Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mar 9 Juin 2009 - 9:41

emma a écrit:
[...]

PS : biz bellissimmmmmma Queenie ! ( t'as zieuté ? J'arrive toujours pas à parler comme i fô ! ! pourtant làààààà je fais des efforts ! si si !)
aaaarghhhhhhhhhhhhhh !!!!

Et tsais toujours pas comment poster tes messages, hein ! Obligée de nettoyer derrière toi !
Alalala...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emma
Espoir postal


Messages : 24
Inscription le : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mar 9 Juin 2009 - 9:43

houpsssssss ! j'avions pas vuuuuu ! le Wolf houuuuuuuuuu Goethe il était bien évidemment dans le coin !!!
suis jamais dans ma bonne case dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emma
Espoir postal


Messages : 24
Inscription le : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mar 9 Juin 2009 - 9:54

Queenie, ma poule ! promis ze vais faire gaffffffffffffffffe ! honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mar 9 Juin 2009 - 18:44

emma a écrit:
ça m'enerve serieux ! je ne me souviens plus !
Dans "Les souffrances du jeune Werther" ..... ça se termine au dessus de l'œil droit ou gauche ? C'est con qu'un truc pareil puisse me prendre la tête comme ça !!!
Si un joli ou une belle parfummmmmée pouvait me sortir ce truc de la cafetière : sympa ça serait !! houaips !
Merki d'avance !
[...]

Après une recherche Google : œil droit.

Preuve

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emma
Espoir postal


Messages : 24
Inscription le : 03/02/2009

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mer 10 Juin 2009 - 9:26

Merci Queenie ! je savais bien que je pouvais compter sur toi !
Et zut ! j'avais parié sur le gauche !
Non, sans rire : je suis contente de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Les affinités électives   Dim 29 Nov 2009 - 22:08

Je suis amenée à (re)lire « Les affinités électives » de Johann Wolfgang pendant les trois semaines qui viennent. Y a-t-il quelqu’un parmi les Parfumés qui aimerait se joindre à cette lecture ? A deux ou à plusieurs, c’est certainement plus encourageant d’en venir à bout.

Le texte traduit en français se trouve sur la toile. Il y en a certainement des traductions plus récentes, peut-être ici

ou là

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Lun 30 Nov 2009 - 8:34

je te rejoindrais à la minute - mais j'ai déjà 2 lectures en commun en décembre jypeurien

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Lun 30 Nov 2009 - 8:59

kenavo a écrit:
je te rejoindrais à la minute - mais j'ai déjà 2 lectures en commun en décembre jypeurien

laugh

Et tu penses que l'on va te croire ? diablotin

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Lun 30 Nov 2009 - 9:36

Arabella a écrit:
Et tu penses que l'on va te croire ? diablotin
mais bien sûr ange panne

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Sam 4 Déc 2010 - 22:02

Faust

ce n'est pas non plus tous les jours qu'on lit un texte entré dans la légende...

ça fourmille de choses, c'est accessible dans la plus immédiate lecture et sans fond quand on s'attarde et relit, la faute peut-être à cette construction savante et bien pensée qui laisse une belle part aux annonces, d'échos et autres reprises ... qui sont aussi des variations et des évolutions.

mais en soi ça pourrait ne pas suffire. alors de quoi s'agit-il ? il se peut que ce soit les plus vieux sujets qui soient encore dans cette histoire, amour, vie qui s'échappe... vérité ? justice ? inspiration profonde ? ce qui peut mouvoir et animer de courants souterrains toute âme humaine... de celles qui hésitent en chemin et parfois aveuglées se perdent... mais comment savoir, au fond...

Faust est un savant. il lui arrive d'en douter mais c'est ce qu'il est. Seulement un manque le dévore, c'est comme s'éprouver lui, accomplit, à l'univers, c'est savoir plus que comprendre... c'est l'énigme de l'unité avec la force vive de l'âme. Faust est solitaire, l'absence d'amour le ronge, une science dangereusement double, faim spirituelle et charnelle.

Méphistophélès le démon va lui servir de guide et tenter de lui faire renoncer à l'esprit en concrétisant ses désirs. une sorte de "que se passerait-il si... ?". Un voyage emprunts d'images très fortes et réussies : inoubliables cuisine de sorcière et nuit de sabbat... une revanche et un renoncement mais surtout une révélation.

Cette révélation n'est pas seulement celle de la cruauté aveugle du monde (et pourtant c'est bien rendu entre les vanités et les différentes boulimies qui ne sont que réflexes), même pas encore cette part de démon (enchainé à nos attentes) qui nous habite, même pas encore le poids des chaines du monde. La révélation, comme c'est romantique ? (ce n'est pas une injure ici, je crois à cette vision de toute façon, elle est évidente) c'est le fait nourrissant de l'amour, plus intéressant que les égarements d'un homme ou d'une femme, c'est la consécration de la révélation de l'autre dans son mystère, dans l'attention (amour)qu'il suscite.

de grandes choses donc, formidablement exprimées (et traduites, merci Gérard de Nerval) et universelles, d'autant que ce petit peuple raillé parfois n'est pas exclu si parfois il est puni, combien de miroirs sont offerts à nos grands personnages, de tous âges et de toutes conditions ?

et outre la fin autant tragique qu'inévitable, qui reflètera peut-être toutes les histoires d'amour qui finiront de travers, la vanité de cette grandeur n'est pas épargnée. il s'agit d'un spectacle (rappelé par l'ouverture, le spectacle de la nuit de Sabbat et les références à Shakespeare ?)... mise en abime qui mélange distance, amertume et dérision, désillusion ?

c'est proprement sublime. et d'une profondeur peu commune en aussi peu d'espace. on pourrait le relire 400 fois et plus sans jamais être au bout. une condition humaine magnifiée et un sens de l'histoire et de l'image époustouflants !

conclusion de cette lecture commune (rassurez moi ceux qui y sont encore) : ne pas se priver de ce type de lecture... c'est un choc à l'échelle de la vie, révélateur, rassurant, éclairant... inspirant ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onuphrius
Main aguerrie
avatar

Messages : 551
Inscription le : 29/10/2010
Age : 29
Localisation : Seine-Maritime

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mer 8 Déc 2010 - 11:24

Faust

Deuxième lecture pour moi, et deuxième mini-déception. Non pas que ce soit mauvais, mais parce que je sens que pas mal de choses m'échappent. Comme tu le dis très bien, animal, c'est accessible mais sans fond.

Tout d'abord, la construction, qui est vraiment remarquable. Écriture fragmentaire car étalée au fil du temps (plus de 30 ans, quand même!!), mais aussi fragmentaire à l'image du théâtre shakespearien. Les lieux se multiplient, les ellipses sont nombreuses... On se demande parfois de quoi il est question, mais on se rend compte après que les actions ne sont pas successives. Par exemple, quand Faust déclare que Marguerite est au cachot, il s'est passé plus de neuf mois.

La construction des caractères est aussi très intéressante. Faust passe du désespoir du savoir idéal inaccessible à celui de l'amour déçu par sa faute. Méphisto, lui, incarne la pôle malfaisant, le mal incarné. Quant à Marguerite, elle est le pôle du bien, elle ne supporte pas la présence de Méphisto. Faust est donc tiraillé entre deux pôles opposés, mais il faut remarquer que c'est Méphisto qui attise les désirs de Faust pour mieux finalement lui faire croire que le bonheur est inaccessible et que le meilleur moyen de substitution est celui de l'occultisme, de la magie.

Car Faust est aussi une tragédie du savoir. Le vieil alchimiste se rend compte que, d'une part, le savoir ne peut être que fragmentaire (en témoigne l'apparition de l'Esprit de la Terre qui lui confirme son infériorité), et, d'autre part, il ne procure pas le bonheur. Et peut-être surtout, il fait miroiter au savant une valeur personnelle qui se révèle fausse, et l'on retrouve là la grande tradition de la vanité.

Animal, je te rejoins aussi sur la notion de spectacle. Cette forme très fragmentaire confère une certaine esthétique de tableau à la pièce, avec en plus la sensation d'un "theatrum mundi" où se succèdent figures grotesques mais aussi sublimes. Quelques scènes sont inoubliables, la "Cuisine de la sorcière", "La Nuit de Walpurgis" ou bien Marguerite au rouet.

Et puis, mon penchant personnel pour l'esthétique nocturne m'a fait constater que si Goethe insiste sur les lieux dans les noms de scènes, les inscriptions dans le nocturne, dans la nuit sont encore plus nombreuses.

Enfin, quelle traduction!! La poésie nervalienne sublime la pièce de Goethe.


Dernière édition par Onuphrius le Mer 8 Déc 2010 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mer 8 Déc 2010 - 17:43

Merci pour vos deux très intéressants commentaires.

Cela me donne envie de le relire ce Faust, cette fois en allemand, mais je ne sais pas si la langue n'est pas trop complexe encore pour moi... je viens de trouver ce week-end l'intégral de l'oeuvre de Goethe dans une édition ancienne (1921!), cela me donnerait l'occasion de lire un livre avec une écriture gothique, ce que je n'ai encore jamais fait!!!

Bientôt les vacances... je vais mettre cela au programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mer 8 Déc 2010 - 22:03

Citation :
La construction des caractères est aussi très intéressante. Faust passe du désespoir du savoir idéal inaccessible à celui de l'amour déçu par sa faute. Méphisto, lui, incarne la pôle malfaisant, le mal incarné. Quant à Marguerite, elle est le pôle du bien, elle ne supporte pas la présence de Méphisto. Faust est donc tiraillé entre deux pôles opposés, mais il faut remarquer que c'est Méphisto qui attise les désirs de Faust pour mieux finalement lui faire croire que le bonheur est inaccessible et que le meilleur moyen de substitution est celui de l'occultisme, de la magie.
C'est possible que je ne l'ai pas lu avec l'esprit tourné sur cette vision, mais je ne sais pas, ça dépend peut-être de ce qu'on entend par "savoir idéal" ? Et pour l'opposition bien/mal elle est aussi travaillée de l'intérieur par des considérations très concrètes aussi chez Marguerite qui en plus se montre apte à reproduire (pas sans remords cependant) des schémas critiqués par la pièce (petit épisode ou elle dit des vacheries sur une copine). De l'autre côté Méphisto est finalement très matériel, il est celui qui concrétise les choses (sans leur donner de valeur), qui éclipse le voyage ou la posture en quelque sorte, en donnant "un" bonheur. c'est chipoté mais je risquerai presque la tournure inverse sur le bonheur ?

j'hésite également entre le savoir et le temps. jemetate

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mer 8 Déc 2010 - 22:19

Cachemire a écrit:

Cela me donne envie de le relire ce Faust, cette fois en allemand, mais je ne sais pas si la langue n'est pas trop complexe encore pour moi...

Peut-être..., même pour un Allemand la langue est assez exigeante car des fois il y a des mots anciens ou qui ont changé de sens. Néanmoins je te conseille de le lire et si ce n'est pour la beauté de la déclamation et du rythme, choses que tu appréciéras certainement!

En ce cas je repète une remarque de l'autre jour: je l'avais entendu récemment en Audio-Book (version Gruendgens). Cela fut un très, très grand plaisir! Peut-être cela te tente?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   Mer 8 Déc 2010 - 22:33

tom léo a écrit:
Cachemire a écrit:

Cela me donne envie de le relire ce Faust, cette fois en allemand, mais je ne sais pas si la langue n'est pas trop complexe encore pour moi...

Peut-être..., même pour un Allemand la langue est assez exigeante car des fois il y a des mots anciens ou qui ont changé de sens. Néanmoins je te conseille de le lire et si ce n'est pour la beauté de la déclamation et du rythme, choses que tu appréciéras certainement!

En ce cas je repète une remarque de l'autre jour: je l'avais entendu récemment en Audio-Book (version Gruendgens). Cela fut un très, très grand plaisir! Peut-être cela te tente?
N'oublions pas le site LibriVox, sur lequel on peut entendre Faust en Allemand, par exemple, voir (et écouter) ici (c'est le Second Faust ; le Premier est en "work in progress" ici).
Ce sont des volontaires qui lisent. Quand on aime bien l'accent d'un lecteur, on peut rechercher ce qu'il a lu d'autre, ça peut être intéressant pour progresser dans l'écoute d'une langue, cette multiplicité d'accents. D'ailleurs, il a un drôle d'accent, le lecteur de Faust...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Wolfgang von Goethe [Allemagne]
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» Erdogan en Allemagne exige...
» OGM : L'Allemagne interdit à son tour le maïs transgénique de Monsanto
» vedette MBOOT (Allemagne)
» Etudes pour travailler dans les bibliothèques en Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: