Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Et si vous alliez à l'opéra?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Et si vous alliez à l'opéra?   Sam 29 Oct 2016 - 23:21

Merci pour tes impressions. La mise en scène de Robert Carsen dans les Contes d'Hoffmann fonctionne très bien à mon avis.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Et si vous alliez à l'opéra?   Sam 29 Oct 2016 - 23:25

Samson et Dalila / Saint-Saëns / Bastille


Adapté d'un sujet tiré de la Bible, cet opéra eu du mal à s'imposer, il ne put être exécuté que 18 ans après que les premières notes ont été écrites. Créé en 1877 à Weimar, grâce à Liszt (qui permit à beaucoup d'oeuvres d'autres compositeurs d'exister). Il connu quelques reprises en Allemagne et Belgique, avant enfin être représenté en France, à Rouen, en 1890, puis à Paris la même année Il connu par la suite un grand succès et a été l'un des opéras français les plus joués. Avant d'être un peu oublié ces dernières années, les dernières représentations à l'Opéra de Paris remontent à 25 ans.

Ces représentations à Bastille ont donc été l'occasion d'entendre cette musique, relativement peu jouée maintenant, même si des enregistrements et vidéo existent. Elle l'est magnifiquement par Philippe Jordan à la tête d'un orchestre somptueux. Le chef a déjà dirigé l'oeuvre et en dit beaucoup de bien, et à l'entendre dans la salle, on comprend qu'il s'agit d'un réel intérêt et non d'un enthousiasme de façade.Je crois qu'il est difficile de mettre cette musique d'avantage en valeur. La parfaite tenue de la partie musicale est à merveille complétée par le choeur, vraiment remarquable, et l'oeuvre lui accorde beaucoup d'importance, en particulier dans le premier acte, à mon sens le plus remarquable, avec une vraie originalité, même si les sources d'inspiration du compositeur apparaissent (Bach par exemple). Cela donne envie d'entendre plus souvent cette musique, même si le troisième acte est moins intéressant.

La distribution vocale est largement dominée par la Dalila d'Anita Rachvelishvili, qui a les moyens impressionnants nécessaires au rôle, et qui arrive, peut être dirigée en conséquence, à ne pas transformer sa prestation en une démonstration de force, mais à nuancer son chant.

Les autres chanteurs sont un ton en dessous (voire un ton et demi pour le grand prêtre d'Egils Silins) mais restent tout de même au moins acceptables voire plutôt bons. Ce qui fait au final quelque chose de relativement homogène, la domination vocale de Dalila, étant finalement dans l'esprit de l'opéra. S'il y a un rôle à ne pas rater dans la distribution, c'est bien celui-ci.

La mise en scène de Damiano Michieletto est en revanche indigente. Une laideur permanente, peu de direction d'acteurs, des mouvements de foule patauds. Sans oublier les poncifs de la mise en scène. Il choisit de transformer Dalila en femme amoureuse, obligée de trahir l'homme qu'elle aime, menacée, rudoyée, intimidée, et qui par un geste libérateur met le feu au temple à la fin de l'oeuvre. Le problème, c'est que cela met le spectateur dans une posture quasi schizophrène : il entend un personnage dominateur, manipulateur, et qui écrase son entourage, et voit sur la scène une sorte de pauvre femme victime. Une Dalila amoureuse de Samson a déjà été imaginée par d'autres mises en scène, et pourquoi pas en effet interpréter un peu. Le problème c'est que pour tout cela soit un peu crédible et suscite de l'intérêt, il faudrait une grande intelligence et surtout finesse dans la conception de la mise en scène, qui là en est vraiment complètement dépourvue.







_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
avatar

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: Re: Et si vous alliez à l'opéra?   Dim 30 Oct 2016 - 18:59

Merci pour ce beau commentaire Arabella! Effectivement, j'avais trouvé la direction de Philippe Jordan, les choeurs et la prestation d'Anita Rachvelishvilli remarquables. Comme toi, j'ai été déçu par la mise en scène. Il y a des clichés qui m'agacent un peu. Ainsi, il semblerait que pour des scènes de conflit au Moyen-Orient - somme toute, assez nombreuses dans des livrets qui s'inspirent de l'Ancien testament - la présence de soldats en treillis, rangers et fusils automatiques soit devenue de rigueur. De même, le peuple d'Israël persécuté doit évoquer forcément la Shoah ! C'était déjà le cas dans Aïda que j'avais vu l'an dernier, à la différence que la mise en scène d'Olivier Py m'a semblé plus inventive que celle de Damiano Michieletto.
Plus grave, l'ambiguïté que tu signales sur les sentiments de Dalila et qui m'avait totalement échappé. Je vais relire le livret !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Et si vous alliez à l'opéra?   Sam 5 Nov 2016 - 18:19

Il y a un numéro d'Avant Scène Opéra qui donne des éléments intéressants, beaucoup de bibliothèques ont un abonnement.

Olivier Py est quand même un metteur en scène d'une autre trempe que Damiano Michieletto, mais il avait raté son Aïda en effet. J'étais très déçue, d'autant plus que très peu de temps avant, il avait fait une très belle mise en scène de l'Alceste de Gluck. Et qu'il disait dans ses interviews des choses très intelligentes.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si vous alliez à l'opéra?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si vous alliez à l'opéra?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 62 sur 62Aller à la page : Précédent  1 ... 32 ... 60, 61, 62
 Sujets similaires
-
» que pensez vous de ces sourcils ?
» Vous souvenez-vous de vos quarts à la coupée ?
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Dans quelle arme serviriez vous en cas de guerre?
» Simon et Bertrand vont vous dire quoi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: