Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Anne Laure Bondoux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
grain de sel
Envolée postale
avatar

Messages : 122
Inscription le : 01/03/2007
Localisation : Lyon

MessageSujet: Anne Laure Bondoux   Ven 30 Jan 2009 - 21:24



Pour en savoir un peu plus sur cet auteur allez sur son site



Les larmes de l'assassin

J'ai beaucoup apprécié la sobriété du style de cette histoire qui raconte la relation entre un assassin asocial et un enfant qui se retrouvent à vivre ensemble un peu par hasard. Ces deux êtres perdus et isolés, à force de vivre ensemble, vont finir par tisser des liens d'amour, ce qui ne leur était jamais arrivé auparavant, et ce qui bouleverse leur existence. Ici, contrairement à dans d'autres livres moins réussis, cette sobriété ne veut pas dire que l'auteur nous laisse deviner les sentiments et les motivations des personnages : tout est dit, mais avec finesse, ce qui fait vraiment ressortir la force des sentiments.

Ce livre m'a émue et bouleversée. Le ton, l'histoire, l'écriture est vraie, est juste.....et pourtant, en même temps on est dans le conte, la poésie, l'enchantement.
Les larmes de l'assassin ont coulés sur mes joues également !!
Ne passez pas à coté de ce livre.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoradeslivres.com
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 40
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Anne Laure Bondoux   Lun 2 Fév 2009 - 8:19

J'a lu Pépites, roman pour ado: un vrai coup de coeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
petitepom
Envolée postale
avatar

Messages : 155
Inscription le : 25/06/2012
Age : 51
Localisation : Corrèze

MessageSujet: Re: Anne Laure Bondoux   Jeu 28 Juin 2012 - 15:42

L'autre moitié de moi même
Je ne suis pas trop attirée par les drames et encore moins par les biographies, pourtant quelqu’un sur le net a su me motiver à lire ce livre, car je l’avais réservé à la biblio.

J’ai aimé l’écriture simple et agréable, mais moyennement l’histoire, on est poussé à tourner les pages pour connaître le secret de sa mère mais une fois qu’on le sait, l’intérêt pour la vie et les ressentis de l’auteur m’ont ennuyé.

Quand j’ai lu le résumé du livre, j’ai été attiré par le coté étrange de son « accident », mais j’en attendais autre chose, malgré le coté agréable le la narration, je préfère les histoires romancées et je pense que mon avis mitigé vient de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitepom.wordpress.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anne Laure Bondoux   Dim 1 Juin 2014 - 7:20


Les larmes de l’assassin
Citation :
Présentation de l’éditeur
L'homme et la femme Poloverdo avaient un enfant qui poussait comme le reste sur cette terre, c'est-à-dire pas très bien. Il passait ses journées à courir après les serpents. Il avait de la terre sous les ongles, les oreilles décollées à force d'être rabattues par les rafales de vent, et s'appelait Paolo. Paolo Poloverdo.
C'est lui qui vit venir l'homme, là-bas, sur le chemin, par un jour chaud de janvier. Cette fois-là, ce n'était ni un géologue, ni un marchand de voyages, et encore moins un poète. C'était Angel Allegria. Un truand, un escroc, un assassin.

Quand j’ai découvert Thierry Murat, j’ai vu qu’il avait entre autre fait l’adaptation de ce roman. J’étais tentée par le sujet et tout comme pour les films, j’aime bien découvrir le texte avant les images. C’est ce que j’ai fait !

Et quelle bonne découverte.

Dommage que plus d’un lecteur est dissuadé par le label ‘littérature jeunesse’. En effet, c’est écrit plus ‘léger’, mais les sujets dans ce livre ne le sont pas !

Dès la page deux, on est confronté avec le meurtrier Angel Allegria et son acte infâme du meurtre des parents de Paolo. Comment ces deux-là vont à partir de ce moment cohabiter ensemble  et refaire leur vie, est raconté de façon tout à fait sublime et extraordinaire. Je peux comprendre le succès de ce livre, je n’ai pas pu le poser après les premières pages.

Grand coup de cœur !

Et si un jour vous voulez vous laisser tenter par un roman ‘jeunesse’, tentez d’entrer dans ce monde rude et cruel… qui réchauffe au cours de la lecture tout cœur de lecteur…
où peut-être seulement les cœurs de midinettes  Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Anne Laure Bondoux   Mar 7 Oct 2014 - 19:34


Tant que nous sommes vivants (2014)


La couverture façon théâtre d'ombre m'a attirée vers ce livre pour ado. Et j'ai bien fait !
C'est exactement l'ambiance de ce livre : une histoire à la fois ancrée dans une réalité, mais avec des petits moments qui frôlent le fantastique, comme une réalité déformée, ou modifiée.
Un conte sombre mais sans être obscur. Sur la quête de soi, et l'acceptation de ce que l'on peut être.

Ce serait difficile de résumer l'histoire...
Il y a une histoire d'amour entre une ouvrière et un forgeron, une usine qui explose, des mains forgées dans le fer, de toutes petites personnes à la couleur peu d'endives vivants presque au centre de la Terre, une guerre, une maison construite de guingois au bord d'un lac, un garçon aux chaussures trop grandes, des incompréhensions, du rejet, des secrets, de la tendresse, de la folie, de l'aventure.

C'est une vraie histoire qui se lit avec plaisir, ces fables qui ont une gentille morale sans paraître niaise pour autant.

ça m'a rappelé les ambiances des films de Tim Burton (le côté macabre en moins), lien "évident" avec Edward aux mains d'argent.

Cela dit, ce n'est pas le livre du siècle, qui transportera et restera à jamais gravé dans ma mémoire. Mais il m'a fait passer de bons moments, et il tient assez bien son suspens pour que les pages se tournent vite.
Et les personnages sont vraiment attachants !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anne Laure Bondoux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anne Laure Bondoux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le véritable héritier du trône.
» Nadon, Léonie
» QUENNEVILLE, MARIE-ANNE-LAURE -RAINVILLE
» Anne-Laure Sibon
» Que sont devenus les enfants de Marie Laure Picat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: