Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 David Mitchell

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyDim 12 Avr 2009 - 21:14

David Mitchell - David Mitchell Davidm11

David Mitchell est né en 1969 à Southport, dans le Lancashire et a grandi à Malvern (Worcestershire). Il a étudié la littérature anglaise et américaine à l'Université du Kent, dont il est diplômé en littérature comparée.
Après une année en Sicile, il a vécu huit ans au Japon, enseignant  l'anglais technique à des étudiants à Hiroshima, avant de retourner en Europe pour s'installer en Irlande, où il habite actuellement avec sa femme japonaise, Keiko, et leurs deux enfants.
Ses romans ont été récompensés par de nombreux prix littéraires, et notamment présélectionnés pour le prix Booker. Il est considéré comme un des jeunes auteurs britanniques les plus prometteurs et novateurs.


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)


   Écrits fantômes, L'Olivier ((en) Ghostwritten, 1999) Pages 1, 2, 4
   number9dream, 2001
   Cartographie des nuages, L'Olivier ( Cloud Atlas, 2004) Pages 2
   Le Fond des forêts, L'Olivier ( Black Swan Green, 2006)   Pages 1, 2, 3, 4
   Les Mille Automnes de Jacob de Zoet, L'Olivier, 2012 ( The Thousand Autumns of Jacob Zoet, 2010) Pages 4


Le fond des forêts a fait l'objet d'une lecture en commun, ici (et enthousiasmé ses lectrices!)

Citation :
mise à jour le 18/03/2012, page 4


On a fait une Lecture en commun pour cet auteur
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyDim 12 Avr 2009 - 22:31

Merci pour ce fil - je vais y revenir après la lecture de Black Swan Green drunken

conciliabule et tu ne trouves pas qu'on peut bien se l'imaginer en plus jeune.. et c'est Jason?! Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyLun 13 Avr 2009 - 10:04

Je reviendrai aussi donner mes impressions - très positives - sur Le fond des forêts à la fin de la lecture commune!

kenavo a écrit:

conciliabule et tu ne trouves pas qu'on peut bien se l'imaginer en plus jeune.. et c'est Jason?! Very Happy

Oui, il a un air plutôt juvénile !
Cela dit, Black Swan Green est présenté comme étant "partiellement" autobiographique, donc Dave Mitchell n'est pas Jason.Wink

A propos, dans les remerciements, il écrit "concernant certains détails, ce roman est redevable à Where did it all go right ?, l'autobiographie d'Andrew Collins". Je savais bien que Le fond des forêts de Mitchell me faisait un peu penser à un autre récit: cela fait un bail que le Collins est dans ma PAL (c'est un extrait dans un manuel scolaire qui m'a donné envie de le lire, comme quoi tout est possible!). Je ne crois pas qu'il soit traduit en français.

Citation :
Where Did it All Go Right?: Growing Up Normal in the 70s

With tales of bikes, television, sweets, good health, domestic harmony and happy holidays, Andrew Collins aims to bring a little hope to all those out there living with the emotional after-effects of a really happy childhood.
David Mitchell - David Mitchell 51tch510
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyLun 13 Avr 2009 - 11:58

Nezumi a écrit:
Cela dit, Black Swan Green est présenté comme étant "partiellement" autobiographique, donc Dave Mitchell n'est pas Jason.Wink
Very Happy ce n'est même pas important de savoir quelles parties du livre sont vrai ou pas - on peut se les imaginer tous - il est crédible.. et si ce ne sont pas ses souvenirs - il va trouver des gens qui ont en de tels moments dans leur jeunesse Wink

Nezumi a écrit:
Where Did it All Go Right?: Growing Up Normal in the 70s
aussi bien que je suis 'un produit des années 80'.. je pense que je vais aussi me retrouver dans les 70' Very Happy
je note diablotin et je le redis, dernière lecture en commun avec toi.. 3e livre que je note Razz

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyLun 13 Avr 2009 - 12:23

kenavo a écrit:
diablotin et je le redis, dernière lecture en commun avec toi.. 3e livre que je note Razz

Hu hu hu. Cool
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyLun 13 Avr 2009 - 13:08

David Mitchell - David Mitchell Le-fon10 David Mitchell - David Mitchell Black-10
Le fond des forêts / Black Swan Green
Citation :
Présentation de l'éditeur
"Superman 2 passait à la télé. Je l'avais vu au cinéma de Malvern il y avait à peu près trois ans. Le film était assez bien mais pas au point de lui sacrifier un lac gelé rien qu'à moi. Clark Kent renonce à ses pouvoirs tout ça pour avoir des rapports sexuels avec Lois Lane dans des draps de satin. Qui serait assez stupide pour faire un échange pareil ? Quand on peut voler ? Dévier des missiles atomiques vers l'espace ? Remonter le temps en faisant tourner la Terre à l'envers ?"

1982, dans un petit village du Worcestershire. Jason Taylor, treize ans, essaie de réussir son entrée dans l'adolescence. Et ça n'est pas chose facile. À l'école ou chez lui, Jason affronte l'incompréhension et le mépris : ses camarades raillent son bégaiement, ses parents ne cessent de se disputer. Mais Jason mène une vie secrète, dans un monde à lui peuplé de visions étranges et de figures ambiguës.

Portrait de famille, chronique de l'Angleterre de Thatcher, roman d'apprentissage à la lisière du fantastique, Le Fond des forêts est avant tout une suite de variations éblouissantes sur l'adolescence et ses multiples facettes. Après Écrits fantômes et Cartographie des nuages, deux romans qui traversaient l'espace et le temps, David Mitchell nous offre un texte plus personnel, d'une puissance poétique exceptionnelle.

J’ai découvert ce roman lors de la lecture en commun (Nezumi a donné le lien dans la présentation de l’auteur).

Ne vous laissez surtout pas induire en erreur par cette phrase dans la présentation du livre:
Mais Jason mène une vie secrète, dans un monde à lui peuplé de visions étranges et de figures ambiguës.
Ce qui donne l’air qu’il y a des éléments fantastiques dans ce livre va peut être dissuader des lecteurs qui auraient pu trouver un des récits de jeunesse les plus passionnants que j’ai jamais lu.

On en a parlé tellement sur ce livre pendant la lecture en commun qu’il m’est difficile de faire un commentaire court et concis.

En tout cas pour moi c’est une première rencontre avec l’auteur David Mitchell que je veux prolonger ; un auteur qui arrive à combiner humour et poésie, le tout présenté intelligemment et intéressant.

Nezumi est plus douée de vous faire un commentaire qui va vous donner envie de lire ce livre Wink
en tout cas ne passez pas à côté - un auteur à retenir et un livre à lire aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyLun 13 Avr 2009 - 13:15

Merci pour cette présentation! En effet tu fais bien d'insister sur le fait que ce n'est pas un roman fantastique.

kenavo a écrit:


Nezumi est plus douée de vous faire un commentaire qui va vous donner envie de lire ce livre Wink

C'est gentil de dire ça, mais ton commentaire dit l'essentiel et donne déjà envie de le découvrir! Je vais avoir bien du mal à rassembler toutes mes impressions éparpillées. scratch
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyLun 13 Avr 2009 - 13:20

Nezumi a écrit:
C'est gentil de dire ça, mais ton commentaire dit l'essentiel et donne déjà envie de le découvrir! Je vais avoir bien du mal à rassembler toutes mes impressions éparpillées. scratch
merci.. on va donc dire - plus besoin de commentaire - on va faire de la pub, on veut l'avoir au portail.. quoi d'autre.... cyclops

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyMar 14 Avr 2009 - 8:49

Entout cas il me fait bien envie moi ce David Mitchell, j'avais déjà noté il me semble son Cloud Atlas il y a quelque temps. Vous m'avez encore convaincue les filles, et puis c'est vrai, j'ai un penchant très marqué pour les auteurs anglo-saxons. Mais bon, d'abord je dois terminer le dernier Peter Cameron que j'ai acheté.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyMer 6 Mai 2009 - 12:51

Ghostwritten
Ecrits fantômes
1999

Il s'agit du premier roman de David Mitchell, et il va beaucoup dépayser les lecteurs de son dernier opus, Le Fond des forêts.
Ce "roman en neuf parties" (son sous-titre) nous emmène successivement dans neuf endroits différents du globe (du Japon aux Etats-Unis, en passant par la Russie, la Chine, Londres, l'Irlande...), et ce faisant dans les vies de neuf narrateurs, hommes et femmes de tous âges, et même d'une âme perdue.
Des personnalités, des environnements, des histoires et des voix vraiment disparates...Car, à priori, quoi de commun entre un adolescent tokyoïte fan de jazz, une physicienne nucléaire irlandaise, une vieille femme chinoise, un avocat d'affaires britannique, un terroriste japonais, un animateur radio new-yorkais , une voleuse d'art russe.... ? Et pourtant au fil des récits, on se rend compte qu'ils sont plus ou moins liés, que leurs trajectoires se croisent. De même, des objets et des éléments récurrents apparaissent dans toutes ces histoires, que ce soit au creux d'un rêve ou d'un décor, à la façon subtile d'un leit-motiv ou d'un filigrane... S'agit-il de simples coïncidences ou de signes d'un destin partagé ? Les vies humaines sont-elles inter-connectées ?

J'ai aimé la construction éclatée de ce roman, le principe des destinées parallèles finissant par converger, car c'est un type de narration qui me plaît (et que je retrouve toujours avec plaisir chez Tom Robbins par exemple). Cependant, ce n'est pas, à mon avis, ce qui rend ce roman remarquable. A sa sortie, en 1999, Ghostwritten a été salué pour l'originalité de sa construction mais il faut reconnaître qu'il l'a un peu perdue car les romans "choraux", polyphoniques, sont devenus légion depuis.
De même, rétrospectivement, il peut sembler un chouïa daté avec ce thème de "village global" sur fond de peurs millénaristes. Heureusement il ne s'y limite pas! Ce qui est vraiment passionnant et abouti dans Ghostwritten c'est la plongée dans ces neuf vies si différentes, dans ce qu'elles ont de plus intime, secret, humain. Pour un premier roman, l'aisance avec laquelle Mitchell passe d'un style à l'autre en fonction du personnage est impressionnante.
Le mélange des genres (Histoire, récit intimiste, politique, science, fantastique, métaphysique...) m'a plu également, ainsi que les références littéraires. Dans cette histoire de hasard et de coïncidences, il n'est guère surprenant qu'un des narrateurs, batteur dans un groupe de rock, nous apprenne "My band's called The Music of Chance. I named it after a novel by that New-York bloke". Wink Mis à part le parrainage austérien, on trouvera aussi des allusions aux Lois de la robotique d'Asimov.

Composite, émouvant et stylistiquement maîtrisé, voilà de bonnes raisons de lire Ghostwritten !


Dernière édition par Nezumi le Mer 6 Mai 2009 - 14:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyMer 6 Mai 2009 - 13:34

Nezumi a écrit:
Composite, émouvant et stylistiquement maîtrisé, voilà de bonnes raisons de lire Ghostwritten !
convaincue Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyMer 6 Mai 2009 - 13:46

kenavo a écrit:
Nezumi a écrit:
Composite, émouvant et stylistiquement maîtrisé, voilà de bonnes raisons de lire Ghostwritten !
convaincue Very Happy

Super! cheers
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyMer 6 Mai 2009 - 13:53

Nezumi a écrit:
Super! cheers
je vais emporter Cloud Atlas avec moi en vacances et Ghostwritten va être sur ma PAL tout de suite après Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyJeu 7 Mai 2009 - 22:04

LE FOND DES FORETS.

Nous sommes en 1982, dans un petit village du Worcestershire. Jason Taylor s'achemine vers l'adolescence. Il a treize ans, une sœur qui quittera bientôt le nid familial pour poursuivre ses études à Édimbourg, des parents qui se disputent un peu trop souvent, un unique camarade complexé et isolé des autres. Son quotidien est constitué de moqueries car il souffre d'un bégaiement tonique, qui l'oblige à recourir au stratagème du Pendu : il évite les mots sur lesquels il bute et, dans le pire des cas, il s'abstient de répondre quand on l'interroge. Heureusement, la poésie l'aide à s'exprimer et il s'évade également dans une rêverie peuplée de visions étranges, à la limite du fantastique. L'école est le lieu des affrontements, des bagarres, des quolibets, où Jason est persécuté par les plus forts du collège. Pourtant, il finira par s'imposer. Sensible, naïf, introverti, intelligent, débrouillard, tel nous apparaît-il au fil des pages.

Extrait du chapitre le Solarium où Jason discute avec une dame âgée au sujet de la poésie :

Citation :
Mais, feuille après feuille, la beauté humaine se flétrit. On rate toujours le début du déclin. On se dit : "Non, je suis fatiguée." Ou : "La journée a été mauvaise, voilà tout." Puis on ne peut plus contredire ce que nous montre le miroir. Les journées passent, et la beauté s'effeuille, jusqu'à ce qu'il ne demeure plus que cette vieille sorcière obligée de recourir aux potions cosmétiques pour retrouver un tant soit peu des atouts avec lesquels elle est née. Oh, les gens vous disent : "Les personnes âgées sont encore belles !" Peut-être prennent-ils ce ton condescendant et flatteur pour se réconforter eux-mêmes. Mais c'est faux. Les racines de la beauté sont grignotées.

L'auteur abuse de références culturelles durant la première partie du roman, ce qui peut exaspérer (cela a été mon cas). C'est typiquement britannique : la guerre des Malouines, le régime de la dame de Fer, les émissions télévisuelles, la musique anglo-saxonne, etc.

L'écriture est fluide, poétique, ironique. C'est un roman initiatique qui apprend à Jason à se battre dans cette jungle scolaire et sociale, s'imposant à force de défis qu'il relève et d'astuces pour contourner ses faiblesses. C'est aussi la chronique d'une famille qui se disloque, les parents se disputant de plus en plus souvent.

Extrait du chapitre Souvenirs. Comment s'empêcher de sourire, puis de rire lorsque Jason surprend son père nu :

Citation :
Tout nu et furax, il était, mais là où moi j'ai une bistouquette, lui avait un gros bout de queue de bœuf tout flasque. Son truc pendouillait ! Ses poils étaient aussi épais que ceux de la barbe d'un buffle (moi, je n'en ai que neuf) ! C'était bien la chose la plus dégueu que j'avais jamais vue.
C'est horrible de se dire qu'il y a à peu près quatorze ans le spermatozoïde qui est devenu ce que je suis a jailli de ce machin-là. Est-ce qu'un jour je serai le père d'un enfant, moi ? Il y a des futures personnes cachées au plus profond de mon bidule ? Qui est cette fille qui détient l'autre bout de mon futur enfant, caché au fond de ces espèces de boucles compliquées ? Qu'est-ce qu'elle fait en ce moment ? Comment elle s'appelle ?

Ce n'est pas un coup de cœur. Une lecture non accrocheuse pour la première moitié du roman, puis qui m'a emportée durant la seconde moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell EmptyJeu 7 Mai 2009 - 22:26

Merci Eve Lyne pour ton commentaire et les citations!

Eve Lyne a écrit:

L'auteur abuse de références culturelles durant la première partie du roman, ce qui peut exaspérer (cela a été mon cas). C'est typiquement britannique : la guerre des Malouines, le régime de la dame de Fer, les émissions télévisuelles, la musique anglo-saxonne, etc.

C'est drôle, la différence des ressentis Wink. Ce sont justement ces références qui m'ont fait me retrouver beaucoup dans le récit de Jason (j'ai le même âge à un an près) et adorer ce roman. Certaines sont typiquement anglaises, mais d'autres débordent les frontières (les modes de l'époque, l'évocation de l'école, les vacances...). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




David Mitchell - David Mitchell Empty
MessageSujet: Re: David Mitchell   David Mitchell - David Mitchell Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
David Mitchell
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photos de David Wenham
» B comme bon
» (M) DAVID TENNANT -> lost along the way
» Jérémie Zimmermann

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: