Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Boris Vian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Boris Vian   Lun 22 Mar 2010 - 18:54

moinonplus a écrit:
L’écume des jours, lu, et je n’ai pas été déçue…Une lecture dont je me rappellerai toujours, car elle avait un charme exceptionnel, incroyable, que je n’espère pas retrouvé. Et la fin était…inattendue, presque bizarre, étonnante. Je crois que la fin, - le dernier passage- était la partie la plus enchanteresse, drôlement magique avec ses effets de tristesse.

Petite révision d'un roman qui avait fortement marqué ma jeunesse...Je vais voir L'écume des jours mis en scène ce vendredi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Boris Vian   Lun 22 Mar 2010 - 18:57

moinonplus a écrit:
L’écume des jours, lu, et je n’ai pas été déçue…Une lecture dont je me rappellerai toujours, car elle avait un charme exceptionnel, incroyable, que je n’espère pas retrouvé. Et la fin était…inattendue, presque bizarre, étonnante. Je crois que la fin, - le dernier passage- était la partie la plus enchanteresse, drôlement magique avec ses effets de tristesse.

As-tu écouté les chansons de Boris Vian ?

On y trouve son humour, sa sensibilité et aussi son engagement : Le Déserteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moinonplus
Envolée postale


Messages : 225
Inscription le : 15/09/2009
Age : 25

MessageSujet: Re: Boris Vian   Lun 22 Mar 2010 - 19:13

Ben non, je ne les ai jamais écoutées…pourtant une amie m’a proposé de m’emprunter le CD y a pas longtemps, je viens juste de m’en rappeler. On avait eu une charmante conversation sur l’auteur, car il faisait parti de ses préférés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orientale
Agilité postale


Messages : 903
Inscription le : 13/09/2009
Age : 63
Localisation : Syldavie

MessageSujet: Re: Boris Vian   Lun 22 Mar 2010 - 20:50

bix229 a écrit:

As-tu écouté les chansons de Boris Vian ?
On y trouve son humour, sa sensibilité et aussi son engagement : Le Déserteur.
Oh Bix, les chansons de Boris Vian, c'est toute son ame de genie - "Monsieur le President, je vos ecris une lettre...", et aussi Fais-moi mal Johnny ;
J'suis snob ; Mozart avec nous ; Je bois....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Boris Vian   Lun 22 Mar 2010 - 21:20

Oh je suis bien d' accord avec toi, Orientale...
Je me demandais simplement si ce n' était pas un peu anachronique pour une fille de 18 ans !

A propos, je suppose que tu sais que Boris Vian adorait le jazz, qu' il avait écrit des chroniques
sur des musiciens de Jazz...

Et qu' il jouait lui-meme de la "trompinette"...
Mille activités il avait le pauvre Boris, et surtout il aimait !

Lire je poème Je voudrais pas crever... Je l' ai copié sur ce fil, je crois bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile


Messages : 16264
Inscription le : 28/06/2010
Age : 25
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Boris Vian   Mar 13 Juil 2010 - 22:06

Le fil sur Boris Vian... Obligée de dire mon petit mot

Chatperlipopette a écrit:
Ce fut aussi une lecture culte....je crois que l'adolescence est liée à Vian et "L'écume des jours"....
Est-ce encore vrai aujourd'hui?

Pour moi, Boris Vian, avant que je ne le lise, était lié à un souvenir d'enfance au cours duquel j'avais vu un court-métrage d'animation résumant L'écume des jours. A l'époque, ce petit film m'avait fasciné et je ne l'avais jamais oublié. Lorsque j'ai retrouvé le livre devant moi, quelques années plus tard, je me suis jetée dessus

coline a écrit:
Lorsque j'étais adolescente, je rêvais sur "L'écume des jours"...Un peu plus tard j'ai voulu lire "J'irai cracher sur vos tombes"...J'ai ressenti un dégoût, un malaise que je n'oublierai jamais...Je l'avais trouvé hard et cruel.

Cf Wikipedia (je n'ai pas envie de rouvrir ce livre! affraid )

J'irai cracher sur vos tombes est un roman de Boris Vian, publié sous le pseudonyme de Vernon Sullivan, paru pour la première fois en 1946 aux éditions Scorpion. Ce livre, comme plusieurs autres, a été d'abord édité sous le nom d'un certain Vernon Sullivan dont Vian se présentait comme le traducteur.

L'histoire, comme les autres histoires de Vian sous le pseudonyme de Sullivan, se déroule dans le sud des États-Unis d'Amérique et met en scène les difficultés des Noirs Américains dans leur vie quotidienne face aux Blancs. Dans ce roman, Lee Anderson, un homme noir mais à la peau blanche, quitte sa ville natale après la mort de son frère qui a été lynché et pendu parce qu'il était amoureux d'une blanche. Arrivé dans cette autre ville, Lee devient libraire et entre dans la petite bande locale de jeunes en manque d'alcool et de sexe. Son but est de venger la mort de son frère.
Loin du style des autres romans de Vian, ce récit est le plus violent, le plus cru et le plus représentatif de la série "Sullivan" où Vian dénonce le racisme ambiant et la condition précaire des Noirs dans le sud des États-Unis.

Peu après sa parution, étant considéré comme pornographique et immoral, ce livre fut interdit (en 1949) et son auteur condamné pour outrage aux bonnes moeurs.

Il en existe une version édulcorée.

J'ai fini de le lire il n'y a pas longtemps et il ne m'a pas plu, non pas que je l'aie trouvé trop cruel ou trop violent mais parce qu'il m'a semblé lire un roman de gare sans intérêt. Alors d'accord, on retrouve (un peu) du style de Boris Vian mais quand même, l'histoire n'est pas très prenante.
Peut-être m'attendais-je à autre chose de la part de Boris Vian ? Quelque chose d'un peu plus original ?


Queenie a écrit:
Deux inédits sortis du placard, et apparemment truculents :

Mademoiselle Bonsoir & La reine des garces (des comédies musicales)


Ce livre est sur mes étagères ! A lire lorsque j'aurais le temps ^^

Sinon, quelqu'un connaîtrait-il une de ses pièces de théâtre intitulée Le goûter des généraux ? Je l'ai lue et elle est d'un humour féroce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile


Messages : 16264
Inscription le : 28/06/2010
Age : 25
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Boris Vian   Jeu 15 Juil 2010 - 21:35



Résumé du livre :

Citation :
La guerre : c'est une nouvelle fois le thème de ce Goûter des généraux, l'une des oeuvres les plus corrosives et les plus abouties - que nous ait laissées l'auteur du Déserteur et de L'Équarrissage pour tous.
Une guerre contre les plus faibles, bien sûr, cyniquement décidée par
les politiques, afin de faire oublier leurs échecs et leur
médiocrité... Une guerre qui ne fait pas du tout l'affaire du général
de La Pétardière-Frenouillou, lequel préfère organiser des goûters chez
sa maman avec ses petits camarades ! Rien de démonstratif, en effet,
chez Boris Vian : pas d'autres armes que celle d'un humour débridé,
imprévisible, libérateur. Cette pièce, écrite en 1951, fut représentée
pour la première fois en 1964, en Allemagne... puis en France, en 1965.

Ce même rire est à l'oeuvre dans Le Dernier des métiers, où un autre pouvoir est mis sur la sellette à travers l'inoubliable Père Saureilles, prédicateur mondain, véritable star du showbiz religieux, et dans l'étonnant Chasseur français,
comédie musicale des plus grinçantes, où l'on suivra, entre autres, les
tribulations de la marquise de Piripin, trop éprise de petites
annonces, de rencontres coquines et de Série noire...

Un feu d'artifice de trouvailles, d'inépuisable invention verbale et théâtrale.

Source : ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Les morts ont tous la même peau.   Mer 13 Avr 2011 - 14:36

Les morts ont tous la même peau.



Dan est videur dans un bar-boite de nuit. Il est marié à une super blonde, et ils ont un petit bébé. La vie s'écoule tranquillement. Sauf que Dan commence un peu à en avoir marre de cette routine un peu glauque. Surtout qu'au départ, ça lui plaisait de taper sur la gueule des blancs becs du coin, et d'avoir pouvoir sur eux. Parce qu'il est noir, Dan. Un quart noir. Donc blanc de peau. Et sa petite vengeance ça a été d'intégrer ce monde de blancs, de s'y mêler.
Même si ça commence à l'ennuyer.

Et tiens, justement, pour couper son ennui, v'là que son frère, un noir de noir, vient chez lui, et lui fait du chantage: tu raques ou je te dénonce à tout le monde.

Dan est perturbé. Son ancienne vie qui vient lui éclabousser à la figure ça ne lui fait pas plaisir. Pire, ça le déstabilise. Il couche avec des noires, n'éprouve plus de désir pour cette belle blanche de femme, sent un surcroit de violence en lui... qui le pousse aux pires choses pour s'en sortir.


Comme J'irai cracher sur vos tombes, ce livre est sombre, glauque, plein d'actions, de poursuites et de bestialité. Il est parfaitement bien mené par l'auteur, et en très peu de mots tout est dit.


Suivi de
Les chiens, le désir et la mort.

Étrange moment dans la vie d'un chauffeur de taxi. Une femme, une artiste, monte dans son taxi. Elle vient d'étaler un gars dans la rue, alors le chauffeur de taxi la laisse un peu faire ce qu'elle veut. Et elle le fascine. Du coup, elle prend le volant. Elle conduit n'importe comment n'importe où. Puis elle écrabouille un chien, volontairement. Ça l'excite tellement qu'ils font l'amour dans le taxi. Entre l'adrénaline, le morbide, le violent et le malsain, ils se retrouvent comme drogués par leurs propres extrêmes.

Cette histoire va vite, en peu de pages. Vian trace la fascination et le désir en quelques lignes. Ça rappelle CRASH (la voiture et le sexe, la mort et le métal).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22906
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Boris Vian   Ven 15 Avr 2011 - 9:10


Chez Boris Vian.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile


Messages : 16264
Inscription le : 28/06/2010
Age : 25
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Boris Vian   Ven 22 Juil 2011 - 21:22

Le piano à cocktails de Boris Vian existe vraiment :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=kDXAmRavb7c#at=77

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Ginchiyo
Posteur en quête


Messages : 98
Inscription le : 15/10/2011
Localisation : anywhere but here

MessageSujet: Re: Boris Vian   Mar 18 Oct 2011 - 21:21

Actuellement, je lis pour boris vian "L'ecume des jours". J'ai pas completer la lecture mais c'est un peu different des autres romans que j'ai lu. Par exemple, ilest ecrit que les souris dansent et Colin parle à un souris.... je ne comprends pas exactement le style de Boris mais je continue la lecture flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginchiyo
Posteur en quête


Messages : 98
Inscription le : 15/10/2011
Localisation : anywhere but here

MessageSujet: Re: Boris Vian   Mer 19 Oct 2011 - 21:00

dans 'l'ecume des jours'' Boris Vian nous peint un monde qui pas naturel, c'est un monde inhabituel comme par exemple les souris qui dansent je vois ca une chose anormale qu'en pensez-vous? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15828
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Boris Vian   Mer 19 Oct 2011 - 21:18

Ginchio a écrit:
dans 'l'ecume des jours'' Boris Vian nous peint un monde qui pas naturel, c'est un monde inhabituel comme par exemple les souris qui dansent je vois ca une chose anormale qu'en pensez-vous? Shocked
Oui, c'est vrai que ce n'est pas normal, sauf si le chat est parti, bien sûr.

_________________
"Si vous mettez une personne dans l'obscurité,
vous la forcez à inventer les couleurs."
- Bo Carpelan, La Cour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Ginchiyo
Posteur en quête


Messages : 98
Inscription le : 15/10/2011
Localisation : anywhere but here

MessageSujet: Re: Boris Vian   Mer 19 Oct 2011 - 21:26

oui mais je ne comprend pas pourquoi l'auteur fait ca? Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire


Messages : 3080
Inscription le : 08/10/2011
Age : 43
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Boris Vian   Mer 19 Oct 2011 - 22:14

@Ginchio : Il faut lire Vian sans chercher à comprendre de suite ce qu'il veut dire. Il cherche plus à transmettre des émotions plutôt que des réflexions, du moins dans une seule phrase ou un paragraphe. Si l'on veut comprendre ce que veut retranscrire Vian, il faut le lire dans son entier. Et puis, des souris qui dansent, c'est un peu magique non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boris Vian   Aujourd'hui à 5:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Boris Vian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boris Vian, ou l'amour de ma vie.
» le Landemer
» Meilleurs livres ?
» Boris Cyrulnik a écrit ...
» Évian-les-Bains (74)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: