Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Il Mondo della Luna [opéra]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Il Mondo della Luna [opéra] Empty
MessageSujet: Il Mondo della Luna [opéra]   Il Mondo della Luna [opéra] Icon_minitimeDim 15 Mar 2009 - 10:12

Il Mondo della Luna

Il Mondo della Luna [opéra] 8e54b2abd37bb0d81b5f0501195e626f

Franz Joseph Haydn
Dramma giocoso en 3 actes
Livret anonyme d'après Carlo Goldoni
Créé au château Esterháza d'Eisenstadt, le 3 août 1777

Citation :
Comme la lune est belle... vue de la terre à travers la lunette d'un faux astronome ! Pour peu que le voyage soit remplacé par un bon somnifère, on peut même y poser le pied, y trouver des hommes aussi puissants que des rois et des femmes dociles adorant les vieillards. Derrière cette duperie extraterrestre, il y a bien sûr de l'argent à dérober, des filles à épouser, un père bourgeois à berner, sous la plume cocasse et réaliste d'un Goldoni, toujours jeune et gaillard malgré ses trois cents ans. Inventeur d'une comédie italienne moderne, Carlo Goldoni sait garder l'exubérance et les jeux de masques de la Commedia dell'Arte tout en y associant une véritable écriture des dialogues, des intrigues pleines de rebondissements, des personnages auxquels son don de la caricature apporte une vie saisissante.
Haydn s'embarque joyeusement dans ce kaléidoscope de la comédie italienne en feignant de croire à tout pour composer avec la même ingénuité farce et féerie, colères et atermoiements, et atteindre ainsi une maîtrise nouvelle de son art.

Direction musicale Mark Tatlow Mise en scène Yoshi Oïda Assistante à la mise en scène, chorégraphie Caroline Marcadé Décor Tom Schenk Costumes Antoine Kruk Lumières Françoise Michel Orchestre Orchestre de Bretagne Production Opéra de Rennes avec l'aide de la Fondation Orange Coproduction Angers Nantes Opéra, Grand Théâtre de Luxembourg

Ernesto Delphine Galou Eccletico Simon Edwards Lisetta Louise Callinan Buonafede Nigel Smith Clarice Bénédicte Tauran Flaminia Andrea Lang* Cecco Mathias Vidal Comédies-danseurs Vincent Coppin, Samuel Vittoz Continuo Muriel Berard

* Le rôle de Flaminia devait initialement être interprété par Mélanie Boisvert. Pour des raisons de santé, elle ne pourra malheureusement pas assurer les deux représentations au Grand Théâtre de Luxembourg. Nous remercions Andrea Lang d'avoir au pied levé repris le rôle et Mélanie Boisvert de l'avoir soutenue tout au long des répétitions finales.



_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Il Mondo della Luna [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Il Mondo della Luna [opéra]   Il Mondo della Luna [opéra] Icon_minitimeDim 15 Mar 2009 - 10:12

Je pense qu’après mon expérience avec Britten, tout autre spectacle ne pouvait que perdre en comparaison..

Mais commençons par le début !
Ma première idée était qu’au moins cette fois la musique avait un rythme Wink
Je n’ai pas gardé cette impression longtemps – par la suite cela m’était trop ‘simple’ et en effet le mari de mon amie m’a donné le mot : Haydn est suave.. moelleux..
C’est agréable – mais sans trop..
Il ne faut naturellement pas oublier qu’on est dans un Opéra-Buffon et ce ‘divertissement’ ne se veut d’office pas trop compliqué..

Il Mondo della Luna [opéra] Bc395620b81a472cff9855e686ee4291

Les chanteurs étaient tous bien, quelques un(e)s même très bien. Malheureusement l’opéra est conçu de telle façon qu’on n’avait pas la chance de profiter pendant plus longtemps de certaines qualités des uns et des autres – chacun n’avait que très peu de ‘solo’ pour montrer plus.

J’avais la chance d’avoir trouvé le libretto en version allemande et j’avais donc lu avant l’événement le texte et pouvait me concentrer entièrement sur ce qui se passait sur scène. Et vous n’allez pas trop me convaincre, même si je ne suis que débutante – l’italien est LA langue qu’il faut à l’opéra.. quel régal en comparaison avec l’anglais.. drunken
(le mois prochain je vais aller voir une en français et va pouvoir en juger encore plus)

Il Mondo della Luna [opéra] 6ee714e0759701faa72fe8c0a8bcf2db

Même si mon avis sur cet opéra n’est pas aussi enthousiaste que pour Britten, il reste néanmoins un fait – j’ai découvert pour moi l’opéra et je ne veux plus renoncer à de tels moments !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Il Mondo della Luna [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Il Mondo della Luna [opéra]   Il Mondo della Luna [opéra] Icon_minitimeDim 15 Mar 2009 - 11:35

Merci de ton compte rendu Kenavo enthousiaste

C'est vrai que tu pouvais difficilement choisir un opéra aussi différent de Britten, le contraste total. surpris

J'ai personnellement beaucoup de mal avec Haydn, qui appartient à ce qu'on appelle le classicime viennois, et moi le classicisme (en tant qu'aboutissement d'une forme, en occurence la forme sonate) j'ai beaucoup de mal. Cette musique paraît couler de source, sans aspérités, aucune résistance, hésitation. Ce que je trouve troublant, c'est qu'en général cette musique fascine et intéresse beaucoup les personnes qui ont une formation musicale, et moins les gens qui n'en ont pas, comme c'est le cas pour moi. Alors je persèvere, peut être qu'un jour. danse...

Et puis pour les opéras de cette époque, le soucis est souvent le livret, je ne connais pas Il mondo della luna, mais pour les autres opéras de Haydn que je connais, c'est souvent assez décousu, et totalement invraisemblable. Les operas seria sont encore pires en général.
Italien langue de l'opéra, cela se discute, d'ailleurs ton prochain spectacle étant Lully, tu va encore découvrir autre chose, la tragédie lyrique, ce n'est pas tout à fait de l'opéra, déjà l'importance du récitatif, il y a en principe une plus proximité avec le théâtre, Lully et Quinault avaient comme l'un des modèles les tragédies de Racine et Corneille. Et puis aussi les ballets, très importants dans l'opéra en France, et cela jusqu'à la fin du XIXem siècle, tout opéra monté à l'Opéra se devait avoir ses ballets. Et donc comme il y avait un aspect théâtrale, la langue était forcement le Français, alors que toute l'Europe chantait en italien, déjà l'exception culturelle française...

Mais il faut que tu découvres aussi les opéras qui chantent en allemand, et le russe aussi est une langue vraiement très chantante...

Je t'envie toutes les belles choses qui te restent à découvrir, ce sont les meilleurs moments, après on devient malgré tout un vieil amateur blasé, qui compare les versions, les mises en scène, les chanteurs Wink

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Il Mondo della Luna [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Il Mondo della Luna [opéra]   Il Mondo della Luna [opéra] Icon_minitimeDim 15 Mar 2009 - 15:19

Oui, en effet Haydn ne va pas devenir le musicien que je veux voir et revoir Wink Mais il faut bien avoir un commencement.. et en plus - pour voir sur scène, je dois surtout me contenter ce qu'on nous présente ici dans la pampa Very Happy

La chaine allemande 3Sat diffuse souvent le samedi soir des opéras - j'en ai déjà entendu pour quelques moments des chants allemands.. même impression que pour l'anglais.. pas trop mon idée de 'langue de chant'.. mais je ne vais pas dire non si la possibiltié se présente de voir sur scène Very Happy

Arabella a écrit:
Je t'envie toutes les belles choses qui te restent à découvrir, ce sont les meilleurs moments, après on devient malgré tout un vieil amateur blasé, qui compare les versions, les mises en scène, les chanteurs Wink
je suis prête pour la découverte de tout cheers

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Il Mondo della Luna [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Il Mondo della Luna [opéra]   Il Mondo della Luna [opéra] Icon_minitimeDim 15 Mar 2009 - 17:08

Arabella a écrit:
Cette musique paraît couler de source, sans aspérités, aucune résistance, hésitation. Ce que je trouve troublant, c'est qu'en général cette musique fascine et intéresse beaucoup les personnes qui ont une formation musicale, et moins les gens qui n'en ont pas, comme c'est le cas pour moi. Alors je persèvere, peut être qu'un jour. danse...

Je t'envie toutes les belles choses qui te restent à découvrir, ce sont les meilleurs moments, après on devient malgré tout un vieil amateur blasé, qui compare les versions, les mises en scène, les chanteurs Wink

Je ne suis pas non plus passionné par cette période de la musique même s'il y a des choses magnifiques à toutes les époques. J'y trouve aussi parfois un côté trop prévisible, trop carré, parfois à la limite de la monotonie. Surtout quand on s'habitue à écouter la musique d'aujourd'hui ou du XXe siècle qui a été une époque si créative avec tellement de découvertes. Boulez n'aime pas la musique baroque (et une part du clacissisme) qu'il trouve répétitive et peu inventive. Il ne comprend pas non plus l'intérêt de jouer sur instruments anciens. C'est un peu radical même si je comprends ce qu'il veut dire. On peut quand même prendre beaucoup de plaisir avec Monteverdi, Haendel, Purcell, Lully, Rameau... Et les sonorités d'instruments anciens sont tellement agréables. Haydn m'ennuierait aussi un peu, je pense, à l'opéra. Surtout avec ces histoires souvent caricaturales. Mais c'est un compositeur très subtil qui a beaucoup marqué la musique aussi.

Je ne sais pas si on devient blasé au bout d'un moment car il y a tellement à découvrir à chaque époque, tellement de nouvelles musiques fascinantes et de créations à venir. Et comparer différentes versions, mises en scène, directions, interprétations... c'est aussi très grisant. Chaque sortie au spectacle est un plaisir même si l'alchimie ne prend pas toujours. On ne voit jamais deux fois la même chose.

Pour la langue, on commence souvent à apprécier l'opéra en italien et puis on se rend compte que l'anglais de Britten, le russe de Moussorgsky ou de Rautavaara, le français de Lully, Debussy ou Poulenc, le tchèque de Janacek, le hongrois de Bartok, l'allemand de Mozart, Strauss ou Wagner... Chaque langue peut devenir évidente quand la musique en épouse les contours et les particularités. Et je n'ai pas de préférence.

J'attends tes prochains comptes-rendus Kenavo! Et les supers photos!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Il Mondo della Luna [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Il Mondo della Luna [opéra]   Il Mondo della Luna [opéra] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Il Mondo della Luna [opéra]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alessandra Amoroso "Il mondo in un secondo" - 20 dicembre 2010
» sortir à la luna loca ce samedi 23 février ?
» ma chérie je pense a toi tout le temps'''''''' tu me rend plus forte un peux plus chaque jours mi luna mon ange merveilleux
» Coffret parrainage
» les nems à Luna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: