Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jorn Riel [Danemark]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Jorn Riel [Danemark]   Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Icon_minitimeVen 24 Oct 2014 - 7:55

topocl a écrit:
La passion secrète de Fjordur

Je suis restée sous le charme avec ce nouvel opus de Jorn Riel,

Je te comprend tout à fait!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Jorn Riel [Danemark]   Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Icon_minitimeMer 18 Fév 2015 - 15:47

La vierge froide et autres racontars

Encore des petites séries d´histoires qui mettent en scène les différents hommes, chasseurs du Groenland, que nous retrouvons dans d’autres de ses livres. Comme : le comte qui a réussi à faire pousser quelques légumes et à faire du vin à étiquette, Valfred qui selon Anton n’a d’autres ambitions que de rester dans ce Groenland à dormir, William le noir, Herbert qui pense trop et parle trop et bien encore d’autres.

Malgré la dureté de devoir survivre et les problèmes qui ne manquent pas d’arriver : le manque de femmes (elles sont le sujet de rêves éveillés qui les bouleversent) , l’isolement qui peut mener à la folie, il y a toujours un côté bon enfant dans les nouvelles de Riel. Est-ce une utopie ? J’ai lu au début du livre un petit contre rendu sur Riel, où il est dit que son œuvre est dédié d’une part à Paul- Emile Victor qu’il a côtoyé sur l’île d’Ella, et d’autre part à sa petite fille. Et je me demande s’il n’a pas fait en sorte que ces nouvelles restent à la portée d’un enfant. Il reste très pudique sur certaines choses qui pourraient être triviales. Il les sous-entend ou les enrobe pour que chacun y trouve la signification qu’il veut.

Ils sont émouvants ces gros durs nounours du Groenland. Ils semblent inoffensifs et n’ont pas peur du ridicule. Leur isolement est un isolement voulu. Pour avoir le temps de penser, d’être libre de vivre la vie qu’ils veulent et pour ne pas rentrer dans le moule des « gens d’en bas ». Ce sont parfois des hommes compliqués….
Ces hommes s’occupent les uns des autres. Il y a toujours une solution au problème et tout le monde à le droit à une deuxième chance. Peut-être l’isolement et le fait donc qu’ils restent un peu en dehors des contingences sociales habituelles font que ces solutions sortent de l’ordinaire, sont excentriques. Des solutions trouvé dans la bonne humeur à grand renfort d’alcool distillé ou de genièvre. Parfois de vin à étiquette ! Chaque petit événement fait le bonheur de tous et leur donne l’occasion de se voir et de se parler.
Et quand ils font quelques farces cruelles, mais sans méchancetés, à certains pénibles qu’il faut dégourdir, ils ne coulent jamais dans le drame.

-Regarde en bas cette petite maison, Alexandre, disait par exemple Herbert à son camarade emplumé, c'est notre chez-nous! C'est pas une pensée stimulante ça? Nous avons un foyer. Pas seulement quatre murs sous un couvercle, non, un vrai foyer qui abrite nos pensées, nos sentiments et nos désirs.
Ces réflexions étaient souvent le préambule de discours fleuves, discours dont raffolait Alexandre, ces mêmes discours qui avaient autrefois fait fuir William le Noir. Alexandre gloussait d'une voix rouilléeà cause de ses pattes glacées et glissait la tête dans la poche de l'anorak de Herbert où souvent, se cachaient quelques miettes de pain. Ils aimaient philosopher de concert.


J’aime la tendresse qui unit ces hommes et leur tolérance vis-à-vis desfailles des uns et des autres. C’est drôle et touchant.

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Michae10

Atalanta Fugiens (1617) de Michael Maier


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Jorn Riel [Danemark]   Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Icon_minitimeMer 18 Fév 2015 - 15:55

Joli commentaire Pia.

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Jorn Riel [Danemark]   Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Icon_minitimeMer 18 Fév 2015 - 16:12

Merci! bisous

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Jorn Riel [Danemark]   Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Icon_minitimeLun 5 Oct 2015 - 23:49

Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Riel-n10
- Nartouk, le garçon qui devint fort. Une histoire écrite par Jørn Riel, traduite du danois par Inès Jorgensen et illustrée par Antoine Ronzon. J'aime Lire n°230, Bayard poche. 47 pages. Dès 7 ans (ouf, ça va).

Nous sommes chez les Inuits du Groenland.
Au début de l'histoire, il fait beau, mais l'hiver pointe : déjà, la lumière baisse. Puis, c'est la neige. On fait des provisions de viande, et on reste dans les maisons. On répare les outils et on raconte des histoires. Normal : il n'y avait pas TF1 là-bas à l'époque de l'histoire, ni Internet.
Un vieux chasseur, Nanatok, se met à parler.
Citation :
"« Il y a longtemps, il y avait à Sardloq, dans un hameau appelé Agpa, un garçon dont tout le monde se moquait parce qu'il était petit, malingre, et qu'il avait peur de tout. »
Nanatoq parlait si bas que le silence s'était fait dans la maison pour l'écouter.
« Le garçon s'appelait Nartouk. Il avait perdu ses parents et n'avait plus que sa grand-mère, Niniok. Comme elle était vieille, elle ne pouvait plus faire grand-chose, et tous les deux vivaient de la bonté des gens. Ils n'avaient pas de maison, et dormaient chez les uns et les autres.
Dans ce hameau, un homme avait pris le commandement. Il s'appelait Porto et il était méchant et dur." (pages 7-Cool.
Porto est un petit dictateur.
Citation :
"Il décidait quand quelqu'un devait être mis sur la glace pour mourir parce qu'il ne servait plus à rien." (page 9).
Il est donc craint. Le voici, Porto (illustrations d'Antoine Ronzon)
Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Riel-n11

Un jour, notre petit héros part pêcher. "Il ne pêchait rien et il avait peur que, ce soir-là aussi, sa grand-mère et lui soient obligés d'aller se coucher le ventre vide." (page 10).

A la suite d'un événement inattendu, Porto va piquer une crise contre Nartouk...
Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Riel-n12


Et notre héros est banni, injustement, bien sûr.
Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Riel-n13


Notre héros, petit et malingre, pourra-t-il survivre ? Parviendra-t-il à faire son chemin dans la vie, pourra-t-il retrouver sa grand-mère ?
Les méchants seront-ils punis et les gentils récompensés ? Notre héros comprendra-t-il, tout en triomphant, qu'il faut être modeste et respecter les autres ? Poser des questions, n'est-ce pas déjà un peu y répondre ?

Ce n'est bien sûr pas ce que Riel a écrit de meilleur, mais Nartouk, le garçon qui devint fort (tout un programme) est un petit conte agréable, principalement destiné aux jeunes (dont je fais partie, évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Jorn Riel [Danemark]   Jorn Riel [Danemark] - Page 13 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jorn Riel [Danemark]
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» récolement ou inventaire : quel matériel ?
» Le site sympa d'une consoeur (Matériel de rééducation orthophonique)
» Matériel pour école d'art.
» Contrôle de matériel en sortie de zone
» qui a un enfant avec un TDA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: