Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeLun 23 Fév 2009 - 0:54

Je m'attendais vraiment à trouver un fil sur cet auteur ou alors sur la BD tant elle me parait incontournable.
Je me dépêche d'en créer un car ce "manga" n'est pas commun. Je n'ai rien lu de tel jusqu'à présent. Après les 3 premiers tomes, j'ai hâte de poursuivre. Il s'agit de l'histoire quasi autobiographique de Keiji Nakazawa qui a vécu l'enfer d'Hiroshima.

L'histoire est peuplée d'enfants que l'on trouve habituellement dans les mangas "ordinaires" mais placés ici dans une histoire extra-ordinaire fabriquée par les adultes. Le dessin est sans finesse, avec ses excès dans l'expression de l'action, assez naïf. Et pourtant, l'histoire est brutale. Au milieu du chaos, l'enfance qui se bat, survit et arrive à faire sourire.

Cette oeuvre est marquée fortement, c'est indéniable, par les souvenirs de Keiji Nakazawa. Se dire que cette histoire n'est pas de la pure fiction est le plus difficile. C'est à mon avis, une oeuvre majeure qu'il faut lire et découvrir pour comprendre un peu le Japon, les japonais.
L'acharnement, la volonté, l'opiniatreté, la soif de vivre de Gen en font un personnage emblématique. La famille, l'aspect sociologique du Japon de 1945 est très lisible. Un manga qui traite de résilience et condamne vivement la guerre, dénonce les imbéciles et les lâches.

A consommer sans modération. Je poursuivrai ultérieurement sur l'auteur.

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 31
Localisation : Lille

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeMer 25 Fév 2009 - 1:05

Ah oui Gen d'Hiroshima. C'est vraiment marquant comme récit. Surtout les premiers tomes visuellement après l'explosion de la bombe atomique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeVen 27 Fév 2009 - 0:54

J'ai terminé le 4ème tome. Il faudra attendre ma prochaine visite à la biblio pour lire la suite.

Comme il est tard, je ne vais pas en dire beaucoup plus ce soir. Mais j'ai l'impression de me mieux comprendre l'univers "manga" en lisant Gen. J'essaierai d'en dire plus demain mais c'est très particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 11:27

Quelques planches, dans le désordre, qui valent peut-être mieux qu'un long discours.

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_6010

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gend_h10

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gendhi10

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gent5_10

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Planch10

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Planch11

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Planch12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeJeu 27 Déc 2012 - 14:47

Keiji Nakazawa est décédé le 19 décembre dernier, d'un cancer.

Et je me rends compte que je n'ai pas parlé de ce manga... pourtant fabuleux, triste, réaliste, horrible. On est transportés dans une histoire mélodramatique à souhait, et qu'il est difficile de lâcher malgré le tragique.
Une vie au cœur d'une ville détruite par la guerre, qui a l'odeur de la mort partout.
Le regard d'un enfant sur le monde dur et inhumain de la pauvreté, de la destruction, de l'égoïsme.

Evidemment, l'auteur arrive toujours à insuffler de l'espoir, de la tendresse et de l'humour (ça aide d'avoir comme personnages principaux des enfants, qui ne se rendent pas toujours compte, qui ont la vie qui bouillonne en eux).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeJeu 27 Déc 2012 - 22:45

C'est vrai, il faudrait que je le relise... je n'étais même pas allée jusqu'au bout de cette série. Un de mes premiers contacts avec les mangas, je n'avais pas été déçue !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeMar 21 Mai 2013 - 12:29

Gen d’Hiroshima – Tome 1 (1973) de Keiji Nakazawa


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen-d-10

Art Spiegelman avait lu pour la première fois Gen d’Hiroshima un jour au cours duquel la fièvre l’avait cloué au lit. L’histoire lui avait semblé géniale. Plus tard, il avait voulu la relire pour avoir la confirmation que son appréciation dépendait bien du livre en lui-même, et non pas de l’état second dans lequel aurait pu le placer la fièvre. Conclusion : fièvre ou non, Gen d’Hiroshima est bien une lecture géniale.


Pour ma part, j’ai lu cette histoire dans mon enfance et je l’avais aussi trouvée exceptionnelle. Comme l’enfance et la fièvre sont, à peu de choses près, identiques, j’ai voulu la reprendre aujourd’hui pour avoir, comme Art Spiegelman, la confirmation du talent de Keiji Nakazawa.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_110

Je retourne donc prudemment, volume par volume, dans la série Gen d’Hiroshima qui s’étend sur plus de 2000 pages au total. J’ai retrouvé le jeune garçon –personnage inspiré de Keiji Nakazawa-, avant-dernier d’une famille composée de cinq enfants au cours de l’année charnière 1945, à Hiroshima. Ce premier volume expose au lecteur les conditions de vie quotidiennes au Japon en temps de guerre. La famille de Gen est étonnement moderne et semble guidée par le pacifisme du père, soutenue par l’approbation de la mère et prolongée par l’éducation des enfants. A cette période où chacun doit soutenir l’effort de guerre et où le sacrifice personnel prévaut au-delà de toute compromission individualiste voire familiale, le pacifisme revendiqué du père fait figure de provocation suicidaire. Autour de lui et de sa famille, les voisins, les instituteurs et les marchands forment un bloc de haine massive, lâche et sournoise. Les brimades injustes s’abattent sur les enfants, les champs sont pillés alors que la famine fait des ravages, et toute tentative de vivre dignement et légalement est rendue impossible par l’acharnement d’une population qui n’aime pas voir remettre en question ses convictions. Et pourtant, aucun membre de la famille ne reniera le pacifisme du père. Cette valeur leur permet de rayonner, quelle que soit la quantité de malheur qui leur parvient quotidiennement. Elle fédère les enfants et les parents envers et contre ceux qui défendent le plus ostentatoirement possible les valeurs de l’Empire.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen10

Dans la description de ce quotidien, j’ai retrouvé avec plaisir les personnages au caractère bien affirmé de cette famille. Leur joie et leur bonne humeur alternent souvent avec leurs emportements colériques ou leurs impulsions démentes, comme le bonheur d’une vie de famille soudée est sans cesse remis en question par les conséquences du rejet social et de l’ostracisme dont elle fait l’objet. Hiroshima en 1945… Même si la bombe n’a pas encore été lâchée sur la capitale, Keiji Nakazawa est impressionnant de sobriété et de courage. La force vitale qui émane de cette première partie du récit éclipse presque la suite inéluctable des évènements que nous connaissons pourtant. Mais dans les dernières pages de ce premier volume, la bombe finit malgré tout par s’abattre sur Hiroshima le 6 août 1945. Le dessin, naïf et simpliste, s’enflamme et sert cette fois à représenter des corps dégoûlinants, flambés par la force de l’explosion.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_310

La fièvre ni l’enfance ne permettent de justifier la force véhiculée par Gen et l’admiration que l’on est en droit d’éprouver pour Keiji Nakazawa. Parce que cette histoire n’est pas seulement un récit historique, on a beau se souvenir de la suite des évènements, il apparaît indispensable de poursuivre la lecture de cette série pour le plaisir de côtoyer ses personnages et de se sentir amélioré par leur force et leur courage.



Citation :
PROOUUUT
- C’est pas bientôt fini ces bruits intempestifs ? C’en est assez monsieur Nakaoka ! Vous ne voyez pas que tout le monde se concentre pour servir la patrie ! Vous êtes une honte pour notre pays !
- Je n’y peux rien, dès que je pousse, il y en a un qui sort !
- Chef, il faut que l’on chasse ce type, il est antipatriotique.
- Il a raison !
- C’en est assez ! Il est rageant que l’on me traite de traître à cause de mes besoins naturels. Comme on dit « nécessité fait loi ». Et puis, vous croyez qu’on pourra se battre contre les américains avec des morceaux de bambous ?! Ils nous auront eus avec des mitraillettes bien avant qu’on soit sur eux.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeMar 21 Mai 2013 - 12:31

Mimi, as-tu terminé la lecture de la série ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeSam 6 Juil 2013 - 13:35

Gen d’Hiroshima – Tome 2


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_d_10

Alors que le premier volume de Gen d’Hiroshima se déroulait sur plusieurs semaines voire plusieurs mois, le deuxième volume voit le temps se ralentir. Pour un peu, on croirait presque qu’il se fige…


La bombe atomique vient d’éclater au-dessus d’Hiroshima avec les conséquences que l’on croit connaître. S’il s’agit du nombre de décès, on peut trouver des chiffres : 70 000 habitants sur 250 000. Hélas, et bien qu’ils représentent déjà une réalité monstrueuse, ils ne disent presque rien de l’horreur véritablement vécue par les habitants d’Hiroshima. De la part des autorités, on ne peut pas attendre grand-chose, surtout lorsque l’on sait que la première décision prise à Tokyo suite à cet évènement fut de l’occulter par tous les moyens au reste de l’archipel. Il fallait bien qu’un survivant s’empare d’un moyen trivial –le manga- pour rétablir une parcelle de vérité.


Il faudra dorénavant cheminer avec quelques personnages en moins –et pas des moindres. Le père, la grande sœur et le petit frère de Gen ont disparu sous les décombres de leur ancienne maison. Morts ou non ? Malgré l’improbabilité d’une survivance, ni Gen ni sa mère ne semblent pouvoir reconnaître leur disparition. Au détour de plusieurs pages, leurs fantômes réapparaissent au milieu des ruines d’Hiroshima. Formidable incarnation de la puissance de la vie, la mère de Gen donne bientôt naissance à une petite Tomoko. Préservée ( ?) des conséquences immédiates des radiations, elle représente l’espoir d’une génération qui essayera de se développer à nouveau sur les bases d’un territoire hostile. Mais fragile, elle nécessite des soins et des attentions de chaque instant, ce qui relève de la gageure lorsqu’il est déjà difficile de trouver pour soi-même un peu de riz et de confort.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen10

La survie de chacun s’oppose à la survie d’autrui. S’ajoute à l’hostilité du territoire l’hostilité de l’autre qui ne représente désormais plus qu’une menace : menace de contamination lorsque les effets secondaires de la bombe atomique semblent se propager à la manière d’un virus ou menace de famine lorsque les vivres se comptent au gramme près et que leur rationnement ne permet pas à toutes les bouches survivantes d’être comblées.


- Si on t’apporte du riz, tu t’ouvrirais le ventre ?
- Faites-moi confiance ! Apportez-moi du riz !



La folie des survivants menace aussi Tomoko, et combien de mères désormais esseulées n’essaient pas de voler ou de blesser l’enfant par jalousie ?


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_210

Sans s’attarder sur des images monstrueuses, par simple évocation des quelques heures qui ont suivi l’explosion atomique –heures consacrées à la survie-, Keiji Nakazawa nous propose une nouvelle compréhension de l’évènement. On ne sait plus si les survivants sont vraiment les plus chanceux de l’histoire, et on ne peut déterminer ce qui est le plus tragique, des conséquences dispensées par la bombe en elle-même ou des comportements funestes des survivants. Vers, pourriture, lambeaux de peau ou folie meurtrière ? Le choix ne se limite heureusement pas à ces alternatives peu réjouissantes et Gen, puisqu’il en est le représentant, semble tirer à lui le peu d’énergies positives encore présentes dans cette population, blessée par la violence et la méconnaissance de la situation. Il est toutefois permis de se demander si cette force pourra s’étendre encore longtemps…


Citation :
La bombe atomique n’avait pas fait que détruire la ville d’Hiroshima, elle y avait émis des radiations.
Les maladies dues à ces radiations, terribles effets secondaires de la bombe, commencèrent à toucher les habitants ignorants du danger.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_110

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeMer 20 Nov 2013 - 13:29

Gen d’Hiroshima – Tome 3


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen-d-10

J + 4 après le bombardement d’Hiroshima.
Après la première vague de morts atroces qui a succédé aux rayonnements de l’explosion atomique, les victimes de la bombe continuent à déclarer forfait dans l’anonymat des chairs décomposées. En ville, les survivants se regroupent en famille dans leur maison et jettent des regards méfiants à quiconque pourrait leur dérober de la nourriture ou propager le virus mortel de la bombe. Keiji Nakazawa nous rappelle que ce qui nous semble évident en tant que lecteur ne l’était absolument pas pour les japonais de 1945. Le ciel leur est tombé sur la tête, mais pourquoi les victimes continuent-elles de se déclarer et de mourir des jours après l’explosion de la bombe ? Les corps décomposés, effilochés, crachant du sang et remplis de vers, semblent en proie à une maladie furieuse qui, après être passée de la bombe aux hommes, pourrait bien se transmettre d’homme à homme. Dans ce contexte de terreur généralisée, les japonais semblent avoir atteint la plénitude de la haine, celle qui leur fait abhorrer leurs tortionnaires américains comme leurs compatriotes japonais.


Nous retrouvons Gen dans la période qui s’étale du 10 au 15 août 1945. Les sentiments anciens d’amitié et de compassion survivent parfois et surgissent, ponctuels et isolés, sous la forme d’un don généreux ou d’une proposition salutaire. Une vieille amie de la maman de Gen lui permet ainsi de s’installer avec ses survivants dans une extension de sa maison, malgré la haine et le persiflage des autres résidents. Ceux-ci préféreraient être seuls pour ne pas avoir à surveiller leur nourriture des estomacs étrangers, et ils font subir une torture lente et sournoise à la famille de Gen pour les mettre à bout et leur enjoindre de débarrasser le plancher. Mais face à une fatigue qui dépasse la sensation ordinaire, ces attaques mesquines font figure de tendres réminiscences du sentiment d’être vivant. Pendant que sa maman essaie de retrouver des forces pour nourrir la petite dernière, Gen parcourt Hiroshima et les alentours pour trouver de l’argent et ramener de quoi manger. Il s’occupera d’un agonisant que sa famille a caché dans une pièce isolée de leur maison avant d’apprendre la capitulation du Japon face aux Etats-Unis. Sa liesse n’est pas partagée par tous : « Ils se moquent de nous ! Nous nous sommes sacrifiés pour le Japon et pour l'empereur parce que nous devions gagner ! Et maintenant on nous demande un effort parce que nous avons perdu ! J'en ai plus qu'assez ! Il ne nous reste plus rien ! Notre maison a brûlé et les nôtres sont morts ! Nous n'arrivons même pas à avoir du riz ! Il ne nous reste que la douleur ! »




[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen10


C’est vrai. Et Gen passe chaque instant de son existence miraculée pour combattre cette douleur et adoucir les jours de chacun de ses compatriotes. Il lutte pour propager sa générosité, allant parfois même jusqu’à une insouciance qui nous semble inconcevable. Gen le bon samaritain étale sa vertu comme un fardeau impudent. Il paraît incroyable, irréaliste, mais c’est sans songer que dans l’Hiroshima d’août 1945, la générosité se confond avec la survie et qu’elle traduit une terreur frénétique de mourir et de voir mourir ses proches. La menace ne quitte jamais les pages de ce livre et se confirme parfois, au détour d’un ami ou d’un voisin. « L’ennemi s’est mis à utiliser une arme nouvelle et singulièrement cruelle dont les effets semblent être aussi terribles qu’imprévisibles ». La déclaration d’Hiro-Hito faite aux japonais le jour de la capitulation se réalise à chaque instant…


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_110

Citation :
Parlant durant trois minutes, Hiro-Hito cherche à justifier l’entrée en guerre de son pays (« Si Nous avons déclaré la guerre aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne, c’était, en réalité, en vue d’assurer la souveraineté du Japon et d’asseoir sa position en Asie Orientale. Loin de Nous toute idée de porter une atteinte quelconque à la souveraineté des autres pays ou de songer à un agrandissement territorial ») aussi bien que la capitulation (« En persistant à vouloir combattre, Nous allions non seulement vers l’effondrement complet et la disparition de la nation japonaise mais encore vers l’annihilation totale de l’humanité et de la civilisation »), sans oublier de parler de la bombe atomique (« L’ennemi s’est mis à utiliser une arme nouvelle et singulièrement cruelle dont les effets semblent être aussi terribles qu’imprévisibles »).

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeDim 2 Fév 2014 - 21:00

Gen d’Hiroshima – Tome 4


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen-d-11

Septembre 1945 – Septembre 1947. Le temps s’accélère. Un an après les bombardements atomiques, les survivants de la famille de Gen sont enfin réunis, dans des conditions toujours plus misérables. La joie des retrouvailles permet seulement de compenser les difficultés à se procurer les denrées alimentaires nécessaires pour combler de nouveaux estomacs. L’alimentation est toujours au cœur des conflits de ce Japon dévasté et laissé à l’abandon. L’absence des hommes politiques n’a jamais été plus frappante que dans ce quatrième volume alors qu’à l’internationale –la notice en fin de volume nous en informe-, le Japon cherche à racheter son image, adoptant un comportement extrêmement ambivalent à l’égard des Américains. D’ailleurs, ce sont surtout ces derniers qui s’approcheront au plus près des rescapés de la bombe atomique.


Dans ce volume, les soldats américains constituent la population étrangère qui nourrit tous les fantasmes et toutes les histoires les plus nauséabondes. Ils se montrent prolixes et s’amusent de l’enthousiasme qu’ils suscitent lorsqu’ils jettent des paquets de chewing-gums aux pieds des petits japonais affamés, mais peuvent devenir redoutables lorsque ces mêmes japonais, que les bonbons auront fini de mettre en appétit, essaient de pénétrer leurs campements pour dérober les boîtes de conserve et de lait qu’abritent leurs cuisines. L’américain est aussi un outil de promotion sociale : certaines jeunes japonaises l’ont bien compris, qui se prostituent pour faire vivre leur famille.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Img_0010

Dans la lutte pour l’alimentation, les villes dévastées, laissées à leur libre gouvernement, voient se multiplier les clans de « yakusas ». Le crime s’organise, devenant la tentation et la crainte de ceux qui ont encore assez de force et de courage pour survivre. Ce n’est, bien entendu, pas le cas de tout le monde, et Keiji Nakazawa ne s’étonne même plus des victimes qui continuent à se déclarer, deux ans après la guerre atomique.


Ce qui a déjà été dit à propos des volumes précédents de Gen sera confirmé une fois encore. Cette série apprend à son lecteur ce que peu de livres sur les bombardements japonais de 1945 ne pourront jamais lui apprendre. On comprend mieux pourquoi : au cours des années durant lesquelles Hiroshima et Nagasaki furent livrées à elles-mêmes –ou presque- seul un survivant et témoin direct des évènements pouvait nous transmettre l’exactitude de son expérience. Parce que celle-ci semble authentique, qu’elle ne cherche jamais à appuyer les traits ou à se laisser aller aux plaisirs de digression artistiques, elle ne sonne jamais faux et impressionne par cette juxtaposition de la gravité des évènements et de la légèreté des attitudes.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Img_0011


- Au fait, pourquoi ils coupent les bijoux de famille, les américains ? Ils les mangent ?
- J’en sais rien. Ils croient peut-être que c’est des vrais bijoux.
- Ils ont dit qu’ils « violaient » les femmes. Qu’est-ce que ça veut dire ?
- J’en sais rien…
- Elles ont de la chance de pas avoir de couilles, les filles…
- Ouais…



Notice a écrit:
[La police] se trouve notamment incapable de faire face à la véritable explosion du marché noir et des trafics de toutes natures provoquée par l’effondrement de l’économie. Portant avant tout sur les denrées alimentaires et les produits de première nécessité, elle concerne également d’autres secteurs, tels les médicaments ou les produits de luxe. Ceux qui en profitent le plus sont les « yakusas », une forme traditionnelle de crime organisé, l’équivalent des maffieux, structurés, comme leurs confrères siciliens et américains, en clans féodaux, ce qui ne nuit pas à leur efficacité, bien au contraire. D’ailleurs, leur poids dans la société japonaise ne fera que s’affirmer au cours des années suivantes.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeMar 25 Fév 2014 - 12:40

Gen d’Hiroshima – Tome 5


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen5r_10

Hiver 1947-1948


La lutte contre la famine et contre les effets délétères des radiations se poursuit avec une virulence toujours aussi acharnée. Les plus faibles continuent de céder à la fatigue et à cette « maladie de la bombe » qui explique en partie l’occupation du territoire par l’armée américaine. Jusqu’alors, la cohabitation semblait avoir été bien toléré par Gen et ses proches bien que les militaires, avec leurs manières de pachas bien nourris et dominateurs, n’aient pas hésité à asservir les gamins japonais en les poussant à mendier de la nourriture par des chants et des spectacles bouffons. Mais lorsque la mère de Gen tombe malade et qu’un médecin inexplicablement charitable vient l’observer et lui conseille de se rendre à l’A.B.C.C., une nouvelle facette de l’occupation américaine se dévoile à leurs yeux. L’A.B.C.C. désigne l’Atomic Bomb Congressional Commission dont la mission est de récolter les informations concernant les radiations atomiques et leurs effets sur les êtres vivants. Ces informations, dans la rivalité avec l’U.R.S.S., doivent être tenues dans la plus haute confidentialité et ne servent absolument pas aux premières victimes des radiations, cobayes condamnés par avance.


Chaque volume de Gen nous fait découvrir de nouvelles aberrations. Entre temps, la lutte contre la faim et la débrouille entre gamins se poursuit, couronnée par une force vitale et une espérance acharnées qui sont admirables. La misère semblerait presque pouvoir sévir autant qu’elle le veut tant que de petits îlots de solidarité continuent à atténuer les souffrances. De telles dispositions sont-elles faites pour durer ?


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_hi10

Citation :
Les Américains se sont empressés d’enquêter sur les effets des explosions nucléaires, tant en ce qui concerne l’environnement que les êtres vivants, humains ou non. Un seul essai ayant eu lieu auparavant, leurs connaissances en la matière étaient alors quasiment nulles et le danger mortel provoqué par les radiations largement ignoré. C’est pourquoi Hiroshima et Nagasaki constituent, de leur point de vue, des tests en « vraie grandeur » pouvant fournir des informations capitales mais qui doivent demeurer secrètes car les Etats-Unis tiennent à conserver le monopole de la puissance atomique, d’autant que la rivalité avec l’Union soviétique se fait de plus en plus vive. Un organisme, l’A.B.C.C. (Atomic Bomb Congressional Commission ou Commission du Congrès pour la bombe atomique) est institué afin de rassembler ces informations.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen_hi11

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeDim 4 Mai 2014 - 20:39

Gen d’Hiroshima – Tome 6


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Couv34

Printemps 1948 – Eté 1949

Gen et ses amis croient s’être habitués à la mort comme à tout le reste. Quatre ans plus tard, les victimes de la bombe ne sont toujours pas épargnées et continuent de mourir de ses effets délétères. Les habitants d’Hiroshima sont peut-être les premiers à avoir compris que le nucléaire était le véhicule d’une puissance nuisible invisible et s’ils ne l’expriment pas en ces termes, leur comportement prouve qu’ils l’ont compris.


Gen et ses amis croient s’être habitués à la mort et pourtant, ils font preuve d’une énergie de vivre presque morbide. Leur temps est compté, ils doivent l’utiliser de leur mieux. Alors qu’il est toujours aussi difficile de se nourrir, il faut se procurer un moyen fiable d’assurer ses revenus et pour cela, il faut sortir du cercle vicieux de la misère. Sans argent, impossible de se procurer le matériel qui permettra de gagner légitimement sa vie, en-dehors des crimes et des vols qui sont devenus monnaie courante pour Gen aussi bien que pour la majorité des autres habitants d’Hiroshima.


Encore une fois, ce nouveau volume nous prouve que Keiji Nakazawa a écrit pour assouvir une nécessité intérieure. Avec sa pudeur habituelle, il parvient à nous faire comprendre l’angoisse de jeunes années rongées par le souci de la survie. Le mal et le bien, qu’est-ce que cela veut dire ? on appréhenderait presque l’idée que Gen n’ait jamais connu la bombe –peut-être n’aurait-il jamais pu devenir aussi admirable.  


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen6p_10

Et toujours, les informations de la préface, utiles à une meilleure compréhension du contexte de survie :

Citation :
Afin de tenter d’au moins améliorer une situation qui […] ne peut se prolonger, les responsables américains et les dirigeants japonais en viennent à penser que la population de l’archipel est trop nombreuse par rapport aux ressources de celui-ci […] et qu’il faut donc la limiter. Pour ce faire, en juillet de cette même année, est promulguée une loi dite eugénique qui non seulement légalise l’avortement et encourage la contraception mais également impose la stérilisation forcée dans le cas où l’un des conjoints d’un couple serait atteint de « troubles héréditaires ». Cette dernière mesure, fondée sur une définition particulièrement vague, rappelle de manière troublante des décisions semblables prises par les régimes fascistes européens des années 1930-1940.

Citation :
[…] Le 22 janvier [1949], Mao Tsétoung s’empare de Pékin, ce qui laisse augurer de sa victoire quasiment certaine à très court terme. Cela signifie que la menace communiste […] est désormais une réalité tout aussi inquiétante en Asie, comme le prouve également la guerre que la France mène en Indochine depuis bientôt trois ans.
C’est pourquoi les Américains décident aussitôt de changer radicalement de politique par rapport au Japon car ce pays vaincu et humilié dont ils ont voulu, de gré ou de force, faire un modèle de démocratie, devient soudain un enjeu qu’ls ne peuvent pas se permettre de perdre. La politique des réformes est donc brusquement abandonnée au profit d’une restauration rapide de l’économie dès le mois de mai 1949.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeMer 28 Mai 2014 - 15:18

Gen d’Hiroshima – Tome 7


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Couv15

Fin de l’été – Début de l’automne 1949


A quoi reconnaît-on un pays qui se redresse ? Réponse : il a le temps de se préoccuper de sa production culturelle.


Quatre ans après Hiroshima, l’industrie cinématographique japonaise redémarre doucement avec Yasujiro Ozu, Kenji Mizoguchi ou Akira Kurosawa. Comme le « père » d’adoption de Gen et de ses amis, des écrivains s’acharnent à faire publier le récit de leurs souffrances malgré la censure exercée par les pouvoirs et par l’occupation américaine. Keiji Nakazawa nous fait entrevoir les tortures de la « Cellule-Canon » dont témoignera Kaji Waturu, un romancier du courant prolétarien qui fut détenu de longs mois durant.


Le livre publié par le « père » existe-t-il vraiment ? Comme toujours, le trouble que suscite la lecture des aventures de Gen provient de sa réalité pudique et modeste, simplicité de procédé qui fait rejaillir avec force la grandeur d’âme de cet enfant, de ses amis et du peuple japonais dans son ensemble. Les temps deviennent peut-être plus faciles puisqu’on peut se permettre de dilapider l’argent de la nourriture pour acquérir du papier –mais les temps nécessitent encore courage et acrimonie et le moindre faux pas peut coûter la vie.


Dans le fond du paysage, la bombe continue malgré tout de rayonner à petit feu…


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gent5_10


Quand on renaît, on n’a rien du tout, comme quand on meurt. C’est la vie, tu piges ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitimeVen 27 Juin 2014 - 8:58

Gen d’Hiroshima – Tome 8


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Couv22

Juin – Octobre 1950


Le Japon ne sera jamais en paix. Alors que les conséquences des radiations nucléaires se font toujours ressentir –moins vigoureusement peut-être-, la menace vient cette fois de l’affrontement qui se met en place entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Matérialisation des tensions de la Guerre Froide, elle fait craindre la survenue d’une troisième guerre mondiale. Alors que la constitution de 1947 avait interdit au Japon d’entretenir la moindre force militaire, le général MacArthur ordonne la création d’une « force spéciale » de 75 000 Japonais lui permettant de pallier le déficit de son armée afin de mener une offensive en direction de la Corée du nord dès septembre 1950.


Le 8e tome de Gen nous fait prendre conscience de l’injustice que ressentent les Japonais face à cette ordonnance qui semble vouloir décimer les rescapés du désastre nucléaire. La bombe a opéré une métamorphose du point de vue de la majorité des Japonais : ceux qui pensaient auparavant que les conflits étaient un mal par lequel il fallait nécessairement passer avant de résoudre des tensions craignent désormais la moindre émanation de violence. Gen et ses amis sont les preuves vivantes de ce glissement paradigmatique, qu’ils expriment par l’exaltation de leurs sentiments et par la découverte d’une source d’énergie vitale faramineuse, d’autant plus bouleversante qu’elle surgit des décombres.


[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Gen8p_10


Citation :
- Il s’est fait une piqûre de quoi ?
- C’est des amphétamines.
- Des quoi ?
- Tu connais pas ça ? On en trouve dans tout le pays maintenant. C’est un fortifiant qu’était utilisé par l’armée.
- Par l’armée ?
- Ouais, pour éviter que les soldats aient peur d’aller se battre. Avec ça, ils étaient courageux et ils se sentaient bien. Comme on a perdu la guerre, on a plein de stock. On en trouve même dans les pharmacies.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Empty
MessageSujet: Re: [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)   [Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Manga] Keiji Nakazawa (Gen d'Iroshima)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fan de Nana? Par ici !!!
» Ma collection Witch
» Menu Manga (vidéos)
» Gunnm
» HOSHIN-L'investiture des dieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: