Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le livre en crise?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Le livre en crise?   Jeu 22 Mar 2007 - 15:40

Confrontés aux nouvelles technologies, le livre serait en crise, l'écrit en déclin, les lecteurs de moins en moins nombreux...
Un scénario pessimiste qui ne semble pourtant pas justifié.

Un malade imaginaire (article très intéressant de Télérama cette semaine; il est illustré par de nombreux tableaux que nousavons ici sur le fillectrices/lecteurs):

http://www.telerama.fr/livres/M0703191503393.html

Nous, nous sommes continuellement au chevet du "malade"!...
- gros lecteurs: plus de 12 livres par an.
- très gros lecteurs: plusde 25 livres par an.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Jeu 22 Mar 2007 - 18:54

coline a écrit:
Nous, nous sommes continuellement au chevet du "malade"!...
- gros lecteurs: plus de 12 livres par an.
- très gros lecteurs: plusde 25 livres par an.

Je suis surprise , je me rends compte que nous sommes pour la plupart ici(et moi-même donc ) de "très gros lecteurs " ...mais la barre des 25 /an me parait assez basse pour être qualifiés de très gros ,non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Jeu 22 Mar 2007 - 19:02

aérial a écrit:
...mais la barre des 25 /an me parait assez basse pour être qualifiés de très gros ,non ?

Il faut croire que c'est assez exceptionnel pour que 25 livres par an puissent faire de nous de très gros lecteurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Jeu 22 Mar 2007 - 19:37

Les 25 livres lus par an, Coline, c'est sans doute une moyenne (Ah! Statistiques & sondages, quelle horreur!) en regard de ceux qui comme toi en lisent des valises entières et ceux qui n'en liront qu'un seul? Cela voudrait dire que le "fossé" se creuse entre lecteurs et non lecteurs?
Merci pour ce lien Coline, pour une fois je lirai mon Télérama sans prendre de retard!
Je reprends certains extraits de l'article et je pose parallèlement mes questions :
Citation :
"Les enquêtes statistiques sur les pratiques culturelles des Français semblent révéler un inexorable effritement de la lecture, mesurable notamment au nombre sans cesse décroissant de gros lecteurs (définis comme lisant plus de 12 livres par an) et de très gros lecteurs (plus de 25 livres par an) – ces derniers étaient 22 % en 1973, 17 % en 1989, 13 % en 2003."
- Encore faut-il préciser de quelles enquêtes il s’agit car, selon les statistiques établies chaque année par la Direction du livre et de la lecture, les bibliothèques depuis les années 80 n’ont pas cessé de voir leur taux de fréquentation augmenter. La revue Livre-hebdo annonçait récemment que leur prêt avait même doublé depuis 1989. Mais je reconnais que les supports s'y étant multipliés depuis les années 2000, les emprunteurs mettent dans leur panier autant de documents sonores, cd-rom, dvd, que de livres. Et que certains aussi viennent emprunter uniquement d’autres documents que ceux sur papier. Là, c'est aux bibliothèques d'offrir la diversité attendue par l'utilisateur, c'est une question de budget, de politique d'acquisition, et ça ne doit pas être facile de séshabiller Pierre pour habiller Paul!
- Je ne suis pas certaine qu’on lise moins, mais plutôt que le profil du lecteur s’est modifié, et qu’il ne lit plus la même chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Jeu 22 Mar 2007 - 19:40

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Jeu 22 Mar 2007 - 19:55

Citation :
"Les travaux du chercheur italien Armando Petrucci, dans Histoire de la lecture dans le monde occidental, constatent une perte radicale d’influence du livre et de l’écrit auprès des jeunes générations. Sa thèse : les sociétés occidentales ont choisi, pendant des siècles, d’utiliser la lecture comme « le meilleur véhicule de diffusion des valeurs et des idéologies. (…) aujourd’hui c’est : je lis ce que je veux », note Armando Petrucci. Et on pourrait ajouter même : « Je lis si je veux », car la lecture et le livre ne sont effectivement plus les uniques instruments de connaissance et de divertissement à disposition : « Dans le monde entier, la formation et l’information des masses, dévolues pendant des siècles à l’imprimé, donc à l’acte de lire, sont passées aux moyens audiovisuels, à l’écoute et à la vision ».
- Les bibliothécaires constatent aussi actuellement que le prêt des romans, et de la fiction en générale, n’a pas diminué, et que la demande des lecteurs va dans ce sens, tandis que c’est le documentaire qui est en perte de vitesse.
Je pense qu’on peut l’expliquer par le fait que la documentation, immédiate, consultable, est trouvable sur le net (santé, médecine, sciences sociales, histoire…). Les sites en lignes sont multiples. Mais si chacun y trouve son compte à travers de nouveaux comportements culturels, je me demande si chacun est apte à trouver, d’un clic googuelisé, la réponse la plus pertinente à sa question, son intéret. La pertinence des réponses apportées par les moteurs de recherche n’étant pas sous le clavier de tout un chacun.
Les valeurs & idéologies? En ce moment, on voit bien que les forums des présidentiables apportent des réponses aux citoyens en quête d'opinion ou en besoin d'expression...

Quant au : "je lis si je veux", concernant les plus jeunes, pour moi cela va plutôt ds le sens de la surdose d'images, des jeux virtuels, et d'un mode d'éducation et d'enseignement où le TEXTE est banalisé, où l'orthographe a été simplifiée, où la grammaire n'a plus court. > je serais curieuse que les sondages nous donnent aussi des chiffres en fonction de l'âge!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Lou
Posteur en quête


Messages : 96
Inscription le : 02/03/2007
Age : 34
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 9:56

C'est amusant cette moyenne.
Ces dernières années je peine à lire mes cinquante livres par an en raison de mes études, et j'ai le sentiment de lire assez peu. Quand je lis un livre par semaine, ce qui est souvent le cas, j'éprouve beaucoup de regrets et je me dis que je ne lis rien !
En même temps parmi mes amis, notamment des personnes faisant des études plus littéraires (anglais, arts et spectacles), très peu lisent plus de 5 ou 6 livres par an (sauf cette année, CAPES oblige !).

Personnellement je trouve que les gens lisent finalement pas mal. ça me frappe surtout depuis que je suis à Paris. Dans le metro, je ne sais pas combien de lecteurs je vois tous les jours. Bien sûr, on voit surtout des livres détente, pas trop fouillés, mais je pense que l'essentiel c'est plutôt le fait que tous ces gens lisent, aiment la lecture... je trouve tout ça très positif.

Je me demande s'il n'y a pas non plus un écart par région ou plutôt par ville, car je suppose qu'on lit plus là où on trouve plus de livres nous intéressant. Je viens d'une petite ville où la bibliothèque est vraiment nulle et nous n'avions que la maison de la presse pour trouver nos lectures. Depuis un an, une chouette petite librairie s'est ouverte, mais lorsque j'habitais encore là-bas je lisais beaucoup moins par moment car les tentations étaient bien moins nombreuses que maintenant ! cyclops
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myloubook.hautetfort.com
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 10:27

coline a écrit:
aérial a écrit:
...mais la barre des 25 /an me parait assez basse pour être qualifiés de très gros ,non ?

Il faut croire que c'est assez exceptionnel pour que 25 livres par an puissent faire de nous de très gros lecteurs...

Shocked On croit rêver si 25 livres par an ( soit en moyenne un livre lu en deux semaines) font de très gros lecteurs. Que sommes nous alors ? Des monstres de foire ? alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 12:16

Babelle a écrit:
Cela voudrait dire que le "fossé" se creuse entre lecteurs et non lecteurs?

C'est vraiment là que se situe le problème je crois...
Il y a cette minorité de dévoreurs de livres à laquelle nous appartenons: c'est une constation réaliste, je n'en tire aucune vanité...Et puis il y a l'immense majorité de tous les autres qui trouvent mille choses plus intéressantes à faire que de lire...
Et on peut le comprendre.
Dans mon enfance, il n'y avait pas autant de sollicitations pour les loisirs et la plupart des gamins consacraient au moins un peu temps à la lecture. Et cela n'a pas donné non plus que des lecteurs adultes voraces.
Aujourd'hui, c'est fou tout ce qui est possible pour les loisirs...La lecture n'étant qu'une possibilité (exigeante!) parmi tant d'autres...Ne s'y adonnent queceux qui sont vraiment "mordus" comme nous le sommes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 12:20

Babelle a écrit:
les bibliothèques depuis les années 80 n’ont pas cessé de voir leur taux de fréquentation augmenter. La revue Livre-hebdo annonçait récemment que leur prêt avait même doublé depuis 1989. Mais je reconnais que les supports s'y étant multipliés depuis les années 2000, les emprunteurs mettent dans leur panier autant de documents sonores, cd-rom, dvd, que de livres. Et que certains aussi viennent emprunter uniquement d’autres documents que ceux sur papier. Là, c'est aux bibliothèques d'offrir la diversité attendue par l'utilisateur, c'est une question de budget, de politique d'acquisition, et ça ne doit pas être facile de séshabiller Pierre pour habiller Paul!

Les produits culturels (coûteux tout de même!) sont effectivement de plus en plus nombreux, et il est intéressant que tu soulignes cette façon de fréquenter et utiliser désormais les bibliothèques...devenues des médiathèques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 12:30

Lou a écrit:
Ces dernières années je peine à lire mes cinquante livres par an en raison de mes études, et j'ai le sentiment de lire assez peu. Quand je lis un livre par semaine, ce qui est souvent le cas, j'éprouve beaucoup de regrets et je me dis que je ne lis rien !

Ce que tu dis a quelque chose de très rassurant pour la littérature...

Je n'arrive pas à être pessimiste sur son avenir. Et je parle bien de littérature...il me semble que ceux qui lisent plus aujourd'hui, lisent aussi mieux...avec plus d'exigence...
Et que le profusion, le déballage de livres sans intérêt auquel nous assistons pour le moment et qui fait perdre un peu les repères et la tête n'aura qu'un temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 12:33

Lou a écrit:

Je me demande s'il n'y a pas non plus un écart par région ou plutôt par ville, car je suppose qu'on lit plus là où on trouve plus de livres nous intéressant. Je viens d'une petite ville où la bibliothèque est vraiment nulle et nous n'avions que la maison de la presse pour trouver nos lectures. Depuis un an, une chouette petite librairie s'est ouverte, mais lorsque j'habitais encore là-bas je lisais beaucoup moins par moment car les tentations étaient bien moins nombreuses que maintenant ! cyclops

cheers vive les petites librairies où le libraire s'engage dans les choix des livres qu'il présente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 12:40

Le Bibliomane a écrit:
[

Shocked On croit rêver si 25 livres par an ( soit en moyenne un livre lu en deux semaines) font de très gros lecteurs. Que sommes nous alors ? Des monstres de foire ? alien

Une espèce en voie de disparition?...
Ou avons nous à jouer un rôle déterminant pour l'avenir de la littérature en clamant haut et fort le bonheur qu'elle nous procure...tout ce qu'elle nous apporte, bien au-delà du simple plaisir de lire (et ce n'est déjà pas rien!)?

Bien sûr, il ne faut pas beaucoup me pousser pour lire, hein... Very Happy ,mais participer à ces échanges avec vous sur ce forum me stimule encore un peu plus et me donne envie de découvrir toujours plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 18:16

-Beaucoup d'étudiants ne peuvent pas lire, n'ont pas le temps pour la lecture découverte et loisir, comme le souligne Lou, normal. Les études sont un temps fort.
Les modes de loisir s'étant multipliés comme le souligne Coline, il est logique de ne pas être accro à la lecture si l'on pratique 15 h de plongée sousmarine par semaine après le boulot, ou si l'on donne de son temps à une association. -Certains cadres dépassant les 45h hebdo s'occuperont plutôt de leurs enfants durant le temps libre.
Ici il n'y a pas un empêchement intellectuel, mais c'est l'activité qui prend le dessus. Souvent ces personnes ont eu par le passé des temps de lecture important, et en auront de nouveaux par la suite.

- Mais la place du "passif" devant l'image, l'échange virtuel, les jeux vidéo depuis la toute petite enfance, voilà qui est préoccupant. Car un tout jeune qui n'a pas de relation avec le livre aujourd'hui n'en aura pas demain non plus. Et une société sans livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Ven 23 Mar 2007 - 18:25

Ces enquêtes sur la lecture devraient s'accompagner aussi de la qualité de lecture (si je peux dire) à travers les réponses. J'ai été parfois effarée de voir sur certains forums des internautes qui étaient persuadés d'être de "bons lecteurs" au nombre de séries qu'ils avaient avalées en "tant de mois"... Et puis la lecture de la presse, c'est important aussi. Certains y passent bcp de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le livre en crise?   Aujourd'hui à 23:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre en crise?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Formations universitaires aux Métiers du livre par diplôme
» Master pro métier du livre de Grenoble 2
» Formations universitaires aux Métiers du livre par région
» master 2 "monde du livre" à aix
» Livre synthétique sur l'art d'écouter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: