Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Documentaires

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeVen 27 Déc 2013 - 13:04

byebye 

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 2:55

Documentaires - Page 4 81jn6x11

Documentaire de Didier Cros ,diffusé sur France 2 le 6 octobre 2011 . Spoiler complet si vous envisagez de voir ce film, à ne pas lire.

Une séance de recrutement par le cabinet RST Conseil pour le GAN, société d'assurances.


Documentaires - Page 4 Gueled11



"J'ai rencontré une trentaine de cabinets au cours de l'enquête de repérage, explique-t-il. Cinq ou six étaient d'accord pour me laisser filmer leurs activités, nombre d'entre eux avaient des méthodes bien pires que celles montrées dans le documentaire. J'ai choisi RST Conseil parce qu'ils avaient une pratique moins discriminante que beaucoup d'autres, afin d'avoir une diversité des candidats, et aussi parce qu'ils associaient le client à la procédure dès le début, ce qui me permettait de filmer toute la chaîne du recrutement d'un seul coup"."Didier Cros Le Monde



Didier Cros a d'ailleurs pu filmer en toute liberté parce que, dit-il, "le cabinet RST Conseil et le GAN voyaient plutôt d'un bon oeil la publicité qu'ils pourraient retirer de l'exposé de leurs méthodes de recrutement".

On a d'emblée l'impression d'une fiction. Et, bien sûr, il y a sans doute une dimension theâtrale dans une recherche d'emploi. Chercher du travail, c'est jouer un rôle dit Julie , et surtout ne pas laisser deviner ce qu'il y a derrière , le loyer pas payé, etc.
Les candidats ont tous été réinterrogés plus tard et donnent leur version de ce qui s'est passé, chacun à leur niveau, et chacun en fonction de leur personnalité, et c'est un aspect très intéressant de ce documentaire, car tous ne réagissent pas de la même façon, loin de là. Et quelquefois, on a du mal à y croire. Car , sauf chez quelques uns, le mal est fait.
De même, les recruteurs jouent leurs rôles, et on imagine bien qu'ils ont aussi une hiérarchie derrière eux. Et des consignes, c'est un système.

Ce film provoque une impression de ..sidération, et pourtant rien n'est nouveau, on le sait . Mais la force de l'image nous met les choses sous les yeux.
Les candidats avaient bien sûr tous accepté d'être filmés, mais l'enjeu de la recherche d'emploi a pris le pas sur les caméras très discrètes. Quant au son, il était individuel, permettant de surprendre des échanges entre eux.



Ils arrivaient là sans beaucoup de données, notamment au niveau des postes ou de la rémunération. Ils l'ont accepté. Ils sont de tous âges et plusieurs sont des chômeurs de longue durée.
On ne les embauche pas pour leurs compétences , les CV ne sont pas vus. Donc pas de passé, pas d'avenir ( puisque aucun détail) , c'est une évaluation comportementaliste dans une situation donnée. Avec un mépris absolu pour ce qu'ils ont fait, ils n'ont une chance d'être embauchés ( en période d'essai) que sur l'image qu'ils donnent d'eux.

C'est une course à l'excellence, il faut bien sûr tuer l'autre tout en gardant un esprit d'équipe apparent. La première chose qu'on leur demande, c'est de "vendre" son voisin pour le poste.. Après, chacun fait la critique de cette " vente".
Dès qu'il y en a un qui ouvre la bouche pour autre chose, il est aussitôt rabroué et remis en place vertement par le meneur des recruteurs, tandis que les autres affichent en permanence des sourires moqueurs, ou pire, compatissants.

A ce niveau là, deux se lèvent et s'en vont. On entendra plus tard les commentaires des recruteurs, disant que , voilà, certains ne veulent vraiment pas travailler.

Cette situation de stress est bien sûr volontaire et sera plus tard aussi expliquée comme salutaire, car, dans le monde du travail, ce sera pire, il faudra se lever le matin, etc. Comme s'ils ne le savaient pas..
Là, on commence à parler du poste ( démarchage pour des contrats d'assurance ) et du salaire. Le SMIC. Plus , si les résultats sont conformes aux attentes, une commission éventuelle .. On leur dit quand même que les attentes sont élevées, et qu'il y a en gros plus de 50% des embauchés qui partent, soit volontairement, soit renvoyés dans les premiers mois. Plus aucun ne sort. Ils se disent tous très intéressés.

Après une nouvelle épreuve consistant à vendre des trombones, avec toujours les mêmes commentaires, donnez -nous envie d'acheter des trombones..., il va en rester 3. Les autres seront éliminés.
Ces 3 là, on leur dit sèchement de sortir. Et ils obéissent. Ce n'est que plus tard qu'ils diront: mais pourquoi a-t-on obéi, il aurait fallu qu'on se lève tous. Et qu'on parte tous. Ils sont déjà inféodés, et ils le savent.
A l'intérieur, le sort des recalés se règle, un par un , de façon humiliante et perverse. Car l'individu , pour rendre moins violent le système lui-même, doit impérativement intérioriser le fait que s'il n'est pas retenu, c'est de sa faute. Qu'il est mauvais. C'est à lui de prendre en charge les conséquences de cette violence. C'est à eux-mêmes de s'exclure. Et de le dire. Il y a quelques résistants, mais personne n'ose vraiment dire ce qu'il pense, c'est après qu'ils le diront.



Après, les 3 autres auront droit aux tests de personnalité, puis à l'entretien personnel. Avec là, étude du CV. Pour la première fois.
Ils en retiendront deux.

Dans le bonus du DVD, un sociologue fait un parallèle avec le film On achève bien les chevaux de Sydney Pollack. la crise de 29, la crise actuelle. Résistance physique, les plus résistants physiquement gagnent. Là, c'est résistance psychique plus dommageable sur le long terme.
Il y a un candidat qu'ils tuent. Littéralement. Parce qu'il a 50 ans, qu'il cherche un emploi depuis longtemps , qu'il a eu avant des postes à responsabilité de cadre et qu'il le dit. Après, il accepte tout, s'il pouvait leur lécher les bottes , il le ferait, mais c'est trop tard.

C'est.. une épreuve, ce film. Car est bien montrée la violence policée d'un côté de la table, mais de l'autre, une soumission complète au système.

Alors, bien sûr, il y a eu des réactions.. Tous les noms des recruteurs étaient donnés, eux ne se posaient aucune question. C'était dangereux car les réactions de ceux qui avaient vu le film étaient violentes.

Le cabinet de recrutement a fini par réagir en contre-attaquant par voie de presse:ici

Mise au point et réponse du réalisateur: ici

Sans commentaires..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 5:27

Ah oui,  sidération,  c'est bien le mot ! J'ai vu ce documentaire et je m'en souviens encore très bien. J'ai sans cesse oscillé entre stupéfaction, indignation, et colère…

Voir l'être humain ainsi humilié et asservi, réduit au rend de troupeau suivant les ordres malgré les rebuffades, acceptant sans broncher l'inacceptable, ça pose question.

Ce qui m'avait également profondément marquée, c'est le manque total d'empathie qui s'instaure envers les "perdants", les autres candidats ne lésinant pas sur les commentaires rabaissants face caméra. C'est d'autant plus étonnant que, la sélection étant drastique, les chances que les gagnants du jour se retrouvent "perdants" à leur tour sont statistiquement bien plus élevées que celles de remporter le poste.

Ce documentaire absolument glaçant m'a également permis de mieux appréhender les phénomènes de manipulation, de "déshumanisation", et les effets d'entraînement liés au "groupe". La résonance avec certains évènements historique est évidente… et fait froid dans le dos.

Je remarque quand même que dans leur tentative de dédouanement, ils ne réfutent jamais les procédés, juste la mise en scène…
Cela dit, cela me gêne que le réalisateur ait donné explicitement accès aux noms des recruteurs du documentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 18:19

Citation :
Ce documentaire absolument glaçant m'a également permis de mieux appréhender les phénomènes de manipulation, de "déshumanisation", et les effets d'entraînement liés au "groupe". La résonance avec certains évènements historique est évidente… et fait froid dans le dos.
Oui, et le sociologue rappelle d'ailleurs l'expérience de Milgram..

Citation :
Je remarque quand même que dans leur tentative de dédouanement, ils ne réfutent jamais les procédés, juste la mise en scène…
Cela dit, cela me gêne que le réalisateur ait donné explicitement accès aux noms des recruteurs du documentaire.
Difficile de réfuter les procédés, puisque justement ce cabinet a accepté sans problème pour montrer que leurs procédés étaient les moins discriminants, ils acceptaient de convoquer des gens en fin de droits, ce que ne font pas les autres.
Quant aux noms, et bien tout a été filmé dans la réalité. Les noms apparaissent devant eux, alors que les candidats , tous des adultes , n'ont pas droit à leur nom, juste un prénom. Cela fait partie du procédé de désidentification. C'était à eux de demander aux réalisateur de ne pas laisser apparaître leur nom!

Dans les deux retenus: un était toujours dans cette société au bout d'un an. C'était quelqu'un de sympathique, mais qui leur faisait toujours répéter leurs questions par souci de ne pas répondre à côté. Ce qui a enclenché, bien sûr, une vague de: vous êtes toujours comme ça, lent? Le mot abruti n'est pas prononcé mais les sourires entendus entre eux sont expressifs. Il a été retenu car malléable à souhait.
La deuxième, la seule fille, est intelligente, brillante  et a beaucoup de recul. Elle se vend parce qu'elle n'a pas le choix . Elle y est restée un mois...

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeVen 17 Jan 2014 - 23:16

Marie a écrit:
Citation :
Ce documentaire absolument glaçant m'a également permis de mieux appréhender les phénomènes de manipulation, de "déshumanisation", et les effets d'entraînement liés au "groupe". La résonance avec certains évènements historique est évidente… et fait froid dans le dos.
Oui, et le sociologue rappelle d'ailleurs l'expérience de Milgram..

Si le sujet vous intéresse, je vous conseille The Lucifer Effect : Understanding how good people turn evil de Philip Zimbardo. Contesté par certains aspects mais néanmoins très intéressant. Et pour les francophones, article wiki en français : L'Expérience de Stanford.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Docu   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeVen 14 Fév 2014 - 3:08

Documentaires - Page 4 51sp-w10

Film documentaire de Jean Pierre Pozzi et Pierre Barougier

"Ils s appellent Azouaou, Abderhamène, Louise, Shana, Kyria ou Yanis, ils ont entre 3 ans et 4 ans quand ils commencent à discuter librement et tous ensemble de l amour, la liberté, l autorité, la différence, l intelligence... Durant leurs premières années de maternelle, ces enfants, élèves à l école d application Jacques Prévert de Le Mée sur- Seine, dans une ZEP de Seine-et-Marne, ont expérimenté avec leur maîtresse, Pascaline, la mise en place d un atelier à visée philosophique. Plusieurs fois par mois, assis en cercle autour d une bougie allumée par Pascaline, ils apprennent à s exprimer, s écouter, se connaître et se reconnaître tout en réfléchissant à des sujets normalement abordés dans le système scolaire français en classe de... terminale. Il n y a plus de bon ou de mauvais élève lors de ces moments privilégiés : juste de tout jeunes enfants capables de penser par eux-mêmes avec leurs mots à eux, plein de spontanéité, de bon sens et de poésie. Et qui font déjà preuve, parfois, d un incroyable esprit citoyen..."



Et bien c'est vrai et incroyable! sur deux années de suite, ils ont suivi ces tout petits qui discutent de sujets comme l'intelligence ( le contraire de l'intelligence étant de ranger le Nutella dans le frigo, tout le monde le sait..) , l'amour, la mort ( la différence entre mort et décédé est fondamentale: si on est mort, on ne respire plus, on ne bouge plus, si on est décédé on est dans un cercueil), la joie, la tristesse etc.
Et on voit très bien l'évolution. La première année, ils s'expriment un peu tous dans le désordre , et puis, ils sont capables de s'écouter les uns les autres, d'avoir un avis différent, ou de dire: je suis d'accord, et de construire un raisonnement à partir de ce que dit l'autre.
La conversation se poursuit, on le voit, dans les familles, de tous niveaux, poussant certains parents à se poser des questions aussi.
Pourvu que ce ne soit qu'un début!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeDim 16 Mar 2014 - 20:35

Je suis en train de le regarder : Semences, les gardiens de la biodiversité

Citation :
Ce film raconte le combat de petits exploitants, chercheurs et citoyens européens qui se mobilisent contre le monopole des semenciers et luttent pour préserver la biodiversité.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeLun 5 Mai 2014 - 21:09

Un documentaire qui l'est pas mal : Les médicamenteurs :



C'est pas long, c'est marrant, et ça explique comment les médicaments servent avant tout aux firmes pharmaceutiques. Gaffe aux effets secondaires !

Ils en parlent bien : ICI

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeDim 15 Juin 2014 - 15:19

Comment les maths ont vaincu Hitler - La drôle de guerre d'Alan Turing de  Denis Van Waerebeke


Documentaires - Page 4 Clgwbz10

Arte future a écrit:
Le lien entre votre ordinateur et le débarquement ? Un homme : Alan Turing. Mathématicien brillant, Alan Turing a joué un rôle central dans le débarquement du 6 juin 1944 en cassant un à un tous les systèmes codés de communications de l'armée allemande. Et ce n'est que l'une des nombreuses découvertes de celui à qui l'on doit notamment l'un des premiers programmes informatiques...

Où l'on essaie d'imaginer le visage de la Seconde Guerre mondiale si Alan Turing n'avait pas été là...
Et où l'on découvre l'origine du logo de la marque d'Apple...

Vidéo en visualisation gratuite : ICI

Un commentateur soulève toutefois cette erreur (?) du documentaire :

La Turing Bomb n'est pas le premier calculateur binaire, c'est Colossus créé par Newman qui se trouvait à Bletcheley park. Turing n'a pas inventé le calculateur numérique. Turing a rédigé un mémo de math sur qu'est-ce que c'est qu'un calcul ? Ce mémo peut être considéré comme la naissance de la science informatique. Mais c'est le physicien, mathématicien, Neumann qui a mis au point le premier calculateur à partir des travaux mathématiques de Turing.

Wikipédia semble effectivement d'accord pour assurer la nouveauté du Colossus :

Wiki a écrit:
L'ordinateur Colossus a été créé par Max Newman. Le code Lorenz utilisait un code binaire. L'attaque qui l'a vaincu démontrait que la bonne clé produisait un plus grand nombre de 0 que de 1 lors de l'addition de deux lettres consécutives identiques. De ce principe, Colossus calculait une clef qui produisait plus de 0 qu'une autre. Cette "clé transitoire" était appliquée au texte chiffré original. Le résultat était un texte "brouillé", encore illisible mais plus proche du texte clair recherché. En répétant ces opérations plusieurs fois, le texte brouillé devenait de plus en plus clair et finalement, devenait lisible. Un message était typiquement « cassé » en quelques heures.
Le texte clair était ainsi recalculé depuis le texte chiffré, sans récupérer la clé. Colossus a été conçu pour réaliser cette opération. Étant donné qu'il ne travaillait pas comme la machine de Lorenz, tout le concept de Colossus était différent de celui de la machine d'encodage-décodage originale.
Lien


Documentaires - Page 4 Turing10

Quant à la Turing-Bomb (ci-dessus) :

Wiki a écrit:
En Grande-Bretagne, Alan Turing reprend l'idée des Polonais et conçoit une machine plus performante qui est modifiée par un autre mathématicien, Gordon Welchman. Turing accueille avec enthousiasme la contribution de son confrère, à partir de laquelle il produit la machine définitive, encore améliorée.
Lien

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeMar 26 Aoû 2014 - 16:20

Le jeûne, une nouvelle thérapie ? de Thierry Lestrade


Le jeûne est utilisé en Allemagne et en Russie dans des centres pour guérir de nombreux troubles. Les intérêts de la méthode ont été découverts par un psychiatre au début du siècle dernier. Un des patients schizophrènes de sa clinique refusait de s'alimenter. Il a décidé de lui laisser suivre son instinct et après une vingtaine de jours, le patient retrouvait une vie sociale, ses crises s'estompaient, et il s'est remis à manger progressivement. Cinq ans plus tard, le patient n'avait pas fait de rechute et l'amélioration de son état était notable.
Jeûner deux jours avant une chimiothérapie permettrait également d'atténuer radicalement les effets néfastes du traitement.
Intrigant... quelles sont les explications biologiques que les scientifiques peuvent fournir actuellement pour expliquer cette efficacité ?

Court documentaire riche en informations et explications.





Arte a écrit:
Dans les pays occidentaux, les cas de diabète, d’hypertension, d’obésité, de cancers se multiplient et la consommation de médicaments explose. Et s'il existait une autre voie thérapeutique ? Depuis un demi-siècle, en Russie, en Allemagne et aux États-Unis, des médecins et des biologistes explorent une autre piste : le jeûne. Réputé pour sa source d'eau chaude, le sanatorium de Goriachinsk, dans la plaine sibérienne, est aussi connu pour son centre de jeûne, créé en 1995. Atteints d'asthme, de diabète, de rhumatisme, d'allergie… les patients, très encadrés, n'ingurgitent rien à part de l'eau durant douze jours en moyenne mais la cure se prolonge parfois trois semaines. Après la douloureuse crise d'acidose des débuts, ils se sentent plus en forme et les deux tiers voient leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures. Remboursé, ce traitement s'appuie sur quarante ans d'études scientifiques, malheureusement non traduites, qui ont démarré sous l'ère soviétique. Bien qu'elles soient inconnues hors de Russie, des médecins et chercheurs occidentaux creusent aussi ce sillon, même si, aux pays du médicament-roi, ils bénéficient de peu de subventions.


En réponse à ce documentaire, l'avis d'un cancérologue ICI.

Citation :
L’efficacité du jeûne sur les différentes pathologies présentées dans le reportage est avant tout la preuve de l’origine nutritionnelle prépondérante de toutes les maladies évoquées.
Il est logique d’imaginer qu’une période de jeûne, en interrompant l’intoxication d’origine alimentaire, puisse avoir des effets bénéfiques rapides sur ces pathologies.
Cependant, si la privation de nourriture permet une amélioration rapide des symptômes, le reportage précise pour chaque pathologie que c’est ensuite une alimentation équilibrée qui permet de maintenir dans la durée les bénéfices obtenus.


Citation :
Le génie du chercheur Valter Longo est d’avoir proposé le jeûne en association avec les chimiothérapies anti-cancéreuses. En effet, dans le protocole à l’étude actuellement aux Etats-Unis, la courte durée du jeûne (2 à 3 jours) ne suffit pas à affaiblir l’organisme, mais suffit par contre à faire passer le métabolisme des cellules saines en mode de « diète cétogène » : les tissus n’utilisent plus le glucose pour fonctionner, mais les corps cétoniques issus de l’utilisation des réserves graisseuses (lipolyse, comme cela est expliqué dans le reportage). Or, selon Valter Longo, les cellules cancéreuses n’apprécient pas ce nouveau carburant !
A ce stade, l’arrivée des drogues anti-cancéreuses semble alors beaucoup plus préjudiciable pour les cellules cancéreuses que pour les cellules saines.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeDim 2 Nov 2014 - 21:12

Un hallucinant, instructif et marrant :



Réalisé par Usul, qui commence à être bien connu...

Un peu daté par rapport aux conditions du chômage mais juste quand même quant aux considérations sur le travail :


Attention, danger, travail par Pierre Carles.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !


Dernière édition par animal le Dim 2 Nov 2014 - 22:28, édité 1 fois (Raison : juste une bande-annonce...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeLun 30 Nov 2015 - 12:26

Documentaires - Page 4 Demain10 Demain, Cyril Dion

Demain est un documentaire qui filme aujourd'hui des gens qui apportent des solutions pour vivre mieux. Vous n'y croyez pas ? et pourtant si, elles existent les solutions pour changer notre vision et notre vie. En découpant le film en plusieurs chapitres : agriculture, énergies, habitat, économie, éducation et démocratie, Cyril Dion propose un panorama qui se veut le plus complet possible et le plus exhaustif des initiatives qui existent à l'échelle d'un quartier, d'une ville, d'une région et même d'un pays entier.

Le documentaire est plein d'espoir parce qu'il met en lumière tout autant des initiatives individuelles que des engagements au niveau citoyen. Il explique même très clairement qu'il ne faut rien attendre de nos dirigeants parce qu'ils sont menottés par les grandes entreprises, mais qu'il est cependant possible d'agir selon l'échelle sur nos modes de vie pour pouvoir envisager des lendemains meilleurs. Des villes, des pays ont pu s'engager dans des réformes importantes pour consommer mieux, pour vivre, respirer, manger plus sainement, pour envisager de laisser derrière soi des espaces cultivées plutôt que des poubelles.

Quelques initiatives comme ça (celle qui me reviennent en mémoire tout de suite) :

La ville de San Francisco recycle 80 % de ses déchets et offre un compost que les viticulteurs s'arrachent ; en Angleterre tous les espaces verts d'un village sont cultivés et tous les habitants peuvent se servir dans les parcelles ; à Détroit (ville décimée depuis la fermeture des usines automobiles) les habitants s'occupent et se nourrissent en cultivant des terres urbaines ; à Copenhague la ville s'est engagé à l'horizon 2050 à ne plus consommer d'énergie issue du pétrole (et même toute énergie fossile ou fissile) ; partout dans le monde des villes créent leur monnaie locale pour faire vivre l'économie locale (et ne plus engraisser les banques...)... etc.

Des centaines, voire des milliers de solutions existent à l'échelle de chacun pour commencer à transformer le monde.

Un documentaire qui fait du bien, parce qu'il met en avant des solutions et pas seulement ce qui dysfonctionne. Utopique ? Non, les initiatives qui sont filmées, existent vraiment, dès aujourd'hui et c'est à chaque citoyen de s'emparer de sa vie.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigismond
Agilité postale
Sigismond

Messages : 875
Inscription le : 25/03/2013

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2015 - 1:12

Victimes de Daech (reportage RT TV, durée 48 mns)



Le contexte:
Août 2014 Daech s'empare des montagnes et vallées autour de Sinjar (la plaine de Sinjar, aussi connue sous le nom de Plaine de Ninive, l'antique, la biblique Ninive...), après une brève bataille dans Sinjar même, clef de ces vallées.
Bataille face aux Peshmergas Kurdes, personne d'autre pour risquer sa peau pour des Yezidis...  innocent

Les adultes de sexe masculin furent massacrés, les femmes et les mineurs vendus comme esclaves (toi aussi, consulte ton app' pour connaître le jour des soldes).

Où l'on voit que la demande en esclaves est active localement, mais aux fins de revente rapide avec plus-value pour ceux qui ont du flair sur le matériau, cognable, maltraitable, humiliable et violable à merci, par ailleurs, fillettes comprises.
Pour les garçons c'est le lavage de cerveau total aux fins d'en faire de la chair à canon pour premières lignes de front, dès l'âge de treize ans, pour ceux qui n'ont pas la chance inouïe de se caser comme simple esclave cognable, maltraitable, humiliable, etc...

Trop lol, on peut gagner facilement plein de thunes et d'arrondis de fins de mois si on sait y faire en achat-revente, façon e-bay / Le Bon Coin...

Et de cela naît la tentation de razzias et de conquêtes même pas stratégiques pour Daech, indirectement nourrie grâce au marché des pétromonarchies du golfe, nos meilleurs amis, on ne peut plus présentables.
Pour ceux d'entre vous qui se demandaient pourquoi ces populations qui fuient la guerre ne se réfugient pas dans les pétromonarchies du golfe, même s'il y a la proximité, une économie florissante, une communauté de langue et de religion (pour les Sunnites seulement, à quelques Chi'îtes persécutés dans lesdites pétromonarchies près), un petit indice est fourni par le biais d'un des cas effleuré par ce reportage.


Où l'on entend les authentiques tuez-moi, s'il vous plaît, s'il vous plaît, etc...
Où l'on connaît le prix d'une chrétienne, ou d'une Yézidi (c'est abordable, pas besoin d'un crédit-conso), flanquée ou non de sa marmaille.
Où l'on voit un héros de la vraie vie, si on a le droit d'appliquer ce qualificatif à de vrais gensses, qui ont le mauvais goût de ne pas être de fiction.

Ah, j'oubliais: si vous croisez la famille d'Abu Shuja, ce véritable héros, ça ne tiendrait qu'à moi ce sont des Abu Shuja qu'il faut proposer pour le Nobel de la Paix, si vous croisez sa famille disais-je quelque part en Europe, ou d'autres Yézidis, ou d'autres réfugiés en général quelque soit leur origine, leur continent (je me refuse au terme de "migrants", réfugiés, demandeurs d'asile, etc... est bien préférable), dites-leur que la pire des hontes et des atteintes à la dignité humaine la plus élémentaire ici c'est Grande-Synthe ou Calais, mais très franchement nous ne sommes guère fiers de Béziers, encore moins des évènements en Corse.

Et avant toute chose hébergez-les, ou signalez-les non pas aux autorités, mais aux bonnes associations...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2015 - 8:34

Je te remercie pour tes réflexions sur ce documentaire (je vais le visionner)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Documentaires - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Documentaires   Documentaires - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Documentaires
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Amnesty International a présenté le documentaire Les Invisibles
» Bonjour !
» "Vivez, prospérez, consommez", documentaire sur Arte
» Le dauphin
» Documentaire - Les Enfants Du Diable/Mbuji Mayi: Où va la RDC? Voici les enfants du diable, sorcellerie + misère+ diamant + Eglise + gouvernement inexistant = ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: