Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hwang Sok-yong [Corée]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lafreizh
Envolée postale
avatar

Messages : 110
Inscription le : 26/08/2008
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Hwang Sok-yong [Corée]   Mer 4 Fév 2009 - 21:33



Hwang Sok-yong est né en 1943 en Mandchourie où s'est réfugiée sa famille qui a combattu en Corée contre l'occupation japonaise. Elle revient s'installer à Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, en 1945, puis part à Séoul en 1948 où son père a trouvé du travail. La division de la Corée en 1953 est vécue comme une déchirure par le jeune garçon.

Son oeuvre est marquée très tôt par un engagement politique auprès des plus défavorisés, notamment les ouvriers, par la lutte pour la démocratie et l'unification de la Corée.

Sa participation forcée au corps expéditionnaire coréen au Viêt-Nam, aux côtés des Américains, lui inspirera un de ses grands romans, L'Ombre des armes.

Il participe, volontairement cette fois, au soulèvement populaire de Kwangju, contre la dictature qui envoie l'armée : la répression est sanglante. Lors d'une conférence donnée en 2000, Hwang Sok-yong déclare à propos de cette époque : " J'ai combattu contre la dictature de Park Chung-hu. J'ai travaillé en usine et dans les fermes de Challa, et j'ai pris part aux mouvements de défense de masses populaires partout dans le pays...En 1980, j'ai participé à l'insurrection de Kwangju. J'ai improvisé des drames, rédigé des tracts, composé des chansons, constitué un groupe d'écrivains en révolte contre la dictature, crée une radio clandestine (...)." Plusieurs de ces faits se retrouvent dans Le Vieux jardin et sont relatés par le narrateur principal, O Hyônu.

En 1989, il part en Corée du Nord en tant que représentant des artistes de Corée du Sud, afin de promouvoir les échanges entre les écrivains des deux côtés et crée la revue "Littérature de la réunification". Il est considéré comme un espion par la police de son pays et s'exile à Berlin où il assiste à la chute du mur, comme le principal personnage féminin du roman Le Vieux jardin, la femme peintre, Han Yunhi, qui relate sa vie dans des cahiers que lit son amant libéré après 18 ans de prison.

Après avoir enseigné trois ans à l'université de Long Island, à New-York, Hwang Sok-yong décide de rentrer en Corée du Sud en 1993 : "Un écrivain doit vivre dans le pays de sa langue maternelle" déclare-t-il. Jugé en tant qu'espion, il est condamné à 7 ans de prison, fait plusieurs grèves de la faim, est grâcié en 1998 par le président Kom Dae-jung, réussit à se remettre à écrire.

Il s'intéresse de plus en plus au cinéma, plusieurs de ses oeuvres ont d'ailleurs été adaptées. Il fait partie des écrivains qui ont autant de succès en Corée du Nord qu'en Corée du Sud.

Le Vieux Jardin est un roman d'inspiration autobiographique. C'est le 1er volume de ce que l'auteur appelle sa "trilogie du XXème siècle", le 2ème étant L'Invité et le 3ème Sim Ch'ông (pas encore traduit). Dans la postface, l'auteur l'évoque ainsi :
"Au lieu de m'efforcer de dépouiller les phrases de tout sentiment, j'avais envie de m'ouvrir, simplement. (...) au cours d'une promenade où l'on tournait en rond dans un espace étroit et ceint de murs, j'ai pensé à la légende de wulingyuan et à celle de Shangri-La et le titre "Le Vieux jardin" m'est venu. L'utopie, cette île introuvable. En me rappelant les jours passés en compagnie de mes camarades, j'ai ressenti le besoin de rapporter ce que nous avions vécu, non les idées abstraites sur l'avenir et les prophéties, mais le processus concret qui avait introduit des changements dans la réalité. Je voulais faire voir le monde à travers le prisme des jours vécus par des individus ordinaires et fragiles pris dans un tourbillon et non pas à travers l'époque ou l'histoire. Pour parler comme Ernst Bloch, Le Vieux Jardin serait le portrait d'une génération qui a poursuivi le rêve d'une vie meilleure."

Un dernier extrait de ce roman où alternent deux voix émouvantes et singulières, celle du résistant politique et celle de l'amante, "Toi au-dedans et moi au-dehors" :
" Dans le centre de détention provisoire, la promenade se faisait dans une structure circulaire cloisonnée construite selon le modèle du panoptique de Bentham. Elle était conçue de sorte que chaque détenu pouvait être surveillé, sans que lui-même puisse voir les autres.(...) Je pouvais entendre certains prisonniers soliloquer en envoyant un ballon contre le mur. D'autres tournaient en rond tout en comptant (...) J'avais mes petites distractions à cette époque-là, grâce aux plantes et aux fourmis. Au printemps et en été, des herbes et des petites fleurs poussaient à la base du mur en ciment. La plupart du temps, c'étaient des pissenlits, des laiterons ou des violettes. Je mettais de l'eau dans un pack de lait vide et j'arrosais les plus jolies pousses. Les mauvaises herbes, je les arrachais par poignées et je m'en servais pour écrire sur les parois."


Dernière édition par Lafreizh le Ven 6 Fév 2009 - 19:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Mer 4 Fév 2009 - 21:50

Very Happy Merci pour ce fil,

j'ai fait la découverte de cet auteur avec:


Monsieur Han
Citation :
Présentation de l'éditeur
Lorsque Monsieur Han décède, ses voisins ne savent rien de la vie de ce vieillard discret. Et pourtant il porte en lui toute l'histoire récente de la Corée. Jadis, cet homme était médecin à Pyongyang, dans le Nord. Puis la terreur communiste s'en empare et il se voit contraint à l'exil. Commence une tribulation aussi impitoyable que dérisoire il quitte le Nord, où on l'accuse d'être du Sud, pour aller vers un Sud où on le suspecte d'être un agent du Nord. Comme tous les Coréens, Monsieur Han n'est qu'une âme déchirée, mise en pièces de part et d'autre du 38e parallèle...

Un livre assez court (128 pages) mais qui a des choses à dire.. je me rappelle d'un bon moment de lecture qui m'avait donné envie de découvrir plus de cet auteur.. tu me le rappelle avec avec ce fil.. j'ai déjà noté le titre des livres que tu nous présente Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Mer 4 Fév 2009 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lafreizh
Envolée postale
avatar

Messages : 110
Inscription le : 26/08/2008
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Mer 4 Fév 2009 - 21:59

Et moi je vais essayer de trouver Monsieur Han. Wink Maintenant qu'il est paru en poche, cela ne devrait pas être trop difficile.

J'ai oublié de préciser dans ma présentation que L'Ombre des armes, Le Vieux jardin et L'Invité étaient publiés aux éditions Zulma.


Dernière édition par Lafreizh le Mer 4 Fév 2009 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Mer 4 Fév 2009 - 22:11

Lafreizh a écrit:
publiés aux éditions Zulma.
enthousiaste et tu as bien fait.. une maison d'édition que j'aime bien Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 15:17

Pas mal, Monsieur Han. Mais après l'introduction qui parle de passages de ce livre qui constituent des sommets de la prose coréenne, j'ai eu une légère déception.
Je n'ai pas senti, dans la traduction (mais est-ce traduisible ?) un tel niveau dans l'histoire de la littérature, des passages aussi inoubliables qu'il l'était précisé.
J'en attendais peut-être trop.

Mais des gens très biens, spécialistes de littérature asiatique, portent cet auteur très haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 17:35

eXPie a écrit:
J'en attendais peut-être trop.

Mais des gens très biens, spécialistes de littérature asiatique, portent cet auteur très haut.
je n'avais jamais rien lu de ce pays - et pour mon voyage du monde, il me convenait - mais surtout je voulais continuer de découvrir.. ce que je vais faire avec un des titres dont Lafreizh nous parle..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 18:08

Je viens de noter cet auteur, car j'aime beaucoup la littérature coréenne et j'en ai lu déjà pas mal. Il faut dire qu'étant donné l'histoire de ce pays (et la biographie de cet auteur le confirme), pays et oeuvre sont souvent très lié.

Je suis actuellement en recherche d'autres auteurs coréens, car probablement je vais y aller en automne pour une période prolongé Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 18:50

tom léo a écrit:
Je viens de noter cet auteur, car j'aime beaucoup la littérature coréenne et j'en ai lu déjà pas mal. Il faut dire qu'étant donné l'histoire de ce pays (et la biographie de cet auteur le confirme), pays et oeuvre sont souvent très lié.

Je suis actuellement en recherche d'autres auteurs coréens, car probablement je vais y aller en automne pour une période prolongé Very Happy !

Je puis te recommander Lee Seung-U et sa Vie rêvée des plantes...
le fil est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 19:51

Ah, le Pays du Matin Calme... Tu en as de la chance, Tom Léo (à part pour certains thés en poudre qui donnent un liquide blanc avec des bulles bizarres qui remontent et une odeur de méthane... brrr... il paraît qu'on s'y habitue, ou alors on a cherché à me faire une blague).

Hwang Sok-yong est normalement un auteur considérable, je ne veux pas rajouter de mal sur ce que j'ai dit sur Lee Seung-U ; je crois tout de même qu'on ne peut pas dire qu'ils sont dans la même catégorie.
Lee Seung-U est plus jeune, on va voir ce qu'il va donner.
Rapidement, et sans vouloir trop troller, comme autres écrivains Coréens que j'ai lus (très peu, je préfère largement les Japonais), il y a Oh Jung-Hi (L'âme du vent - bof, il ne m'en reste quasiment rien - La Pierre tombale - qui parle de l'occupation japonaise en Corée : un peu décevant).

Beaucoup plus connu, un écrivain majeur : Yi Sang (1910-1937). Les Ailes. Curieux, assez sinistre, franchement bien. C'est très court.

A part ça : Kim Yong-Ha : la mort à demi-mots. L'histoire d'un spécialiste en suicide qui conseille ses clients sur la méthode qui leur sera la mieux adaptée. C'est contemporain, ça se lit rapidement, ça se veut provocateur, ça l'est un peu, mais on a lu tellement "pire"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Lafreizh
Envolée postale
avatar

Messages : 110
Inscription le : 26/08/2008
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 21:55

Je vais chercher le titre que tu cites, eXPie, de Yi Sang, et voir s'il n'a pas écrit autre chose. Rolling Eyes

Par rapport à ce que tu écris à propos de Monsieur Han de Hwang Sok-yong, je ne peux pas te répondre directement car je ne l'ai pas (encore) lu.
Mais les traducteurs du roman Le Vieux Jardin, et l'auteur lui-même dans la postface du livre, notaient une évolution, à la fois du style, et de la façon d'appréhender les événements.

Je n'aime pas les présentations trop détaillées des livres, et je n'ai pas voulu trop en dire sur Le Vieux Jardin, que j'avais déjà présenté dans "Les Lectures de février". Donc je rajoute juste que ce qui contribue au charme du livre, pour moi, ce n'est pas seulement de découvrir l'histoire et la culture coréennes à travers deux voix très différentes, c'est aussi l'amplitude du roman : plus de vingt années sont couvertes, l'auteur nous promène dans des régions très diverses, de Séoul la grande ville, à des petites villes de campagne ou de montagne, sans oublier des incursions à Berlin et à bord du Transsibérien, plusieurs des personnages secondaires sont particulièrement attachants; l'auteur ne se contente pas de faire parler successivement les deux personnages principaux, mais utilise aussi parfois des lettres, des textes d'autres auteurs, des tableaux (comme ceux de Käthe Kollwitz)...j'ai eu envie de goûter certains plats coréens, j'ai vu certains paysages...
Allez, j'arrête, et je résiste à l'envie de vous donner un dernier extrait : il faut qu'il vous en reste à découvrir ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Jeu 5 Fév 2009 - 22:39

Lafreizh a écrit:
Allez, j'arrête, et je résiste à l'envie de vous donner un dernier extrait : il faut qu'il vous en reste à découvrir ! Wink
Ah.. mais c'est trop beau ce que tu en dis.. miammiam
je vais passer la commande demain

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Hwang   Ven 6 Fév 2009 - 0:18

Ah mais on oublie Kim Yu-Jong auteur de Une averse ! ! !

Je plaisante -mais à peine ! - je n' ai pas lu ce livre...Mais où le chercher ?

A Kim Yu-Jong, Kim Tu-Jong ou Kim Su-Yong... A mon avis il y a d'autres combinaisons ou variantes possibles... Mais ça ne facilite pas les choses ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Ven 6 Fév 2009 - 7:44

bix229 a écrit:
Ah mais on oublie Kim Yu-Jong auteur de Une averse ! ! !
C'est vrai qu'il est très fréquemment cité comme étant un "incontournable".
Ca fait pas mal de temps que je me dis que je vais le lire... et toujours pas, c'est pour ça que je ne l'avais pas mentionné (ouvrage théoriquement disponible dans des "grandes surfaces culturelles, et notamment quelques bibliothèques de la Mairie de Paris, pour les parisiens...).

Lafreizh a écrit:
Je vais chercher le titre que tu cites, eXPie, de Yi Sang, et voir s'il n'a pas écrit autre chose. Rolling Eyes
On trouve au moins un autre recueil de textes en français : Perspective à vol de corneille.

Lafreizh a écrit:
Je n'aime pas les présentations trop détaillées des livres, et je n'ai pas voulu trop en dire sur Le Vieux Jardin
Tu as cent fois raison ! Ne pas en dire trop, ne pas gâcher le plaisir, juste donner envie de lire... ou de ne pas lire si on sent ainsi que ce n'est pas pour soi...
J'avais déjà envie de le lire, Le Vieux Jardin, et là, tu en as rajouté de cette envie... Monsieur Han fait un petit 120 pages de poche, en gros ; Le Vieux Jardin fait un bon 570 pages grand format. Le temps nécessaire à sa lecture n'est pas le même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Lafreizh
Envolée postale
avatar

Messages : 110
Inscription le : 26/08/2008
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Ven 6 Fév 2009 - 19:56

kenavo a écrit:
je vais passer la commande demain

enthousiaste Très bonne décision !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lafreizh
Envolée postale
avatar

Messages : 110
Inscription le : 26/08/2008
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   Ven 6 Fév 2009 - 20:00

eXPie a écrit:

Monsieur Han fait un petit 120 pages de poche, en gros ; Le Vieux Jardin fait un bon 570 pages grand format. Le temps nécessaire à sa lecture n'est pas le même...

Si tu l'apprécies, et j'espère vraiment que ce sera le cas, le volume de lecture sera un avantage. Wink

Je note le nouvel auteur qu'a proposé Bix229. Pour l'instant, je n'ai trouvé aucun livre de ceux que Coline et toi proposiez. Il va falloir attendre la semaine prochaine, que je "monte à la ville". Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hwang Sok-yong [Corée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hwang Sok-yong [Corée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Corée du sud
» Un pétrolier coréen explose
» Corée du Nord
» [Opérations de guerre] GUERRE DE CORÉE - Tome 1
» bataillon français de corée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: