Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Euripide [Grèce]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeMar 31 Mar 2009 - 22:25

Il y a parfois des jugements qui sont repris par tout le monde et qu'on retrouve encore sous la plume de ceux qui en fait n'ont pas lu/vu les oeuvres en question (comme ceux qui parlent de crime gratuit à propos de Crime et Châtiment... ça veut dire qu'ils ont lu le volume 1, mais pas le 2 !).

Tu parles d'histoire à tiroirs, Arabella, et c'est bien vrai (du peu que j'en connais). On croirait un cycle sans fin de meurtre et de vengeance. Euripide et ses petits camarades auraient fait de bons scénaristes de série, on attendrait chaque épisode qui nous serait livré avec son lot de père ou de mère assassinés, d'enfants donnés à manger à leurs parents, etc.

Quand je lirai Sénèque, j'en dirai beaucoup de bien, par esprit de contradiction. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 0:22

Expie, oui le discours de justification de Jason est une excuse à deux balles : on ne saurait prendre pour argent comptant ce qu'il dit à propos des barbares, comme étant la vision d'Euripide.
Quant à l'idée de Jacqueline de Romilly selon laquelle c'est Euripide qui a rendu Médée matricide, je reste sceptique, car l'étendue des textes perdus est immense, sans parler des traditions orales.
Mais il est vrai que les variantes du mythes sont tout à fait intéressantes : dans certaines si mes souvenirs sont bons, Médée veut donner la jeunesse éternelle à ses fils, ce qui passe par une phase où ils sont brûlés, mais quelque chose l'empêche d'accomplir l'acte magique jusqu'au bout et ses enfants sont perdus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interlibros.over-blog.com/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 8:53

Lucretius a écrit:

Quant à l'idée de Jacqueline de Romilly selon laquelle c'est Euripide qui a rendu Médée matricide, je reste sceptique, car l'étendue des textes perdus est immense, sans parler des traditions orales.
Mais il est vrai que les variantes du mythes sont tout à fait intéressantes : dans certaines si mes souvenirs sont bons, Médée veut donner la jeunesse éternelle à ses fils, ce qui passe par une phase où ils sont brûlés, mais quelque chose l'empêche d'accomplir l'acte magique jusqu'au bout et ses enfants sont perdus.

Pierre Grimal donne aussi l'opinion cela laquel Eurirpide aurait été le premier à faire de Médée la meurtrière de ses enfants, il y met toutefois un conditionnel très marqué, il semble que ce soit une attribution traditionnelle mais incertaine.
En ce qui concerne la jeunesse éternelle, cela me rappelle tout de même le meurtre de Pélios (l'oncle de Jason), Médée a rajeuni un bélier en le dépeçant et le jettant dans une préparation magique bouillante et les filles de Pélios ont dépecé leur père qui évidemment est resté en l'état, mais c'était volontaire de la part de Médée.

eXPie a écrit:
Quand je lirai Sénèque, j'en dirai beaucoup de bien, par esprit de contradiction. sourire

Je ne doute pas de l'étendu de ton esprit de contradiction, et peut être en ce qui conerne Sénèque cela vient de moi; mais considérer Sénèque comme un meilleur dramaturge qu'Eurirpide serait de la mauvaise foi, et pour le moment je n'ai pas eu la sensation que tu allais dans cette voie.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 11:30

Arabella a écrit:
Lucretius a écrit:

Quant à l'idée de Jacqueline de Romilly selon laquelle c'est Euripide qui a rendu Médée matricide, je reste sceptique, car l'étendue des textes perdus est immense, sans parler des traditions orales.
Mais il est vrai que les variantes du mythes sont tout à fait intéressantes : dans certaines si mes souvenirs sont bons, Médée veut donner la jeunesse éternelle à ses fils, ce qui passe par une phase où ils sont brûlés, mais quelque chose l'empêche d'accomplir l'acte magique jusqu'au bout et ses enfants sont perdus.

Pierre Grimal donne aussi l'opinion cela laquel Eurirpide aurait été le premier à faire de Médée la meurtrière de ses enfants, il y met toutefois un conditionnel très marqué, il semble que ce soit une attribution traditionnelle mais incertaine.
En ce qui concerne la jeunesse éternelle, cela me rappelle tout de même le meurtre de Pélios (l'oncle de Jason), Médée a rajeuni un bélier en le dépeçant et le jettant dans une préparation magique bouillante et les filles de Pélios ont dépecé leur père qui évidemment est resté en l'état, mais c'était volontaire de la part de Médée.
Oui, le rapprochement s'impose. Mais c'est le roi Pélias, pas Pélios.
Moi non plus je ne suis pas à l'abri de l'erreur, j'ai parlé de matricide, alors qu'il s'agit de meurtre d'enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interlibros.over-blog.com/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeMer 1 Avr 2009 - 20:44

Tu as raison Lucretius, Pélias honte et infanticide Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeJeu 2 Avr 2009 - 0:37

L'infanticide désigne juste le meurtre d'enfants. Je crois qu'il manque un mot pour dire meurtrier de ses propres enfants. Je serais tenté de parler de filiocide, mais c'est un vilain barbarisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://interlibros.over-blog.com/
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeSam 16 Nov 2013 - 19:04

Pour me rafraîchir la mémoire, je viens de lire tous vos commentaires sur Euripide, car ce soir je verrai HÉCUBE au théâtre.

Euripide [Grèce] - Page 2 Hecuba10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Nov 2013 - 10:54

HÉCUBE, adaptation de Juan Mayorga. Palacio de Congresos de Toledo.

C´est le camp des perdants dans ce paysage de bataille encore fumant, devasté et plein de détritus et cadavres de l´après-guerre.
Le drame des femmes, mères, épouses et sœurs, c´est la Syrie ou l´Afghanistan, quand le désespoir pourrait devenir vengeance, non plus individuelle ni personnelle, mais au nom de l´humanité toute entière car Hécube arrivée au bout d´elle-même en vient à utiliser le même langage et à pratiquer mêmes atrocités que ceux qui ont triomphé. Le barbare qui gît caché dans l´être humain.
 Euripide [Grèce] - Page 2 Hecuba11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Nov 2013 - 11:24

Une pièce que je n'ai pas encore lue mais que je vais m'empresser de découvrir.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Nov 2013 - 11:37

swallow a écrit:
HÉCUBE, adaptation de Juan Mayorga. Palacio de Congresos de Toledo.

C´est le camp des perdants dans ce paysage de bataille encore fumant, devasté et plein de détritus et cadavres de l´après-guerre.
Le drame des femmes, mères, épouses et sœurs, c´est la Syrie ou l´Afghanistan, quand le désespoir pourrait devenir vengeance, non plus individuelle ni personnelle, mais au nom de l´humanité toute entière car Hécube arrivée au bout d´elle-même en vient à utiliser le même langage et à pratiquer mêmes atrocités que ceux qui ont triomphé. Le barbare qui gît caché dans l´être humain.
 Euripide [Grèce] - Page 2 Hecuba11
Waouh...J'aimerais bien voir cette pièce! C'est le désastre après la Guerre de Troie.

Marko a écrit:
Une pièce que je n'ai pas encore lue mais que je vais m'empresser de découvrir.
Pour ceux qui aurait envie de retrouver le texte d'Hécube, voir par ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Avr 2016 - 23:39

Euripide [Grèce] - Page 2 Euripide-tragedies-p

Hippolyte. Traduction de Marie Delcourt-Curvers. Folio. Gallimard. 63 pages.
Après la Phèdre de Sophocle (Φαίδρα ; pièce perdue), Euripide a écrit Hippolyte voilé (Ἱππόλυτος καλυπτόμενος ; pièce également perdue), puis Hippolyte porte-couronne (Ἱππόλυτος στεφανοφόρος). Cette dernière pièce, écrite en 428 avant J.-C., a heureusement été conservée.

Hippolyte ("celui qui délie ses chevaux") est le fils de Thésée et d'une Amazone. Après la mort de l'Amazone, Thésée a épousé Phèdre, la fameuse fille de Minos et de Pasiphaé.
Nous sommes dans le palais de Trézène. "A droite et à gauche de la porte les statues d'Aphrodite et Artémis, chacune surmontant un autel".

C'est le prologue :
Citation :
"APHRODITE 
[...] j'honore ceux qui rendent hommage à ma puissance,
mais qui me traite avec superbe, je l'abats.
Car la race des dieux, elle aussi, prend plaisir
à recevoir l'hommage des humains.
Et de cette parole, je ferai voir tantôt la vérité. 
Le fils que l'Amazone a conçu de Thésée,
cet Hippolyte qu'a nourri le pieux Pitthée,
seul ici parmi tout le peuple de Trézène,
me déclare la dernière des déités. 
Il méprise les couples et refuse l'amour.
A la soeur de Phoibos, Artémis fille de Zeus,
va son respect. Elle est pour lui la déesse suprême.
Dans la verte forêt, toujours aux côtés de la Vierge,
Avec ses chiens légers il détruit les bêtes sauvages." (page 211).

Pour se venger d'Hippolyte qui trouve son bonheur dans la chasse, la nature, et vénère Artémis, Aphrodite a donc fait en sorte que Phèdre tombe amoureuse d'Hippolyte (qui est donc son beau-fils). C'est un jeune homme pieux qui veut rester chaste (enfin, avec les femmes ; la compagnie de jeunes hommes ne nuit pas à sa pureté). Hippolyte, mal-aimé de son père, cherche à être son contraire (Thésée multiplie les conquêtes féminines). 
Phèdre en tombe malade. Que peut-elle faire ? Mourir pour préserver son honneur ?
Mais voici que sa nourrice l'interroge : elle veut savoir d'où vient son mal mystérieux...

Citation :
"PHEDRE
Femmes de Trézène, qui habitez ce vestibule
tout au bout du pays de Pélops,
Souvent au hasard d'une longue nuit
je me suis demandé ce qui corrompt la vie des hommes. 
Et ce n'est point, je crois, par naturelle infirmité d'esprit
qu'ils font le mal, car un sens droit est en partage
à la plupart. Il faut autrement voir les choses.
Nous distinguons parfaitement où est le bien,
mais sans nous efforcer à l'accomplir, ceux-ci par paresse,
ceux-là pour avoir élu autre chose
qui est leur plaisir. Et les plaisirs sont si nombreux !
Les longs entretiens, l'inaction, dangereuses jouissances,
et l'honneur aussi. L'honneur a deux visages. L'un est louable,
l'autre perd les maisons. Si la limite entre eux était bien nette, 
Ils ne seraient pas deux à porter le même nom." (pages 227-228).


Dernière édition par eXPie le Lun 18 Avr 2016 - 22:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeDim 17 Avr 2016 - 23:39

Euripide [Grèce] - Page 2 Euripide-phedre-museum-p
Phèdre et sa nourrice (probablement). Fresque de Pompéi. British Museum (voir Wiki)

Citation :
"LA NOURRICE
Ce qui t'arrive, maîtresse, m'a tout à l'heure
Frappée soudain de stupeur et d'effroi, 
mais j'avais tort, je le vois à présent. Presque toujours
la réflexion redresse un premier mouvement.
Qu'y a-t-il d'inouï, d'étrange en ce que tu éprouves ?
Mais rien ! La colère d'une déesse s'est abattue sur toi.
Tu aimes. Quoi d'étonnant ? C'est le lot des humains.
Et c'est pour cet amour que tu veux renoncer à la vie ?" (page 229).

La nourrice propose à Phèdre d'aller voir Hippolyte pour lui parler.

Citation :
"PHEDRE
Je tremble en t'écoutant. Que ta bouche se taise
et ne prononce plus jamais ces paroles honteuses !

LA NOURRICE
Honteuses, oui, meilleures cependant pour toi que les plus belles.
Mieux vaut un acte qui te sauve
que le titre de gloire au nom duquel tu meurs !" (page 231) 

De son côté, Hippolyte est très pieux, tendance extrémiste intransigeant, et un peu narcissique. L'intervention de la nourrice est catastrophique.

Citation :
"HIPPOLYTE
O Zeus, qu'as-tu mis parmi nous ces êtres frelatés,
les femmes, mal qui offense la lumière ?
Si tu voulais perpétuer la race humaine
Il ne fallait pas la faire naître d'elles.
Nous n'avions qu'à déposer dans les temples
de l'or, de l'argent ou du bronze pesant
pour acheter des semences d'enfants, en proportion
du don offert. Ainsi dans les maisons
l'on aurait vécu libéré des femmes.
Tout au rebours nous en sommes à nous ruiner
pour faire entrer chez nous cette disgrâce.
Voici qui prouve à quel point la femme est un mal.
Le père qui l'a engendrée et nourrie lui adjoint une dot pour l'établir ailleurs et s'en débarrasser." (page 238).
Comme Aphrodite l'avait annoncé au début de la pièce, le pire est à venir...

C'est bien sûr une très bonne pièce, un classique.

La première version, Hippolyte voilé, "fit scandale. Phèdre s'abandonnait à sa passion et la déclarait elle-même à son beau-fils qui, d'horreur, se voilait le visage. Ces audaces sont atténuées dans la pièce que nous lisons et qui, en avril 428, quelques mois après la mort de Périclès, obtint le premier prix. Phèdre et Hippolyte se rencontrent en scène, mais sans échanger ni un mot ni même un regard." Marie Delcourt-Cuvers, notice, page 201).


Dernière édition par eXPie le Lun 18 Avr 2016 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Avr 2016 - 19:48

As-tu lu la pièce de Racine ? Je n'ai pas encore lu Euripide. etourdi

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeLun 18 Avr 2016 - 21:38

ArturoBandini a écrit:
As-tu lu la pièce de Racine ? Je n'ai pas encore lu Euripide. etourdi
Ah oui ! Et puis Sénèque, ainsi que Sarah Kane (je voulais à peu près comprendre la pièce Phèdre(s), avec Isabelle Huppert, qui est un collage de trois textes fait par Krzysztof Warlikowski d'un texte de Mouawad : Une Chienne ; puis Sarah Kane, puis un passage arrangé d'Elisabeth Costello, de Coetzee, avec une inclusion de Racine, quand même. Le texte de Mouawad était la partie la plus faible, et de loin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitimeVen 13 Mai 2016 - 11:08

Les Phéniciennes :


Une belle traduction de Marie Delcourt-Curvers, versifiée dans les tragédies complètes en Folio.
C'est un bon texte pour terminer mon aventure oedipienne, car il est complet, résume et reprend les grands traits de la tragédie familiale. Peut-être est-ce une bonne idée de commencer par Oedipe-Roi de Sophocle, et terminer par l'enchaînement Les Phéniciennes, puis Oedipe à Colone (Sophocle).
Les Phéniciennes reprend la même thématique principale que la pièce d'Eschyle Les Sept contre Thèbes, où les deux fils Eteocle et Polynice, et du coup frères, d'OEdipe s'affrontent pour le trône, et ils vont littéralement s'entretuer.

Euripide [Grèce] - Page 2 Polynice_tiepolo

Par le peintre Tiepolo

Ici, Euripide prend des libertés avec le mythe. Jocaste, normalement se suicide lorsqu'elle apprend que son dernier mari est aussi son fils, mais ici ce n'est pas le cas, c'est même un personnage central. Rassurez vous, elle finira bien par trépasser !
Œdipe et Créon semblent être deux vieillards apathiques. Antigone est toujours le symbole vertueux, l'humaniste idéale.

Euripide [Grèce] - Page 2 Antigone

Antigone donnant la sépulture à Polynice (1825), Sébastien Norblin

Et la phrase de Tiresias à Créon qui fait mal :

Citation :
La vérité n'est plus la vérité, depuis qu'elle te blesse.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Euripide [Grèce] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Euripide [Grèce]   Euripide [Grèce] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Euripide [Grèce]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature antique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: