Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Madison Smartt Bell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Madison Smartt Bell   Jeu 14 Mai 2009 - 22:00



Ne en 1957, Madison Smartt Bell a grandi dans une ferme du comté de Williamson au Tennessee.
Diplômé de Princeton, l'écrivain vit désormais à Baltimore, où il enseigne, avec sa femme, Elizabeth Spires, poète, et sa fille.


Source: Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Jeu 14 Mai 2009 - 22:00

Cet auteur va être l’un des invités du Festival Etonnants Voyageurs à Saint Malo et j’avais en principe prévu de lui ouvrir un fil au plus tard après le festival.
Mais après avoir lu le commentaire que je vais vous poster ci-après, je sais que je ne veux plus attendre – je veux lire ce livre – tout de suite Very Happy – et je lui ouvre déjà son fil parce que je ne vais pas tarder à venir vous en parler de lui…

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Jeu 14 Mai 2009 - 22:00

La guitare fait grandir les garçons

Christophe Mercier
14/05/2009


Un jeune homme s'enfuit de chez lui et intègre un groupe de rock qui écume les boîtes de nuit de ville en ville. Une aventure initiatique.

Entre deux volumes de sa trilogie sur la révolution en Haïti, Madison Smartt Bell a pris l'habitude de s'accorder un temps de relâche, en écrivant un roman contemporain plus court, plus facile. Quel que soit le respect dû à l'ambition de sa trilogie, on ne peut s'empêcher de penser que le meilleur de l'auteur se trouve dans ces romans plus modestes. La Ballade de Jesse retrouve l'énergie, la rapidité de Coupes sombres ou Save me, Joe Louis, avec un petit quelque chose en plus. Ce quelque chose, c'est le rock, que Smartt Bell pratique avec son groupe Anything Goes, qui donne son titre original au roman, et prête son nom au groupe auquel appartient le narrateur.

Jesse a vingt ans et adule Kurt Cobain, le chanteur-compositeur-guitariste de Nirvana qui s'est suicidé quelques années plus tôt. Il n'a pas connu sa mère et a été élevé par son père alcoolique, qui le battait en le traitant de sale métis mais lui a pourtant offert sa première guitare. Après une raclée mémorable, Jesse s'est enfui. Il a pris la route en compagnie des musiciens d'Anything Goes. Il est le benjamin du groupe, et son bassiste attitré. Les solos de guitare sont réservés à Chris, le bellâtre qui profite de sa crinière à la Robert Plant et de ses doigts magiques pour emballer, soir après soir, les groupies glanées dans les «Black Cat» de la côte Est.

Un «Black Cat», dans le langage de Perry, guitariste rythmique et leader, c'est un beuglant, un tas de parpaings en bord de route, où la population locale vient écluser une bière en écoutant d'une oreille souvent distraite les musiciens qui s'agitent sur scène. Anything Goes écume les «Black Cat» du Maine à la Floride, avec une longue pause estivale dans la région de Nashville, où Perry est propriétaire d'un domaine déchu.

Famille de substitution

La Ballade de Jesse, c'est l'histoire du groupe, des répétitions, des ruptures, des jalousies, de l'alcool et de la dope, des motels, des moments de grâce, de l'amitié, aussi, parfois. C'est l'histoire de la monotonie des tournées pour ces musiciens qui jouent, soir après soir, comme ils feraient les trois-huit en usine. C'est aussi un roman familial - le groupe comme famille de substitution - et un roman d'éducation, l'histoire d'un jeune homme en quête d'un sens à donner à sa vie. Le jour où Jesse pourra poser sa basse et entamer un solo de guitare sans avoir les doigts paralysés, il sera devenu adulte. Il pourra composer, il pourra aimer.

Smartt Bell et son compère Wyn Cooper ont écrit eux-mêmes les chansons qu'ils prêtent au groupe et les ont enregistrées en 2003, dans Forty Words for Fear. L'auteur du Soulèvement des âmes parle de rock avec une telle précision et une telle sensibilité qu'on gage que plus d'un lecteur se précipitera chez son disquaire préféré pour se procurer l'album. La Ballade de Jesse est son roman le plus attachant, et sans doute le plus réussi.


source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Jeu 14 Mai 2009 - 22:00


La Ballade de Jesse
Citation :
Présentation de l'éditeur
Jesse a vingt ans, d'amers souvenirs familiaux, Kurt Cobain pour héros et la musique comme unique compagne. A la suite de la défection brutale, juste avant le début d'une nouvelle tournée, du bassiste du groupe, Perry, le manager des Anything Goes, engage Jesse en catastrophe. Plus âgés que lui, les autres musiciens tiennent bientôt lieu à Jesse ( le "melungeon", le métis ) de famille d'adoption. Sur la route qui les mène tout au long de la côte est, au fil des concerts donnés dans les bars minables qui sont leur lot, le jeune homme fait l'expérience de la scène, des rivalités sur fond de bourbon et de bière, des chambres de motel pouilleuses, des conquêtes d'un soir, et des rencontres avec des spécimens d'humanité passablement cabossés par l'existence quels que soient leur sexe ou leur âge. Avec ce road-novel dont la "bande-son" fait entendre les standards des grandes années du rock, de la country et du blues ( de Hendrix à Clapton, des Rolling Stones à Nirvana ou de Joni Mitchell à Emmylou Harris, entre autres ), Madison Smartt Bell met en scène un microcosme humain dont l'aventure collective, sur les routes d'un Deep South qui n'en a pas fini avec le racisme et le cynisme ordinaires, permet à un jeune métis au destin fracassé de se réconcilier enfin avec sa vie et le regard des autres à travers la musique. Dans cet émouvant "portrait de groupe" aux accents autobiographiques, Madison Smartt Bell laisse libre cours à une forme de simplicité et de tendresse jusqu'alors inédite dans son œuvre et révèle, pour la première fois, le musicien, le chanteur et l'auteur de chansons qu'il est également.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Jeu 14 Mai 2009 - 22:23

C'est justement le roman dont je ne trouvais plus le nom et que je voulais conseiller à Aériale sur le fil: ce livre devrait te plaire...

ça fait un moment que j'ai envie de lire son roman: Le soulèvement des âmes sur l'esclavage.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Madison Stmartt Bell   Lun 25 Mai 2009 - 14:20


excusez la qualité de la photo. je l'ai prise sur Transfuge moi-même, n'ayant rien trouvé sur Google

Biographie (tirée de Evène)
Citation :
Né en 1957. Madison Smartt Bell a grandi dans le Tennessee. Diplômé de Princeton, il vit aujourd'hui à Baltimore, où il enseigne. Son œuvre est publiée en France par Actes Sud. Derniers titres parus: Le Maître des carrefours et Toussaint-Louverture, une biographie (2007

La ballade de Jesse
Traduction de Pierre Girard,
-éditions Actes Sud-

Résumé de l'éditeur-
Citation :
Un groupe de musiciens en tournée sur la côte est des Etats-Unis. Les concerts dans les « bars du samedi soir ». L’encombrant « matos » qu’’on trimballe de ville en ville. Le bourbon et la bière, backstage. Et les tristes nuits d’amour sans lendemain dans les motels pouilleux du « Deep South ». Avec ce road-novel dont la « bande-son » fait entendre les standards des grandes années du rock, de la country et du blues, Madison Smartt Bell met en scène un microcosme humain dont l’aventure collective permet à un jeune métis au destin fracassé de se réconcilier enfin avec la vie, à travers la musique.

Un livre conseillé par les Parfumés (Marko et Kenavo) et là, je dois dire, ils ont bien vu tongue
Quel amoureux de rock n'a pas rêvé cette aventure sur les routes?

Jesse, un jeune métis au passé meurtri et qui a fui sa famille, se retouve subitement engagé du jour au lendemain par le manager d'un groupe pour remplacer leur bassiste. Sa vie va se confondre avec ces motels un peu glauques qui jalonnent des villes perdues du Sud de l'Amérique où les salle de concerts se nomment indifférement toutes Black Jack et où les rencontres d'un soir laissent souvent un goût d'amertume.
La solitude, l'espoir, les rivalités... Jesse va expérimenter ce qui fait le quotidien de ces routards dont la seule raison de vivre est la musique, le seul véritable lien qui les unit. De JJ Cale à Neil Young, De Hendrix à Clapton, des Rolling Stones à Nirvana, de Joni Mitchell à Emmylou Harris, on se régale à les suivre jusqu'à cette fin que l'auteur nous laisse entrevoir pleine d'espoir!

Madison Stmartt Bell sait de quoi il parle. Son roman, a des relents de vécu, et la quête de ce garçon balloté par l'existence est peut-être aussi la sienne. J'ai été touchée par l'extrême authenticité de son écriture, à la fois vibrante et nostalgique, qui nous parle de ce qu'il aime et ce qui a dû le construire. Tout comme son héros aux doigts paralysés par la peur, le passé, toute une somme de sentiments refoulés qu'il ne parvient pas à extérioriser, et qui finit par se réconcilier avec la vie, l'auteur nous fait don ici d'un émouvant témoignage sur la difficulté de se réaliser et la passion qui aide à se dépasser, et surtout ici, à se retrouver.

Un très bon moment, je me suis vraiment régalée... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Lun 25 Mai 2009 - 16:17

Very Happy
merci pour ton commentaire Aériale.. je vais terminer ce livre dans les prochains jours et revenir..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Jeu 6 Aoû 2009 - 16:53

kenavo a écrit:
Very Happy
merci pour ton commentaire Aériale.. je vais terminer ce livre dans les prochains jours et revenir..

Les Nains ont fait grève ?


Lu Save me, Joe Louis.


Macrae est un peu paumé dans Manhattan lorsqu'il tombe sur Charlie et se laisse entraîner par lui. Ensemble ils braquent des gens dans la rue, les conduisant au distributeur le plus proche pour leur faire cracher l'argent. Ils vivotent de leur butin jusqu'à ce qu'ils soient obligés de recommencer.
Macrae rencontre Bea, une prostituée avec laquelle il commence une relation, seulement son mac apprécie pas tellement.

Forcément, tout ça va mal finir.


Sorte de road-movie de bandits minables, on suit Macrae, Charlie et Porter (qui les rejoindra en chemin) dans leur quête de "on fait comme on peut et avec ce qu'on a".
Charlie est un poil incontrôlable avec une arme à feu, Macrae ne rêve peut-être que de se poser loin de tout et tous, Porter est le bon pote, qui aime sa tranquillité et la vie avec les autres.

J'ai pas réussi à être happée par l'histoire, ça défilait devant mes yeux, mais ça m'accrochait pas. Sauf parfois, où ça devait vraiment haletant et où les descriptions de Madison Smartt Bell posait une réelle atmosphère.

Mais je ne suis pas convaincue que ce manque de plongée totale vienne du roman... j'ai l'impression que ce n'était pas le bon moment pour ce livre... je ne sais pas.

Il a coulé tout seul, et m'a parfois ennuyée (540 pages, faut tenir le coup aussi). ça aurait pu être la cavalcade, ça été un petit trot avec quelques soubresauts.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Jeu 6 Aoû 2009 - 17:51

Queenie a écrit:
kenavo a écrit:
Very Happy
merci pour ton commentaire Aériale.. je vais terminer ce livre dans les prochains jours et revenir..

Les Nains ont fait grève ?

bien vue..
en effet.. la rencontre à Saint Malo m'a un peu refroidit.. je vais essayer d'oublier et reprendre le livre.. et ce ne sera pas pour aujoud'hui ou demain jypeurien

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Ven 17 Mai 2013 - 9:52

Elle me tente bien cette ballade de Jesse ... notamment la couverture
Merci Aeriale pour la com dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Ven 17 Mai 2013 - 11:24

Des cacahuètes oui!

(Faut surtout empêcher Epi ou Harelde de tomber sur ce fil. Ils vont me le massacrer. Réservé aux vieux ados (dont tu fais peut-être partis GGG ??)

Pour moi c'est un compliment hein Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Ven 17 Mai 2013 - 12:30

Aeriale a écrit:
Des cacahuètes oui!

(Faut surtout empêcher Epi ou Harelde de tomber sur ce fil. Ils vont me le massacrer. Réservé aux vieux ados (dont tu fais peut-être partis GGG ??)

Pour moi c'est un compliment hein Cool

Allez oui ... je dois bien être un vieil ado aussi dentsblanches


Dernière édition par GrandGousierGuerin le Ven 17 Mai 2013 - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 57
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Ven 17 Mai 2013 - 13:51

Aeriale a écrit:
(Faut surtout empêcher Epi ou Harelde de tomber sur ce fil. Ils vont me le massacrer. Réservé aux vieux ados (dont tu fais peut-être partis GGG ??)
mdr2 mais c'est bien de rester un peu ado, j'ai aussi souvent un comportement ou des goûts soi-disant pas de mon âge et heureusement d'ailleurs ! Mais pas de crainte, pour l'instant, je ne note pas ce livre Wink

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Ven 17 Mai 2013 - 15:57

La Ballade de Jesse, le Wenders des débuts en aurait fait un bon film, je pense.

Et puis, ce n' est pas nécessaire de se souvenir de son adolescence pour apprécier ce livre. Il sonne juste et de façon très authentique sur cette vie de musicien errant, sur ce micrcosme musical, les amours de rencontre...les cafés miteux qui s' appellent tous Black Cat.... Le le reflet d' une époque et du Sud profond vus par un jeune américain en quete d' identité, et d' affection.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   Ven 17 Mai 2013 - 17:01

Madison Smartt Bell est un bon auteur. J'ai lu deux livres de lui, une vraie ambiance sombre, révoltée, des laissés pour compte, des paumés. Des histoires d'amour qui s'écorchent sur le fil du temps. Des étoiles qui meurent en éclat.

Une littérature rock'n roll, au-delà du thème.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madison Smartt Bell   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madison Smartt Bell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: