Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 David Toscana [Mexique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Toscana [Mexique]   David Toscana [Mexique] - Page 4 EmptyLun 20 Fév 2012 - 12:23

El ultimo lector

un régal !

j'ai adoré-dévoré ce livre ! contrairement à aeriale qui s'est perdue dans les méandres de la narration, j'ai trouvé ce roman très bien construit, implacable, impeccable, et jubilatoire. Le mélange entre réel et littérature qui se fait par l'intermédiaire de Lucio, vieil homme amoureux ou vieil amoureux d'une tendre humanité, m'a complètement emportée. Non seulement j'ai trouvé ce roman fascinant, mettant la littérature au-dessus de la réalité, offrant aux livres la possibilité d'exprimer la vie mais aussi de l'infléchir, mais j'ai aussi trouvé ce roman farci d'un humour délicieux, léger, subtil, extrêmement agréable.

Intelligent et ludique, ce roman est une mise en abyme sidérante du livre dans le livre, sans jamais verser dans la tautologie ou le maniérisme, écrit d'une façon limpide, il est aussi empreint d'une belle richesse humaine, d'une manière absolue de voir le livre :

Lucio envoya une lettre pleine de colère aux autorités de l'Etat, déclarant que si l'eau est d'autant plus nécessaire en plein désert, comme la médecine l'est à la maladie, les livres sont d'autant plus indispensables là où personne ne lit.

et toc !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Toscana [Mexique]   David Toscana [Mexique] - Page 4 EmptyLun 20 Fév 2012 - 14:51

Noté Toscana... J' espère seulement, compte tenu de que tu écris, Shanidar qu' il n' est pas trop fasciné par les aspects formels et un peu vains qui ont fait la fortune de certains écrivains latino-américians ou parisiens...
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Toscana [Mexique]   David Toscana [Mexique] - Page 4 EmptyLun 20 Fév 2012 - 16:03

justement je voulais insister sur le fait que le livre de Toscana semble avoir été écrit comme on invente un jeu, les règles sont à peine dictées que le lecteur est déjà embarqué dans l'aventure-livre, rien de formel donc ou de particulièrement technique, il s'agit plutôt d'un conte, qui a d'autant plus de charme qu'il se lit vite. Traversay comparait la lecture du dernier Toscana a un marathon, il s'agit ici d'un 110 mètres haies, périlleux mais véloce.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Toscana [Mexique]   David Toscana [Mexique] - Page 4 EmptyMar 21 Fév 2012 - 11:05

traversay a écrit:
Une fois de plus, très embêté je suis, pour dire quelques mots de la prose de David Toscana...
dommage que ton voyage avec David se fait toujours un peu plus compliqué Wink


traversay a écrit:
C'est tout l'art de David Tosacana que de brouiller les pistes et d'embrouiller l'esprit. Plus épuisant que d'avaler 42,195 km en petites foulées, pour dire la vérité.
dommage, pour moi, pas l'impression d'un marathon.. mais d'une agréable balade avec un bon ami qui m'a raconté une histoire un peu loufoque, mais qui m'a rendu le chemin agréable

Et comme je le dis, je ne sais pas comment sa magie fonctionne.. chez d'autres auteurs j'aurais abandonné, jeté le livre dans un coin.. mais il a chez lui ce petit quelque chose qui m'enthousiasme...


shanidar a écrit:
un régal !
[...]et toc !
cheers tu devrais aussi apprécier ses autres livres
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Toscana [Mexique]   David Toscana [Mexique] - Page 4 EmptyMar 29 Jan 2013 - 20:20

David TOSCANA : Un train pour Tula

Quel crédit accorder aux histoires racontées par un très vieil homme à un homme beaucoup plus jeune, mais dont le souci principal est d' en faire un roman pour le monayer ?
Meme si le vieux Juan Capistron est fidèle, sa mémoire l' est moins et il comble les trous, à sa manière. Froylan qui l' éccoute ne cache pas qu' il arrange l' histoire. Et d' ailleurs Juan Capistron ne l' a t-il pas incité clairement à inventer ce qu' il ignore ?
A propos de l' amour et de la femme qu' il aime, qu' il a toujours aipée, Juanl ajoute qu' aimer et imaginer sont une seule et meme chose, et que le désir est plus important que la réalité et la possession.

"Tombe amoureux de Carmen, dit-il, désire la de toute ta chair, mais refuse-toi de la posséder."

Les histoires elles-memes n' existent que pour ceux qui les imaginent et pour ceux qui les croient et les inventent à leur tour.
"Le désir, le chagrin et la perte sont l' étoffe meme des fictions".

Froylan, le biogrpahe de Juan écrit à la fin :

"Je pense à Carmen et au vieux Capistran tandis que j' entends la pluie commencer à tambouriner sur les vitres. Quand l' ouragan sera passé, l' eau les aura tous deux emportés. Je demeurerai seul, à la chercher pour le reste de mes jours... Ou bien plus tard, depuis la fenetre d' une maison de retraite, affamé d' elle, héritier d' une histoire que je devrai ensuite passer à un autre auteur aussi naif que moi, auquel je dirai que je suis son grand père."

Dois-je ajouter que Juan enseigne que toutes les femmes qu' on aime sont uniques mais que chacune s' appelle Carmen ? Que Tula est -peut etre- une ville imaginaire, tout comme les personnages de ce roman ? Que la réalité imaginée seule compte ?


David Toscana a pris un malin plaisir à mélanger les histoires (celles contées par Juan et celles contées par Froylan) et les époques. Il a lu attentivement Gabriel Garcia Marquez et aussi ses prédécesseurs mexicains, Juan Rulfo et Arreola...

J' ai savouré ces affabulations, histoires à tiroirs et à dormir debout, pleines d' humour et de fantaisie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: David Toscana [Mexique]   David Toscana [Mexique] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
David Toscana [Mexique]
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Photos de David Wenham
» B comme bon
» (M) DAVID TENNANT -> lost along the way
» Gateau doux de courgettes (Scarpaccia toscana)
» Jérémie Zimmermann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature d'Amérique Centrale (et Antilles)-
Sauter vers: