Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les livres de route

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Les livres de route   Sam 28 Fév 2009 - 17:59

Depuis que Animal a ouvert le fil sur les films avec routes et voitures.. je me suis demandée si cela ne pourrait pas se faire pour les livres.
Parce que moi j'adore les road-movies - aussi en littérature..

et quand j'ai trouvé aujourd'hui un livre de John Steinbeck dont j'ignorais qu'il avait écrit un livre de telle sorte et non, je ne l'ai pas découvert à cause de la couverture Wink je savais - je veux créer ce fil .. peut être vous connaissez d'autres livres road-books ...




John Steinbeck, Les Naufragés de l'autocar
Citation :
Résumé
Une panne oblige les voyageurs d'un autocar à passer la nuit dans une station-service, sur la grande autoroute de Californie. La panne réparée, un nouvel incident immobilise pendant des heures les voyageurs en pleine montagne. De chacun des naufragés de l'autocar, Steinbeck trace un portrait étonnant, dévoilant le drame ou la comédie de son existence entière. Chacun des voyageurs perd la tête, est assailli par des tentations sexuelles, nous livre un instant son âme secrète.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 29
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les livres de route   Sam 28 Fév 2009 - 18:12

Bon ben le classique des classiques quoi, l'un de mes livres favoris :




Jack Kerouac - Sur la route

Synopsis a écrit:
Bien au delà d'une simple invitation au voyage,ce roman prenant est l'un des symboles de la Beat Generation, mouvement contestataire américain des 50ies. Briser la morale établie, vivre à fonds, découvrir de nouvelles sensations, amitié et recherche de soi sont les thèmes forts à Kerouac, qui contrairement aux apparences, ne fait pas l'apologie des drogues, mais s'affirme en humaniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Les livres de route   Sam 28 Fév 2009 - 18:15

Samael a écrit:
Bon ben le classique des classiques quoi,
Very Happy mais oui.. je l'attendais.. et c'est bien.. rien n'empêche de mettre 'les classiques' sur ce fil Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 29
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les livres de route   Sam 28 Fév 2009 - 18:17

Sinon un roman dont j\'ai entendu du bien, sorti récemment :


Décomposition de Eric J Miller

Synopsis a écrit:
C\'est un conte de fées qui commence mal, très mal. L\'histoire d\'une fille un peu paumée qui voulait croire au prince charmant. Erreur. La voilà avec un cadavre dans le coffre de sa Mustang, le cadavre de Jack, le prince changé en crapaud, en salaud. La route va être longue jusqu\'à Seattle où peut-être l\'attend son autre prince, le brave George, qu\'elle n\'aurait jamais dû laquer. Et comme dans tous les contes, il y aura des rencontres : un flic soupçonneux, d\'autres paumés, et même une poule, une vraie, qui refuse de se transformer en bonne fée et préfère picorer les yeux de Jack. En route, notre héroïne croise aussi son passé, ses démons - un père, une mère, un enfant mort, elle-même -, et plus elle roule, moins elle est sûre de pouvoir remettre le compteur à zéro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 11:10

Acid Test de Tom Wolfe.

La folle épopée des Merry Pranksters dans leur bus psyché à travers les Etats-Unis.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 29
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 11:23

La route de Cormac Mc Carthy.



Synopsis a écrit:

L'apocalypse a eu lieu. Le monde est dévasté, couvert de cendres. Un père et son fils errent sur une route, poussant un caddie rempli d'objets hétéroclites et de vieilles couvertures. Ils sont sur leurs gardes car le danger peut surgir à tout moment. Ils affrontent la pluie, la neige, le froid. Et ce qui reste d'une humanité retournée à la barbarie. Cormac McCarthy raconte leur odyssée dans ce récit dépouillé à l'extrême. Prix Pulitzer 2007, La Route s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires aux États-Unis.

Et un Kerouac moins connu mais vraiment très bon :



Il a une dimension vraiment spirituelle celui-ci. C'est la quête de Kerouac vers une spiritualité qu'il voudrait le plus proche possible du boudhisme.

Un extrait :
« -Donne-moi la bouteille que je boive encore un coup. Hou-oo-ou ! (Japhy se releva d’un bond.) J’ai lu Whitman, et savez-vous ce qu’il dit ? Debout les esclaves, faites trembler les despotes étrangers. Il croit que telle doit être l’attitude du Barde, du Barde Fou inspiré par le Zen, sur les vieilles pistes du désert. Il croit qu’il faut imaginer le monde comme le rendez-vous des errants qui s’avancent sac au dos, des clochards célestes qui refusent d’admettre qu’il faut consommer toute la production et par conséquent travailler pour avoir le privilège de consommer, et d’acheter toute cette ferraille dont ils n’ont que faire ; réfrigérateurs, récepteurs de télévision, automobiles (tout au moins ces nouvelles voitures fantaisistes) et toutes sortes d’ordures inutiles, les huiles pour faire pousser les cheveux, les désodorisants et autres saletés qui, dans tous les cas, atterriront dans la poubelle huit jours plus tard, tout ce qui constitue le cercle infernal : travailler, produire, consommer. J’entrevois la grande révolution des sacs à dos. Des milliers, des millions de jeunes Américains, bouclant leur sac et prenant la route, escaladant les montagnes pour prier, faisant rire les enfants, réjouissant les vieux, rendant heureuses les jeunes filles et plus heureuses encore les vieilles, tous transformés en Fous du Zen, lancés de par le monde pour écrire des poèmes inspirés, sans rime ni raison, pratiquant la bonté, donnant l’image de la liberté par leurs actes imprévus, à tous les hommes et même à tous les êtres vivants ; c’est cela que j’aime en toi, Goldbook, et en toi, Smith, venus tous deux de cette côte Est que je croyais morte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 11:45

Je l'ai mis aussi sur le fil repérages nouveautés 2009 :
Une odyssée américaine de Jim Harrison, un "road-book" très tentant !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
avatar

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 11:51

kenavo a écrit:
et quand j'ai trouvé aujourd'hui un livre de John Steinbeck dont j'ignorais qu'il avait écrit un livre de telle sorte et non, je ne l'ai pas découvert à cause de la couverture Wink je savais - je veux créer ce fil .. peut être vous connaissez d'autres livres road-books ...




John Steinbeck, Les Naufragés de l'autocar
Citation :
Résumé
Une panne oblige les voyageurs d'un autocar à passer la nuit dans une station-service, sur la grande autoroute de Californie. La panne réparée, un nouvel incident immobilise pendant des heures les voyageurs en pleine montagne. De chacun des naufragés de l'autocar, Steinbeck trace un portrait étonnant, dévoilant le drame ou la comédie de son existence entière. Chacun des voyageurs perd la tête, est assailli par des tentations sexuelles, nous livre un instant son âme secrète.
Très déçu par celui-ci
presque ennuyé.
Pas qu'il offre quelque chose de différent des autres pourtant, mais j'ai trouvé que ça n'allait nulle part...

Pas de titre qui me vienne, autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 14:52

Burlybunch a écrit:
Très déçu par celui-ci
presque ennuyé.
Pas qu'il offre quelque chose de différent des autres pourtant, mais j'ai trouvé que ça n'allait nulle part...
tiens.. merci pour l'info.. je trouvais le résumé alléchant.. de toute façon avant que j'arrive à le lire.. cela va prendre un peu de temps.. je te dirais à ce moment Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 18:57

Mon Merveilleux Tom Robbins et Sissy Hankshaw qui traverse les Etats-Unis dans un sens puis dans l'autre en stop :


Même les Cow Girls ont du vague à l'âme

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Les livres de la route   Dim 1 Mar 2009 - 20:11

Neal Cassady est le personnage le plus emblématique de la "route",
puisqu' il est le compagnon de Kerouac dans Sur la route sous le nom de
Dean Moriarty.

Tom Wolfe parle aussi de lui dans Acid test, livre signalé par Queenie.

Lui meme avait commencé une autobiographie qu'il n'a jamais eu le temps
de terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 21:35

On va pouvoir en profiter pour revenir sur les auteurs qui à défaut d'avoir fait des livres de route en tant que tels, ont su écrire la voiture ou le transport, avec trois fois rien, un peu plus, tout en douceur ou en folie, ceux qui ont capté avec génie (why not) les instants et les attitudes liés à la voiture (et à quelques parents).

On commence avec Dino Buzzati (<- ceci est un lien vers son fil)

extraits de différentes nouvelles (et du fil) :

Citation :
C'est une journée qui insuffle la joie de vivre aux automobiles de la joie de vivre. Le vénérable engin, bien qu'un peu alourdi par l'hivernage, se retrouve plein de vigueur et de vivacité.
"Eh bien !" ne puis-je m'empêcher de m'exclamer. "Tu es en verve, aujourdhui."
Elle feint de n'avoir pas entendu et me demande : "On peut savoir où nous allons ?"
"Chez un mécanicien, je te l'ai dit. Un mécanicien très habile."
"Alors, pourquoi m'as-tu dit que c'était un petit tour d'essai ?"
"Un petit tour d'essai, confirmé-je stupidement, avant d'aller chez le mécanicien."
Distrait, j'oublie de passer de la quatrième à la troisième quand commence la montée du Dossetto. Mais la Mustang-Morrisson, au lieu de s'offenser, veut me donner une leçon : en quatrième, elle grimpe la pente comme si de rien n'était, sans haleter, sans coups de tête, sans le moindre signe de fatigue.
Je m'en aperçois quand je suis déjà presque au sommet.
"Compliments lui dis-je. "Tu es une vraie jeune fille, aujourd'hui."
Quand enfin je passe en troisième, elle a son petit rire bien connu, plein de dignité. Mes paroles l'ont flattée. A son allure, à sa respiration, à son doux ronron, à ses bonds en avant quand nous doublons, je comprends qu'elle est heureuse. Et pourtant c'est son dernier voyage, et pourtant je la conduis à l'abattoir.
Elle roule comme dans son beau temps, hélas lointain. C'est une feinte, je le sais, c'est un effort atroce qu'elle s'impose pour déguiser la réalité, pour me persuader qu'elle est toujours en forme, que pour elle les années n'ont pas passé, qu'elle peut encore faire cent fois le tour du monde sans accroc. Comme si elle avait deviné mes intentions, comme si elle essayait, par cette absurde comédie, de mériter sa grâce.


Citation :
Ceci au contraire est un phénomène assez fréquent. En plein jour, il suffit de s'arrêter le long d'une avenue très fréquentée et d'observer les automobilistes qui passent à grande vitesse. Presque toutes les voitures n'ont à bord qu'une seule personne. Et de toute façon, la présence humaine semble limitée à qui conduit; s'il y a d'autres personnes, on ne les distingue pas. Et les personnes au volant, hommes et femmes, regardent fixement devant eux, et certains ont un tic nerveux qui leur crispe les lèvres. Et voici qu'à l'improviste vous vous apercevez avec stupeur que pour conduire tant de voitures différentes, continue à passer la même personne, homme encore jeune, femme encore jeune, absolument anonyme et figée, avec la même expression atone et presque égarée. Deux trois secondes. Et puis de nouveau vous distinguez l'adolescent, le chauffeur de taxi, le chauffeur de maître, le commis-voyageur et ainsi de suite. Pendant un très bref espace de temps, nos semblables, plongés dans leur frénésie de mouvement, se transforment en automates rigoureusement interchangeables, qui n'appartiennent plus à ce monde. C'est une sensation assez horrible. Je l'ai éprouvée souvent.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 22:14

un petit extrait de Remise de peine pris sur le fil Modiano :

Citation :
- ça te ferat plaisir que je t'emmène à l'école dans cette voiture ? m'a demandé Roger Vincent.
Il avait deviné ce que nous voulions, mon frère et moi. Nous sommes montés tous les deux sur la banquette avant, à côté de lui.
Il a effectué une majestueuse marche arrière dans l'avenue en pente douce, et la voiture a suivi la rue du Docteur-Dordaine.
Nous glissions sur une eau étale. Je n'entendais pas le bruit du moteur. C'était la première fois que nous montions dans une décapotable, mon frère et moi. Et elle était si grande, cette voiture, qu'elle tanguait sur toute la largeur de la rue.
- C'est là, mon école...
Il a arrêté la voiture et, en étendant le bras, il a ouvert lui-même la portière pour que je puisse sortir.
- Bon courage, Patoche.
J'étais fier qu'il m'appelle "Patoche", comme s'il me connaissait depuis longtemps. Mon frère était maintenant assis tout seul, à côté de lui, et il paraissait encore plus petit sur cette grande banquette de cuir rouge. Je me suis retourné avant d'entrer dans la cour de l'institution Jeanne-d'Arc. Roger Vincent m'a fait un signe de la main. Et il souriait.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthieu
Main aguerrie


Messages : 304
Inscription le : 27/12/2008
Age : 29
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 22:56

bix229 a écrit:
Lui meme avait commencé une autobiographie qu'il n'a jamais eu le temps
de terminer.

Il avait rencontré Bukowski peu avant sa mort et lui avait demandé d'écrire le dernier chapitre qui parlerait de lui. Ce que Hank fit et l'on retrouve ce chapitre dans journal d'un vieux dégueulasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.goodreads.com/user/show/1121160
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Les livres de route   Dim 1 Mar 2009 - 23:10

animal a écrit:
On commence avec Dino Buzzati (<- ceci est un lien vers son fil)

Animal nous fait presque les panneaux indicateurs !
Ahahah Pliée !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les livres de route   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les livres de route
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» peut on mettre un kiddy sur un siège dos route?
» dos à la route ou non?
» siege RF dos a la route apres 4 ans combien de temps ?
» Siège auto isofix dos à la route?
» Siege auto dos à la route sans isofix (petite voiture)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: