Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Maud Lethielleux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Maud Lethielleux   Lun 23 Mar 2009 - 17:47

Maud Lethielleux est musicienne et metteur en scène.
Elle a passé plusieurs années à l’étranger, voyagé du Rajasthan à l’Australie en passant entre autres par Israël, la Transylvanie, la Nouvelle-Zélande, la Bosnie et l’Inde.
Son écriture est nourrie et inspirée de ces mille rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Maud Lethielleux   Lun 23 Mar 2009 - 17:49

Dis oui, Ninon

Résumé :
« – T’as passé une bonne semaine ?
Je ne sais pas quoi dire. Si je dis oui, il va être triste, ça voudrait dire que je me passe bien de lui et que l’Autre n’est pas si mal. Si je dis non, il sera très en colère contre Zélie et l’Autre parce que je suis malheureuse à cause d’eux.
Je dis : – Moyen. »

Du haut de ses neuf ans, Ninon observe le monde. Un monde où les adultes ne s’aiment plus, où les mots n’ont pas de sens, où les mensonges sont rancuniers, où tous les gens l’appellent « Mon dieu ! » en faisant de grands yeux. Parce qu’elle ne le comprend pas, Ninon décide de s’en détourner et de vivre avec son père qui n’a plus rien. Rien, sauf elle.
Ensemble, ils refont leur monde, construisent une maison à partir de rien, traient les chèvres, vendent sur les marchés, oublient l’école et les bonnes manières, sans se soucier des bien-pensants, ni de Mme Kaffe, l’assistante sociale.

Editeur : Stock (4 mars 2009)

Mon avis : C’est le roman du monde des adultes vu par Ninon, 9 ans, mais pas n’importe quels adultes, non, des parents eux mêmes un peu enfants, dépassés, déboussolés. Ninon sent que son père, qu’elle appelle Fred, a davantage besoin d’elle que Zélie, sa mère. Zélie n’est pas seule, elle a L’autre, dit Grocon et Agathe, la petite sœur a qui on dit toujours « Que tu es jolie ! ».
Fred, lui, peine à joindre les deux bouts avec son élevage de chèvres, sa fromagerie, la maison qu’il ne peut plus habiter, celle qu’il veut construire de ses propres mains, tout cela sans l’aide de madame Kaffe, car ils ne sont pas des assistés, tout de même ! Alors, tant pis si Ninon ne sent pas toujours le sent-bon ou si c’est trop compliqué d’aller à l’école tous les jours, elle est toujours au côté de son père même quand tout va de travers !
Cette page d’enfance est contée par Ninon, avec ses mots, qui sont tellement vrais, que même quand on n’aime pas particulièrement les récits contés par des voix enfantines, on est accroché et on dévore les pages avec plaisir ! Ninon est parfois trop mûre, suivant des conversations qui ne lui sont pas destinées, éprouvant des chagrins qui la font grandir. En même temps elle est « à part » dans un sens positif : elle ne se soucie guère de ce qui intéresse les autres enfants, ses problèmes de « disques et de lexiques » font que la chose scolaire est obscure pour elle, ses parents n’ont pas beaucoup de temps à lui consacrer, mais elle grandit, prend en charge les chevrettes Pépite et Chocolat , cuisine avec trois fois rien, fait preuve de bon sens et d’obstination : un très joli personnage de petite fille, raconté avec tendresse et sincérité par Maud Lethielleux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Maud Lethielleux   Lun 23 Mar 2009 - 17:51

Extraits choisis :
J’entre sur la pointe des pieds, je dis : Pardon excusez-moi je m’excuse du retard c’est mon réveil qui s’est pas réveillé.Tout le monde s’en fiche, ils ne me remarquent même pas. Les élèves sont debout, ils regardent dehors en gloussant. Je m’approche d’une fenêtre. Derrière le portail, dans la rue, la Renault Express roule tout doucement, la portière du conducteur est ouverte. Fred marche sur le côté en tenant le volant d’une main et en poussant la lourde carcasse avec son épaule.
Panne sèche.
J’ai faim.


Une petite sœur, elle l’est pour tout le temps, c’est pas comme les amoureux ou les trucs comme ça, une petite sœur, même quand t’es à quinze kilomètres ou si tu fais des choses, ou si tu fais rien, elle est toujours dans ta poche d’amour éternel. Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maud Lethielleux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maud Lethielleux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Berry à l'affiche - de Maud Brunaud
» Le bison prend la place des vaches normandes!!!
» [Curiosité] Comment avez vous été piégé ?
» Félicitations Heureuse Maman/Maud !!!!
» Les Enquêtes de Miss Silver - Patricia Wentworth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: