Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Drago Jancar [Slovénie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Dim 6 Juil 2014 - 19:07

content  Sujet durdur...

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Jeu 14 Aoû 2014 - 8:51

Je fais un vieux copié-collé de feignasse, avant d'en dire plus, un jour.

J'ai commencé Des bruits dans la tête. Qui démarre en pleine mutinerie. Direct dans la tête pleine de bruits de Keber.
Ça accroche !


Et j'ajoute, une écriture qui coule d'elle-même, avec quelques phrases qu'on relit avec soin, pour être sûr. Et oui, ce sont bien de petites pépites.



Un bout pioché (presque) au hasard :

Citation :
La première fois que j'ai dormi en prison, j'avais sept ans. C'était un château, c'était une forteresse. Les portes des cellules étaient ouvertes, comme cette nuit dans Livada libérée qui était aussi le fort investi de mes rêves d'enfants.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Jeu 14 Aoû 2014 - 9:09

Bonne lecture, Queenie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Jeu 14 Aoû 2014 - 9:45

Queenie a écrit:
Je fais un vieux copié-collé de feignasse, avant d'en dire plus, un jour.


T'as intérêt à en dire plus un jour.

J'étais presque sûre que celui-ci était pour toi, mais il a fallu quand même ramer pour t'en convaincre.  dentsblanches 

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Jeu 14 Aoû 2014 - 10:25

Pas tant que ça !


Puis, faut savoir se faire attendre. Surtout menacée d'un coup de fouet (ou de matraque... ?!) !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Mer 20 Aoû 2014 - 15:09



Lecture terminée depuis quelques jours.

Une prison. Kéber, un gars bourru, craint, costaud, qui a des tintements dans la tête juste avant de piquer une grosse colère. Et qu'il ne faut pas pousser trop fort si on ne veut pas d'emmerdes.
Kéber, qui a vécu la mutinerie dans la prison de Livada (pénitencier du Monte Negro), et qui la raconte.

Un roman terrible de fatalisme, de cynisme et de violence contenue. Etonnant, d'ailleurs, pour moi : j'attendais que ça explose à tout moments, et en fait, ça n'explose pas. Ou si, mais c'est raconté avec une telle concision, une telle distance sur les évènements, que ça donne l'impression que tout s'écoule "tranquillement". Que ce qui doit être est et sera.

Même si j'ai trouvé cet état des choses plutôt logique dans le roman, et dans la réalité, j'ai éprouvé une certaine frustration devant l'apathie générale.
Et, au final, à coller aux pensées de Kéber, sur l'humain, les déceptions, ses doutes, son passé sombre et mélancolique, on ressent peu le quotidien de la prison. Par bribes, par situations plutôt prévisibles.
(Comme le soulignait eXPie, je crois)

Reste que l'équilibre trouvé par l'auteur entre les parties présentes et passés est vraiment parfaitement orchestrée, l'un faisant écho à l'autre. Chacun se dévoilant de plus en plus. Et allant de plus en plus loin dans le sombre, le noir, et le glauque. (Et c'était pas gagné avec moi, au départ, le livre qui remonte jusqu'à une lointaine révolte des Juifs à Massada. Le genre de trucs qui me saoulent prodigieusement normalement. Les parallèles surlignaient avec des moments emblématiques du passé. Là ça passe. Je ne dis pas que j'étais ravie de les retrouver, et que je les lisais avec énormément de plaisir, mais ça passait bien. Et je me disais qu'au moins j'apprenais un vrai truc d'histoire...)

Mais l'homme n'est vraiment pas beau dans ce livre. Même Kéber.
Ça pèse comme un ours mort.
Si vous voulez garder une petite lueur d'espoir en l'humain, n'ouvrez pas ce livre. (Arabella, tu parles d'espoir... ta lecture remonte à loin... mais si t'arrives à me retrouver où est-ce que tu as vu de l'espoir, je suis preneuse).

L'écriture de Jancar est à la fois chirurgicale, ne s'étale pas en description et en longs monologues intérieurs d'états d'âmes, et à des pointes de jolies phrases bien pensées, bien tournées. Presque poétiques. Il y a une langueur poétique dans son écriture. Quelque chose qui prend le temps de se dénouer sur la langue pour se goûter et se laisser entendre.
Son écriture à de l'amour pour les mots. Les sensations qu'ils véhiculent.

Ce livre c'est comme si la série Oz était narrée par Christopher Lee.

C'est donc une bonne découverte (mais les découvertes grâce à Arabella n'ont jamais été une déception !).

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Mer 20 Aoû 2014 - 18:54

Queenie a écrit:

C'est donc une bonne découverte (mais les découvertes grâce à Arabella n'ont jamais été une déception !).

Je saurais m'en souvenir à l'occasion.  diablotin 

Pour l'espoir, j'aurais du mal en effet à être très précise. Malgré la noirceur, je garde le souvenir d'un sentiment d'euphorie à la fin du livre. Quelque chose de stimulant. L'extrême lucidité, la capacité à décrire, objectivement, sans sombrer dans le pathos, cela m'a peut être laissé cette sensation d'espoir possible.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 30
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Ven 19 Juin 2015 - 16:21

Des bruits dans la tête:

Beaucoup de choses ont été dites sur ce titre, aussi je vais me contenter de dire que j'ai aimé cette lecture.
Petit à petit, on finit par s'immiscer dans cette prison, et à comprendre les différents engrenages, les personnages qui attendent leur tour pour se révéler.
Certains sont quand même assez ubuesques, chacun a sa petite histoire un peu délirante, dont le héros d'ailleurs qui s'obstine avec son match de basket Basketball
La palme revient au Barbier, dit le "Glaçon"
Les évènements internes au soulèvement de la prison sont prenants, et le rapport avec la révolte des Juifs intéressante, et puis les bribes du passé de Keber qui viennent parsemer le récit nous éclairent sur le fonctionnement du "mythe".

Une belle découverte que cet auteur, merci Arabella sunny

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Ven 19 Juin 2015 - 17:59

Mais je t'en prie, Arturo. Si tu ne sais plus quoi lire, n'hésite pas à demander des idées. dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 30
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Ven 19 Juin 2015 - 19:15

J'ai déjà de quoi faire pour quelques années en stock, mais bon je suis faible à ce sujet...

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie
avatar

Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Sam 1 Aoû 2015 - 19:40

J'ai bien envie de lire cet auteur. Aurore boréale me tente mais je vois qu'Arabella n'en a pas fait un commentaire fort élogieux en ce qui concerne la fin du roman. Dommage, c'est justement son rapprochement avec Thomas Mann qui me fait envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Sam 1 Aoû 2015 - 21:23

Aurore boréale à mon sens, c'est un peu à la manière de, Jancar n'y exprime pas vraiment son talent et son originalité à lui. C'est assez différent du reste de ce que j'ai lu de lui, et si le début m'a accroché, le livre sombre ensuite un peu dans l'approximatif. Mais à toi de voir.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Sam 5 Nov 2016 - 18:44

Six mois dans la vie de Ciril


Un jeune Slovène joue du Mozart dans le métro à Vienne. Un compatriote s’arrête, et emmène je le jeune homme dans une virée, puis lui propose de le ramener en Slovénie et lui offrir une situation plus intéressante que violoniste sans revenus fixes. Ciril se laisse emmener, puis les événements s’enchaîne, sans qu’il y comprenne grand-chose, puis en comprenant de mieux en mieux, sans avoir la force de résister au courant. Le retour au pays fait remonter son passé, son histoire.

Il ne s’agir pas d’un récit vraiment réaliste, ni psychologique réellement, plutôt d’une fable, d’une métaphore, même si certaines descriptions sont très précises, et les personnages saisis parfois avec beaucoup de justesse. Cela peut être frustrant par moments, parce que l’extrême passivité de Ciril, n’est pas vraisemblable, et fait qu’on s’attache moins à ce personnage. Mais je crois que c’est le parti pris de Drago Jančar, il pousse le procédé jusqu’au bout, pour aller jusqu’au bout d’une démonstration.

C’est le constat de l’état d’une société, certes celle de la Slovénie après le communisme, mais aussi quelque part celle de l’Europe et d’une bonne partie du monde. Les mécanismes en jeu sont peut être plus visibles, plus directs, mais pas très différents, de ce qui se passer ailleurs, et d’une certaine façon précurseurs d’une direction générale, dans laquelle une réussite matérielle à n’importe quelle prix est la seule valeur qui reste, la seule légitime.

Le livre est prenant, avec une écriture par petites touches, par petites phrases, un peu à l’extérieur, sauf quelques parties un peu plus lyriques, avec des enchaînements d’événements sans failles, dans lesquelles nous sommes entraînés comme le héros, sans répit.

Moins original et fort à mon sens que Des bruits dans la tête ou Cette nuit je l’ai vue, mais quand même intense.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   Dim 6 Nov 2016 - 9:08

encore un auteur que je ne connais pas, et le temps file.................... merci Arabella pour ton commentaire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drago Jancar [Slovénie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drago Jancar [Slovénie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Drago Malefoy ~ When your soul departs
» Rocky
» Oroscopo cinese
» LA CRÉOLE
» suite brevets para des années 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: