Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 L'Italie

Aller en bas 
AuteurMessage
Hellois
Posteur en quête
Hellois

Messages : 78
Inscription le : 18/01/2009
Age : 38
Localisation : Italie - Venise

L'Italie Empty
MessageSujet: L'Italie   L'Italie Icon_minitimeMar 24 Fév 2009 - 21:44

Voici une chanson que j'adore, composé par un groupe italien qui s'appelle I Mercanti di Liquore (Les Marchands de Liqueur).
J'ai fait une traduction.

L'ITALIA

"Quand'io l'ho conosciuta l'Italia era già donna
e di costituzione robusta,sana e forte
e più che lavorare direi che tribulava,
poi dato che era grassa,madonna se sudava..."

"Due bestie nella stalla e un coro di galline,
a cui tirare il collo per farci stare bene,
per farci festa l'Italia s'inventava storie favolose
chi lo sa come faceva..."

"Se la portavi in giro,l'Italia maglia rosa,
montava dietro in macchina perchè era rispettosa...
mezzo sedile a lei,e mezzo a noi fratelli,
non proprio di Mameli,però abbastanza belli..."

"Se andava a cena fuori lei mangiava tutto
che poi ci si poteva specchiare dentro il piatto,
e con la pancia piena di scatto lei s'alzava,
faceva un bell'inchino,l'Italia e poi ballava..
noi zitti e affascinati dal ritmo dei suoi passi
ballava proprio bene come spesso fanno i grassi,
l'Italia nel volteggio sbuffava e s'impegnava
sembrava che cascasse ma si risollevava"

"Quando l'ho conosciuta eravamo compaesani,
puzzava di miseria e aveva modi strani
con quel vocione forte e un tuono di risata,
contenta perchè viva e in più sopravvisuta
a guerra dopoguerra e guerra dopo ancora
di indole puttana e in abito da suora,
maestra di furbizia e un pò voltagabbana
però rispetto ad altri,più tenera ed umana.
Aveva gli occhi ardenti e un bel gesticolare,
il seno prominente,un'aria familiare,
un corpo molto goffo un pò fuori misura
tenuto insieme a stento con i punti di sutura,
eppure è ancora bella magnifica e attraente,
una bellezza impudica e a volte sconveniente,
propensa e ben disposta ai vizi del piacere,
l'Italia sapeva anche godere..."

"Con il passare degli anni ci siam persi di vista,
le scrissi molte volte ma senza mai risposta.
mi dissero che si era messa in certi giri strani
e che si accompagnava con ladri e mascalzoni...
poi ieri l'ho incontrata dentro un supermercato,
l'Italia col carrello al reparto surgelati,
talmente dimagrita che mi pareva un'altra,
gli zigomi rifatti e la frangetta corta"

"Avrei voluto dirle che avevo nostalgia
dei tempi in cui godevo della sua compagnia,
insomma la trovavo bella,davvero seducente
e che anche se lontano ero pur sempre un suo parente"
"Lei mi ha guardato come si guardano i bambini,
mi ha chiesto se sapevo dov'erano i grissini,
vedendomi perplesso di scatto s'è voltata
e in men che non si dica l'Italia se n'è andata..."

"Italia antico amore hai perso l'allegria
e forse non ricordi l'antica cortesia,
ebbene si lo ammetto ci son rimasto male,
che diamine,potevi almeno salutare!
Però malgrado tutto,ti voglio ancora bene
qualcosa di me stesso ancora ti appartiene,
ti piace far la stronza e farmi disperare,
ma so che un giorno o l'altro ti rivedrò ballare"

L'ITALIE
Quand je l'ai connue, l'Italie était déjà une femme,
plutôt ronde, saine et forte,
et plus que travailler je dirais qu'elle souffrait,
tellement ell était grasse.
Mon Dieu ce qu'elle suait!

“deux vaches dans l'étable, et un choeur de poules,
auxquelles tordre le cou pour vivre bien,
pour faire la fête l'Italie s'inventait un tas d'histoires..
Dieu sait comme elle le faisait...”

“Si on l' amenait faire un tour, l'Italie maillot rose,
s'asseyait derrière dans la voiture, car elle était respectueuse...
moitié siège pour elle et moitié pour nous les frères...
pas vraiment de Mameli, mais assez beaux...”

“Si elle dînait dans les restaurants, mangeait tout,
qu'on pouvait se regarder dans l'assiette,
et avec le ventre plein elle se levait soudain,
s'inclinait, l'Italie, et commençait à danser.
Nous, on taisait, charmés par le rythme de ses pas.
Elle dansait vraiment bien
comme le font souvent les gros gens,
l'Italie en tournant elle soufflait et se concentrait,
on disait qu'elle allait tomber, mais se levait à nouveau”

“Quand je l'ai connu on vivait dans le même village,
elle sentait la misère, et avait une allure bizarre,
une voix grosse et un rire comme un un coup de tonnerre,
elle était contente car elle avait survécu à une guerre,
un après guerre et une autre guerre.
Un coeur de putain dans un habit de bonne soeur,
très rusée et un peu girouette,
mais par rapport à d'autres... plus tendre et humaine.
Elle avait les yeux ardents, et gesticulait beaucoup,
des gros seins, un air familier,
un corps très gauche, un peu hors de mesure,
et cousu par des points de suture.
Pourtant elle est encore belle, magnifique, charmante,
une beauté impudique et quelques fois inconvenante,
attirée et bien disposée aux vices du pliasir,
l'Italie savait jouir aussi... »

Pendant des années on ne s'est plus vus,
je lui écrivis beaucoup de fois, mais sans réponse.
On me dit qu'elle avait trempé dans des combinaisons louches,
qu'elle sortait avec des voleurs, des truands.
Puis hier je l'ai rencontrée dans un supermarché,
l'Italie, avec le chariot dans le rayon surgelés,
elle avait tellement maigri, elle ne paraît plus la même,
les pommettes refaites et une frangette courte. »

"J' aurais voulu lui dire que j'avais nostalgie
des temps dans lesquels je jouissait de sa compagnie,
enfin, je la trouvais belle, vraiment séduisante,
et j'étais toujours un lointain parent.
Elle m'a regardé comme on regarde un enfant,
m'a demandé où étaientt les grissins,
en me voyant perplexe, soudain elle s'est tournée et l'Italie s'en est allée... "

"Italie, mon vieil amour, tu as perdu ta joie,
et peut-être tu ne rappelles pas l'ancienne courtoisie,
et bien, je l'admets oui, je suis déçu, dame!
Tu pouvais me dire adieu, quand même!
Mais, malgré tout, je t'aime encore,
quelque chose dans moi t'appartient encore,
tu aimes te conduire en chameau, et me désespérer,
mais je sais qu'un jour ou l'autre je te reverrai danser"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

L'Italie Empty
MessageSujet: Re: L'Italie   L'Italie Icon_minitimeMar 24 Fév 2009 - 22:45

Et voici la musique, ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Hellois
Posteur en quête
Hellois

Messages : 78
Inscription le : 18/01/2009
Age : 38
Localisation : Italie - Venise

L'Italie Empty
MessageSujet: Re: L'Italie   L'Italie Icon_minitimeMer 25 Fév 2009 - 10:31

eXPie a écrit:
Et voici la musique, ici.

Merci bien eXPie, je vois bien qu' y a des gens plus technologiques que moi!!! innocent


Dernière édition par Hellois le Mer 25 Fév 2009 - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellois
Posteur en quête
Hellois

Messages : 78
Inscription le : 18/01/2009
Age : 38
Localisation : Italie - Venise

L'Italie Empty
MessageSujet: Re: L'Italie   L'Italie Icon_minitimeJeu 12 Mar 2009 - 20:03

Voilà, de retour du fil sur les souvenirs, je vous propose une autre belle chanson sur mon pays... Francesco De Gregori est un grand auteur italien. Cette chanson s'appelle "Vive l'Italie", et représente un hymne à l'Italie, avec et malgré toutes ses misères, son histoire de résistance et terrorisme... bref, un pays qui est loin d'etre parfait et que ne cesse pas de se le répéter...

Viva l'Italia, l'Italia liberata,
l'Italia del valzer, l'Italia del caffè.
L'Italia derubata e colpita al cuore,
viva l'Italia, l'Italia che non muore.
Viva l'Italia, presa a tradimento,
l'Italia assassinata dai giornali e dal cemento,
l'Italia con gli occhi asciutti nella notte scura,
viva l'Italia, l'Italia che non ha paura.
Viva l'Italia, l'Italia che è in mezzo al mare,
l'Italia dimenticata e l'Italia da dimenticare,
l'Italia metà giardino e metà galera,
viva l'Italia, l'Italia tutta intera.
Viva l'Italia, l'Italia che lavora,
l'Italia che si dispera, l'Italia che si innamora,
l'Italia metà dovere e metà fortuna,
viva l'Italia, l'Italia sulla luna.
Viva l'Italia, l'Italia del 12 dicembre,
l'Italia con le bandiere, l'Italia povera come sempre,
l'Italia con gli occhi aperti nella notte triste,
viva l'Italia, l'Italia che resiste.

Vive L'Italie,
L'Italie libérée,
L'Italie de la valse, et du café,
L'Italie volée et frappée au coeur,
Vive l'Italie, l'Italie qui ne meurt pas.
Vive l'Italie, l'Italie, prise par trahison,
L'Italie assassinée par les journaux et le béton,
L'Italie avec les yeux secs dans la nuis sombre,
Vive l'Italie, l'Italie qui n'a pas peur.
Vive l'Italie, l'Italie au milieu de la mer,
L'Italie oubliée et à oublier,
l'Italie à moitié jardin et à moitié prison,
Vive l'Italie, l'Italie toute entière.
Vive l'Italie, l'Italie qui travaille,
L'Italie qi se désespère, l'Italie qui tombe amoureuse,
l'Italie à moitié devoir, et à moitié fortune,
Vive l'Italie, l'Italie sur la Lune
vive l'Italie, l'Italie du 12 décembre*,
L'Italie avec les drapeaux, l'Italie pauvre comme toujours,
L'Italie avec les yeux ouverts dans la nuit triste,
Vive l'Italie, l'Italie qui résiste**.

*12 décembre 1969: le massacre de Place Fontana, à Milan.
Les extrémistes de droite posent une bombe dans une banque.
** Référence au grand mouvement populaire de résistance anti-fasciste.

pour la musique ici: https://www.youtube.com/watch?v=zRTwQoHihEs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

L'Italie Empty
MessageSujet: Re: L'Italie   L'Italie Icon_minitimeMer 8 Avr 2009 - 19:36

L'Italie, toujours, avec une branche progressive bien à elle:
Les trois premiers titres sont assez doux, et abordables, les derniers plus "déliés" clown
J'aime surtout Ys et Picchio dal Pozzo.
(Bien-sûr, tout est chanté en italien cheers )

Le Orme
"Sospesi nell'incredibile" (Felona e Sorona, 1973)

Premiata Forneria Marconi
"Appena un Po'" (Per un Amico, 1972)

Banco Del Mutuo Soccorso
"La Citta' Sottile" (Io Sono Nato Libero, 1973)

Il Balletto di Beonzo
"Epilogo" (Ys, 1972)

Semiramis
"Dedicato a Frazz" (Dedicato a Frazz, 1973)

Picchio dal Pozzo (Picchio dal Pozzo, 1976)
"Napier"
"La Floricultura Di Tschincinna & La Bolla"

Area
"Luglio Agosto Settembre [Nero]" (Arbeit Macht Frei, 1973)
"La Mela di Odessa (1920)" (Crac!, 1975)

L'Italie Leorme10L'Italie 30537910L'Italie Banco10L'Italie 41fzdp10L'Italie 47328610L'Italie 45538410L'Italie Area-110L'Italie 408610
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'Italie Empty
MessageSujet: Re: L'Italie   L'Italie Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Italie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro…-
Sauter vers: