Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Serge Lentz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cecile
Posteur en quête
avatar

Messages : 95
Inscription le : 01/02/2009
Age : 48
Localisation : Marseille

MessageSujet: Serge Lentz   Sam 14 Fév 2009 - 17:02



Serge Lentz. Origines slaves, racines provençales, éducation britannique (université de Cambridge), carrière journalistique essentiellement américaine. Grand reporter, a été, pendant dix-sept ans, aux premières loges des guerres et des révolutions contemporaines: Israël, Biafra, Vietnam, Laos, Algérie, Congo, Amérique du Sud... Fou de bateau et de mer, fou de son chien Tchékov, lequel médite d'écrire ses mémoires. Obstinément journaliste et de plus en plus écrivain. Pour son premier roman : "Les années-sandwiches", a reçu le prix des Libraires 1982. Pour le second "Vladimir Roubaïev", il a obtenu le prix Interallié 1985.

« Vladimir Roubaïev , ou les provinces de l’irréel » voilà un livre que j’ai eu grand bonheur à lire il y a quelques années .
Un style fabuleux , beaucoup d’humour …



Cela se passe en Ukraine (patrie originelle de Serge Lentz). En 1709, au lendemain de la victoire de Poltava contre les Suédois, le tsar, pour le remercier de ses coups d'éclat, offre à Fédor Roubaïev un domaine qu'il doit lui-même délimiter en trois jours de marche, à l'embouchure du fleuve Dniepr. C'est ainsi que la dynastie des Roubaïev, constituée d'hommes de taille colossale, va commencer, Fédor le bâtisseur va construire sa maison, pacifier sa région et faire prospérer son domaine. Le roman commence en 1803, au moment où l'un de ses descendants Ivan Federovitch Roubaïev devient père pour la troisième fois d'un rejeton doté à la naissance d'un regard perçant. La mère du nourrisson mourant la nuit suivante, les moujiks du domaine croient à une malédiction apportée par le nouveau-né... Vladimir, échappera de justesse à la colère de ces paysans, deviendra un enfant curieux et aventureux, grandira jusqu'à atteindre la taille de deux mètres et, en tout, sera un être colossal. Ses premières années sont contées par Serge Lentz avec tendresse et humour (traits caractéristiques de ses livres). Au milieu de tout une population de personnages étonnants, Vladimir va faire son chemin, apprendre à vivre, à parler le langage des chevaux et à faire l'amour aux nymphes des marais.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Serge Lentz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Cinémas" de Serge Moati
» Serge Gainsbourg
» Le Temps qui reste (Serge Reggiani)
» serge marin
» Les patronymes des origines à nos jours par Serge PERFF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: