Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Mort à Venise [Opéra]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 18:00

Death in Venice

Mort à Venise [Opéra] 22tomm10

Benjamin Britten
Opera in two acts (17 scenes)
Libretto by Myfanwy Piper
Based on Thomas Mann's novella Der Tod in Venedig




Citation :

Alors que le grand écrivain Gustav von Aschenbach sent se tarir les sources de son imagination et de son inspiration, un étrange voyageur l’incite à gagner le Sud. Il quitte Munich et prend le bateau pour Venise. À son arrivée, il est conduit à un hôtel du Lido par un étrange gondolier: est-ce le lugubre passeur du fleuve des Morts ?…
À l’hôtel, il croise une famille polonaise dont le jeune garçon, Tadzio, le bouleverse par sa beauté parfaite : pour Aschenbach c’est l’âme de la Grèce antique, Tadzio est Apollon ; l’écrivain retrouve son art…
Mais Venise étouffe sous un vent chaud, exhale un air fétide, une épidémie de choléra est aux portes de la cité des doges, la mort rôde. Aschenbach veut quitter la ville. Mais il prend conscience qu’il aime ce jeune garçon avec qui jamais il ne parlera (son rôle — muet — est tenu par un jeune danseur); la présence solaire de Tadzio le retient à Venise…
Epuisé, malade, l’écrivain contemple une dernière fois les jeux des enfants sur la plage. Il s’effondre en murmurant le prénom du jeune garçon — Tadzio — pendant que celui-ci s’éloigne au long du rivage.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 18:00

Ma première expérience opéra – et je savais que je n’avais pas choisi l’accès le plus facile avec Benjamin Britten. Mais l’essai a réussi très bien aime

Le premier quart d’heure j’avais plutôt envie de partir que de rester. Je me demandais pourquoi le bonhomme sur scène était en train de chanter des choses qu’il aurait pu dire plus simplement et on aurait pu retourner à la maison un peu plus tôt !
Et oui – cela s’annonçait pas trop bon – mais au moins donner une chance au premier acte était chose promise.

Et quelle chance ! Quel premier acte !
Tout d’abord les décors ont fait l’effet. Du moment qu’on avait quitté la première scène et von Aschenbach se trouvait sur le bateau pour aller à Venise, je commençais à me sentir à l’aise. J’adorais.
Et du moment qu’on arrive à Venise, la partie est gagnée ! Le jeu avec couleurs, lumière, volants, peu d’accessoires, bien choisis est vraiment époustouflante. On aurait cru voir la mer au fond de la scène.
Malheureusement on ne trouve que très peu sur Internet – et surtout pas de cette mise en scène – mais voilà une photo de mon programme pour donner une idée d’une scène
(et malheureusement ce n’est qu’une des moins fortes – des 17 différentes scènes qui étaient ‘mises’, je pense que j’aurais voulu avoir au moins 15 comme poster géant tellement c’était drunken )
Mort à Venise [Opéra] Op_00710


À partir de ce moment je ne sais pas si c’est une aide de connaître le livre – je pense qu’on peut très bien ‘suivre’ sans avoir le texte en tête. Aussi bien ce qui est chanté par von Aschenbach (quel part pour Ian Bostrigde !!) que ce qui n’est que montré – on suit le héros tragique qui est ‘perdu’ dès le moment qu’il voit Tadzio (Leon Cooke, extra).

Le seul moment du premier acte ou je ne me retrouvais pas était la dernière scène de celui-ci – heureusement j’avais acheté le programme et pouvais trouver les explications Wink
Sur la plage, Aschenbach regarde Tadzio et ses amis concourir dans plusieurs jeux. Ses pensées se tournent vers la Grèce antique : il entend la voix d’Apollon, les jeux d’enfants lui apparaissent comme des mythes et la plage, comme la Grèce socratique. C’est alors que l’écrivain retrouve son inspiration. Tadzio sort gagnant des jeux mais Aschenbach est incapable de le féliciter. En quittant la plage, le garçon sourit à Aschenbach et l’écrivain s’avoue la vérité : « Je - t’aime ».

Mort à Venise [Opéra] Prev2710
Le rêve d’Apollon


Surtout toutes les scènes sur la plage sont impressionnantes – il y avait quand même 65 personnes impliquées dans cette pièce et les voir flâner (ah oui ! oublié – les costumes étaient trop bon – on se croyait être en 1911!!) le long de la ‘mer’ donnait des images à ne pas oublier.

Les danses (jeux) de Tadzio et ses amis ont aussi donné une énergie et dynamique à ce premier acte.


Un deuxième acte qui m’a un peu ‘calmé’.
A mon avis il y a 2 à 3 répétitions qui montraient rien de nouveau et n’ont pas donné vraiment de la continuation.
J’ai surtout trouvé les 2-3 scènes avec Aschenbach qui suivait Tadzio et sa famille et les moments qu’il se torturait de son amour pour lui un peu de trop.
Et j’aime mieux le fil de l’histoire du livre où Aschenbach ne peut pas se décider à quitter Venise à cause de Tadzio – mais où il reste même après le départ de celui-ci – il ne peut plus se décider à se sauver puisque sa source d’inspiration, voire son amour est partie.
Ici Tadzio est présent jusqu’à la dernière scène qui ne donne pas lieu pour ces moments d’hésitation.


Mais tout cela ne diminue pas mon enthousiasme et ma joie d’avoir découvert ce monde à part et qui m’a effrayé toujours un peu jusqu’à présent.
Mon prochain rendez-vous opéra est déjà fixé miammiam



Mort à Venise [Opéra] Op_00810
Autre photo prise de mon programme

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 18:00

La beauté et la vérité

Bonheur sensoriel et confrontation aux perplexités existentielles d'un «triste héros»: Deborah Warner a réussi sa mise en scène du dernier opéra de Britten.

Pierre Bouchet
Le Jeudi 05/02/09


Que nous propose cet opéra de Britten dans sa mise en scène par Deborah Warner? Une incontestable fête des sens! Bien sûr, la musique de Britten est exigeante dans son instabilité tonale, dans son absence de mélodie immédiatement identifiable – on ne chante pas du Britten sous sa douche! Mais la partition de cet ultime opéra ne manque pas d'originalité séductrice. S'y laisser aller, c'est en découvrir les «charmes», les envoûtements.
Britten y a surdimensionné les percussions: dans la fosse, ce ne sont presque que tambours, timbales, gongs, vibraphones, et autres instruments à percuter, confiés à six (!) musiciens, en fait un véritable gamelan balinais, cette «panoplie» qui fascinait Britten. Il y a même une brosse à astiquer qui, frottée sur un tambour, donnera l'illusion d'un moteur de bateau à vapeur! La harpe aussi s'y fait entendre, en accompagnement d'une des plus belles et des plus douloureuses interventions du protagoniste principal.
Les yeux sont également captivés. Grâce aux lumières signifiantes de Jean Kalman, un soleil impitoyable descend sur la lagune ou, matinal, laisse espérer une journée de tous les renouveaux, des personnages s'imposent dans toute leur crue réalité ou, au contraire, dansent comme aux limites du rêve.
Une magnifique maîtrise de la mise en espace des protagonistes réussit à garantir à la fois une réelle fluidité et une réelle nécessité dans l'enchaînement des séquences. D'autant que Britten a eu l'excellente idée, pour dramatiser son propos, de ne garder que deux chanteurs principaux: un ténor pour le triste héros, Aschenbach, et un baryton pour les sept personnages qui jalonnent le chemin de sa «révélation».

Déluge de passion

Tout cela est donc très beau, mais tout cela, et c'est essentiel, ne se limite pas à sa réussite esthétique et renvoie, en l'illustrant scéniquement, aux interrogations de l'œuvre.
Gustav von Ashenbach, un écrivain vieillissant, séjourne à Venise dans l'espoir d'y soigner une grave défaillance de son inspiration, grâce à l'oisiveté d'un séjour à la plage et à une errance sans but dans le labyrinthe des rues de la ville lacustre.
Et voilà que cet homme, qui s'est toujours félicité d'avoir soumis ses désirs au strict contrôle de sa raison, d'avoir fait de cette raison, secondée par une inflexible volonté, le fondement de sa création littéraire, va subir un choc terrible: dans la foule bigarrée qui se bouscule dans son hôtel, il distingue soudain, comme un ange surgi du néant, un frêle adolescent à l'extrême beauté, Tadzio.
Le vieil écrivain, dont les défenses s'effondrent, justifie d'abord intellectuellement son attirance irrépressible. Il appelle à sa rescousse les textes philosophiques qui l'ont nourri, ceux de Nietzsche et de Platon, liant beauté, pensée et vérité, faisant des impressions sensorielles la voie du passage vers des conquêtes intellectuelles, vers la vérité. Mais il lui faudra se rendre à l'évidence, ce qui l'emporte, jusqu'à la mort, c'est le déluge des passions.
Mort à Venise, ce sont trois œuvres majeures: une nouvelle de Thomas Mann (1912); son adaptation cinématographique par Visconti (1971). Et cet opéra (1973), de beauté et de vérité.


source: ICI

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 18:46

Je suis ravie que cela t'a donné envie de continuer à découvrir l'opéra. Benjamin Britten a toujours des livrets très convaincants, enfin qui le sont pour un spectateur actuel, on est très loin des livrets des opéras du XIXem italien, avec tous leurs poncifs et leur côté artificiel. Personnellement j'aime beaucoup, et j'essaie toujours de les voir lorsque j'en ai l'occasion.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 18:52

Je suis vert de l'avoir raté à Bruxelles !! Les photos que tu montres laissent imaginer un spectacle magnifique. En plus Ian Bostridge est idéal pour le rôle.

Tu montres bien qu'on peut avoir des réticences par rapport à l'opéra (surtout du XXe siècle) et y prendre du plaisir! D'autant que Mort à Venise est un opéra moins "facile" que Peter Grimes notamment.

Je vais me consoler en revoyant le DVD d'une autre mise en scène formidable de l'opéra:

Mort à Venise [Opéra] Plee9g10

Merci Kenavo de ta curiosité. Je compte sur toi pour en partager d'autres
Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 19:44

Arabella a écrit:
Personnellement j'aime beaucoup, et j'essaie toujours de les voir lorsque j'en ai l'occasion.
Cette mise en scène est vraiment très réussi..
d'autant plus que je connaissais déjà Deborah Warner - il y a quelques années on avait Jules César avec Ralph Fiennes chez nous - et pour cette pièce elle était aussi la responsable.
Oui, Shakespeare et Britten sont différent, vous avez raison Wink - mais point de vue mise en scène on peut quand même "reconnaître" une personnalité - et celle de Deborah Warner me convient très bien!!

Marko a écrit:
Je suis vert de l'avoir raté à Bruxelles !! Les photos que tu montres laissent imaginer un spectacle magnifique.
ah dommage, j'avais pensé que tu avais vu celle-ci...
je voulais te demander comment tu avais trouvé l'idée de faire les effets avec les gondolieri.. qui étaient aime
ou le choix des volants blancs ou les sublimes couleurs/lumières pour rendre les scènes sur le Lido..
après le spectacle j'avais vraiment l'impression d'avoir eu un séjour près de la mer :heart:

Marko a écrit:
Merci Kenavo de ta curiosité. Je compte sur toi pour en partager d'autres
Very Happy
oh que oui miammiam
on n'est pas trop gaté point de vue programmation - mais du moment qu'il y a quelque chose à voir, je vais tenter ma chance..

conciliabule je ne vous ai pas dis qu'on n'avait pas eu des billets parce que c'était officiellement 'sold out' - puisque beaucoup de gens ont un abonnement et ne profitent pas ou des banques/firmes qui reçoivent des tickets en cadeau et n'envoient personnes, il y a toujours des places qui se libèrent - et ces billets 'last minute' on les paie 25€ et avec un peu de chance, on reçoie une bonne place - on avait de la chance hier soir - balcon à 65€ si on l'aurait acheté semaine dernière swing

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 22:32

Quel plaisir de te voir si enthousiaste Kenavo ! J'aurais bien aimé en être !

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 22:35

kenavo a écrit:

je voulais te demander comment tu avais trouvé l'idée de faire les effets avec les gondolieri.. qui étaient aime
ou le choix des volants blancs ou les sublimes couleurs/lumières pour rendre les scènes sur le Lido..
après le spectacle j'avais vraiment l'impression d'avoir eu un séjour près de la mer :heart:


Comment on fait pour inverser le cours du temps? J'arrive au Luxembourg!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 22:40

Tu donnes envie de tester kenavo! Je n'ai jamais vu d'opéra "pour de vrai" mais tu me donnes envie de me pencher sur la question... attentif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 22:44

Epi a écrit:
Quel plaisir de te voir si enthousiaste Kenavo ! J'aurais bien aimé en être !
Very Happy je le dis et redis - c'est moi qui est la première à être surprise de mon enthousiasme.. mais c'était vraiment un moment extra

Marko a écrit:
Comment on fait pour inverser le cours du temps? J'arrive au Luxembourg!
Comme je voudrais que ce soit possible - il y avait encore de la place à côté de nous Very Happy
Je peux comprendre que de telles -grandes- productions ont leur plan à suivre - mais seulement deux soirs ici étaient absolument insuffisants.. mais bon... il y aura une autre occasion.. Wink

Nathria a écrit:
Tu donnes envie de tester kenavo! Je n'ai jamais vu d'opéra "pour de vrai" mais tu me donnes envie de me pencher sur la question... attentif
aujourd'hui je peux te dire - oui - faut le faire.. c'est trop bon content

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 23:09

Nathria a écrit:
Tu donnes envie de tester kenavo! Je n'ai jamais vu d'opéra "pour de vrai" mais tu me donnes envie de me pencher sur la question... attentif

Tu me donnes envie d'ouvrir un fil pour discuter de la façon dont chacun se représente l'opéra et pour donner envie d'y aller...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 23:14

Marko a écrit:
Tu me donnes envie d'ouvrir un fil pour discuter de la façon dont chacun se représente l'opéra et pour donner envie d'y aller...
miammiam pourquoi il n'y est pas encore Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 23:16

kenavo a écrit:
Marko a écrit:
Tu me donnes envie d'ouvrir un fil pour discuter de la façon dont chacun se représente l'opéra et pour donner envie d'y aller...
miammiam pourquoi il n'y est pas encore Very Happy

5 minutes ça te va? laugh

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeMer 11 Fév 2009 - 23:27

Marko a écrit:
5 minutes ça te va? laugh
Very Happy d'accord..
de toute façon moi je suis maintenant convaincue aime
et en plus.. je vais bientôt partir.. faut dormir de temps en temps.. et en fait.. aussi lire.. ce qui ne m'arrive plus trop souvent Cool

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitimeJeu 12 Fév 2009 - 9:34

Merci Kena, pour ces photos et ton commentaire engageant !

contente que tu aies passé une si agréable soirée.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mort à Venise [Opéra] Empty
MessageSujet: Re: Mort à Venise [Opéra]   Mort à Venise [Opéra] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort à Venise [Opéra]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» FX est mort
» Mort au havre comme torpilleur...
» La mort vient de la plaine.
» le papier ne sera jamais mort...
» Le craquage de la mort de Pookie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: