Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Besson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 20 Juil 2007 - 16:05

coline a écrit:
Sur le site de Besson, de magnifiques critiques:
http://www.philippebesson.com/cadre1ter.htm
C'est curieux... les auteurs qui "se mettent en ligne" et d'un accès facile n'ont pas grand chose à dire ni à faire voir, finalement... C'est une impression?
- Les autres... auteurs incontournables ou cultes -plus rares, ne sont pas ainsi séduits par la toile.
Vous remarquerez que le forum de P.B. est au centuple bien moins intéressant que le nôtre Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 20 Juil 2007 - 20:34

Babelle, combien de fois ai-je pensé tout bas ce que tu as dit tout haut:
Citation :
Vous remarquerez que le forum de P.B. est au centuple bien moins intéressant que le nôtre
Je crois que nous nous sommes habitués à une diversité d´opininons, de goûts, de manière de parler et d´écrire et que nous ne pouvons plus nous en passer Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Ven 20 Juil 2007 - 20:48

Je viens d'aller voir le forum. Hahahaha Very Happy
C'est un site de groupies, non, plutôt ? Phiiiliiippeee!!
Rien que cela me glace.
Ceci dit, je suppose que celui qui écrit: "Cher Mr Besson virgule je me suis prodigieusement ennuyé en vous lisant " doit etre censuré!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale


Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 20 Oct 2007 - 16:18

C'est officiel- Coline et moi avons des gouts diamétralement opposé... Ca n'est pas grave en soit... Wink Personnellement j'ai beaucoup aimé "se résoudre aux adieux" qui était le premier livre que je lisais de cet auteur... C'est sans doute parce que j'aime le genre épistolaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 20 Oct 2007 - 19:30

Ludo28 a écrit:
C'est officiel- Coline et moi avons des gouts diamétralement opposé... Ca n'est pas grave en soit... Wink

Bien sûr que non, ce n'est pas grave...
La richesse de ce forum tient aussi à la diversité de nos regards sur les auteurs . :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 20 Oct 2007 - 19:34

Ludo28 a écrit:
Personnellement j'ai beaucoup aimé "se résoudre aux adieux" qui était le premier livre que je lisais de cet auteur...

Je t'inviterais bien, sur ce même sujet, à lire "Apprendre à finir" de Laurent Mauvignier. Wink ...Pour faire, comme je l'ai faite, la comparaison et voir si nous arriverons un jour à tomber d'accord... Very Happy

VOIR ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale


Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 20 Oct 2007 - 19:55

coline a écrit:
Ludo28 a écrit:
C'est officiel- Coline et moi avons des gouts diamétralement opposé... Ca n'est pas grave en soit... Wink

Bien sûr que non, ce n'est pas grave...
La richesse de ce forum tient aussi à la diversité de nos regards sur les auteurs . :)

C'est bien pour ça que j'aime venir sur les forums de ce genre, me confronter à d'autres avec qui j'ai en commun l'amour de la lecture... généralement ça se passe trés bien, je vais tacher de noter ta référence et de me la procurer... merci. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 20 Oct 2007 - 20:07

Ludo28 a écrit:
... généralement ça se passe trés bien, je vais tacher de noter ta référence et de me la procurer... merci. :)

Hummmmmmm...Tu as peur que cela se passe mal ici?... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale


Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 42
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Sam 20 Oct 2007 - 20:29

coline a écrit:
Ludo28 a écrit:
... généralement ça se passe trés bien, je vais tacher de noter ta référence et de me la procurer... merci. :)

Hummmmmmm...Tu as peur que cela se passe mal ici?... :)

Non je suis optimiste... J'aime bien un peu de résistance Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 30 Oct 2007 - 20:41

Je viens d'abandonner en cours la lecture de les jours fragiles.
Je remets quand même ce que j'ai dit ailleurs de L'enfant d'octobre

Etrange impression que la mienne à la lecture de ce livre qui raconte" l'affaire Villemin"
J'ai trouvé que le début était une belle entrée littéraire. Puis très vite et sans que je sache pourquoi s'est instauré une sorte de malaise: intuitivement j'avais l'impression que ce drame réel ne devait pas faire l'objet d'un livre .

Il faut dire qu'alternent la narration des faits, autant qu'ils aient pu être établis, et des apartés imaginés de Christine Villemin qui nous dit son ressenti.

Et puis cette impression s'est peu à peu dissipée et j'ai apprécié ce témoignage, belle leçon sur la cruauté et parfois la grandeur humaine, même dans des gestes ou propos apparemment insignifiants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
domreader
Zen littéraire


Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 6 Nov 2007 - 10:40

Je suis à le fois d'accord et pas tout à fait avec vous; Je n'ai lu que trois livres de Besson et j'avais commencé avec Les Jours Fragiles, que j'avais aimé, pas le coup de foudre mais j'avais trouvé intéressant ces derniers jours imaginés d'Arthur Rimbaud. L'écriture avait une certaine tenue, le personnage de la soeur effacée et aimante était plutôt interessant. Je me suis dit : 'pas mal, ce Besson !'

Forte de livre que je trouvais assez réussi, j'ai entamé l'Arrière Saison, et bien sûr, là, moi aussi j'ai abandonné. Il n'avait rien à dire. Vide, l'Arrière Saison, très ennuyeuse.

Ensuite, pour ne pas renoncer trop facilement, j'ai lu Un garçon d'Italie, une histoire de trio amoureux racontée par une voix d'outre-tombe. Assez bien, mais sans plus. Il y avait des idées dans ce livre, de bonnes idées - le fait de faire raconter l'histoire par un mort, celle de nous faire découvrir la vérité petit à petit, une belle histoire d'amour. Mais bizarrement, ça ne prend pas, et surtout ça ne nous prend pas. Besson veut toujours nous parler d'amour, nous raconter des histoires d'amour, mais j'ai vraiment l'impression qu'il ne sait pas en parler, donc, on ne marche pas, on s'ennuie un peu.

Depuis, je n'ai pas essayé d'en lire d'autres, car les 4èmes de couv ne me tentaient pas du tout. A suivre...peut-être ?...

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 6 Nov 2007 - 14:07

Après que j'avais calé sur Les jours fragiles j'ai persévéré avec Un instant d'abandon et j'ai été récompensé : Éblouissant de retenue et donc de force dans l'expression de sentiments forts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Dolce.vita
Envolée postale


Messages : 147
Inscription le : 02/02/2008
Age : 36
Localisation : 93

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 26 Fév 2008 - 23:10

L'enfant d'octobre

Présentation de l’éditeur
Vingt ans après l'assassinat de Gregory Villemin, Philippe Besson revient, dans ce roman très personnel, sur cette affaire mythologique. En alternance avec la narration des faits, le romancier imagine le récit de Christine Villemin. Il incarne ainsi, de manière bouleversante, une mère à jamais meurtrie. Un soir d'octobre 1984, le cadavre du petit Gregory Villemin, quatre ans, est repêché dans les eaux glacées de la Vologne, dans les Vosges. Les premières constatations attestent que l'enfant ne s'est pas débattu : il connaissait son agresseur. Les parents, Christine et Jean-Marie, 25 et 27 ans, sont effondrés. La presse s'empare de l'affaire - un emballement médiatique sans précédent, que rien ne saura enrayer. Chargés de l'enquête, les gendarmes de Bruyères et le jeune juge d'instruction, Jean-Michel Lambert, multiplient les maladresses, les faux-pas, les indiscrétions et les erreurs de procédures - même l'autopsie est bâclée. Dès 1981, les époux Villemin ont été l'objet de violentes menaces anonymes, lettres et coups de téléphone d'un mystérieux corbeau. On soupçonne un proche. Mais dans la famille de Jean-Marie, qu'on ne tarde pas à appeler « le clan Villemin », les jalousies, les rancoeurs et les calomnies sont monnaie courante. En quelques jours, trois de ses membres sont successivement placés en garde à vue. Bernard Laroche, un cousin de Jean-Marie, est finalement incarcéré. Sa jeune belle-soeur l'accuse ... puis se rétracte. C'est alors que la presse, en mal de coupable, pointe le doigt sur la personne la plus insoupçonnable : la mère ! Jean-Marie Villemin craque : il abat Laroche d'un coup de fusil... En 1993, la justice conclura au non-lieu : Christine Villemin sera innocentée. Le mystère demeure, que Philippe Besson revisite avec le talent et l'émotion qu'on lui connaît.

*******

Je n'ai lu que ce roman, de Besson. Voici ce que j'en avais dit en avril l'année dernière.
je tiens à signaler qu'a ce moment là, je ne savais pas que Christine Villemin avait porté plainte lors de la parution de ce livre, je pensais qu'elle y avait collaboré.

*******

Voici un roman simple, mettant à plat toutes les erreurs, les omissions, les fautes commises lors de l'affaire si connue du petit Grégory, d'ocrobre 1984.

Besson reprend tout dans l'ordre, tous les faits, dresse une psychologie réaliste des protagonistes. Il ne fait le procès de personne, il expose simplement. De toutes façons, au bout de tant d'années, la vérité ne surgira surement plus, et avec toutes ces erreurs, ces nombreux recommencements, qui croira quoi que ce soit ?

Le roman, très bien fait, est ponctués de passages vraisemblablement inspirés de la mère, ou Besson expose les sentiments de Christine Villemin par ses yeux à elle.

Ce que je retiens de ce livre ? Une délivrance pour les parents. Pour Christine et Jean-Marie, tour à tour victimes, témoins, suspects, et accusés. Pour Christine, principale accusée à un moment du procès. Pour Jean-Marie, accusé de meurtre sur la personne de Bernard Laroche, qui, selon lui, est le meurtrier de son fils. Bernard Laroche, abattu de sang-froid par un Jean-Marie Villemin au bout du rouleau, voulant venger la mort de son fils ...

Bref, un livre à lire, autant pour connaitre mieux cette affaire, qui est probablement une des affaires les plus médiatisées de notre époque, que pour chercher à comprendre comment la Justice peut faire autant d'erreurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messaline.over-blog.net/
troglodyte
Main aguerrie


Messages : 342
Inscription le : 26/05/2007
Age : 46
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 27 Fév 2008 - 7:47

Si j'ai bien compris, Se résoudre aux adieux c'est du Harlequin pour bachelières !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 27 Fév 2008 - 12:39

troglodyte a écrit:
Si j'ai bien compris, Se résoudre aux adieux c'est du Harlequin pour bachelières !

Comme je n'ai pas lu d'Harlequin je ne peux pas te répondre mais j'ai trouvé ce livre insignifiant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Besson   Aujourd'hui à 0:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Besson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hommages à Philippe Goujard
» Luc Besson tourne en Normandie... dans le Perche.
» OUF (Demande à Philippe BENARD)
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» voté pour Jean-Philippe & Karine! membre de belgian-navy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: