Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Douglas Kennedy

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Mélusine
Espoir postal
Mélusine

Messages : 43
Inscription le : 19/05/2010
Age : 52
Localisation : Bouches du Rhône

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 11:10

Oui ChrisduSud, Cul-de-sac est aussi mon préféré pour l'instant Douglas Kennedy - Page 3 Icon_biggrin
Comme tu dis l'intrigue est bien ciselée et l'écriture est fort agréable !
J'ai eu le sentiment de partager le quotidien du héros !!!

Mélusine
Revenir en haut Aller en bas
http://la-book-melusine.over-blog.com/
odrey
Sage de la littérature
odrey

Messages : 1958
Inscription le : 27/01/2009
Age : 41

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptySam 22 Mai 2010 - 11:24

Cul-de-sac a été rebaptisé Piège nuptiale.
Revenir en haut Aller en bas
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 41
Localisation : Belgique

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyVen 11 Juin 2010 - 21:29

J'ai lu Les charmes discrets de la vie conjugale.
Je déplore quelques longueurs, je ne suis pas totalement entrée dans le roman, même si j'avais envie de connaître la suite. Comme je devais le rendre à la bibliothèque, j'ai lu à toute vitesse et en diagonale les 150 dernières pages.
Il m'a semblé que c'était un condensé de drames dans la vie d'Hannah, à l'instar de Jack Bauer dans 24H. Adultères, décès, disparition, diffamation, rupture, fils ingrat,...
Je ne crois pas que je lirai un autre Kennedy.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oliviabillington.com
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyJeu 21 Oct 2010 - 20:43

J'aime bien cet auteur, je le trouve souvent drôle ! Dans Quitter le monde il est plutôt pathétique, décrivant les vicissitudes de la pauvre Jane, mais il reste quand même un fond d'optimiste et d'autodérision dans la description de tous ces malheurs !
Par contre, ce dernier roman je l'ai écouté (en version audio) et j'aimerais savoir quels sont les morceaux de musique cités ? Histoire de voir s'ils sont vraiment si émouvants...
Si un ou une parfumé qui a de la mémoire, ou le livre sous la main, pouvait me renseigner ... bisous
Revenir en haut Aller en bas
Suny
Main aguerrie
Suny

Messages : 522
Inscription le : 17/02/2007
Age : 34
Localisation : Rhône

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyDim 14 Nov 2010 - 22:55

Piège Nuptial (ex Cul de Sac) m'a été offert par un ami il y a quelques mois, et je l'ai englouti en deux jours (bon, d'accord, il est pas bien épais).
Je comprends les critiques négatives qui ont été faites ici, mais personnellement je l'ai trouvé chouette, sans longueurs. J'aime les styles incisifs, pêchus et qui vont droit au but, sans descriptions interminables, et qui appellent un chat un chat, et c'est ce que j'ai trouvé dans ce livre. Et puis j'ai trouvé l'histoire assez marrante, angoissante aussi, j'ai bien réussi à me mettre dans la peau du personnage et à grincer des dents avec lui. Je l'ai trouvée assez originale sans trop chercher à faire dans l'invraisemblable. Enfin si, l'histoire semble quand même assez invraisemblable mais à la façon dont elle est racontée, pas tant que ça finalement!
Revenir en haut Aller en bas
http://lecturesdesuny.canalblog.com/
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyLun 22 Nov 2010 - 12:58

La poursuite du bonheur

Douglas Kennedy - Page 3 51ksonpbmylss500

Pocket-773 pages
Citation :

Dans l'Amérique de l'après-guerre minée par ses contradictions, des années noires du maccarthysme à nos jours, La Poursuite du bonheur nous plonge au coeur d'une magnifique histoire d'amour.
Manhattan, Thanksgiving 1945. Artistes, écrivains, musiciens... tout Greenwich Village se presse à la fête organisée par Eric Smythe, dandy et dramaturge engagé. Ce soir-là, sa soeur Sara, fraîchement débarquée à New York, croise le regard de Jack Malone, journaliste de l'armée américaine. Amour d'une nuit, passion d'une vie, l'histoire de Sara et Jack va bouleverser plusieurs générations.
Un demi-siècle plus tard, à l'enterrement de sa mère, Kate Malone remarque une vieille dame qui ne la quitte pas des yeux. Coups de téléphone, lettres incessantes... Commence alors un harcèlement de tous les instants. Jusqu'au jour où Kate reçoit un album de photos... La jeune femme prend peur : qui est cette inconnue? Que lui veut-elle ?
Douglas Kennedy nous livre ici un roman ambitieux où, à travers d'inoubliables portraits de femmes, résonnent les thèmes qui lui sont chers : la quête inlassable du bonheur, la responsabilité individuelle, la trahison.

Deux femmes se partagent la narration de ce roman qui vous prend à la gorge et ne vous lâche plus : Sara et Kate. Deux femmes liées au même homme sans le savoir.
Kate introduira et conclura l’histoire dans deux parties relativement courtes et concises.

Sara, qui est l’héroïne se taille la plus belle et la plus intense partie du livre.
Nous sommes au sortir de la seconde guerre mondiale, à New-York. Sara est jeune, probablement superbe, et a envie de croquer la vie à pleine dent à son idée, selon son idéal. La société New-Yorkaise est plutôt à cheval sur des principes, des valeurs puritaines qu’il convient, au fond, ne pas transgresser ; en apparence tout du moins. Sara l’apprendra à ses dépends, tout au long de sa vie, et se battra contre vents et marées pour ce qu’elle considère sa part de bonheur. Y parviendra t-elle ? Et à quel prix ?
Dans ce livre se résument toutes les contradictions d’une Amérique qui dans les années 50 a connu un épisode de chasse aux sorcières sans précédent.
Une Amérique qui se veut moderne, mais qui au fond reste profondément attachées à ses valeurs rigoristes, à une morale dépassée que tut le monde ou presque bafoue, mais dont les transgressions peuvent amener celui qui s’y aventure au ban de la société.
Une Amérique qui se veut le défenseur de la liberté, mais qui au nom de la peur, des préjugés ne pouvait admettre d’autres manières de penser.
J’ai aimé refaire le voyage à New-York, ressentir la ville au travers des mots de Douglas Kennedy, ressentir cette frénésie urbaine déjà si présente dans les années 50.
L’auteur fait très bien ressortir l’envie de consommer de cette société américaine, et en même temps son contraire avec l’évocation de la vie beaucoup plus austère qui règne un peu pus au nord du côté de Boston.
Ce livre se lit d’une traite ou presque ; l’histoire est prenante, dynamique, sans temps mort. J’ai trouvé l’écriture agréable. Ce n’est pas pour Douglas Kennedy dont je n’ai pas entendu que des éloges, loin s’en faut, que j’ai choisi ce livre, mais pour New-York.Il parait que c’est le meilleur Kennedy ; ce qui fait qu’avec cet auteur, je resterai sur cette note positive et n’en aborderai pas d’autres livres.

« Tu ne connais pas encore le principe fondamental de la vie américaine ? Quand tu te sens coupable de lâcheté morale, tu atténues tes remords en allant claquer plein d’argent. »

Une affirmation on ne peut plus…. american way of life……..


Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
isabus2
Espoir postal
isabus2

Messages : 47
Inscription le : 18/07/2009
Localisation : Moselle

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyMar 28 Déc 2010 - 18:09

chrisdusud a écrit:
Pour moi, Cul de sac est son meilleur livre. Je l'ai lu bien après les autres et je crois savoir que c'est un de ses premiers livres. Je suis d'accord avec toi Mélusine: très bien construit, du suspens garanti et une écriture bien ciselée. Douglas Kennedy - Page 3 Icon_biggrin


C'est son premier, en effet. Je n'en dirai pas autant sur la qualité, et pourtant j'ai tenté de me plonger dedans en lecture suivie puis par chapitres entrecoupés de pauses, la traduction y est grossière. Le piège nuptial , nouvelle traduction, tente de donner à ce roman un coté plus "kennedien", mais je le trouve peu passionnant. A chacun ses goûts certes, le meilleur de ses romans est pour moi content L'homme qui voulait vivre sa vie, il me semble être classé dans le palmarès des dix meilleurs romans de ce mois-ci dans la revue Lire. Le palmarès n'est pas toujours une assurance de valeur, mais je pense que c'est mérité.
Revenir en haut Aller en bas
isabus2
Espoir postal
isabus2

Messages : 47
Inscription le : 18/07/2009
Localisation : Moselle

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyMar 28 Déc 2010 - 18:30

Je viens de finir Quitter le monde, je l'avais commencé il y a plusieurs mois et je n'eus pas le temps de poursuivre en raison de lectures "plus sérieuses" pour des raisons professionnelles, qui ne m'ont pas laissées une minute ppour rédiger quelques mots. Je fais une courte pause dans mes lectures pro pour m'aérer des pavés encyclopédiques.
C'est un roman sans réelle surprise parce qu'il touche un sujet grave. Quelques clichés que je croyais réservés à ceux qui veulent absolument honorer la rentrée littéraire intense reflexion, ce n'est pas son style pourtant!!! Alors pourquoi user de ces chemins? Pour aborder différemment certaines facéties de la vie. Il a le talent d'évoquer avec très peu de mots des émotions intenses, des thèmes graves, des destins tragiques. J'ai passé un bon moment, plein d'émotions, beaucoup réfléchi. Quelques belles tournures, plus rares que d'habitude, un formidable exposé de musique et de littérature. Le Canada paraît bien moins sympathique après le tableau de portraits brossé avec style. Le sort des femmes ne lui est pas indifférent, c'est remarquable. bravo
Revenir en haut Aller en bas
chrisdusud
Sage de la littérature
chrisdusud

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 51
Localisation : Corse

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyMar 28 Déc 2010 - 18:32

isabus2 a écrit:
chrisdusud a écrit:
Pour moi, Cul de sac est son meilleur livre. Je l'ai lu bien après les autres et je crois savoir que c'est un de ses premiers livres. Je suis d'accord avec toi Mélusine: très bien construit, du suspens garanti et une écriture bien ciselée. Very Happy


C'est son premier, en effet. Je n'en dirai pas autant sur la qualité, et pourtant j'ai tenté de me plonger dedans en lecture suivie puis par chapitres entrecoupés de pauses, la traduction y est grossière. Le piège nuptial , nouvelle traduction, tente de donner à ce roman un coté plus "kennedien", mais je le trouve peu passionnant. A chacun ses goûts certes, le meilleur de ses romans est pour moi Douglas Kennedy - Page 3 32962 L'homme qui voulait vivre sa vie, il me semble être classé dans le palmarès des dix meilleurs romans de ce mois-ci dans la revue Lire. Le palmarès n'est pas toujours une assurance de valeur, mais je pense que c'est mérité.

J'ai lu égalemnt l'homme qui voulait vivre sa vie. Je l'ai trouvé très bien aussi tout comme A la poursuite du bonheur. J'ai trouvé que ces 2 livres étaient vraiment dans la lignée du style de Douglas Kennedy (j'en ai lu 6 ou 7 de lui). C'est un auteur que j'aimais bien jusqu'à ce que je lise la femme du Vème et là je me suis un peu faché avec lui Douglas Kennedy - Page 3 478921 .
Peut être parce que cul de sac se rapproche plus d'un style que j'apprécie. C'est à dire que je privilégie souvent la forme au fond. Il y a aussi l'effet de surprise car je ne m'attendais pas à cela de Kennedy. Faudrait que je le relise pour voir.... En tout cas j'ai passé un très bon moment en le lisant.
Revenir en haut Aller en bas
isabus2
Espoir postal
isabus2

Messages : 47
Inscription le : 18/07/2009
Localisation : Moselle

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptySam 1 Jan 2011 - 15:53

Je suis entièrement d'accord sur les deux meilleurs romans de Kennedy cités. Je relis La Femme du Vè. C'est trop long, l'ayant déjà lu mais ne me souvenant plus de la fin, je saute les longueurs routinières.
En fait, je trouve que dans cette répétition : "il se lève à 14heures, écrit ses 500 mots" et bla et bla (ce qui ne tient pas la route pour un déprimé tel qu'il est peint), il se rapproche de Paul Auster, dans la Cité de verre (le premier est bien, les deux autres de la trilogie sont à mon goût de bien piètre qualité).
Il est difficile finalement pour tous les auteurs de rendre le fil de la vie quotidienne intéressant, ils en écrivent trop, ne se servent pas assez des techniques littéraires et use peu des figures de styles; en gros j'ai le sentiment qu'il y a peu de recherche. C'est typiquement américain comme défaut, pourtant à l'écran ils font le contraire: actions en cascade. Quelqu'un disait que les romans les plus courts (tout en restant un roman) étaient les meilleurs, je crois que c'est vrai. A chercher trop de vraisemblable, il tombe dans l'écueil de la copie de la vie de tous les jours et puise dans le sensationnel pour construire le roman, ce qui en fait un récit haché. Le circuit de formule 1 illustre mon impression alors que les petites routes de montagne sont tellement plus passionnantes.
Revenir en haut Aller en bas
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 41
Localisation : Belgique

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyJeu 13 Jan 2011 - 11:16

Livvy a écrit:
(...)
Je ne crois pas que je lirai un autre Kennedy.

Ahem, bon, eh bien, je me suis trompée, j'en ai pris un à la bibliothèque, je ne me souvenais plus si j'avais aimé celui que j'avais lu ou non (en même temps, ce fait aurait dû me renseigner...).

Je suis en train de lire :

menine a écrit:
L'homme qui voulait vivre sa vie
C'est trop long, trop lent. Je suis allée jusqu'au bout mais il a fallu que je me motive.
L'écriture est agréable mais je ne trouve rien de palpitant. Je n'ai pas été captivée. L'histoire ne tient pas trop debout, c'est trop 'gros'.

Comme menine, je trouve cela long. J'en suis au moment où il explique dans le détail comment il procède pour effacer ses traces, tout planifier pour sa fuite.
Sleep
Revenir en haut Aller en bas
http://www.oliviabillington.com
krys
Sage de la littérature
krys

Messages : 2093
Inscription le : 06/09/2009
Age : 60
Localisation : sud ouest

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyLun 17 Jan 2011 - 0:22

Au-delà des pyramides

En 1985, Douglas Kennedy est un écrivain inconnu du public. Il décide de partir à la découverte de l’Egypte mais, fuyant les lieux touristiques, il tente de découvrir la vie des habitants. Il se heurte aux tracasseries administratives, fait des rencontres surprenantes et découvre un pays attachant, dont les traditions commencent à être ébranlées par un désir de modernité. La télévision est partout, transportant avec elle les séries américaines, complètement décalées par rapport à la vie de la plupart des égyptiens, souvent très pauvres et ignorant tout du confort moderne. Les plus riches rejettent les traditions ancestrales et affectent de mépriser leur pays. Mais Kennedy découvre aussi des écoles où le premier enseignement est l’amour de la patrie.
Intéressant, ce récit de voyage d’où l’humour n’est jamais absent et où l’auteur apprend une des premières vertus égyptiennes : la patience !

Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptyMar 5 Juil 2011 - 15:10

L’homme qui voulait vivre sa vie

Aventures improbables mais haletantes pour Ben, avocat repenti qui s’improvise photographe pour fuir un quotidien décevant et s’offrir la chance d’un nouveau départ.
Comme souvent chez Douglas Kennedy, il faut passer par dessus des situations improbables, des personnages bien typés mais sans vraiment de nuances, des phrases « simples/profondes »sur le sens de la vie, une morale basique qui revient à « rien n’est mieux que l’amour des siens »… mais aussi une certaine verve, un suspense habilement mené, un certain humour, un style alerte…
Bref, un agréable roman facile pour l’été

Pour moi, La poursuite du bonheur reste de loin le meilleur de cet écrivain très irrégulier , plutôt sympathique, mais qu'on peut ignorer sans manquer l'essentiel
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Tony
Espoir postal
Tony

Messages : 36
Inscription le : 09/07/2011

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptySam 9 Juil 2011 - 19:08

Quel écrivain ! Je le trouve splendide et grandiose. J'ai lu des livres de lui et j'adore complètement son style. Les personnages qu'il crée sont toujours extrêmement vivants je trouve et les histoires sont très belles aussi. Je compte mon livre préféré d'ailleurs : la poursuite du bonheur. Pour moi c'est LE livre à lire car il est passionnant. Une histoire d'amour extra, passionnée et le contexte est aussi très intéressant et on voit tout de suite les problèmes de l'époque (l'homophobie, notamment pour le frère). Réellement, je vous le conseille.

Ensuite Cul de sac, je ne comprends pas beaucoup vos critiques car je le trouve une nouvelle fois bien écrit et rempli de suspens. Je n'ai pas pu laisser le livre un instant tellement je voulais connaitre la suite. Je vous l'accorde, le début est un peu long mais après ça va tout seul et on le lit en quelques heures seulement. La fin m'a même fait couler une larme dites moi ! Le problème dans ce livre, si je devais en trouver un, ce serait les langages. Qu'ils soient vulgaires ou inventés si vous voyez ce que je veux dire! Mais sinon, il se lit très bien et très vite : à lire pour prendre un moment de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 EmptySam 6 Aoû 2011 - 7:29

Douglas Kennedy - Page 3 9ece0f10
©Jacques Torregano/Le Figaro Magazine

Douglas Kennedy a traversé les Etats-Unis d'Est en Ouest. Il en a tiré un carnet de voyage que le Figaro magazine livre en intégralité :


Article 1
Citation :
C'était un dimanche en Nouvelle-Angleterre et nous étions au milieu d'une vague de chaleur. Une torpeur humide pesait sur l'après-midi, l'air avait la densité de la mélasse, bref il régnait une langueur qui aurait plus convenu à la sulfureuse Nouvelle-Orléans de Tennessee Williams qu'à mon coin de côte du Maine et sa fraîcheur atlantique habituelle. C'était le genre de journée où je n'aurais voulu rien d'autre que de m'asseoir avec le New York Times à l'ombre du chêne qui domine mon jardin, siroter de la bière et m'abandonner aux plaisirs léthargiques d'un été américain, mais j'avais d'autres plans: après avoir jeté un sac de voyage dans le coffre de ma Jeep, j'ai descendu l'allée et pris à droite en me disant que je partais pour la virée automobile de ma vie.

En mettant le cap à l'ouest, je réalisais un rêve et une ambition qui remontait à loin, et qui consistait à traverser mon pays en voiture.[...]

Article 2 : de Chicago à Sioux Falls.

Citation :
Même aujourd'hui, dans un nouveau siècle, la cité garde la réputation bien méritée d'avoir l'âme aussi rude que son climat, une vie politique qui se règle à poings nus et un solide pragmatisme en affaires. Au Gibson's, un steakhouse classique de Chicago, j'ai levé les yeux de mon Martini hyper-corsé et servi dans un verre tellement grand qu'il aurait pu accueillir un poisson rouge, du pavé de viande saignante qui venait de m'être servi, et j'ai annoncé à M.: «Voilà, c'est le petit déjeuner typique d'un brasseur d'affaires du Midwest.»[...]

Article 3 : de Sioux Falls à Grand Teton.
Citation :
À la sortie de Sioux Falls, Dakota du Sud, nous avons eu une expérience que je ne pourrais appeler autrement que biblico-plouc. En descendant l'Interstate 90 et en notant que la limite de vitesse est de 120 kilomètres à l'heure dans cet immense Etat, soit 15 de plus que dans le Maine - les gens de l'Ouest aiment la vitesse -, nous avons eu un coucher de soleil au-dessus des marais et soudain, sorti du ciel tourmenté de la prairie, un épais nuage d'insectes nous est tombé dessus. Quels insectes, je ne saurais le dire, car je ne suis pas entomologiste, surtout quand je roule à 120 à l'heure.[...]


Article 4 : de Grand Teton à Salt Lake City.
Citation :
En haut d'une montagne de la chaîne Teton, dans le Wyoming, je me suis laissé prendre par des pensées dont le thème est apparu peu à peu: le bonheur, c'est quoi? Dans la Constitution des Etats-Unis, il est stipulé que tous les peuples ont droit à la vie, à la liberté et à la « poursuite du bonheur », une expression que j'ai empruntée pour en faire le titre de l'un de mes romans. Et de fait, en Amérique, nous continuons à croire que l'existence humaine est un grand chantier dans lequel il est toujours possible d'améliorer sa condition et de s'améliorer soi-même. «Je veux être heureuse», proclamait une chanson très en vogue au cours des années 1920, et il ne fait pas de doute que l'un des traits essentiels de la personnalité américaine est la conviction que l'épanouissement individuel est une possibilité et une nécessité.[...]


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Sam 6 Aoû 2011 - 7:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Douglas Kennedy - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Douglas Kennedy   Douglas Kennedy - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Douglas Kennedy
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Multinational fleet & exercices
» Barbie My Scene : kennedy fais-moi grandir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: