Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Besson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 26 Mar 2008 - 17:57

Un homme accidentel
J’ai trouvé Un homme accidentel bien écrit, et donnant une description très juste de la psychologie, de l’évolution des sentiments du narrateur. Je n’ai pu qu’admirer cette connaissance parfaite des mécanismes du cœur, mais dans le même temps, mon adhésion n’était pas totale, un peu comme quand on décortique les plans au cinéma au lieu de se laisser emporter par le film… Il est vrai que Philippe Besson a installé son roman à Los Angeles, en faisant de ses personnages principaux un inspecteur de police et un jeune acteur, étoile montante du cinéma, créant délibérément une distance avec le lecteur, pour une histoire assez universelle, d’où le décalage.
J’ai été irritée par l’aptitude des personnages à n’écouter que leurs sentiments et ainsi à se précipiter vers leur propre malheur, mais j’ai toutefois apprécié cette lecture, assez courte, mais assurément troublante, et échappant la plupart du temps aux clichés « mélos »...
Avis mitigé, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mer 26 Mar 2008 - 20:02

Il est à la bibli....il tombera entre mes mains un jour ou l'autre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 31 Mar 2008 - 9:10

Ludo28 a écrit:
C'est officiel- Coline et moi avons des gouts diamétralement opposé... Ca n'est pas grave en soit... Wink Personnellement j'ai beaucoup aimé "se résoudre aux adieux" qui était le premier livre que je lisais de cet auteur... C'est sans doute parce que j'aime le genre épistolaire.

J'ai attendu d'être au milieu du livre pour donner des premières impressions. En deux mots :J'adore. mais c'est "obligé". Une femme se penche sur ce qu'a été sa relation amoureuse, close par le départ volontaire de l'amant ( et non de l'amoureux, comme souligne Besson).
Tous ses pensées et souvenirs sont ici à nu, sans concession, avec la profondeur de cette question : qu'est-on, qu'a-t-on été pour l'Autre, celui qui pour vous était tout ? qu'est-ce que l'amour dans une vie ?
je suis obligé de reconnaître ici,envisagé du point de vue d'une narratrice, un thème que j'ai moi-même creusé, du point de vue masculin, dans mes premiers livres.
Je vous donnerai peut-être d'autres impressions après la lecture de la deuxième moitié du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 31 Mar 2008 - 13:59

monilet a écrit:
Je vous donnerai peut-être d'autres impressions après la lecture de la deuxième moitié du livre.

Mais comment ça peut-être?...content Nous les attendons ces impressions...Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 31 Mar 2008 - 14:44

J'ai toujours une petite peur de n'avoir plus rien à dire, c'est absurde, car même ça peut se dire . content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 31 Mar 2008 - 18:41

monilet a écrit:
J'ai toujours une petite peur de n'avoir plus rien à dire, c'est absurde, car même ça peut se dire . content

En effet...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 31 Mar 2008 - 20:41

Je ne suis que 30 pages plus loin (p 122/188) et j'ai envie de continuer les éloges, pour faire bisquer coline Very Happy

En lisant j'entends une incomparable petite musique de nostalgie, entièrement adaptée au sujet traité et qui cerne au mieux la vérité d'un être, loin du jeu social.
Pour moi , un grand livre jusqu'ici. Pourvou qué ça doure !

Quelques extraits :
p 99
Dans les nuances de bleu et de pourpre du ciel vénitien, tandis que le soir s'approche, se souvenir de nos silences, de nos communions, de ce que tu volais aux autres pour moi, et que je prenais comme un enfant ne sachant rien de la valeur des cadeaux qu'on lui offre...

. p 121... Ce soir -là, tu étais amoureux, sans équivoque possible. Les femmes sentent cela, il me semble. Elles sont régulièrement percluses de doutes, rongées par des incertitudes, soucieuses de se barder de certitudes, mais il est des moments, des occasions où elles savent intuitivement et absolument que le doute n'est pas permis : l'homme en face d'elles ne ment pas, ne triche pas, il est à leur merci. Elles ont cette assurance qui les rend tout à coup encore plus belles. Oui, ce soir-là, à quelques encablures de l'île de Capri, sur une terrasse déserte surplombant un golfe qu'on aurait cru allumé d'incendies, je me suis trouvée belle et j'ai oublié mon anxiété. Tu étais amoureux.

Et puis, c'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 1 Avr 2008 - 0:55

monilet a écrit:
Je ne suis que 30 pages plus loin (p 122/188) et j'ai envie de continuer les éloges, pour faire bisquer coline Very Happy
Very Happy ...
Je comprends bien pourquoi tu aimes ce roman...Mais dis-moi que tu liras bientot le Mauvignier, Apprendre à finir...Sitoplé...danse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 1 Avr 2008 - 6:53

Mais je l'ai lu. Simplement c'est un peu ancien (un an et demi environ) et j'ai oublié. Mais c'était très bien, ça je m'en souviens. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 1 Avr 2008 - 18:47

Voilà, je me suis hâté de finir ce "Se résoudre aux adieux" et je regrette de l'avoir fini. Beau, beau jusqu'au bout. Magnifique de lucidité, et avec une fin quasi bouleversante.
Encore !

Je crois que je vais vite me procurer "Un homme accidentel".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 13 Avr 2008 - 18:39

Je viens de commencer le livre , 40 pages et déjà pas mal de bonheur. Y'a pas à dire : Besson sait faire entrer d'emblée dans le vif du sujet, camper en quelques traits l'action, le décor et une psychologie. Pour moi jusqu'ici du grand art. je parle de Un homme accidentel


Dernière édition par monilet le Lun 14 Avr 2008 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
monilet
Sage de la littérature


Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 67
Localisation : Essonne- France

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Lun 14 Avr 2008 - 20:21

Suite de ma lecture:
La deuxième partie m'a d'abord déplu. Entrée brutale et brutalement dépeinte du thème principal, trop éloigné de ma vision du monde. Impression désagréable.
Puis j'ai poursuivi et , au fil des mots, cette impression s'est dissipée, totalement. je suis entré dans le drame ici raconté et j'en ai trouvé le traitement à la fois sobre, juste et au final très émouvant.
J'aurais beaucoup regretté de ne pas avoir lu ce livre.

Une seule citation, à propos de Mc Gill, le coéquipier du flic, personnage central de l'histoire, tout à la fin du livre :En mémoire des années partagées,..., il m'a sauvé de l'infamie et de la violence.
Je crois aussi, même si nous n'avons jamais eu l'occasion d'en parler, puisque je ne l'ai pas revu, qu'il était le seul à avoir compris ce qui s'était passé entre Jack et moi, la pureté de ça, la folie de ça.


Dans le contexte, après la lecture du livre, ça sonne très juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 10 Aoû 2008 - 12:57

A part "l'enfant d'octobre" et "Un homme accidentel", j'ai lu tout Philippe Besson. C'est un auteur que j'apprécie pour la qualité de sa plume -claire, précise, minimaliste- et les sujets très ciblés abordés –solitude, emprisonnement, maladie, mort, rupture, homosexualité, etc.

Ses romans à huis clos ressemblent à des peintures très sobres dont Besson nous raconterait chaque trait. Je l'assimile à un "peintre de l'intime". Souvent il m'arrive de lire à voix haute des passages car ses livres s'écoutent. Bref vous l'avez compris, je suis une inconditionnelle.

En lisant Besson, je m'attends à une accumulation de termes différents pour nous parler de ses sujets de prédilection. Même si je ne retiens pas toutes ses métaphores, il m'époustoufle par l'étendue de son registre, qu'il renouvelle de livre en livre. enthousiaste

Si on recherche un sujet joyeux, il me semble évident qu'il vaut mieux ne pas lire Besson. Mais chapeau bas pour l'écriture. Je ne peux même pas vous dire quel titre je préfère car tous se valent pour moi.
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature


Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Dim 10 Aoû 2008 - 19:14

Fantaisie héroïque a écrit:
Bon, alors, les jours fragiles...
Assez décevant, ennuyeux, oui, je rejoins l'avis de Coline.
Pourtant, le fait l'idée du journal intime tenu par Isabelle Rimbaud à propos du retour de son frère, Arthur, atrocement blessé, était une belle idée, originale.Mais alors je n'ai absolument pas ressenti de compassion pour Isabelle...J'ai trouvé ça larmoyant au possible Rolling Eyes , le livre n'avance pas. Centrer l'histoire sur l'agonie d'Arthur Rimbaud est un peu...réducteur, peut-être, je ne sais pas...En fait, le livre ne couvre pas une large période de la vie du poète, et c'est ce qui m'a ennuyée.

Moi qui voulais lire Se résoudre aux adieux, je vais faire comme Emilie : attendre la sortie en poche!

J'ai appréhendé le livre d'une manière différente, donc contrairement à toi, je n'ai pas été déçue. Ce que j'ai retenu, c'est qu'à la fin de sa vie, Rimbaud n'était plus poète depuis longtemps. Il rentrait d'Afrique où personne n'avait eu écho de sa notoriété. Besson montre le lien qui se tisse au fil de cette agonie entre deux êtres solitaires, un frère et une soeur, qui n'ont jamais appris à se parler. On associe Rimbaud aux poèmes, sauf qu'il n'a pas que très peu écrit, d'où peut-être ta déception. Il apparaît comme un homme trop commun.
Ce roman est très sombre certes, toutefois la mort en elle-même est sombre. De plus, la fin d'Arthur est inélecutable et la vie de sa soeur Isabelle s'annonce sans espoir, une vie terne auprès d'une mère qui fait régner la terreur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Philippe Besson   Mar 26 Aoû 2008 - 0:43

Ludo28 a écrit:
C'est officiel- Coline et moi avons des gouts diamétralement opposé... Ca n'est pas grave en soit... Wink Personnellement j'ai beaucoup aimé "se résoudre aux adieux" qui était le premier livre que je lisais de cet auteur... C'est sans doute parce que j'aime le genre épistolaire.

Je n'avais pas répondu à cela Ludo...mais si tu aimes le genre épistolaire, tu peux lire les lettres de Marcelle Sauvageot: Laissez-moi...Ou, dans un autre genre, Les Lettres de Westerbork de Etty Hillesum...ou encore Vivre dans le feu de Marina Tsvetaeva...
Mais excusez...j'oubliais que nous sommes sur le fil Besson... honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Besson   Aujourd'hui à 21:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Besson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hommages à Philippe Goujard
» Luc Besson tourne en Normandie... dans le Perche.
» OUF (Demande à Philippe BENARD)
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» voté pour Jean-Philippe & Karine! membre de belgian-navy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: