvrir ce fil.j'aime beaucoup le cinéma d'ozon..sa façon de filmer la vie..de faire ressentir les choses simples et fortes de la vie..J'avais beaucoup aimé "cinq fois deux" peut etre passé un peu inaperçu...en tout cas autour de moi personne ne partageait mon gout pour Francois Ozon..merci pour ce fil

Ah tiens... 5x2, je l'avais oublié celui la. Il était pas mal... surtout pour tous les gens choqués qui sortaient de la salle dès les 15 premières minutes!

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Fév 2010 - 10:52

Queenie a écrit:

Y'avait pas déjà une scène similaire dans Le temps qui reste ? En tout cas, cette image m'est familière de je ne sais où...

Si, c'est une image récurrente chez lui dès ses courts métrages mais dans "Le Refuge" il lui assigne clairement une paternité et une responsabilité. Peut-être d'ailleurs parce qu'au delà de ses qualités humaines, Paul a révélé à sa belle-soeur qu'il était adopté... Toute l'histoire tourne autour du ventre d'Isabelle Carré, de la maternité, et le refuge c'est autant la maison que ce ventre maternel auquel elle aimerait elle-même retourner (l'image avec le dragueur est explicite). Elle dit qu'elle doit grandir avant d'être prête alors que Paul est libre parce que le cordon est coupé depuis longtemps et qu'il n'a finalement pas grand chose à voir avec la famille de Louis. Enfin c'est comme ça que je le vois. Il y a plein de choses intéressantes en sous-texte dans ce film.

5x2 j'aime beaucoup aussi.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale
Orientale

Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 66
Localisation : Syldavie

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Fév 2010 - 12:53

Je sais qu'en 10 ans Francois Ozon s'est bien tnstalle dans le cinema francais contemporain et pour cause!
Je n'ai pas la chance de voir ses films sur les cinemas dans mon pays, il n'y a que deux qui sont passes. Le 1er, c'etait "8 femmes" et personne )a part moi Wink ) ne l'a aime. On n'a pas remarque la maniere d'un realisateur talentueux et on se posait la question pourquoi "les grandeurs" du cinema de nos jours jouent dans un film aussi ininteressant comme sujet.
Puis, j'ai vu Swimming pool avec Charlotte Rampling et la, je suis devenue son admiratrice. Quels portraits psychologiques, ceux de Sarah et Julie! Comme si entre elles se deroulait un jeu monstrueux, sinsitre. Fr. Ozon s'appuie beaucoup sur la sexualite (dans ce film) et cela m'a plu aussi. Le sexe y avait le charme d'un fruit pas bien mur. Je trouve cela meme romantique.
Pourtant, Ozon n'est pas un sentimental du tout, il arrive meme a une cruaute raffinee bien dissimulee avec une mollecule de sadisme psychologique.
L'esprit de ce film idem d'Ozon, je le vois tres moderne.
Ozon me rappelle Almodovar, il idealise les femmes et a sa maniere de les filmer avec une camera avide.
J'attends le film suivant de Fr. Ozon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Fév 2010 - 12:54

J'aime vraiment cette sensation toute douce qu'il me laisse en tout cas.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alexandra
Envolée postale


Messages : 137
Inscription le : 14/01/2010
Age : 47
Localisation : saone et loire

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 4 Fév 2010 - 18:22

Pour "cinq fois deux" j'avais beaucoup aimé aussi la BO de Paolo conte"sparring Partner"mais j'ai toujours mon probleme de lien...à l'aide...(faut que j'etudie le lien ce week end jemetate )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeJeu 11 Nov 2010 - 0:16

François Ozon - Page 4 Affich12

Ozon a repris la trame de la pièce de théâtre en s'amusant du kitsch de l'histoire, de l'époque, et des situations, mais aussi en adaptant les dialogues pour leur donner une légère actualité politique qui fait mouche. C'est rigolo sans être à mourir de rire (Deneuve est pas mal mais n'a pas le peps et la force comique de Jacqueline Maillan). ça fonctionne plutôt bien grâce à cette galerie d'acteurs épatants qui font un concours de cabotinage. Luchini est inégal et Depardieu m'a étonné dans ce rôle de vieux routard communiste idéaliste et amoureux transi. Il est touchant et semble vraiment dans le film cette fois. Judith Godreche et Karin Viard sont impeccables. On passe un bon moment et le film va bien marcher à coup sûr!

François Ozon - Page 4 Potich10



_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Potiche   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 12:29

François Ozon - Page 4 Affich12

Un poil déçue par ce film.
Alors que le début est franchement poilant... petit à petit le film donne l'impression de se refermer sur lui-même et de rester gentiment sur ses rails.

Les pointes visant l'actualité politique et libérale actuelles sont trop importantes, un peu c'est bien, trop ça vire au "trop" (parce que ce film est un divertissement, que les réflexions sont franchement faciles, et qu'à la fin, j'avais juste envie de me marrer, pas qu'on me fasse la leçon). Le film monte crescendo dans le parallélisme avec notre époque (et Deneuve en Ségolène ça donne vraiment envie de soupirer à mort).

J'aurais préféré qu'il reste concentré sur cette explosion de famille, de places, et sur les bouleversements qu'ils rencontrent.

Restent que les acteurs sont bons dans leurs rôles too much. Et, comme Marko, je souligne la prestation très juste de Depardieu (pourtant j'ai généralement envie de lui claquer le beignet).
ce qui m'a fait le plus rire tout en me touchant beaucoup : ce sont les histoires de qui est l'enfant de qui, qui est encore amoureux de qui (ah et la tirade de nymphomanie de Deneuve est désopilante).

De bons moments, mais on est loin du Fucking Bingo.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 21:38

Queenie a écrit:
Le film monte crescendo dans le parallélisme avec notre époque (et Deneuve en Ségolène ça donne vraiment envie de soupirer à mort).

C'est un peu démonstratif c'est vrai mais ça donne droit à un final qui m'a bien amusé. "Je suis votre maman à tous" et la chanson de Jean Ferrat "C'est beau la vie... " par Catherine Deneuve! rire


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeLun 15 Nov 2010 - 22:48

Marko a écrit:
François Ozon - Page 4 Affich12

Bien, mais pas la tranche de rigolade promise par la bande-annonce. Avec Ozon, la pièce de Barillet et Grédy, devient du boulevard ... périphérique. Il y a la patte du réalisateur qui change un peu la donne et transforme la farce en satire. La trame générale est cependant conservée, une vraie machine de guerre en terme de divertissement, dont le seul défaut est son côté mécanique, bien huilée, c'est entendu, mais on devine les rouages. Le côté feuilletonesque de l'affaire rappelle Sitcom, mais dans ce film-la, Ozon jouait la provocation, il s'est assagi depuis, normal, c'est un réalisateur installé désormais, qui tourne à la cadence d'un Woody Allen.

Potiche se situe donc en 1977, au coeur des années Giscard, avec une décoration qui peut sembler kitsch (nostalgique pour les plus âgés) mais elle est assez réaliste, y compris avec ses improbables motifs de papier peint. Les coiffures à la Farah Fawcett, les pulls-overs à losanges, Michèle Torr et Il était une fois en fond sonore, c'est mieux qu'une reconstitution. On y est.

Comme d'habitude, Ozon se révèle un formidable directeur d'acteurs. Le jeu de Luchini peut agacer, mais il lui a été demandé d'en faire trop, fallait pas lui dire deux fois. Bouffon, d'accord, mais sans modération, c'est voulu, et son interprétation sert de contrepoint à ses petits camarades. Ce qui est intéressant, c'est que son personnage, comme tous les autres, évolue tout au long du film. Au final, il n'est plus le patron cynique et arrogant du début. Même cas de figure pour Viard, Renier ou Godrèche. C'est encore plus vrai pour Depardieu, on a retrouvé le grand Gérard, et évidemment pour Deneuve, une Potiche qui a jeté le vase mais pas les fleurs qui sont dedans.

Malin, Ozon, qui joue avec la mythologie du couple du Dernier métro, qui a vieilli, soit, mais qui garde une complicité qui est aussi dans la mémoire vive des cinéphiles. Catherine Deneuve ? Elle n'a pas la vis comica de Maillan et ne cherche pas à rivaliser sur ce plan-là. Admirez l'artiste, la finesse de sa composition est un régal, aussi crédible en bobonne qu'en nymphomane repentie ou en femme politique d'avenir. Il l'aime sa Catherine, Ozon, et cet amour transparait clairement sur la pellicule.

Comme toujours chez Ozon, il y a de nombreuses lectures possibles. Tout le monde aura relevé les ressemblances voulues avec notre époque, c'est parfois surligné, d'ailleurs. En ce sens, il s'agit aussi d'un film politique, utopiste, jusqu'à sa conclusion culottée et irrésistible. "C'est beau la vie", chante Deneuve, reprenant Ferrat. Au début, la même fredonnait du Michèle Torr. Sacrée progression, non ? Manière de dire que rien n'est figé et que toute société est amenée à muter. Pour le meilleur ou pour le pire. Manifestement, le cinéaste a choisi son camp.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeLun 15 Nov 2010 - 23:14

traversay a écrit:
Catherine Deneuve ? Elle n'a pas la vis comica de Maillan et ne cherche pas à rivaliser sur ce plan-là. Admirez l'artiste, la finesse de sa composition est un régal, aussi crédible en bobonne qu'en nymphomane repentie ou en femme politique d'avenir. Il l'aime sa Catherine, Ozon, et cet amour transparait clairement sur la pellicule.

Un peu indulgent avec la Deneuve! Je la trouve souvent artificielle et à côté. Je ne crois jamais à ses personnages. Mais avec elle ça passe ou ça casse.. et ici elle s'en sort pas si mal d'autant que tous les personnages sont volontairement stéréotypés.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitimeMar 16 Nov 2010 - 9:32

Moi aussi j'ai du mal avec Deneuve, mais dans tous ses rôles. Alors je me suis habituée à son jeu étrange. Elle semble toujours un peu à côté.



Certes ça montre l'évolution d'une femme (qui passe de Torr à Ferrat), mais... si seulement y'avait pas tout ce surlignage avec aujourd'hui...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




François Ozon - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: François Ozon   François Ozon - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
François Ozon
Revenir en haut 
Page 4 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac
» Frédéric François
» BON ANNIVERSAIRE FRANÇOISE dite ZAWIYA
» Le Havre - Rue Catinat > François Mazeline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: