Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 One shot jeunesse - un auteur, une histoire

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Déc 2009 - 22:37

Chatperlipopette a écrit:
C'est trop mimi coline bisous

C'était hier... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2009 - 11:07

Les maximonstres: l'île aux monstres

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 41aggv10

Max est un jeune garçon plein de vie et d'enthousiasme malgré la séparation de ses parents: il a une grande soeur et une maman à son écoute et toujours prêtes à rire de ses facéties.
Seulement, la roue du temps tourne: Claire grandit et se tourne plus vers son groupe d'amis que vers son petit frère; sa mère a rencontré un homme qui vient de temps à autre à la maison, Gary qui fait tout pour être accepté mais qui hélas ne trouve pas grâce aux yeux de Max.
Le jour où Claire renvoie Max à ses jeux d'enfants, la coupe déborde et Max décide de se venger en saccageant la chambre de sa soeur...bien entendu ce ne sont pas des félicitations qui l'attendent et Max est envoyé dans sa chambre,méditer sur ses bêtises. Il enfile alors son fameux costume de loup et s'enfuit dans la neige, loin de cette maisonnée qui ne comprend pas grand chose à ses préoccupations. Il arrive près du rivage et embarque dans un petit bateau....cela lui rappelle le fameux été où il apprit à naviguer en compagnie de son père; il décide de rejoindre ce dernier et largue les amarres. Le vent et les courants n'emmènent pas vraiment Max et son embarcation vers la destination prévue: un long voyage, vers une terre inconnue et des rivages mystérieux, s'annonce. Au bout d'un temps infini, Max débarque sur une île bien étrange: une lueur orange, promesse d'une chaleur bienvenue pour se sécher, et un drôle de bruit sourd le poussent à escalader la montagne. Au bout de son ascension il découvre un spectacle étonnant, inimaginable même dans ses rêves les plus fous: une troupe de créatures monstrueuses est en train de briser des cabanes en poussant des cris infernaux. Elles sont immenses, poilues avec des écailles, dotées de belles griffes, quelque peu impressionnantes, et cornues. De fil en aiguille, Max fait la connaissance de Katherine, Ira, Alexander, Douglas, Judith et Carol et s'intègre dans leur bande de joyeux drilles toujours en recherche de fêtes abominables! Max devient leur roi, leur guide, celui qui mène la danse et les idées, malgré l'impression fugace qu'un danger peut rôder et une mésaventure arriver, et jusqu'au jour où Max s'ennuie de son chez lui et de sa maman.

C'est avec un poil d'appréhension que je me suis lancée dans cette lecture: j'ai tellement lu et relu à mes élèves l'album de Maurice Sendak "Max et les Maximonstres", classique parmi les classiques de l'enfance, que je craignais une déception. En effet, il est difficile voire hasardeux de se lancer dans une réécriture d'un classique de la littérature jeunesse sans en édulcorer ou passer sous silence certains pans. Il n'en fut rien, à mon grand soulagement: très vite j'ai suivi, attendrie (et en compagnie du souvenir vivace des illustrations de l'album), le petit Max au coeur de ses préoccupations de garçonnet, de ses frasques amusantes, bien que parfois proches du cataclysme, et de son imaginaire débordant de diversité et d'émerveillement. Max est en train de quitter, doucement et inconsciemment, le monde de l'enfance, celui qui est peuplé par les monstres des contes, les chevaliers, les loups terrifiants, tellement terrifiants que l'on ne souhaite qu'une chose...en avoir l'apparence pour prendre le pouvoir. Il laisse peu à peu derrière lui, les instants fragiles des pitreries attendrissantes, celles qui font oublier à sa maman les moments difficiles, les soirées un peu tristes; il part en guerre contre le sentiment désespérant de ne plus exister aux yeux des femmes de sa vie, que sont sa soeur et sa mère, en hurlant comme un loup, en sautant partout le plus haut possible, bataillant contre un sentiment oedipien afin de s'en affranchir et d'accéder à une autre dimension. Qu'il est difficile pour un jeune garçon se prendre conscience qu'il n'est pas l'unique homme de la vie de sa mère et qu'il doit céder la place, du moins une partie, à un inconnu forcément idiot, gênant et ne comprenant rien à rien!

Sur son île au trésor, Max vit avec intensité les ultimes feux d'une enfance qui s'enfouira dans les limbes d'un passé laissant place à un futur proche, sorte de terre vierge à conquérir. Il y déballe ses rêves, ses souhaits épouvantables de fêtes grandioses et bestiales au cours desquelles parades hurlantes et clinquantes résonnent dans la jungle enfantine des désirs et des peurs cachés (la crainte de la dévoration - les monstres ont vraiment de très grandes dents!- l'envie irrésistible d'être l'Unique). Max, grâce aux monstres dotés certes d'inconséquence mais aussi de tendresse, apprend à dompter le monstre qui sommeil en tout un chacun et à juguler le plaisir premier, primal qui est de satisfaire dans l'immédiateté la moindre des petites envies....abominables! Sur cette île au trésor, Max part à la quête de soi, à la découverte d'un autre rivage qui l'attend....non seulement celui du retour mais surtout celui qui mène à l'adolescence puis à l'âge d'homme.

Les images suscitées par le roman se superposent intelligemment sur celles de l'album que l'on ne peut que garder à l'esprit; il y a une impression de regarder ce qu'il s'est passé, sur l'île des Maximonstres, entre la lecture de deux pages: c'est ce qui donne le plaisir de lire l'histoire et de s'y perdre joyeusement, sous les hurlements abominables d'une fête absolument bestiale et monstrueuse!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Avr 2010 - 13:35

L'école des chats


One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 La_pal10
Vous saviez déjà que votre matou pouvait mener une double vie, mais saviez-vous qu'il pouvait avoir un destin extraordinaire, un jumeau sombre ou encore qu'il pouvait rejoindre la fameuse école des chats? C'est que qui arrive à Brin d'Osier, le chat de Minjun et Nayeong! Brin d'Osier a été invité à rejoindre l'école des chats par Boîte aux lettres, le chef de l'Assemblée Nocturne du quartier.

Après une période de jeûne et de solitude afin d'aguerrir son corps et son âme, Brin d'Osier part rejoindre l'école et assumer son destin, laissant derrière lui deux enfants qu'il aime au plus haut point et qui le lui rendent bien. A l'école des chats, il est affecté à la classe de Cristal et se lie d'amitié avec ses compères Mandragore et Mot-d'Amour. Il donne régulièrement de ses nouvelles à ses anciens petits maîtres, bien que cela ne soit pas bien vu à l'école. Une drôle d'école d'ailleurs où les chats qui ne s'amusent pas pendant la classe sont punis!. Les jours s'écoulent paisiblement entre escapades pour découvrir un nouveau territoire et les cours dispensés par des professeurs ronchons mais savants. Cette quiétude est rapidement assombrie par l'approche du jour d'Apophis au cours duquel les chats-ombres comptent bien en profiter pour rendre sa liberté au terrible Chat Noir et se venger des Hommes qui font tant souffrir la Terre par leur égoïsme et leur matérialisme. Dès lors, commence pour nos trois amis félins, secondés par Minjun, Nayeong et Sena (la petite autiste abritant la chatte-déesse de la Terre) une course contre la montre, une aventure des plus périlleuses, un parcours initiatique extraordinaire avec à la clef la sauvegarde du monde de la Lumière.

Les cinq tomes de "L'école des chats" déroulent les mythes et les légendes d'une Corée et d'un monde que l'on ne voudrait surtout pas oublier. Le Royaumes des Morts ouvrent ses portes dangereuses à Brin d'Osier et Minjun qui parcourent des terres désolées, guidés par des aides inattendus tels que le Chevalier Noir et l'Oiseau de Feu, tandis que dans le monde des vivants, les ordures ont un coup de folie et déambulent, anarchiquement, dans toute la ville: l'intensité dramatique atténuée par une dimension comique dont la gravité cachée délivre un message écologique et responsable.

Le lecteur est tenu en haleine par les rebondissements multiples, les moments de poésie, l'approche des légendes des cultures différentes possédant un tronc commun rappelant la grande force et l'immense fragilité de la Nature, par les péripéties amusantes, parfois drôlatiques et les illustrations magnifiant le texte.

J'ai aimé le message d'ouverture d'esprit, de tolérance et de respect envers la nature, mise à mal par les différentes activités humaines au cours des dernières décennies...il y a du Myazaki chez Kim Jin-Kyeong. Même si le dénouement est prévisible, comme dans tout conte initiatique, les personnages félins sont attachants et les enfants des faire-valoir de qualité (le monde de l'enfance est ouvert au merveilleux, à l'extraordinaire et à l'incroyable, ouverture disparue lorsque l'âge adulte donne une autre vision du monde).
Depuis le temps que je voulais lire ces aventures félines, je n'ai pas été déçue et ai vécu, le temps de la lecture, dans un monde où l'esprit des contes chuchotait mille et une histoires merveilleuses au creux de mon oreille. Un agréable retour aux sources du monde enfantin, là où tous les possibles peuvent devenir réels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Avr 2010 - 13:46

Romain Gallo contre Charles Perrault Gérard Moncomble


One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 51gszz10

"Romain Gallo contre Charles Perrault", un titre intriguant dont je n'avais jamais entendu parlé. L'argument est amusant: comment regarder, avec un autre oeil, l'univers des contes traditionnels qui bercent les oreilles des petits et des grands depuis des générations? Gérard Moncomble a pris le parti d'une série d'enquêtes menées par l'impayable détective, Romain Gallo, un rien gouailleur, un tantinet cabotin, à l'allure d'un Marlowe carburant au pom-coca avec un zeste de nonchalance et d'humour, peut-être de cour de récréation, qui fait mouche et fait sourire! Bien entendu, notre Gallo est la bête noire d'un certain commissaire Charles Perrault, bouffi de son importance et empreint de suffisance alors que l'évidence est invisible pour lui.

C'est ainsi que six figures, légendaires - si j'ose dire -, de contes célèbres sont passées à la moulinette d'une lorgnette bien iconoclaste. Le Petit Chaperon Rouge trempe, à l'insu de son plein gré, dans une sordide histoire de dévoration sanglante pour couvrir une banale escroquerie à l'assurance; tandis que le pauvre loup, loin d'être un méchant loup, est condamné à perpétuité pour un "croquage" en série qu'il n'a pas commis, lui le boucher végétarien! L'appétit du numéraire décuple l'imagination d'un bûcheron sensible aux charmes d'une mère célibataire qui hélas ne sait pas qu'une galette peut saper les plus beaux châteaux en Espagne. Puis vient le tour de Barbe Bleue, accusé, à tort, de se débarasser de ses épouses; pourtant, l'affaire semblait claire: des poils de barbe, bleus, éparpillés sur le lieux des crimes, d'énormes empreintes (pas trop profondes), une jeune et splendide épouse, bref tout accuse le pauvre homme. Heureusement, notre Gallo, n'écoutant que ses intuitions et sachant observer son monde, parvient à éclairer la lanterne du commissaire, prompt à tomber dans le panneau le plus grossier, qui ne voyait pas (venir) que le chevalier servant de Mme Pot-Bouillon, répondant au doux nom de Sir Hanne, était l'amant de cette dernière qui ne pouvait espérer qu'une pauvre pension alimentaire...Mr Pot-Bouillon étant friand de chair fraîche mais au figuré (ah, les malheurs de l'inconstance!). Donc, une seule solution s'imposait à elle: se débarrasser de son encombrant époux volage.
Ensuite, notre Gallo a maille à partir avec un coiffeur très couru, doté d'un chat médium: un industriel soupçonnant son épouse d'adultère confie la filature de cette dernière à notre célèbre détective, sans peur et sans reproche, qui le mène dans un salon de coiffure so fashion où disparaît la belle. Ni une ni deux, Gallo trouve un étrange escalier et tombe en pleine séance d'hypnose. Le virtuose des coupes, Kid Carabas, tient sous sa coupe de belles et grandes fortunes grâce à son chat qui fait de lui le gourou des salons huppés de la ville. Bien entendu, le médium sera évincé et tout rentrera dans l'ordre.
Après, Cendrillon et la Belle au bois dormant ont leur image légèrement écornées: quand l'une est croqueuse de célibataires au bas de laine bien garni, l'autre est victime des ambitions démesurées de son père, scientifique aux principes bien vermoulus.
Pour finir, la cerise sur le gâteau: le Petit Poucet, sous les traits d'un nain psychopathe, parrain sans scrupules et sanguinaire. Un vrai régal cette ultime enquête! Entre les cailloux utilisés non seulement comme repères mais aussi comme boules destressantes, et les six frères obtus et gros bras, le pauvre Gallo se trouve maintes fois en très mauvaise posture. Il fallait y penser: transformer le gentil Petit Poucet en sombre hystérique à la gachette facile.
J'ai pris un immense plaisir à lire ces détournements de contes d'autant plus que l'auteur les implique dans des affaires criminelles modernes: détournement de fonds, danger des sectes et pouvoir des gourous sur les âmes en mal de croyance, marché douteux de drogues, meurtres passionnels, escroqueries à l'assurance. Le personnage du détective est amusant, attachant, joyeusement désabusé sur ses contemporains, comme tout bon détective, et prenant à coeur à regarder au-delà des simples apparences, lui dont l'officine est située en pleine ZUP dans un immeuble bien délabré,, même si cela lui coûte un séjour en prison!

Une très agréable parodie de contes traditionnels, connus et moins connus (Barbe Bleue) que l'on déguste tranquillement accompagné des souenirs de lectures d'enfance, d'après-midi passés en compagnie d'une Mamie (ce fut mon cas) racontant, sans se lasser, à ses petits-enfants l'éternel "Petit Chaperon rouge"!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Avr 2010 - 13:50

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Bob_le10

Depuis deux bonnes semaines, je lis en classe les albums sélectionnés pour le final du Prix des incorruptibles; le premier fut "Bob, Bob le zèbre? Bob le singe...?", une histoire attendrissante au coeur de la savane.
Bob est un adorable éléphant qui a un énooorme problème: il voudrait être quelqu'un, lui qui n'est qu'un pauvre gros éléphant gris sans charisme ni humour, sans grâce ni élégance, sans caractère farouche ni humeur délirante. C'est que la savane regorge d'animaux en vue: la gazelle, ahhhh la gazelle et ses allures de sylphide, la girafe, elle est immense, c'est la plus grande de tous et cerise sur le gâteau, elle est très coquette! Il ne faut pas oublier le zèbre qui ne compte plus ses amis plus fidèles les uns que les autres, le zèbre véritable d'Artagnan de la savane (tous pour un, un pour tous!); ni le singe qui est impayable avec ses allures de grand comique prêt à faire rire toute la savane; et encore moins la hyène, certes méchante comme la gale, ignoble hypocrite à l'affût du moindre mauvais coup mais redoutable par la peur qu'elle engendre chez les autres! Comment voulez-vous que notre Bob ne soit pas rêveur après toutes ces observations: d'ailleurs, chaque soir il s'endort en rêvant d'être soit une hyène, un zèbre, une girafe, un singe ou une gazelle....jusqu'au jour où, n'en pouvant plus, il décide d'aller exposer ses malheurs au roi des animaux, le lion si sage et si posé. Ce dernier est bien embêté car il ne voit guère de solution satisfaisante: avez-vous déjà vu un éléphant au cou de girafe, zébré comme un zèbre, doté d'une tête de singe et juché sur des pattes de gazelle? Non, bien entendu...le lion non plus d'ailleurs. Il conseille donc à Bob d'aller dormir car la nuit est toujours bonne conseillère...ce que fait Bob qui s'endort en rêvant d'être...mais pas le temps d'imaginer quoi que ce soit: un bruit de craquement, une chaleur dense et une rougeur dans la nuit réveillent Bob en sursaut qui constate avec angoisse la progression rapide de l'incendie ravageur. Ni une ni deux, Bob s'occupe de mettre en place un pont de fortune pour permettre aux animaux de traverser le fleuve, puis il pompe, encore et encore jusqu'au bout de la nuit, l'eau avec sa trompe pour combattre le feu et ainsi sauver la savane et sa faune. Aussi, le lion, toujours très sage, a-t-il la ces douces paroles pour les oreilles de Bob: "Bob, tu voulais être quelqu'un? Tu es quelqu'un de bien!". Alors, au diable tous les malices du singe, le charisme du zèbre, l'élégance de la girafe, la grâce de la gazelle ou encore la méchanceté fascinante de la hyène: Bob est un éléphant qui compte dans la savane, il est son combattant du feu!
"Bob? Bob le zèbre? Bob le singe..." est un album qui montre combien l'estime de soi est essentielle pour une vie harmonieuse mais aussi qu'il est fondamental de comprendre que chacun possède l'étincelle qui fait de lui un être à part entière, un être unique, maillon important du vaste monde, même si en apparence on semble être insignifiant au regard de ceux qui se trouvent sous les feux de la rampe. Chaque être a son utilité, apporte quelque chose à l'édifice de la société et participe à l'harmonie de son environnement: l'individualité au service de la collectivité, le don de soi pour le bien-être d'autrui....une bien jolie valeur à faire passer aux jeunes générations pour une société moins individualiste et plus altruiste. En effet, le zèbre, le singe, la hyène, la gazelle et la girafe ne pensent qu'à eux, qu'à leur effet sur les autres et ainsi pensent être importants; or, que reste-t-il de leur arrogance lorsque le feu dévore la savane...fort peu de choses!
Les illustrations sont intéressantes, aux couleurs vives comme l'Afrique, et accompagnent fort à propos le texte. Une très belle histoire à lire sans modération!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Little devil
Main aguerrie
Little devil

Messages : 536
Inscription le : 14/05/2008
Age : 23
Localisation : Dis-z'y-mieu !

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 14 Avr 2010 - 13:20

J'ai 14 ans , et je suis détestable . Gudule

Ce livre est écrit un peu comme un journal intime . Le journal de Léa , 14 ans , qui comme beaucoup d'ados , se trouve moche , cherche désespérément le grand amour , et "s' engueule" souvent avec ses parents . Mais quand elle découvre qu'un fantôme squatte sa chambre et que Doc , le plus beau mec du lycée commence à s'intéresser à elle ...Tout change !
Un joli livre , avec toujours , le style de Gudule Very Happy A faire lire aux jeunes ados' .

Extrait ;
Spoiler:
 
diablotin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurabracadabra.canalblog.com/
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Avr 2010 - 14:08

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Zarra10

Zarra de Carole Fives ( ICI)

Présentation de L'école des loisirs:
Citation :
En cours, Axelle observe les autres à s’en remplir le coeur. Eux, ils ont des mères drôles et douces qui disent je t’aime avec les yeux. Elle, elle a une mère muette et bizarre qui change d’humeur comme de chemise de nuit. Depuis quelques mois, Axelle ne reconnaît plus sa mère. Elle voudrait redevenir une fille normale dans les bras d’une mère normale. Ça, ça serait une autre histoire, avec une autre Axelle. Car Axelle, elle aussi, n’est pas vraiment le genre de fille ordinaire. À l’école, on la traite de mytho. Mais il y a mieux. La nuit, elle exerce un métier un peu particulier. Un collant et un bonnet noir à pompon, un canif en poche et la voilà Zarra la justicière prête à sauver la planète. Rien ne fait peur à Zarra. Sauf qu’un jour, la mère d’Axelle-Zarra part de la maison. Rien ne va plus. Là, être la fille pas normale d’une mère totalement barrée va se révéler très utile…

Lorsque je dis que ce sont les romans qui me choisissent… J’ai ouvert ce roman et les souvenirs sont remontés à la surface… Lorsque j’étais enfant, j’avais une meilleure amie. Elle m’invitait peu mais lorsqu’elle m’invitait, les volets de sa maison étaient fermés, la pénombre régnait, il fallait chuchoter et ne pas faire de bruit parce que :
- « Ma mère se repose ! »
Evidement, on ne pose pas de question à cet âge – là mais on a l’impression que la mère de la copine doit être drôlement crevée pour toujours la croiser dans cet état. Surtout qu’à l’occasion, elle a comme un réveil subit et se met à crier sur tout le monde… Je me dis qu’à cette époque, j’aurais bien aimé lire « Zarra » de Carole Fives, sans doute, j’aurais compris qu’il existait une raison à ce comportement étrange : une maladie appelée la maniaco – dépression. Le fait de reconnaître, d’expliquer et de comprendre aurait permis de relativiser (pour moi) et de déculpabiliser (pour la copine). L’histoire se termine pour « Zarra » par un souffle et une petite lueur d’espoir. En tous les cas, on met un nom sur les réactions bizarres que peuvent avoir un papa ou une maman. C’est déjà ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeDim 18 Avr 2010 - 20:36

L'écureuil et le printemps

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 97823510

"Un beau matin, l'écureuil se réveille: autour de lui, rien n'est comme avant." Ainsi commence notre histoire mettant en scène un trio d'amis composé d'un écureuil, d'un hérisson et d'un ours! Pourquoi tous ces changements, pourquoi toutes ces belles couleurs, pourquoi cette atmosphère douce, aux senteurs si fraîches? Pardi, c'est que le Printemps est enfin de retour!!! Le compère ours est affamé après un hiver de jeûne et invite ses amis à remplir leur estomac de toutes les bonnes choses que dame Nature à mis à leur disposition: c'est la course après les champignons, les jeunes baies, les pousses nouvelles, les derniers fruits de la réserve d'automne, les facéties auprès des pauvres vers de terre. Or, notre compère hérisson, lui, ne participe aux agapes printanières: il n'a pas faim, il est tout bizarre depuis sa promenade près de l'étand où il a vu une sublime créature! Notre hérisson serait-il pas hasard tombé amoureux grâce aux effets du printemps? Seulement, ladite belle créature a disparu et compère écureuil se creuse la cervelle pour aider son ami à conquérir le coeur de la belle en question! Pour conquérir les coeurs féminins, il faut être courageux et brave, "se couvrir d'honneur et de gloire" en réalisant les missions les plus folles, comme les chevaliers d'autrefois (l'illustration les déguisant en Dom Quichotte et Sancho Pança est irrésistible d'humour!) qui défiaient des adversaires plus dangereux les uns que les autres! L'écureuil s'affaire à dénicher de quoi parfaire leur panolie chevaleresque et les essayages sont drôlissimes! Finalement, la panoplie est trouvée et hop, c'est parti pour l'aventure: les mulots, les oiseaux décampent devant les valeureux chevaliers, sans peur et sans reproche, même les lapins s'enfuient...c'est dire combien nos compères sont effrayants. Mais où trouver un adversaire digne de ce nom, car le menu fretin c'est bien mais bon...? Héhéhé, notre compère ours fera l'affaire: voilà un morceau (de bravoure) de choix! C'est l'assaut, le terrible assaut mené de pattes de maître par nos courageux guerriers, qui arrachent la victoire de haute lutte: l'ours est terrassé....par la fatigue d'un plantureux repas printanier! Victoire!!! Mais, il manque un détail au tableau: des fleurs pour la belle, pardi! Notre hérisson, tout intimidé malgré son auréole de gloire, s'approche de la belle et lui offre enfin son coeur avec les fleurs....hélas, la déconvenue est immense: ladite demoiselle s'avère être une brosse abandonnée...oups! Le coeur en charpie, le hérisson regarde tristement l'étang. C'est alors qu'arrive une cane qui rassure nos amis: "Oh, vous savez, ça peut arriver à tout le monde!" en leur montrant un canard en bois. Et puis, la belle saison n'en est qu'à ses débuts: les demoiselles hérissonnes bientôt se promèneront dans les bois!
"L'écureuil et le printemps" est une histoire tendre, drôle où l'humour est à chaque détour d'illustration. Cet album, d'une joliesse absolue, est aussi l'occasion de parler avec les enfants du renouveau de la nature, de la fertilité de la terre et des futures naissances chez les animaux: le réveil de la nature éveille les sens.
C'est un régal que de regarder les clins d'oeil aux aventures de chevalerie, aux défilés de mode et aux combats grotesques. Les illustrations au pastel sont d'une grande poésie et les animaux croqués de manière très réaliste. Les touches de couleurs mettent en valeur le réveil de la nature après un long hiver: le mouvement et le plaisir de glaner de quoi remplir une panse vide virevoltent au bout du pastel et enchantent le lecteur qui n'a qu'une seule envie...rire et retrouver très vite les trois amis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Xavier Deneux   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeMer 13 Oct 2010 - 15:31

Ma Savane à toucher
Un livre superbe avec de grosses pages caronnées indéchirables et des animaux à toucher : la crinière du lion, les écailles du crocodile, les plumes du Flamant rose, la fourrure du Babouin, la peau de l'éléphant...
Des illustrations simples mais très belles. Un court texte très agréable et qui n'a rien de niais pour une fois.

Mon fils de 18 mois adore.
Il le réclame presque tous les soirs en ce moment.
joie

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 16607068_1390920

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Little devil
Main aguerrie
Little devil

Messages : 536
Inscription le : 14/05/2008
Age : 23
Localisation : Dis-z'y-mieu !

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 12:38

MEG CABOT : Une (irrésistible) envie d'aimer

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Cabot10

En voyant la couverture toute rose et toute mignonne de ce livre , avec ce milkshake à la fraise et cette écriture arrondie on se dit : "Voilà de quoi passer un moment nunuche dans son lit bien au chaud en goûtant à cette histoire d'amour à l'eau de rose , ça fait du bien de temps en temps " (ou tu du moins , ce que JE me dis )
Hé bien non.
Dès le deuxième chapitre on se retrouve déjà avec une tête coupée de pom-pom girl dans une cafétéria.
Rien que ça.
Et puis l'auteur vous emporte loin du romantisme des premières pages pour vous plonger dans un univers où vous vous mettez à soupçonner tout le monde de tel ou tel crime comme le fait si bien l'héroïne , où vous ne voyez plus les chapitres qui défilent , où ne lâchez plus le livre.
Un roman surprenant !

diablotin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurabracadabra.canalblog.com/
Invité
Invité



One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Oct 2010 - 13:17

little devil a écrit:
MEG CABOT : Une (irrésistible) envie d'aimer

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Cabot10

En voyant la couverture toute rose et toute mignonne de ce livre , avec ce milkshake à la fraise et cette écriture arrondie on se dit : "Voilà de quoi passer un moment nunuche dans son lit bien au chaud en goûtant à cette histoire d'amour à l'eau de rose , ça fait du bien de temps en temps " (ou tu du moins , ce que JE me dis )
Hé bien non.
Dès le deuxième chapitre on se retrouve déjà avec une tête coupée de pom-pom girl dans une cafétéria.
Rien que ça.
rire

Hé oui, parfois les couvertures sont trompeuses.
Genre avec une tête coupée en couverture et dedans il n'y a que des histoires de milk-shake.Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Little devil
Main aguerrie
Little devil

Messages : 536
Inscription le : 14/05/2008
Age : 23
Localisation : Dis-z'y-mieu !

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Jan 2011 - 13:42

Je reviens de mourir , Antoine Dole
One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Je_rev10

Un livre assez...surprenant. Bizarre. Très différent du début à la fin. A vrai dire,on pouvait vaguement s'y attendre. Mais pas mal du tout. J'aime beaucoup le style de l'auteur. Il fait des phrases "brutes". Les mots choisis sonnent vraiment bien dans le contexte dur et triste du livre. Le style un peu familier des phrases nous fait bien ressentir ce que pensent les personnages. On aurait vraiment l'impression de les entendre cracher les mots , s'énerver , avoir la voix qui tremble...Chapeau pour l'auteur !
Very Happy

Je n'arriverai pas à résumer le livre sans tout dévoiler , alors voici le "vrai" résumé ;

Marion aime Nicolas à ce point : jusqu'aux coups, jusqu'aux "clients" qu'il la force à voir. Elle s'emploie à le contenter,il s'emploie à l'anéantir. Autre histoire, Eve dévore les hommes, usant du sexe pou tuer l'amour dans l'oeuf...jusqu'au jour où David tente de gagner sa confiance. Du destin de l'une dépendra de la survie de l'autre.

Enfin, un bon livre assez complexe parfois ! Intéressant pour les 15-16 ans je dirais One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 807321
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laurabracadabra.canalblog.com/
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Jan 2011 - 13:52

Encore un qui va finir sur ma pile !!!!
En tout cas, il a l'air vraiment bien car j'ajoute que tu l'as dévoré.
Je viens de tomber sur cette vidéo de lancement du livre, qu'en penses-tu ?
ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: L'Atlas d'Emeraude - John Stephens   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Juil 2011 - 9:34

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 L-atla10

L'Atlas d'Emeraude de John Stephens

« …J’ai besoin que tu t’occupes de ton frère et de ta sœur. Tu comprends ? Il faut que tu t’occupes de Michael et d’Emma. ». C’est tout ce dont se souvient Kate lorsque sa mère est venue la border ce soir-là. Puis, tout est allé très vite, la sage Kate, l’indépendante Emma et Michael l’intellectuel et spécialiste des Nains ont été enlevés, placés et déplacés dans différents orphelinats pour mauvais comportement. Le temps a passé, les enfants ont grandi, à présent, c’est la dernière mise en garde : les enfants sont envoyés dans le dernier orphelinat possible, le plus redouté, celui qui devrait corriger leur soif de liberté et les rendre soumis. Le personnel de l’endroit est assez étrange. En visitant (je dirai plutôt en allant fouiner) les lieux, les enfants découvrent un curieux livre aux pages blanches. En y déposant une photo, les enfants sont aspirés à l’époque et sur les lieux où la photo a été prise, là, ils découvrent que les enfants d’un village sont prisonniers et que leurs parents servent d’esclaves à une infâme sorcière.
Un roman d’aventure où le cœur palpite jusqu’à la dernière ligne !
A partir de 11 ans

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Nathria
Sage de la littérature
Nathria

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 51

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Promise d' Alice Condie   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitimeLun 11 Juil 2011 - 9:38

One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 21068410

Promise d'Alice Condie

Dans le monde « parfait » de Cassia, les dirigeants de la société étudient, analysent la vie des personnes : les repas sont fabriqués en fonction du besoin calorique de chacun, donnés à heure fixe ; le travail, les loisirs et même l’heure de la mort, tout est calculé pour assurer une vie heureuse à la personne.
Lorsqu’à 17 ans, elle doit être couplée, Cassia découvre avec stupeur que le prétendant choisi par la société n’est autre que Xander, son meilleur ami…
Etrange car dans 99% des cas, les couples ne sont pas sensés se connaître.
Encore plus étrange : lorsqu’elle se connecte sur son écran pour visionner la présentation de Xander, apparaît très rapidement le visage de Ky, un autre garçon appartenant à la classe la plus défavorisée de la société !! Erreur ? Machination ? Cassia ne devrait pas réfléchir, elle devrait obéir sans se poser de question… Mais elle se souvient de la phrase de son grand-père à la veille de sa mort : « N’entre pas sans violence dans cette bonne nuit… »
Un beau roman sur la possibilité d’accepter ou de refuser une situation quels que soient l’éducation reçue ou le pouvoir mis en place.
A partir de 13 ans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: One shot jeunesse - un auteur, une histoire   One shot jeunesse - un auteur, une histoire - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
One shot jeunesse - un auteur, une histoire
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Auteur jeunesse, je vous rejoins.
» Histoire des communes - Le Havre-Danton-Douanes
» Généalogie ou histoire
» Un peu d'histoire.
» Média: comment s'écrit l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature jeunesse (par auteur, illustrateur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: