Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jerzy N. Kosinski

Aller en bas 
AuteurMessage
Kashima
Envolée postale
Kashima

Messages : 111
Inscription le : 13/04/2009

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 15:32

Je ne savais pas où le poster, étant donné que l'auteur, polonais d'origine, est devenu citoyen américain...


Jerzy N. Kosinski 9782290006283fs




« Chacun porte en soi sa propre guerre, qu’il doit assumer, gagner ou perdre, tout seul, selon sa justice personnelle. » (252)

J’ai essayé de raconter L’Oiseau bariolé mais, dès que l’on commence à vouloir narrer ce livre, on donne l’impression à celui qui nous écoute qu’on est en train de résumer les malheurs du bon petit diable ou d’un orphelin de Dickens, et ce n'est pas cela.
Un petit garçon est livré à lui-même dans un monde noir, où les hommes n’ont pas de bonté. Il est le « bohémien », le juif ? On sait qu’il peut être pris par les Allemands et il erre de village en village, témoin de toutes les cruautés.
Je ne crois pas être d’une sensibilité accrue quand il s’agit de lire ou de voir des horreurs mais là, j’ai été mal à l’aise, dérangée. J’ai parfois dû sortir la tête du livre et attendre un peu, n’en croyant pas mes yeux.


Jerzy N. Kosinski Pelliccia2



Jamais on n’entrera dans les camps : on restera à vagabonder à l’Est, regardant passer les trains bondés d’êtres humains, qui se jettent sur les rails ou tentent parfois de sauver leur progéniture. On aura un aperçu des actes inhumains qui peuvent s’y dérouler seulement quand on observera le comportement abominable de toute cette nature humaine.
Par exemple, une jeune juive parvient à tomber du train. Les villageois votent à l’unanimité pour la livrer aux Allemands dès le lendemain. Une scène de viol, d’une violence inqualifiable, prolongera son supplice :
« Il monta à califourchon sur sa victime prostrée. Elle gémit, et prononça quelques mots dans une langue inintelligible, lorsque son emprise se fit plus violente. (…) Elle ouvrait et refermait les doigts dans le vide, comme pour chercher un secours invisible. » (147)

Le plus terrible est de se croire sauver quand on revient parmi les siens. Mais cette guerre, au dehors comme au-dedans, met à nu l’inhumanité de l’homme.
L’oiseau bariolé, c’est celui que Lekh peint pour tromper son désespoir : il capture les oiseaux, en badigeonne un de toutes les couleurs. Quand celui-ci s’envole pour retrouver les siens, il se fait assassiner par ses frères…
Le dehors est un repaire de loups. Aucune pitié pour les bêtes ou pour l’orphelin qu’on bat, qu’on utilise…


Jerzy N. Kosinski 51wx27djs3lsl500aa240


Au fur et à mesure des pages, le jeune narrateur devient, au contact de ses pairs, un bloc de béton.
Je ressors de cette lecture profondément marquée. Difficile d'entrer dans un conte et de s'apercevoir que les sorcières et les ogres existent vraiment...

Quelques mots sur l'auteur (d'après Wikipedia):


Jerzy N. Kosinski Jerzykosinski


Jerzy N. Kosinski est né en Pologne. Il a survécu avec sa famille à la Seconde Guerre mondiale sous une fausse identité (Jerzy Kosiński) caché chez des paysans polonais dans l'est du pays. Un prêtre catholique lui a délivré un faux certificat de baptême.
En 1965, il devient citoyen américain.

Il a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le Prix du meilleur livre étranger (1966) pour The Painted Bird où se mélangent les impressions de la guerre, la description de l’état totalitaire et les éléments fantastiques.
Après sa parution, le texte a partagé les critiques entre ceux qui l’interprétaient comme un document autobiographique sur la Shoah et ceux qui le lisaient comme une fiction littéraire. En Pologne surtout, l’interprétation documentaire a causé beaucoup d’émoi, la famille qui a hébergé durant l’occupation allemande Kosinski et les autres enfants juifs identifiables dans le livre par leurs prénoms (réels), s’insurgea dans la presse contre l’ingratitude de Jerzy, sauvé au péril de leurs vies, qui a décrit les paysans comme des criminels, violeurs d’enfants. Kosinski laissera longtemps planer le doute sur la véracité de l’histoire du petit Jurek (diminutif de Jerzy utilisé dans le texte) pour finalement à la fin de sa vie admettre que son récit était une fiction, une parabole surréaliste du destin humain.

La nuit de 3 mai 1991, il appelle une amie, la chanteuse de jazz Urszula Dudziak, et lui dit : Je te rappelle quand je me réveillerai. Il prend des barbituriques avec une grande dose d’alcool et s’allonge dans la baignoire avec un sac en plastique sur la tête. Le matin sa femme, Katherina von Fraunhofer le retrouve mort.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edencash.forumactif.org
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 17:58

Ton commentaire, un coup de poing dans l'estomac, le coeur...... Kashima

Je comprends que tu sois marquée par ce livre.

Mais la photo de lapin dépiauté c'est dans le livre ? pour illustrer "cette guerre au dehors comme au dedant" ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Mer 6 Mai 2009 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 18:49

J'avais ce livre dans un coin en attente et ta présentation me donne terriblement envie de l'en sortir rapidement! Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 18:57

Son séjour aux Etats Unis n' a été qu' une longue déchéance sur tous les plans.
Sur le plan littéraire il faut lire l' Oiseau bariolé. Sur ce qu' il a publié aux
Etats Unis, pas grand chose... Il faut se renseigner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 18:59

Merci de ce commentaire Kashima...Il va me suffire je crois...Je vais m'en tenir là...Cet ouvrage me fait peur...Je comprends ton malaise... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 20:29

bix229 a écrit:
Son séjour aux Etats Unis n' a été qu' une longue déchéance sur tous les plans.
Sur le plan littéraire il faut lire l' Oiseau bariolé. Sur ce qu' il a publié aux
Etats Unis, pas grand chose... Il faut se renseigner...
Euh... je ne comprends pas très bien... Il l'a publié aux Etats-Unis, l'Oiseau bariolé, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 20:58

Oui, eXPie, et tous ses livres ont été écrit en anglais, je pense qu'il serait plus à sa place dans la littérature nord-américaine.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 21:07

Bien sur, ExPie, il a publié L' Oiseau bariolé Aux Etats Unis, où il s' était
installé en 1957, mais son expérience personnelle, dans le cas de L' Oiseau bariolé était bien polonaise.
Il était de Lodz, je crois bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 21:21

Arabella a écrit:
Oui, eXPie, et tous ses livres ont été écrit en anglais, je pense qu'il serait plus à sa place dans la littérature nord-américaine.
Chose faite.

bix229 a écrit:
Bien sur, ExPie, il a publié L' Oiseau bariolé Aux Etats Unis, où il s' était
installé en 1957, mais son expérience personnelle, dans le cas de L' Oiseau bariolé était bien polonaise.
Il était de Lodz, je crois bien...
Ah oui... Plusieurs autres de ses livres ont l'air d'avoir des relations avec la Pologne :
Wikipedia français dit notamment :
Citation :
Un autre chef-d’œuvre de Kosinski, La Présence (Being There) a également fait scandale. Le film tiré de ce texte, Bienvenue Mister Chance, a connu un grand succès mais l’auteur a été accusé de plagiat. L’histoire serait en effet très proche d’un roman de Tadeusz Dołęga-Mostowicz, Kariera Nikodema Dyzmy (1932) – une des lectures préférées du jeune Kosinski
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 21:31

eXPie a écrit:

Ah oui... Plusieurs autres de ses livres ont l'air d'avoir des relations avec la Pologne :
Wikipedia français dit notamment :
Citation :
Un autre chef-d’œuvre de Kosinski, La Présence (Being There) a également fait scandale. Le film tiré de ce texte, Bienvenue Mister Chance, a connu un grand succès mais l’auteur a été accusé de plagiat. L’histoire serait en effet très proche d’un roman de Tadeusz Dołęga-Mostowicz, Kariera Nikodema Dyzmy (1932) – une des lectures préférées du jeune Kosinski

Dołęga-Mostowicz est un sorte de gramphomane, qui a commis un grand nombre de livres de qualité douteuse et très populaires entre les deux guerres, Kariera Nikodema Dymzy est celui qui est resté le plus connu. Il s'agit d'un homme qui est une totale nullité, mais qui par suite de circonstances, est pris pour une personne profonde par des gens qu'il rencontre ce qui lui permet une ascension sociale fulgurante.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMar 5 Mai 2009 - 21:59

Arabella a écrit:
Dołęga-Mostowicz est un sorte de gramphomane, qui a commis un grand nombre de livres de qualité douteuse et très populaires entre les deux guerres, Kariera Nikodema Dymzy est celui qui est resté le plus connu. Il s'agit d'un homme qui est une totale nullité, mais qui par suite de circonstances, est pris pour une personne profonde par des gens qu'il rencontre ce qui lui permet une ascension sociale fulgurante.
Ah, j'aime bien ce genre de quiproquos !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Kashima
Envolée postale
Kashima

Messages : 111
Inscription le : 13/04/2009

Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitimeMer 6 Mai 2009 - 10:53

Je suis contente si ce résumé a donné envie à quelques-uns d'entre vous dans le lire.

Le "lapin dépiauté", c'est quelque chose qui m'a toujours inspiré une grande horreur, et il se trouve que cette phobie a eu son écho dans ce livre. J'ai préféré mettre cette image qui signifie beaucoup - le lapin qui sourit à côté de sa propre peau - plutôt que de narrer, hors-contexte, toutes les cruautés.
La photo de ce lapin résume mon malaise...

Comment parler des horreurs de la guerre sans en parler, en montrant simplement l'homme au plus près de sa nature sauvage...?
Comment transformer un enfant en bloc de pierre? La narration à "je" rend la métamorphose encore plus palpable... Il accepte et intègre le mal.

J'ai hâte d'avoir ton avis, Marko...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://edencash.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Jerzy N. Kosinski Empty
MessageSujet: Re: Jerzy N. Kosinski   Jerzy N. Kosinski Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jerzy N. Kosinski
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: