Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Curzio Malaparte [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 11:05



Curzio Malaparte(1898-1957) :


A 16 ans, Malaparte fuit la Toscane et s’engage dans la légion en Avignon. Il rejoint l’armée italienne en 1915 et s’inscrit au parti fasciste en 1921. En 1927, il écrit « Monsieur Caméléon », critique de Mussolini, quitte le parti et devient un des plus farouches opposants.  « Technique du coup d’état », critique contre Hitler, lui vaut cinq ans de déportation dans les îles Lipari. Libéré en 1937, arrêté par les italiens en 1938, par les allemands en 1941 (à cause de ses articles sur le front russe), il rentre en Italie en 1943 et participe à la libération. Malaparte prend peu à peu des positions d’extrême gauche. En 1956, il part en tant qu’envoyé spécial en U.R.S.S et en Chine. Il revient en Italie où il s’éteint le 19 juillet 1957.
(Source : Carole Cavallera. Postface de l’édition  du Quai Voltaire « Le compagnon de voyage »)

Bibliographie

1921 La Révolte des saints maudits,
1922 Les Noces des eunuques (contre la nouvelle bourgeoisie intellectuelle), (1922 inédit en français)
1923 L'Italie contre l'Europe, essai,
1928 L'Arcitaliano, pamphlet-satire de Piero Gobetti,
1931 Sodome et Gomorrhe, nouvelles,
1931 La Technique du coup d’État, essai,
1932 Le Bonhomme Lénine, récit,
1936 Sang, nouvelles,
1940 Une femme comme moi, récit autobiographique, Pages 1, 3
1943 La Volga naît en Europe,
1944 Kaputt , Pages 1, 4
1945 Le Bal au Kremlin, récit,
1947 Le soleil est aveugle, récit, Pages 2, 3,
1948 Monsieur Caméléon, récit,
1948 Le sourire de Lénine,
1949 La Peau, Pages 3,
1948-1949 Das Kapital, précédé de Du côté de chez Proust, théâtre,
1955 Les femmes aussi ont perdu la guerre, théâtre, éd. La Palatine,
1955 Ces sacrés Toscans, essai polémique,
1957 Bal au Kremlin, chroniques
1959 En Russie et en Chine, journal et souvenirs,
1959 Il y a quelque chose de pourri, souvenirs
1946-1955 Le Compagnon de voyage, Pages 1, 2, 3,
1961 Ces chers Italiens, essai
1962 L'Anglais au Paradis, chroniques
1963 Voyages entre les tremblements de terre
1967 Journal d'un étranger à Paris
1976 La Tête en fuite, souvenirs
1948 Deux chapeaux de paille d'Italie, essai,
2012 Muss suivi de Le Grand Imbécile,
2013 Voyage en Ethiopie,
2014 Italie barbare,

Autour de Malaparte :

Raymond Guérin , Du côté de chez Malaparte, Page 4

Citation :
Index mis à jour le 25/11/2015 page 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 11:08



Le compagnon de voyage

Inspiré de la tragédie du 08 septembre 1943 (armistice italien : désagrégation incohérente de l’armée italienne : des milliers de soldats se retrouvent seuls dans la nature sous la pression d’ordres et de contre-ordres).

Le lieutenant Cafiero Edouardo est avec sa formation, près de Scylla, en Calabre. Les hommes attendent le débarquement des forces alliées. Le lieutenant, à l’air aristocrate et aux bonnes manières, impose le respect de ses troupes. L’ordre tombe : il va falloir maintenir la place. Les hommes sont peu nombreux, le lieutenant décède en obtenant la promesse du soldat Calusia de ramener son corps à sa mère. Le chasseur alpin Calusia est un homme simple, plein d’admiration pour son lieutenant, il promet, charge le corps dans une caisse sur son âne et quitte le terrain. Ainsi commence le périple de Calusia à travers l’Italie en déroute. A travers chaque rencontre de Calusia, un pan de la débâcle du pays est soulevé.

Le texte est court (100 pages) et je ne veux pas trop en dire sous peine d’annihiler l’intérêt de la découverte. J’ai aimé la philosophie et les choix d’actions de Calusia qui poursuit son chemin malgré l’environnement pour le moins chaotique.

Extrait :

P78 : « Cet exode féminin est peut-être le phénomène le plus intéressant de cette triste période : si les hommes fuyaient la misère antique, l’oisiveté obligatoire du Sud, l’injustice, les abus, avec l’espoir d’une nouvelle vie de travail et de bien-être, il ne faut pas croire que les femmes étaient portées par l’espérance, si on peut l’appeler par ce nom, d’un commerce immonde. Elles fuyaient pour la plupart la misère, l’esclavage, la faim, l’angoisse : elles partaient à la recherche d’un pays plus riche, plus ordonné, plus juste, plus civil que le pauvre village qu’elles abandonnaient. Depuis toujours la défaite représente pour les populations misérables, malheureuses, une sorte de merveilleuse et terrible occasion de liberté, de vie nouvelle plus aisée et plus digne. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 11:56

Tu me donnes bien envie de lire Malaparte dont je ne connais,et c'est beaucoup dire,que son seul film,Le Christ interdit,qui n'est jamais diffusé à ma conaissance.Je l'ai vu il y a si longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 13:26

encore un écrivain Italien à retenir donc !

merci Nathria

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 15:37

C' est bien qu' on réédite Malaparte. J' avais cité un extraits de ses
récits Une femme comme moi en pensant qu' il était oublié.

Quant à l' éditeur : Quai Voltaire, je suis surpris de le voir...
Il me semblait qu' il avait disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 16:14

Merci pour ce fil Nathria..
depuis des années que cet auteur est dans ma PAL.. mais tu me donne aussi envie de le découvrir avec le livre que tu nous présente.. Very Happy


bix229 a écrit:
Quant à l' éditeur : Quai Voltaire, je suis surpris de le voir...
Il me semblait qu' il avait disparu...
oh non, surtout pas.. Dawn Powell est édité par eux p.ex. Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathria
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2867
Inscription le : 18/06/2008
Age : 50

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 16:55

Je me permets (et hop) de faire un copié-collé de l'extrait choisi par Bix et de son post :

Mon père et ma mère s' étaient rencontrés pour la première fois un peu après 1890, sur un fond mobile et varié de petites ombrelles, de gibus, de cols hauts, d'arbres, les arbres des Cascine, et c' était un dimanche de
juin, vers le coucher du soleil.
La musique municipale, aux casquettes ornées de rubans flottants, placée sur les marches d' un amphithéatre en bois, jouait de lentes valses viennoises, et parmi les guéridons et les chaises en fer, parmi les arbres des allées, cachées jusqu' à la ceinture par les haie de myrtes, marchaient
les belles Florentines, aux bras gantés de noir jusqu'au coude, la gorge
serrée dans une haute collerette de dentelle.

Curzio MALAPARTE - Une femme comme moi.

Malaparte est un auteur italien oublié actuellement, même s' il reste connu pour un roman de guerre autobiographique cru, sombre : Kaputt.
Moi, j' ai gardé un bon souvenir des récits de ce recueil : Une femme comme moi, dont le début est une madeleine...
Et pour les autres une invite.

Quai Voltaire est toujours une maison d'édition bien présente sur les tables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lachariotteabouquins.blogspot.fr/
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Dim 5 Avr 2009 - 20:00

Très bonne idée ce fil sur Curzio Malaparte, Nathhria, merci conciliabule (ça m'évite en plus d'avoir à l'ouvrir car j'avais en projet de relire "La peau", et "Kaputt" est dans ma PAL)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Mar 28 Avr 2009 - 22:45

Le compagnon de voyage
Citation :
Résumé du livre
'Le Compagnon de voyage' est une fable qui a pour cadre l'Italie de 1943, après le renversement de Mussolini et le chaos que provoque la signature de l'armistice. Le nouveau régime, dirigé par le général Badoglio, ne peut contenir des hommes qui, sans ordres, sans chefs, décident de rentrer chez eux tandis que les troupes alliées débarquent sur les côtes du Sud. Au milieu de cette étrange débandade, un soldat bergamesque, Calusia, remonte la Péninsule jusqu'à Naples. Il s'est juré de rendre à sa famille la dépouille de son lieutenant, mort en Calabre lors des ultimes combats désespérés et vains contre le débarquement allié. Honnête paysan, fier de ses origines, Calusia traverse l'Italie en compagnie de l'âne Roméo et d'une jeune fille qu'il a prise sous sa protection. A travers ses rencontres se dessine un portrait du peuple italien, abruti par la faim et la peur, corrompu par la défaite, capable des pires bassesses, mais aussi plein de générosité et de courage.
J’ai quitté le Berlin des années 20 pour retrouver l’Italie en 1943 – en principe cela ne devrait pas donner un changement vers le bonheur. Mais c’était tout à fait cela.
Sur 100 pages Curzio Malaperte est arrivée à m’enthousiasmer. Une écriture aérée qui montre quand même un pays au chaos, des moments ‘dessinés’ avec des mots qui sont faits pour rester en mémoire..
Quel bon moment de lecture.. et quelle belle découverte !
Merci à Nathria pour ce fil et la présentation.. la couverture était faite à ce que je découvre ce livre, mais sans ton commentaire je ne sais pas si je m’aurais laissé tenter à vraiment le lire !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Jeu 30 Avr 2009 - 21:00


Raymond Guérin, Du côté de chez Malaparte

Citation :
En mars 1950, Raymond Guérin passe trois semaines chez Curzio Malaparte, à Capri, dans sa célèbre maison, la Casa “Come me”.
Du côté de chez Malaparte est le récit de ce séjour. Guérin y consigne ses impressions, ses jugements et les conversations avec son hôte. Le portrait qu’il dresse de l’écrivain italien dessine, en creux, un Raymond Guérin fasciné par la personnalité de Malaparte

cheers je connaissais cette maison - mais je ne savais pas que c'était celle de Curzio Malaparte..
je veux bien découvrir l'auteur un peu plus avec ce livre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Jeu 30 Avr 2009 - 21:18

Cette maison est deux fois célèbre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Jeu 30 Avr 2009 - 21:23

Bellonzo a écrit:
Cette maison est deux fois célèbre.
Wink
à partir d'aujourd'hui je vais associer 3 noms avec cette maison: Le Corbusier, Brigitte Bardot et Curzio Malaparte Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Jeu 30 Avr 2009 - 22:12

J'imaginais les titres de Malaparte un peu désuets pour notre génération ainsi que pour les plus jeunes bien sûr, mais j'ai lu Kaput en vitesse car c'est le seul livre qui comporte une description des massacres perpétués par les allemands dans l'ancienne capitale moldave de Iasi en Roumanie. (Il ne me semble pas qu'il existe d'autre témoignage en littérature sur ce lieu).
Le texte est intéressant, on comprend assez vite que les descriptions faites par le narrateur ne font pas de lui un nazi actif (il est envoyé sur ce front de l'Est dans l'armée allemande par punition et prend des notes, comme un témoin, sur ce qu'il y voit). Cependant le lecteur ne peut cesser de se demander ce qu'il fait là... de quel côté il se situe.
Le point littéraire crucial de l'ouvrage, je le situerais dans la sublime et tragique description de chevaux fuyant, des forêts vers un lac, et y restant définitivement pétrifiés durant une nuit de gel. Plus tard, les allemands iront se balader sur le lac gelé, fumeront en prenant appui sur le support qu'offre chacune de leur tête soudée sortant de l'eau...
J'ai fortement visualisé ce passage (auquel une scène du Brodeck de Philippe Claudel m'a renvoyée il y a 2 ans -l'âne de l'autre noyé que l'on peut observer dans la rivière)... Et Bellonzo nous enseigne que Malaparte aurait flirté côté cinéma?
Bellonzo a écrit:
Tu me donnes bien envie de lire Malaparte dont je ne connais,et c'est beaucoup dire,que son seul film,Le Christ interdit,qui n'est jamais diffusé à ma conaissance.Je l'ai vu il y a si longtemps.
Malaparte aurait tourné Il Cristo proibito, son unique film, en 1950. J'imagine que nous sommes nombreux à ne pas connaitre...
Citation :
"Première">Unique film parabole de Malaparte qui conte l'histoire d'un homme qui veut venger la mort de son frère, dénoncé et tué par les Allemands, et celle d'un homme innocent qui s'accuse du crime.

Sur la bibliographie de Raymond Guérin qu'évoque Kenavo, Pierre Assouline s'exprime ici joliment >"Raymond l’amer chez Curzio le magnifique" et ses fidèles de brèves de blog se lâchent...

kenavo a écrit:
à partir d'aujourd'hui je vais associer 3 noms avec cette maison: Le Corbusier, Brigitte Bardot et Curzio Malaparte Very Happy
-c'est fini ce floodage oui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Jeu 30 Avr 2009 - 22:23

Citation :
"Il y avait à Capri, en la partie la plus sauvage, la plus solitaire, la plus dramatique, en cette partie entièrement tournée vers le midi et l'orient, où l'île, d'humaine, devient féroce, où la nature s'exprime avec une force incomparable et cruelle, un promontoire d'une extraordinaire pureté de lignes, qui déchirait la mer de sa griffe rocheuse. Nul lieu, en Italie, n'offre une telle ampleur d'horizon, une telle profondeur de sentiment. C'est un lieu, certes, propre seulement aux êtres forts, aux libres esprits. Car il est facile de se laisser dominer par la nature, d'en devenir l'esclave, de se laisser déchiqueter par ces crocs délicats et violents, de se faire engloutir par cette nature comme Jonas dans sa baleine."

Extrait de "Ritratto di pietra" (Portrait de pierre) 1940 de Curzio Malaparte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   Jeu 30 Avr 2009 - 22:30

Babelle a écrit:
c'est fini ce floodage oui?
diablotin en ce qui me concerne, je ne pense pas que tu vas voir cela un de ces jours Razz


et concernant le fil et le sujet - je viens de commander La peau de cet auteur.. je veux continuer la découverte miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Curzio Malaparte [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Curzio Malaparte [Italie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: