Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Bernard Quiriny [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeDim 11 Mar 2012 - 11:26

Marko a écrit:
Je saisis l'occasion pour flooder un peu et recommander aussi les nouvelles de Ghelderode du recueil "Sortilèges" qui sont drunken . J'en dirai un mot sur son fil.

Marko a écrit:
N'empêche que Marie (notamment) aussi est une lectrice exigeante et qu'elle apprécie JCO elle! (il est où le smiley de la petite fille qui fait sa fière?). Et puis Josyane Savigneau aussi et toc!

eXPie a écrit:
Oui, c'est une bonne biographie. Elle a écrit les bios de Carson McCullers et de Yourcenar, on sent qu'elle écrit des bio d'écrivaines avec qui elle se sent des affinités, disons.
Je n'ai pas encore lu sa bio de Yourcenar, elle m'attend depuis quelques années, mais je me dis qu'il faudrait d'abord, pour mieux en profiter, que j'ai fini de tout lire ou presque, mais avoir fini de tout lire, c'est triste.
C'est aussi pour ça que cela fait des années que le dernier recueil de textes posthume de Carson est dans ma PAL. Une fois lu, je n'aurai plus rien à lire d'elle.
Donc, j'attends. Very Happy

J'arrive plus à suivre là ... scratch Quiriny a aussi pour pseudo Ghelderode, JCO, et se travestit parfois en se faisant appeler Josyane Savigneau ? Quelle vie mouvementée !

En tout cas, "Plantes carnivores" m'intéresse vraiment... Il tombe dans l'escarcelle de ma LAL !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeLun 12 Mar 2012 - 11:14

colimasson a écrit:

La collection présentée par Gould est -elle une collection imaginaire ou fait-elle référence à de "vrais" hommes ?

Tout est imaginaire et ultra frappadingue. Et jubilatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMar 19 Juin 2012 - 22:59

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Quirin10

Une Collection très particulière. 2012. Nouvelles. Seuil. 185 pages.
Le livre est constitué de petits textes, que l'on peut appeler nouvelles, qui traitent d'une collection de livres (la Collection très particulière), de dix villes singulières, et de particularités étranges survenues à "Notre époque". Pour éviter un effet de lassitude possible, ces trois thèmes bien distincts sont présentés en alternance :

A chaque fois, Quiriny cite des noms, des dates, des chiffres, des biographies. Tout fait vrai, comme dans le Perec d'Un Cabinet d'amateur, par exemple.

Gould, l'ami du narrateur et personnage récurrent de Quiriny, présente certains aspects de sa bibliothèque. La revue des différentes sections de la bibliothèque de Gould fait l'essentiel du livre.
Citation :
"Gould termine toujours ses conférences sur l'oubli avec le cas d'Enrique Folzan, un écrivain espagnol de second ordre qui, à la fin des années 1930, se suicida quand il découvrit que ses lecteurs oubliaient systématiquement ses livres après les avoir lus.
Ses premiers romans, dans le genre policier, n'étaient pas trop mal fichus ; on les oubliait quelques heures après la fin, mais tout de même pas en cours de lecture. Mais les suivants, qui tenaient davantage du drame social, s'oubliaient au fur et à mesure qu'on les lisait - « de l'oubli en flux tendu », comme dit Gould. À la page 3, on était incapable de dire ce qu'on avait lu à la page 2 ; à la page 4, on avait oublié la page 3 ; et ainsi de suite." (page 16)
En poursuivant la revue des différentes sections de la bibliothèque de notre ami Gould, on touche à d'autres thèmes fort intéressants, tel l'ennui, avec notamment des livres suprêmement ennuyeux. On ne trouve pas dans cette section des livres simplement mauvais, mais bien des livres qui "dégageaient un ennui sans nom, un ennui prodigieux" (page 37) ; on encore les livres gigognes... ; la section des reniés n'est pas inintéressante non plus. Comme souvent, Quiriny, en allant au bout de sa logique, parvient à revenir à son point de départ grâce à un paradoxe.

Les villes ne sont pas banales. À Goran, en Silésie, on parle trois langues différentes (métaphore de la Belgique ?), mais qui sont si proches que très peu de mots diffèrent. Et pourtant...
Citation :
"Tout se dit et s'écrit presque de la même manière dans leurs trois langues, mais un blocage mental fait que chacun n'en parle qu'une, et refuse d'entendre les autres." (page 19).
Cela prend des proportions extrêmes...
Dans une autre ville, on voue un culte au silence... dans une autre, un no man's land gagne du terrain... Ce n'est pas mauvais, mais globalement moins intéressant que la collection de Gould (l'influence de Borges est trop présente, et Morno, au Chili est un peu banal).

Quant à "notre époque", Quiriny y retrace les grands bouleversements qui ont affecté la société : résurrections massives, avec les problèmes qu'elles posent (et cela va plus loin que dans le film Les Revenants, de Robin Campillo, 2004, auquel on pense un peu parfois, mais les ressuscités de Quiriny sont en pleine forme, même meilleure qu'avant leur trépas) ; changement de nom à volonté, avec la confusion que cela génère... ; échangisme amoureux qui donne des passages amusants...
Citation :
"Les premiers à faire cette expérience déconcertante furent les amoureux du jour de l'an, qui s'accouplèrent au retour du réveillon. Fatigués et un peu saouls, la plupart s'endormirent aussitôt après la volupté, sans remarquer rien d'anormal. Le lendemain, horrifiés, ils découvrirent qu'ils habitaient le corps de leur partenaire, comme dans un film d'épouvante. Une panique s'empara du pays ; l'année commençait mal." (page 101).
Bien sûr, c'est un thème classique, mais la logique est menée jusqu'au bout.

Vers le milieu du livre, et n'appartenant à aucun des cycles (livres, villes, "notre époque"), se trouve l'histoire de Schnell, un peintre.
Citation :
"Au Salon de 1880, donc, Schnell présenta La Robe, une petite huile de 50 x 50 centimètres. On y voyait une femme au chapeau fleuri, engoncée dans une robe blanc et rouge. Ce mauvais tableau aurait pu passer pour une croûte, sans le détail fabuleux qui en faisait un chef-d'oeuvre. À côté de La Robe, Schnell avait planté une chaînette au bout de laquelle pendait un éventail ; si on agitait celui-ci devant la peinture, le courant d'air soulevait la robe et dévoilait les genoux du modèle. [...]
Subjuguée par ce phénomène qu'elle trouva très esthétique, la critique cria au génie." (pages 107-108).
Le peintre fait d'autres toiles sur ce principe, notamment :
Citation :
"- Le Chat (1882, huile sur toile, 50 x 50). Un chat de gouttière gris, très commun ; quand un chien passe dans la salle d'exposition, les poils de son dos se hérissent." (page 109).
Citation :
"Pour chaque toile, Schnell rédigeait une notice indiquant la marche à suivre - quels accessoires utiliser, à quelles manipulations procéder. Mais à partir de 1890, il ne se donna plus cette peine : il livrait désormais les toiles « brutes », aux spectateurs de découvrir comment les animer." (page 109).
Et ça n'est pas toujours évident, ce qui donne lieu à nombre d'expériences plus ou moins insolites... et à un certain nombre de conséquences.


Les histoires sont moins construites que dans les recueils de nouvelles précédents de l'auteur, ce sont plus des énumérations d'originalités essentiellement littéraires, des anecdotes, des idées... bref, une "collection très particulière", comme l'indique le titre.

Et cela fonctionne très bien : même quand il aborde des thèmes usés (les résurrections), Quiriny parvient à en tirer des idées intéressantes, originales.
Quiriny pourra-t-il poursuivre dans cette voie sans épuiser son imagination ? Empruntera-t-il d'autres sentiers qui bifurquent ?


Dernière édition par eXPie le Mer 20 Juin 2012 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Juin 2012 - 9:01

Vu d'ici, ça a l'air d'être un beau bazar ce bouquin.

Faut avoir une culture littéraire solide pour comprendre les références à l'intérieur ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Juin 2012 - 21:51

Ouh, un peu d'angoisse au cours de cette lecture alors ?

Quiriny réussira-t-il ou non à ne pas sombrer dans l'insignifiance, telle est la question... Et si j'ai bien compris, la réponse est plutôt non...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Juin 2012 - 21:52

Queenie a écrit:
Vu d'ici, ça a l'air d'être un beau bazar ce bouquin.

Faut avoir une culture littéraire solide pour comprendre les références à l'intérieur ?

Pas besoin de culture littéraire "solide" pour comprendre les références, non. Il dit carrément que ça ressemble à telle nouvelle de Borges ; après, que tu l'aies lue ou pas, ça ne change pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMer 20 Juin 2012 - 21:57

colimasson a écrit:
Quiriny réussira-t-il ou non à ne pas sombrer dans l'insignifiance, telle est la question... Et si j'ai bien compris, la réponse est plutôt non...
Il n'est pas parvenu à réussir à sombrer dans l'insignifiance. Mais j'avais déjà bien aimé ses deux précédents recueils de nouvelles.
J'ai cru comprendre que son roman était moins réussi, il faudra que je me penche dessus un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
titine
Envolée postale
titine

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Bernard Quirigny   Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeJeu 24 Sep 2015 - 17:02

bonjour,

à la recherche d'un forum littéraire large, je vous trouve, youpi ! on est en 2015, le forum existe depuis longtemps déjà, ohh. je prends le train en marche (quel train ?). bref les lectures
j'ai découvert l'existence de Bernard Quirigny la semaine dernière par un commentaire d'un internaute comparant  un livre de Julie Douard ("usage communal du corps féminin") aux livres de Bernard Quirigny. merci à cet internaute (dont le nom s'est perdu) d'avoir cité cet auteur né en Belgique mais pas d'accord avec lui sur le fond : Douard a l'écriture brouillonne et l'humour un peu trop calculé (j'irai mettre des commentaires dans la rubrique à son nom, si cette rubrique existe), si je me fie à son roman "après l'enfance" (arrivée à la moitié du livre hier soir), tandis que B Quirigny est à l'opposé : écriture fine et précise, suspense et humour bien dosés.
Je me base sur ce que j'en ai lu pour le moment : commencé "contes carnivores" ("sanguine" : nouvelle fantastique tout à fait acceptable : bien aimé le décor balnéaire, la rencontre avec l'autre homme dans la salle, le déroulé et la chute du récit avec la femme à la peau d'orange), commencé "l'angoisse de la 1ère heure" ("l'angoisse de la 1ère heure", "l'intrus", "la menterie" : j'aime le tour qu'il choisit pour chaque nouvelle, j'aime trouver des détails qui nous mènent en bateau : l'intrus d'abord décrit - sommairement mais décrit quand même - dans la nouvelle éponyme puis invisible sur les caméras de surveillance puis qui se blesse aux pièges posés par le narrateur : fantôme ou pas fantôme ?), emprunté "monsieur spleen" (notes sur Henri de Régnier, une personnalité au XIXème siècle, suivi d'un dictionnaire des maniaques).
je reviens pour terminer sur le style de Quirigny qui m'a enchanté dans la mesure où il écrit simple mais en usant d'un vocabulaire, simple aussi, mais varié et juste. ça m'a rappelé, sur la précision, la variété et la pertinence de ce vocabulaire, "les chants de Maldoror" que j'ai lu en début d'année (et que je recommande à ce titre, en particulier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeJeu 24 Sep 2015 - 20:39

Il y a déjà un fil, Qurigny...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeJeu 24 Sep 2015 - 22:00

fusionné avec le fil, il s'appelle Quiriny Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeVen 25 Sep 2015 - 1:40

bienvenue titine,

pour prendre le train en marche en faisant un crochet par le quai c'est par ici : ici.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
titine

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: L'angoisse de la première heure   Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeLun 28 Sep 2015 - 13:13

L’angoisse de la première phrase

L’Angoisse de la première phrase a reçu le prix de la Vocation 2005.
La couverture ci-dessus (l'homme en costard avec une tête météorologique) illustre bien où se situe ce recueil de nouvelles : entre le fantastique le plus échevelé et la réalité la plus quotidienne. Le magazine littéraire relève avec justesse que Bernard Quirigny "passe du naturel au surnaturel avec économie, précision et virtuosité" .
Le titre du recueil est celui de la première nouvelle, qui comme son intitulé l’indique porte sur les affres de l'écriture, thème qu’on retrouve dans la dernière nouvelle, qui pointe les personnes qui ont le talent d’écrire mais qui par paresse ne le font pas ou celles qui n’ont écrit qu’un seul livre, surnommées les « éclipsés ».
Le livre compte 16 nouvelles et d’un commentateur à l’autre ce sont 3 ou 4 nouvelles qui sont remarquées : une variation très personnelle du "passe-muraille" de Marcel Aymé, Karl Marx qui fait bien malgré lui un voyage dans le temps, une entreprise de vente de mensonges, des philosophes qui s'élèvent physiquement selon la pertinence de leur théorie, un musée des gémissements, un "Guide des poignardés célèbres"…
Les citations de ce recueil sur le net sont actuellement au nombre de 4, et pas les meilleures à mon avis. Je préfère mon échantillon d’extraits (cocasses) dans le « guide des poignardés célèbres » :
Citation :
Le 30 décembre 1999, George Harrisson est poignardé par un déséquilibré à son domicile de Henley, aux Etats-Unis. Après avoir déjoué le système de sécurité, l’agresseur tombe nez à nez avec le chanteur devant sa chambre à coucher : une lutte acharnée s’ensuit, au cours de laquelle Harrisson reçoit plusieurs coups de couteau. Son épouse Olivia met l’assaillant hors d’état de nuire en l’assommant avec un pied de lampe en cuivre.
[quote]
Citation :
Le 3 novembre 1977, le bassiste américain Mario Mantese est poignardé en plein cœur au sortir d’une soirée de gala à Londres. Il perd beaucoup de sang et se retrouve en état de mort clinique durant plusieurs minutes. Transporté d’urgence à l’hôpital, il subit une opération à cœur ouvert et reste 5 semaines dans le coma. A cette occasion il fait une sorte de voyage dans l’au-delà qu’il racontera plus tard dans un livre intitulé « Visions de la mort ».
Citation :
Le 30 mai 1593, l’écrivain Christopher Marlowe est poignardé à mort dans une taverne des environs de Cambridge, suite à un différend portant sur le règlement de l’addition. Il semble toutefois que des considérations d’ordre politique aient présidé au meurtre. Dans « Comme il vous plaira », William Shakespeare place dans la bouche de Pierre de Touche cette allusion au destin de son aîné : « Quand les poésies que vous faites restent incomprises, quand l’esprit que vous prodiguez ne reçoit pas un coup de main de cette petite effrontée de jugeote – Ah ça vous étend plus raide qu’une grosse ardoise dans un petit mastroquet.
Citation :
Le 2 mai 1997, Philippe Douste-Blazy est poignardé à l’Opinel dans un magasin de la rue de la grotte à Lourdes.
Si la nouvelle « le guide des poignardés célèbres » m’a bien fait rire, ma préférée reste « le dernier set », non mentionnée jusqu’à présent, sauf incidemment par quelqu’un qui a cité parmi les personnages du recueil, outre l’incontournable Paul Gould (personnage fétiche de l’auteur), un jazzman. Dans "le dernier set", les hommes de main d’un mafioso viennent éliminer le pianiste d’un jazzclub qui a eu le tort de sortir avec la petite amie de leur patron. Ils lui accordent une dernière faveur, qui sera un « dernier set », soit l’exécution de sa prestation musicale du soir. Cette nouvelle est du plus haut comique, un comique noir bien sûr, jusqu’à la chute, que je n’attendais pas.
Citation :
- Alors, Paul, on va marteler un Steinway ?
Il n’avait pas la voix caverneuse à laquelle je m’attendais mais un timbre haut perché et légèrement éraillé. Je ne jugeai pas très opportun de rectifier (le piano du club n’était pas un Steinway mais un Bösendorfer) et répondis par un simple hochement de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
titine

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMar 29 Sep 2015 - 12:21

Quiriny pour (par ordre croissant):
- ses inventions, son jeu avec les lois scientifiques
- ses mots choisis avec soin (sans que ce soit lourd ou ostentatoire)
- ses dialogues savoureux, son talent pour animer des scènes à deux personnages, son aptitude à rendre les choses théâtrales, comme ici :

Citation :
- Voilà. La source de mes problèmes.
- Un arrosoir ?
- J'essaie depuis des mois de le vendre. Impossible de m'en défaire, personne n'en veut.
Il affirma très sérieusement que son incapacité à vendre l'arrosoir le faisait douter de lui, car il avait l'impression que ses talents de commerçant s'émoussaient avec l'âge. Il me demanda ensuite si je n'étais pas intéressé, à prix d'ami bien sûr, mais je déclinai l'offre. Dix minutes plus tard il revint à la charge.
- Cet arrosoir n'est pas banal, tu sais.
Son insistance me vexa ; j'étais prêt à compatir à ses problèmes professionnels, non à les résoudre à mes frais.
- Il en coule de l'eau minérale ? fis-je avec ironie.
- Il a appartenu à un grand philosophe français.
- Sans blague ?
- Le type qui me l'a vendu m'a dit son nom mais je l'ai oublié.

J'aime beaucoup ce jeu de ping-pong entre ces deux amis brocanteurs, extrait de la nouvelle "l'arrosoir" (avant-dernière nouvelle du recueil "l'angoisse de la première page").
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Envolée postale
Sorcière

Messages : 100
Inscription le : 04/09/2015

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMar 29 Sep 2015 - 23:24

Je ne peux qu'avoir envie de lire un auteur qui suscite un pareil enthousiasme chez quelqu'un. Merci pour les commentaires et les extraits !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
titine

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitimeMer 30 Sep 2015 - 7:40

merci sorcière Very Happy
les enthousiastes aiment rencontrer les encourageurs/euses. oui
maintenant je suis dans "contes carnivores". vais lire les commentaires déjà postés. puis certainement je posterai des extraits (sans spoiler).
bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Bernard Quiriny [Belgique]    Bernard Quiriny [Belgique]  - Page 5 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard Quiriny [Belgique]
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Le D-Day en Belgique : 2 septembre 1944
» BERNARD H-110
» Marché de noël chez Fournier à Menin (jardinerie en Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: