Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Bertrand Tavernier

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyDim 19 Avr 2009 - 11:38

Bertrand Tavernier 19070274
Dans la brume électrique (j'adore ce titre!), Tavernier

Beaucoup de choses pour me plaire dans ce film, d'emblée : La Louisiane, le Bayou, l'accent et les expressions bizarres des gens, Tommy Lee Jones (je ne lui voue pas un culte, mais je l'apprécie), du mystère, du mysticisme, des esprits, de la nature "luxuriante", un truc qui fait penser que de la magie est partout autour "dans la brume".


Un vieux flic aux principes de justice et de droit qui rappellent les vieux cow boys, qui utilise la violence s'il faut, qui est forcement bien écorché de la vie (Ancien alcoolique).
Une enquête autour de meurtres et de tortures de jeunes filles qui vient s'entrechoquer les os aux esprits du passé, concrétisés par la découverte d'un vieux tas d'ossement d'un esclave.
Et y'a aussi cet étrange général de la guerre de sécession qui vient taper la causette sur le pourquoi et le comment de la vie.

Je me suis laissée embarquée dans cette histoire sombre. Une enquête classique, des personnages qu'on a déjà vu 150 fois, mais ça marche.
C'est humain, c'est glauque, c'est réaliste.
Parsemé de quelques allusions pas idiotes sur Katrina, les ravages matériels et psychologiques.

Un bon film.
Avec de chouettes images du Bayou !


Edit :
Ah oui, et la voix off, et cette ambiance réflexive qui rappelle un peu les vieux films policiers, les films noirs.
ça c'était drôlement bien trouvé et mené
(et d'ailleurs, ce flic et cette façon de raconter, ça me rappelle un peu le Bell dans No country for old men de McCarthy)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Ven 22 Oct 2010 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyDim 19 Avr 2009 - 15:25

Queenie a écrit:
Bertrand Tavernier 19070274Je me suis laissée embarquée...
Le meilleur embarquement de la semaine je pense. Tu a eu la VO? Moi, si je n'y vais pas demain soir, VOST ou VF, je vais me haïr (salement paresseuse je continue mes exécrables procrastinations). Il me le faut en salle.
- 1 fil électrique pour Tavernier Queenie, de quoi s'électrocuter! Y a que toi qui peut le faire. Avec ce Bayou-là en tête et lien vers James Lee Burke, oh, s'toplaît :heart:
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyJeu 23 Avr 2009 - 17:30

Queenie a écrit:
Bertrand Tavernier 19070274
Dans la brume électrique (j'adore ce titre!), Tavernier

Beaucoup de choses pour me plaire dans ce film, d'emblée...

Dans la brume électrique

Je ne vois pas souvent de polars, de thrillers et j’ai apprécié surtout l’atmosphère dans celui-là, bien plus que l’intrigue qui ne m’a pas tenue en haleine jusqu’au bout.
J’ai été happée moins par le suspense que par le voyage entre la réalité et le surnaturel, entre le passé et le présent aussi, sur des images absolument splendides.
Les bayous de Louisiane, leur moiteur, leurs brouillards, leur histoire, leurs musiques, sont le cadre de ce récit sombre, au caractère maléfique.

Excellente interprétation de Tommy Lee Jones que je voyais pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyJeu 23 Avr 2009 - 20:50

coline a écrit:
Queenie a écrit:
Bertrand Tavernier 19070274
Dans la brume électrique (j'adore ce titre!), Tavernier

Beaucoup de choses pour me plaire dans ce film, d'emblée...

Dans la brume électrique

Je ne vois pas souvent de polars, de thrillers et j’ai apprécié surtout l’atmosphère dans celui-là, bien plus que l’intrigue qui ne m’a pas tenue en haleine jusqu’au bout.
J’ai été happée moins par le suspense que par le voyage entre la réalité et le surnaturel, entre le passé et le présent aussi, sur des images absolument splendides.
Les bayous de Louisiane, leur moiteur, leurs brouillards, leur histoire, leurs musiques, sont le cadre de ce récit sombre, au caractère maléfique.

Excellente interprétation de Tommy Lee Jones que je voyais pour la première fois.
affraid Bon, tu as de quoi te rattraper alors Cool
Il me tente beaucoup ce film Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyJeu 23 Avr 2009 - 22:30

Dans la brume électrique

Belles images, bonne atmosphère, un polar au style original, des fantômes sympas.
Trop linéaire, intrigue prétexte, au bord de l'ennui.
A voir

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyVen 24 Avr 2009 - 9:04

coline a écrit:
Queenie a écrit:
Bertrand Tavernier 19070274
Dans la brume électrique (j'adore ce titre!), Tavernier

Beaucoup de choses pour me plaire dans ce film, d'emblée...

Dans la brume électrique

Je ne vois pas souvent de polars, de thrillers et j’ai apprécié surtout l’atmosphère dans celui-là, bien plus que l’intrigue qui ne m’a pas tenue en haleine jusqu’au bout.

Marko a écrit:

Trop linéaire, intrigue prétexte, au bord de l'ennui.

Justement, je ne crois pas que l'enquête policière soit vraiment le but de ce film. Donc oui c'est une sorte de prétexte, et pour qui s'attendait à y voir un polar haletant et prenant c'est raté.
Faut accepter de se laisser conter une histoire, je trouve. côté fantasmagorique. De suivre Tommy Lee Jones, de le découvrir, de s'imprégner de cette ambiance post-apocalyptique de la Nouvelle Orléans qui renaît de ses décombres, plus ou moins bien. Des décombres d'où, du coup, ressurgissent de vieux fantômes poisseux.

C'est sûr qu'il restera pas gravé dans les mémoires, tout de même.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptySam 16 Mai 2009 - 15:28

Queenie a écrit:
Bertrand Tavernier 19070274
Dans la brume électrique / Tavernier
Sortie de ce Bayou froissée moi (faisait froid ds la salle, y avait des pop corns partout par terre et un couple devant s'est permis de quitter la salle avec un air inintéressé tandis que 2 ados papotaient derrière les 3 1ères minutes beurk).
La voix off qu'évoque Queenie m'a plongée dans le noir de noir du polar classique, mais elle fait décalage avec le reste puisqu'avec la traversée du fleuve et du bayou on est plongé, par le délabrement des habitations qui défilent, dans l'après Katrina de 2005. Tout semble pourtant nous renvoyer à une Amérique antérieure (antédiluvienne), celle de la guerre de sécession, du racisme contre les noirs.
Bertrand Tavernier Dans-l10
J'ai pas vu le ravage psychologique de l'ouragan sur la population moi, mais plutôt l'intérêt porté à l'histoire de la Louisiane bâtie par les esclaves. Le Dave Robicheaux de James Lee Burke n'a pas oublié depuis son enfance sur la rive où il pêchait l'homme noir enchaîné abattu par les blancs et ça prend plus de poids que le fait divers immédiat.
Quant aux apparitions du général et de ses troupes, là, je ne vois pas bien... Baby Feet Balboni n'est qu'un trou du c..., on peut s'en passer jypeurien
Tommy Lee Jones a la tronche qui s'y prête...
Je le reverrai en VOST plus tard, bien sûr, car l'accent manque en VF!
Marko disait : "-Trop linéaire, intrigue prétexte, au bord de l'ennui... ça veut dire quoi?
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptySam 16 Mai 2009 - 17:02

Babelle a écrit:
Marko disait : "-Trop linéaire, intrigue prétexte, au bord de l'ennui... ça veut dire quoi?

Je voulais dire que je m'étais un peu ennuyé. Que l'argument de polar n'est qu'un prétexte et que ce n'est pas sa dimension la plus intéresante. Je le trouve linéaire parce qu'il déroule son programme tranquillement sans surprise (en ce qui concerne la trame policière encore une fois).
J'ai davantange aimé le climat de ce Bayou, sa lumière, les digressions fantômatiques et les changements de registre. J'ai eu l'impression que l'histoire était potentiellement très riche mais que l'alchimie ne se faisait pas. Je suis resté à distance. Humeur du moment?

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
bambi_slaughter
Espoir postal
bambi_slaughter

Messages : 31
Inscription le : 03/06/2009
Age : 30
Localisation : Toulouse

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyMer 3 Juin 2009 - 21:13

Dernier film que j'ai vu au cinoch. J'ai bien aimé et les paysages de Louisiane m'intriguent beaucoup avec tous ces maisons typiques, les maréquages.

Par contre, si le film avait duré 20 mn de moins, j'aurai beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://books2heaven.over-blog.com
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: princesse de montpensier   Bertrand Tavernier EmptyVen 22 Oct 2010 - 0:25

LA PRINCESSE DE MONTPENSIER de Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier 19448510
Beaucoup de beau monde dans ce film de Bertrand Tavernier : Mélanie Thierry, Gaspard Ulliel, Lambert Wilson, Grégoire Leprince-Ringuet…
Tiré d’une nouvelle de Madame de Lafayette, ce film réjouira les amateurs de films en costumes et de belles images de campagne ou de scènes d’intérieur en parfaite harmonie de couleurs…
Ce n’est pas assez pour faire un bon film !
Bertrand Tavernier La-pri10

Personnellement si j’en ai apprécié l’esthétisme, je n’ai ressenti aucune émotion et je n’ai pas cru aux sentiments soi-disant passionnés des personnages.
Pauvre Grégoire Leprince-Ringuet que j’ai pourtant aimé dans d’autres films. En mari jaloux, il n’est pas crédible.

Sur fond de guerre entre Huguenots et catholiques, en 1562, il s’agit d’une histoire d’amour sacrifié à la raison (c’est-à-dire plutôt aux intérêts). Et la charmante princesse de Montpensier, incarnée par la parfaite Mélanie Thierry, aimée de tous les hommes, n’oubliera jamais le Duc de Guise.

Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyDim 7 Nov 2010 - 22:37

coline a écrit:
LA PRINCESSE DE MONTPENSIER de Bertrand Tavernier

Bertrand Tavernier 19448510
Personnellement si j’en ai apprécié l’esthétisme, je n’ai ressenti aucune émotion et je n’ai pas cru aux sentiments soi-disant passionnés des personnages.
Dommage, coline, moi j'ai beaucoup goûté cet épique ballet amoureux.


Une pompe excessive ou alors une modernité malvenue : tout film historique s'efforce de déjouer ces écueils, en essayant de retrouvant l'esprit et la lettre d'une époque. Tavernier n'est pas un néophyte en la matière : parmi ses oeuvres les plus achevées figurent, entre autres; La vie et rien d'autre, Que la fête commence et, surtout, La passion Béatrice, splendeur méconnue.

La Princesse de Montpensier est une nouvelle de Mme de La Fayette qui n'atteint pas les 20 pages. Un canevas sur lequel s'appuie un scénario ambitieux où guerre et amour se provoquent en duel dans un des moments les plus confus de l'histoire de France. Grâce soit rendue au film, qui rend lisible cette période agitée de guerre religieuse et civile, dont le point culminant sera atteint dans la célèbre nuit de la Saint-Barthélémy qui clôt pratiquement le film.

Marie, Princesse de Montpensier, est au centre d'un combat entre trois coqs et un vieux lion blessé. Tavernier excelle à montrer la fougue et la passion d'une jeunesse ivre de sang et d'étreintes dans des dialogues acérés comme des dagues, d'où l'humour n'est pas absent. L'interprétation se devait d'être à la hauteur : elle l'est ! Lambert Wilson en tête et, un ton en dessous, Gaspard Ulliel et Mélanie Thierry. Une déception tout de même : Grégoire Leprince-Ringuet, fluet et sans charisme, qui n'est pas le rôle. Et une révélation : Raphaël Personnaz, savoureux et onctueux dans le rôle du futur Henri III.

La mise en scène est d'un classicisme rigoureux, parfaitement adaptée à son sujet, et s'évade de temps à autres dans les grands espaces pour suivre le galop d'un cheval (Tavernier n'est pas amateur de westerns pour rien). Une parenthèse entre les affrontements guerriers (pas le meilleur du film) et le ballet amoureux pour conquérir les yeux de biche d'une princesse, femme libérée sous le corset des conventions. Un beau portrait de groupe avec dame, au sein de la grande histoire, plein de bruit et de fureur, et, somme toute, intemporel, dès lors que les élans du coeur l'emportent sur la raison.

Bertrand Tavernier 19442023
Anjou, futur Henri III, incarné par un Raphaël Personnaz magnifique.


Dernière édition par traversay le Dim 7 Nov 2010 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyDim 7 Nov 2010 - 23:23

Je lis et écoute un peu partout de bonnes critiques...alors peut-être ne l'ai-je pas vu au bon moment (fin d'un festival)...
Donc je ne saurais le déconseiller. Mais je ne me sens pas le courage de retourner le voir pour vérifier... Very Happy

Traversay, nous sommes au moins d'accord sur un point: Grégoire Leprince-Ringuet dans un rôle qui ne semble pas pour lui...(Je l'aime mieux chez Honoré). content

Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyDim 7 Nov 2010 - 23:42

coline a écrit:
Je lis et écoute un peu partout de bonnes critiques...alors peut-être ne l'ai-je pas vu au bon moment (fin d'un festival)...
Donc je ne saurais le déconseiller. Mais je ne me sens pas le courage de retourner le voir pour vérifier... Very Happy

Traversay, nous sommes au moins d'accord sur un point: Grégoire Leprince-Ringuet dans un rôle qui ne semble pas pour lui...(Je l'aime mieux chez Honoré). content

Oh, j'ai lu de très mauvaises critiques aussi (Libération). Avais-tu aimé La passion Béatrice ?
Je serais curieux de lire la nouvelle de Mme de La Fayette. 17 pages, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyLun 8 Nov 2010 - 11:20

Filmographie :


1974 : L'Horloger de Saint-Paul
1975 : Que la fête commence
1976 : Le Juge et l'Assassin
1977 : Des enfants gâtés
1980 : La Mort en direct (Deathwatch)
1980 : Une semaine de vacances
1981 : Coup de torchon
1983 : Mississippi Blues (co-réalisation avec Robert Parrish)
1984 : Un dimanche à la campagne
1986 : Autour de minuit (Round Midnight)
1987 : La Passion Béatrice
1989 : La Vie et rien d'autre
1990 : Daddy nostalgie
1992 : La Guerre sans nom (co-réalisation avec Patrick Rotman)
1992 : L.627
1994 : La Fille de d'Artagnan
1995 : L'Appât
1996 : Capitaine Conan
1999 : Ça commence aujourd'hui
2002 : Laissez-passer
2004 : Holy Lola
2009 : Dans la brume électrique (In the Electric Mist)
2010 : La Princesse de Montpensier

Revenir en haut Aller en bas
http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier EmptyLun 8 Nov 2010 - 20:05

traversay a écrit:
coline a écrit:
Je lis et écoute un peu partout de bonnes critiques...alors peut-être ne l'ai-je pas vu au bon moment (fin d'un festival)...
Donc je ne saurais le déconseiller. Mais je ne me sens pas le courage de retourner le voir pour vérifier... Very Happy

Traversay, nous sommes au moins d'accord sur un point: Grégoire Leprince-Ringuet dans un rôle qui ne semble pas pour lui...(Je l'aime mieux chez Honoré). content

Oh, j'ai lu de très mauvaises critiques aussi (Libération). Avais-tu aimé La passion Béatrice ?
Je serais curieux de lire la nouvelle de Mme de La Fayette. 17 pages, je crois.

Oui, j'avais aimé La passion Béatrice lors de sa sortie. Je ne l'ai jamais revu, et c'est loin...
Les bonnes critiques de La princesse de Montpensier, je les ai notamment écoutées dans l'émission Le Cercle sur Canal+. Ils étaient enthousiastes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bertrand Tavernier Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bertrand Tavernier
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonjour a tous
» Mousse aux pommes ou à la framboise par Janette Bertrand
» DROIT DE REPONSE DU COLONEL BERTRAND CAVALLIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: