Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Clint Eastwood

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeDim 1 Mar 2009 - 13:46

swallow a écrit:
Je me permets de vous indiquer le lien de mon amie écrivaine ( copine de lycée), NATHALIE CHASSERIAU qui fait aujourd´hui une très belle analyse de ce film sur son blog. Un film que je ne tarderai pas à aller voir puisqu´ entre tous, vous m´avez vraiment mis l´eau à la bouche...

http://vivelalenteur.typepad.fr/vivelalenteur/

C'est un excellent commentaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 0:04

swallow a écrit:
Je me permets de vous indiquer le lien de mon amie écrivaine ( copine de lycée), NATHALIE CHASSERIAU qui fait aujourd´hui une très belle analyse de ce film sur son blog. Un film que je ne tarderai pas à aller voir puisqu´ entre tous, vous m´avez vraiment mis l´eau à la bouche...

http://vivelalenteur.typepad.fr/vivelalenteur/

Je suis assez d'accord avec cette analyse de ton amie.
Ce qui est étonnant c'est qu'on s'embarque dans un récit en apparence très caricatural dans l'humour et le mélodrame et puis il se produit pourtant quelque chose de fort et d'assez difficile à définir. On dirait presque un film testamentaire où il se permet de régler des comptes avec son bon vieux Dirty Harry, réactionnaire et adepte de l'autodéfense, dans un final superbe et moral. Nathalie Chasseriau a raison quand elle le définit comme "un moraliste au sens noble du terme". Clint Eastwood s'est toujours interrogé sur la violence, la transmission, l'enfance martyrisée. Derrière la fausse naïveté apparente qui rebute un peu Queenie il y a une sorte de distance amusée et lucide, une tendresse et une sagesse (j'ose le mot) qui nous touche par sa simplicité et son humanité. C'est qu'il est un sacré sentimental notre Clint!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 0:11

Epi a écrit:
sauf si on déteste toute forme de sentiments

Diantre non ! Je ne déteste pas toute forme de sentiment, suffit de voir comme je verse ma larme et mes chouineries devant certains films.
C'est le traitement Eastwoodien qui m'agace un peu.

Marko a écrit:
il y a une sorte de distance amusée et lucide,
une tendresse et une sagesse (j'ose le mot) qui nous touche par sa
simplicité et son humanité. C'est qu'il est un sacré sentimental notre
Clint!

Côté paternaliste, grand-père, viens pleurer sur mon épaule petite, je vais te raconter la vie comme elle est pas belle, et comme les gens sont pourris, mais comme ils en sont tellement attachants (de cette pourriture parce qu'ils en sortent) ?


Je lui reconnais tout plein de sincérité, de simplicité, de tendresse et tutti quanti. Mais ce côté vieux papy qui sait tout de la vie et qu'il faut écouter les yeux fermés, je peux pas trop.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 0:20

Marko a écrit:
il y a une sorte de distance amusée et lucide, une tendresse et une sagesse (j'ose le mot) qui nous touche par sa simplicité et son humanité. C'est qu'il est un sacré sentimental notre Clint!

Ce film est l'exact reflet de ce qu'il dégage...De tout ce pourquoi on l'aime tant notre "cher" Clint...
J'aurais presque envie de retourner le voir...
De plus, même âgé et très grognon, il est encore très beau... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 6:49

Queenie a écrit:

Côté paternaliste, grand-père, viens pleurer sur mon épaule petite, je vais te raconter la vie comme elle est pas belle, et comme les gens sont pourris, mais comme ils en sont tellement attachants (de cette pourriture parce qu'ils en sortent) ?

Non ici l'idée forte du film est de faire de la figure de l'inspecteur Harry (ou équivalent) une victime expiatoire (il se filme presque comme une figure christique à la fin, sans grandiloquence) . C'est un peu comme dans Pierre de Patience d'Atiq Rahimi, il absorbe toute la violence et la haine avant d'éclater à la fin dans un geste très fort qui aura valeur de transmission pour le gamin (et le spectateur?). Et les pourris restent des pourris dans le film. Lui n'est qu'un vieux type au bout du rouleau un peu misanthrope mais qui se laisse assez vite attendrir.

Mais je crois vraiment que tu te trompes sur le bonhomme. C'est un grand réalisateur qui a fait quelques films plus convenus et de simples divertissements mais quand on revoit la plupart de ses films depuis Impitoyable, on se rend compte qu'il aime raconter des contes moraux où le manichéisme n'est qu'en surface. Minuit dans les jardins du bien et du mal, Un monde parfait, Mystic River... C'est plus que ce à quoi tu le résumes je pense.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 7:42

On pense forcément à l'inspecteur le plus rigide de tous les temps (je restais persuadé que depuis Magnum Force il était réhabilité ?). Les pourris ont aussi l'air de victimes à la fin, et se retrouvent selon un certain point de vue avec une chance de changement. (peut être là que c'est différent de l'inspecteur Harry). Mais dans l'ensemeble je n'irai pas trop loin dans le règlement de compte avec Harry. Là où il est doué sur les scènes d'(auto)défense c'est qu'elles n'excluent pas la peur et le n'importe quoi qui peut arriver (même si ça n'arrive pas).

En y repensant (ça marche bien sur un truc fini comme un scénario de film) son geste n'est possible et n'a un vrai sens que sur cette fin.

Je crois que je vois ce que tu veux dire Queenie... faut ptet d'abord le voir comme un type rigide... ou voir certains films un peu "à côté" de leur forme linéaire "fermée".

ça veut un peu rien dire ça non ? jemetate

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 10:23

Queenie a écrit:
Côté paternaliste, grand-père, viens pleurer sur mon épaule petite, je vais te raconter la vie comme elle est pas belle, et comme les gens sont pourris, mais comme ils en sont tellement attachants (de cette pourriture parce qu'ils en sortent) ?
Tu me fais trop rire Queenie, tu as vraiment une dent contre lui on dirait sourire

Queenie a écrit:
Je lui reconnais tout plein de sincérité, de simplicité, de tendresse et tutti quanti. Mais ce côté vieux papy qui sait tout de la vie et qu'il faut écouter les yeux fermés, je peux pas trop.
Je le vois pas trop comme ça, comme un modèle à suivre sans se poser de questions. Je ne pense pas qu'il apporte des réponses toutes faites et qu'il se pose en grand gourou, je le trouve beaucoup plus humble que ça.

Coline a écrit:
J'aurais presque envie de retourner le voir...
Moi aussi, mais je me retiens Laughing

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 10:30

Ben non, je ne me trompe pas, la preuve tu le dis toi-même Marko :

Marko a écrit:

[...]il aime raconter des contes moraux où le manichéisme n'est qu'en surface.

Pour moi, déjà "moral" c'est très proche de manichéen quelque part...


Citation :
C'est plus que ce à quoi tu le résumes je pense.

Je le "résume" pas, je dis comment je le ressens, comment son discours m'atteint. J'ai vu pas mal de ses films, c'est bien que je lui reconnais des qualités... mais plus il vieillit plus il me "caresse dans le sens du poil" ou me montre le "bon chemin" et plus j'ai du mal.
Non, c'est vrai, Epi, il est assez humble pour ne pas nous imposer ses "vérités" mais justement... cette sorte de distance, de reconnaissance de ses propres faiblesses, son regard si "posé" sur les choses : ça fait bien un peu grand sage sur sa colline non? Il y peut rien, c'est moi qui ai du mal.

J'ai une dent contre lui, parce qu'il me promet plein de trucs et j'ai à chaque fois l'impression qu'il donne un bout coup de fer à repasser sur sa pellicule, le film en ressort tout lisse, tout doux. Sans tâche, sans mauvaise odeur.
Et je sais pas... ça me gêne ('Tain je sens que je vais aller le voir ce Gran Torino à force... grrr)

Animal a écrit:
Je crois que je vois ce que tu veux dire
Queenie... faut ptet d'abord le voir comme un type rigide... ou voir
certains films un peu "à côté" de leur forme linéaire "fermée".

ça veut un peu rien dire ça non ?

Sisi, ça doit vouloir dire un truc en Panda Bambooté. Quels films, par exemple?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 10:45

Queenie a écrit:
('Tain je sens que je vais aller le voir ce Gran Torino à force... grrr)
Allez, laisse toi aller, on est tous curieux d'avoir ton avis. Enfin moi, en tout cas, j'aimerais bien sourire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 11:47

Citation :
Quels films, par exemple?
bah je sais pas.... ses films ont un côté classique et "fini" (au sens où on a les réponses dans le film)... Josey Wales, La route de Madison... ? c'est des films qu'il donne en bloc (je trouve) après on peu en prendre des petits morceaux ou un peu plus suivant comment on trourne autour.

j'en ai pas vu de récents entre Les mémoires de nos pères (bof) et Gran Torino.

(l'impression de m'enfoncer dans le pas clair... )

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 13:59

Queenie a écrit:
Ben non, je ne me trompe pas, la preuve tu le dis toi-même Marko :

Marko a écrit:

[...]il aime raconter des contes moraux où le manichéisme n'est qu'en surface.

Pour moi, déjà "moral" c'est très proche de manichéen quelque part...

Pour moi moral et moralisateur (qui serait manichéen) ce n'est pas la même chose. Quand on parle de Hunger ou du Viol de Lucrèce par exemple, on se pose forcément la question du regard sur la violence. Comment la montrer? Comment se positionner? On ne peut pas rester neutre (même quand Gaspar Noé filme le viol en plan séquence dans Irréversible).

Clint Eastwood utilise des dispositifs qui peuvent aller jusqu'au manichéisme comme dans les contes (ogre contre mère courage dans L'échange) mais ce qu'il montre à l'intérieur de ce dispositif est souvent troublant et fort. Oui il est une sorte de vieux sage mais pas comme un donneur de leçons. Plutôt comme quelqu'un qui se pose des questions et tente d'apporter un regard "moral" à défaut de trouver une solution qui n'existe peut-être pas. Et dans Gran Torino il en trouve quand même une de solution et elle est très classe! Il y a de la générosité chez lui qui n'est pas de la mièvrerie ou de la naïveté. Et ça fait du bien.

Après dans le film il en fait des tartines en serrant les dents et en grognant mais c'est pour rire. Comme une caricature de virilité périmée et grotesque dont il montre les excès amusants et malheureusement aussi les dérives plus graves quand elles conduisent à la loi du plus fort, à la violence, à la guerre. Faire rire et émouvoir avec ça c'est balaise!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Lun 2 Mar 2009 - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeLun 2 Mar 2009 - 14:42

Marko a écrit:
Oui il est une sorte de vieux sage mais pas comme un donneur de leçons. Plutôt comme quelqu'un qui se pose des questions et tente d'apporter un regard "moral" à défaut de trouver une solution qui n'existe peut-être pas. Et dans Gran Torino il en trouve quand même une de solution et elle est très classe! Il y a de la générosité chez lui qui n'est pas de la mièvrerie ou de la naïveté. Et ça fait du bien.


Très très juste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Mar 2009 - 20:40

Certes, il a un certain talent pour nous nuancer des histoires intéressantes, pleines de nobles sentiments avec ce qu’il faut de « méchants » punis à la fin et de « bons » plus ou moins toujours récompensés à la fin.
En malin qu’il est, les méchants comme les gentils ne sont pas obligatoirement ceux qui paraissent l’être…
Mais il y a toujours, en arrière plan, cette vision un peu simpliste de l’être humain. Les méchants comme les gentils sont toujours identifiables à la fin ; les uns particulièrement répugnants et les autres moraux. Les failles mêmes de ces derniers ne sont bien souvent qu’allusions jamais avérées et jamais, au grand jamais, un gentil ne se comportera en lâche, physiquement parlant en tout cas…incompatible pour lui apparemment. Rolling Eyes

De la belle ouvrage mais qui, bien souvent, n’amène pas le moindre questionnement de fond et réconforte le spectateur plutôt que ne le bouscule dans ses certitudes.

Impitoyable reste une exception puisqu’il nous présente comme héros un tueur de femmes et d’enfants. Même s’il ne peut s’empêcher de lui donner un « juste » combat et nombreuses « circonstances atténuantes » à ses actes passés, il y a dans ce film une part d’ambigüité bien plus profonde que dans ses autres réalisations…comme un doute bien vite disparu… jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Mar 2009 - 22:54

Il y a surtout les lettres d'Iwo Jima qui est peut-être son plus beau film (alors que j'aime beaucoup moins mémoires de nos pères).

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitimeMar 3 Mar 2009 - 23:07

Citation :
Il y a surtout les lettres d'Iwo Jima qui est peut-être son plus beau film
Je trouve aussi...peut être parce qu'il se penche sur une autre culture?
C'est en tout cas celui dans lequel il est le moins sentencieux. Je n'ai pas vu les deux derniers.

C'était quand même intéressant de voir Mémoire de nos pères et Iwo Jima à la suite l'un de l'autre, car c'était minutieusement orchestré, et on ne peut le constater qu'en les voyant ensemble..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Clint Eastwood - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Clint Eastwood   Clint Eastwood - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Clint Eastwood
Revenir en haut 
Page 6 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: