Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Bertrand Tavernier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeSam 25 Mai 2013 - 10:32

Je commence à avoir oublié ce film, je pourrais donc me décider à le revoir !
Merci du rappel Animal.
(Et zieuter du côté des adaptations de Williams, pourquoi pas. J'ai déjà fait des incursions, mais toujours trop rapidement consommées)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeLun 11 Nov 2013 - 20:26

Bertrand Tavernier - Page 3 21045310

Quai d'Orsay

Un jeune diplômé de grande école se fait tout beau pour aller ne pas se faire embaucher par le ministre des affaires étrangères, tout jeune qu'il est il est évidemment submergé et se retrouve sur le champ à l'œuvre. Son boulot c'est d'écrire les discours du ministre, et de recommencer selon les mouvements d'humeur, les inspirations du moment et les remarques des divers conseillers.

Un boulot envahissant pour ce petit gars qui en veut et contrasté par moments par les aperçus du monde de sa copine enseignante. 

Une comédie rythmée bien qu'un peu répétitive mais on ne s'ennuie pas du tout pendant les presque 2h. Une folie douce assez effrayante que ce monde déconnecté du ministère envahi de formules abstraites et vides. Une folie douce assez noire en fait. Dans l'étonnant effet de décor naturel on suit, effaré, l'action. Il faut voir si on peut réellement éprouvé de la sympathie pour les personnages... pas tout à fait sûr, en éprouvent-ils d'ailleurs les uns pour les autres ? Malgré tout ils cohabitent.

Et c'est sans doute la grande force du film après la folie appliquée, la coexistence et le compromis, assez peu appuyé mais le moule prend le dessus et notre petit jeune est fatigué mais partie intégrante et vivante du mouvement, tout comme tout le monde, on ne peut pas ou plus se dissocier tout à fait de ces coulisses inquiétantes du pouvoir.

Je ne connais pas la BD. Du côté des acteurs Niels Arestrup l'emporte haut la main, Lhermitte est agaçant donc efficace dans le rôle, et le "héros" fonctionne assez bien en laissant une part d'enthousiasme non négligeable à son entre deux.

Ce film corrosif et étonnant (rien que le mélange du contenu et du décor) va-t-il relancer les ventes d'Héraclite ?

La foudre gouverne tout. La foudre est le feu éternel, un feu sage et auteur de l’administration du monde.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Nov 2013 - 13:48

De la folie douce ? Ça me semble bien correspondre à l'état d'esprit de la bande dessinée...

Je me souviens d'Héraclite. Et l'engouement pour les stabilos est toujours présent ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Nov 2013 - 20:01

Je n'ai pas du tout été convaincu par cette adaptation. Les personnages s'agitent comme des pantins et le choix de privilégier l'humour, le décalage permanent avec la réalité jusqu'au grotesque ne passe pas à mon goût au cinéma. Cet univers ministériel est un terrain de jeu laborieux et Tavernier ne peut que s'essouffler dans l'action incessante. Il vise à conserver l'état d'esprit de la bande dessinée mais ne parvient pas à réinventer en contexte (les noms de pays imaginaires, les références politiques résonnent artificiellement).
Thierry Lhermitte s'attache à créer un rôle de comédie pure avec conviction mais s'agite souvent dans le vide. Raphaël Personnaz est par contre inexistant, simple spectateur et les séquences de couple avec Anaïs Demoustier sont particulièrement navrantes. Seul Niels Arestrup apporte une forme d'intensité, de crédibilité à son personnage de directeur de cabinet.
C'est un film qui peut séduire si l'on accroche au parti-pris et je suis resté à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Nov 2013 - 21:19

Avadoro a écrit:
les séquences de couple avec Anaïs Demoustier sont particulièrement navrantes.
pas faux.

j'ai été surpris par l'aspect "fausse comédie enjouée" et apprécié la limpidité sans retour de l'irréalité, avec aplomb, de ce sérieux dé-crédibilisé.

tu connaissais la BD ?

(et oui pour les stabilos).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2013 - 20:46

J'ai un lointain souvenir de la BD.
Tu as raison pour l'irréalité à condition de rentrer dans cette perspective. Les allusions géopolitiques et de nombreux détails du quotidien évoqué ont semblé trop maladroits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2013 - 21:06

j'ai vu la simplification et la volonté de ne surtout pas imaginer de voir les choses autrement comme un des "symptômes" mis assez bien mis en valeur par le film, la grande indifférence pouvant avoir sous cet angle un angle.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Nov 2013 - 15:46

animal a écrit:
Bertrand Tavernier - Page 3 21045310

Quai d'Orsay

Un jeune diplômé de grande école se fait tout beau pour aller ne pas se faire embaucher par le ministre des affaires étrangères, tout jeune qu'il est il est évidemment submergé et se retrouve sur le champ à l'œuvre. Son boulot c'est d'écrire les discours du ministre, et de recommencer selon les mouvements d'humeur, les inspirations du moment et les remarques des divers conseillers.

Un boulot envahissant pour ce petit gars qui en veut et contrasté par moments par les aperçus du monde de sa copine enseignante. 

Une comédie rythmée bien qu'un peu répétitive mais on ne s'ennuie pas du tout pendant les presque 2h. Une folie douce assez effrayante que ce monde déconnecté du ministère envahi de formules abstraites et vides. Une folie douce assez noire en fait. Dans l'étonnant effet de décor naturel on suit, effaré, l'action. Il faut voir si on peut réellement éprouvé de la sympathie pour les personnages... pas tout à fait sûr, en éprouvent-ils d'ailleurs les uns pour les autres ? Malgré tout ils cohabitent.

Et c'est sans doute la grande force du film après la folie appliquée, la coexistence et le compromis, assez peu appuyé mais le moule prend le dessus et notre petit jeune est fatigué mais partie intégrante et vivante du mouvement, tout comme tout le monde, on ne peut pas ou plus se dissocier tout à fait de ces coulisses inquiétantes du pouvoir.

Je ne connais pas la BD. Du côté des acteurs Niels Arestrup l'emporte haut la main, Lhermitte est agaçant donc efficace dans le rôle, et le "héros" fonctionne assez bien en laissant une part d'enthousiasme non négligeable à son entre deux.

Ce film corrosif et étonnant (rien que le mélange du contenu et du décor) va-t-il relancer les ventes d'Héraclite ?

La foudre gouverne tout. La foudre est le feu éternel, un feu sage et auteur de l’administration du monde.
Bertrand Tavernier - Page 3 21040410

La première comédie de Tavernier ne pouvait être, vu les états de service du réalisateur, qu'adossée à une matière première solide et à un contexte chargé de sens. La diplomatie française, au temps deVillepin, a nourri Quai d'Orsay, la BD. Le film retrouve le même ton et une énergie qui doit beaucoup à un découpage rythmé et à un tourbillon symbolisé par un ministre vibrionnant, narcissique et obsessionnel : de Héraclite au Stabilo, lesquels nous valent les scènes les plus mémorables. Avec un Thierry Lhermitte en grande forme, dont le charisme envahissant a tout de même tendance à phagocyter les autres personnages, hormis Arestrup, toujours excellent d'autant qu'il a le rôle le mieux écrit. Ce vaudeville -les portes claquent, les papiers s'envolent-, est une comédie noire, brillante et cinglante qui bénéficie de dialogues d'une extrême efficience. La mise en scène de Tavernier, en revanche, se caractérise par une certaine raideur, un contrôle trop évident dans les dérapages qui empêche Quai d'Orsay de décoller. Tavernier est un cinéaste "sérieux" et même si son oeil est amusé et effaré, il n'a pas la "vis comica" d'un Preston Sturges si l'on se réfère aux grands classiques. Il se rapprocherait, toutes proportions gardées, plutôt d'un Capra, ce qui, ma foi, n'est pas la pire des comparaisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Oct 2016 - 13:11

Bertrand Tavernier - Page 3 56279110
Voyage à travers le cinéma français

3h15 pour un parcours cinématographique personnel dans le cinéma français diffusé après guerre et produit des années 30 à 60 environ. D'une certaine manière c'est autobiographique, d'une autre il n'y a aucun doute sur le sujet, Tavernier parle du cinéma, ce n'est en quelque sorte que lui qui parle. Et c'est le cinéphile qui parle, son œil de professionnel existe, tout comme les souvenirs du futur cinéaste mais c'est le spectateur qui est devant la caméra et qui partage son plaisir, son enthousiasme et son attention avec nous, autre(s) spectateur(s).

Bel équilibre entre naturel et texte écrit, le film fait naturellement la part belle aux extraits qu'ils soient de films ou d'acteurs et réalisateurs et autres évoqués. Ce qui est remarquable c'est qu'il s'agit de cinéma "pour", pas de comparatifs à la sauce "c'est mieux que" mais des souvenirs heureux si ce n'est tranquillement émerveillés de cinéma.

Très classique, archi-connu, nouvelle vague, moins connu, des fois on connait, des fois non. On revoit autrement des extraits, on profite de manières très différentes et sur le grand écran on aperçoit revivre ou survivre "le" cinéma.

Le panorama est large, sans préciosité ou élitisme, du plaisir, de l'amour du cinéma partager simplement, normalement... 3h15 de feel good movie dont on sort avec l'envie de voir et revoir des films.

Pas de fausses notes (je pourrais chipoter sur un point ptet...), c'est du tout bon. cheers

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quasimodo
Main aguerrie
Quasimodo

Messages : 402
Inscription le : 29/05/2016
Age : 24
Localisation : Rennes

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Oct 2016 - 18:05

Celui-là je veux absolument le voir ... Ton commentaire m'en donne encore plus envie. Le problème c'est que je le vois nulle part à l'affiche jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeVen 21 Oct 2016 - 23:26

mince il n'y a pas de cinéma pour passer ça à Rennes ? surpris

sinon je t'encourage à éplucher quelques fils ciné qui prennent la poussière sur le forum pour le cinéma français et pas seulement tu as de belles contributions de bellonzo et traversay notamment, qui en cinéphiles heureux eux aussi ouvrent des portes vers des mondes très appréciables. oui

(merci encore les gars !)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Quasimodo
Main aguerrie
Quasimodo

Messages : 402
Inscription le : 29/05/2016
Age : 24
Localisation : Rennes

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Oct 2016 - 2:10

En tout cas, impossible de trouver !.. J'espère qu'on pourra au moins le trouver en dvd.

Je vais aller jeter un coup d'œil. oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Oct 2016 - 21:29

Cette semaine ce sera trop court, espérons que ce sera toujours à l'Arlequin la semaine prochaine.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Oct 2016 - 21:34

je pense que ça vaut le coup. Wink

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitimeSam 22 Oct 2016 - 21:51

Laissons le destin décider, s'il est toujours à l'affiche de l'Arlequin la semaine prochaine, j'y vais. dentsblanches

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bertrand Tavernier - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Bertrand Tavernier   Bertrand Tavernier - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Bertrand Tavernier
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Bonjour a tous
» Mousse aux pommes ou à la framboise par Janette Bertrand
» FLOTTILLE 31 F
» DROIT DE REPONSE DU COLONEL BERTRAND CAVALLIER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: