Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Dictionnaire Amoureux

Aller en bas 
AuteurMessage
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Le Dictionnaire Amoureux   Dim 24 Mai 2009 - 21:19

Vous connaissez sûrement la collection Plon Le Dictionnaire Amoureux.Qu'en pensez-vous?J'ai bien aimé celui-ci:

Patrick et ses héros



Dans la remarquable collection Dictionnaire amoureux je viens de dévorer un passionnant pavé de 700 pages,le Dictionnaire amoureux des héros de Patrick Cauvin(Plon).Allez vous balader dans ce somptueux pays d'enfance,vous y croiserez de vieilles connaissances,Zorro,Superman mais aussi le Cid,Don Quichotte,Edmond Dantès,Carmen et bien d'autres.Attention il y a aussi des gens moins recommandables,Dracula,Harry Lime et même un certain J.R.

Patrick Cauvin,ce grand enfant cinéphile et auteur réjouissant(E=MC2 mon amour,Monsieur Papa) fait preuve d'érudition et de malice,et plus encore de tendresse pour tous nos amis d'enfance et d'imaginaire.Et puis Cauvin n'oublie jamais les autres,le Sergent Garcia,Ivan Ogareff ou Messala,car il sait bien que les héros n'existent que par leurs ennemis,tout aussi passionnants.

Evidemment il en manque,il en manque toujours dans un dictionnaire et c'est tant mieux car rien ne vous empêche d'y rajouter les vôtres.Personnellement j'ai regretté l'absence de la Table Ronde et celle d'Achille Talon.Peu importe ce qui demeure c'est qu'après quelques décennies on puisse toujours compter sur leur aide,qu'elle nous vienne du Texas,de la Mancha,de Transylvanie ou d'Ithaque,ou simplement de Baker Street ou du Quai des Orfèvres.On a beau dire,sans ces gens là,on aurait vécu moins bien.Un dernier mot::mon préféré c'est Tom Joad des Raisins de la colère.

Voua vez le choix.il doit bien y en avoir une quarantaine maintenant de Naples et Venise,du Vin et du Tour de France,de la Chasse et du Rugby,du Judaïsme et de l'Islam,de la Science,de la Grèce,de la Justice(Jacques Vergès),etc...


Dernière édition par Bellonzo le Dim 24 Mai 2009 - 21:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Ezechielle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 28
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Dim 24 Mai 2009 - 21:25

C'est vraiment sous forme de dictionnaire ou c'est seulement pour le titre? Quoiqu'il en soit, ça me donne envie de le lire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 69
Localisation : Picardie

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Dim 24 Mai 2009 - 21:30

Oui Ezechielle vraiment celui-ci compte une centaine d'entrées d'Andromaque à Zorro.Je conseille,si je peux me permettre car nullement qualifié,à chacun de rajouter son héros absent.Le mien est écrit sur les dernières pages et ne surprendra personne.Il s'agit d'un certain lieutenant dans un certain désert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Dim 24 Mai 2009 - 22:13

Bellonzo a écrit:
Vous connaissez sûrement la collection Plon [b]Le Dictionnaire Amoureux.
Ah oui.. bonne idée pour ce fil
J'en connais ces dictionnaire et malheureusement je les trouve tous intéressants Cool
Je n'ai pas pu résister pour celui sur Venise, l'Espagne, le Tour de France dentsblanches et je sens que mon prochain va être celui sur les langues.. mais je vais revenir plus en détail ..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Epi
Escargote Zen
avatar

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 58
Localisation : à l'ouest

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Lun 25 Mai 2009 - 13:53

kenavo a écrit:
J'en connais ces dictionnaire et malheureusement je les trouve tous intéressants Cool
Exactement... Faut pas commencer à mettre son nez là-dedans Laughing

Mais je sais qu'un jour, je vais craquer...

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Lun 25 Mai 2009 - 16:22

Epi a écrit:
Exactement... Faut pas commencer à mettre son nez là-dedans Laughing
Very Happy
Et bien, j'ai pu mettre mon nez cet après-midi dans celui des langues que j'avais envisagé d'acheter.. mais pour l'instant cela ne me parlait pas autant que je pensais.. pas mal.. mais je sais que je ne vais pas le lire à l'immédiat.. donc.. je l'ai remis
et craqué pour d'autres livres Cool

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Sam 29 Aoû 2009 - 18:30

vient de paraitre:


Dictionnaire amoureux du Ciel et des Etoiles


lecture pour nos insomniaques? Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Dim 26 Sep 2010 - 10:32

dernière parution:





son fil est ici

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Mer 2 Mar 2011 - 8:28

parution le 03/03/11


Dictionnaire amoureux des dictionnaires
Citation :
Présentation de l'éditeur
Dictionnaire : Ce mot correspond au type même du concept faussement simple : la frontière entre dictionnaire et glossaire, vocabulaire ou encyclopédie alphabétique est loin d’être nette.

De surcroît, il existe quantités de « dictionnaires » fictifs, par exemple celui des idées reçues de Flaubert, le dictionnaire philosophique de Voltaire, le dictionnaire du diable d’Ambrose Bierce, pour ne citer que trois parmi une multitude. Il y eut un temps pour les dictionnaires des choses et un autre pour celui des mots, sans oublier celui des descriptions encyclopédiques. En France, grâce à Furetière, on va s’intéresser parfois de manière critique, à la vérité des idées et des choses.

Le discours tenu n’est pas seulement l’exclusivité de quelques polygraphes érudits mais celui de vrais savants comme d’Alembert ou bien encore Turgot. Le XIXe siècle voit le divorce entre cette tendance encyclopédique et biographique et une démarche plus littéraire, c’est l’avènement de l’infatigable Pierre Larousse et aussi une nouvelle tendance philologique empruntée d’ailleurs à l’Allemagne, incarnée par l’étonnant Emile Littré. Le XXe siècle empruntera à l’un et à l’autre le meilleur de leur démarche tradition, citations et modernité, faisant bon ménage en élaborant le fameux Robert.


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Mer 4 Mai 2011 - 9:09

Voilà un dictionnaire pour Noémie et moi, après la lecture en commun du roman de Blas-Roblès Laughing



Gilles Lapouge, Dictionnaire amoureux du Brésil

Citation :
Présentation de l'éditeur
Je connais le Brésil depuis soixante ans, jour pour jour. Il m’a toujours étonné et surpris, parfois énervé, sans me décevoir jamais. Ce dictionnaire voudrait donner à voir ses forêts du début des choses, ses eldorados, les déserts écorchés du Nordeste, la douceur de ses habitants et leurs cruautés, la volupté de Rio, de Brasilia, de Sao Luis, les fêtes et les sambas, les fascinants poissons de l’Amazone, l’aventure du caoutchouc, du café et de ce bois écarlate qu’on appelle « le bois brésil ». Comme je fréquente ce pays régulièrement, je l’ai peint avec mes souvenirs. Je montre ses images. Je me rappelle ses odeurs et ses orages. Parallèlement, je parcours son histoire dont nous ne connaissons en Europe que des bribes, et qui fut brutale et fastueuse. Je parle également du Brésil d’aujourd’hui, partagé entre l’horreur des favelas et l’impatience d’un peuple qui, pour la première fois peut-être, sait qu’il est en charge de son propre avenir. C’est cela, être amoureux d’un pays.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Sam 8 Juin 2013 - 6:52

cheers


Yann Queffélec, Dictionnaire amoureux de la Bretagne

Citation :
Ma Bretagne est d’Armor, le pays dans la mer. Elle est d’Armor, elle est d’Argoat – mer et forêts –, arrimée par l’ouest à ses destinées atlantiques, et par l’est à la pointe aiguë du socle européen.
On y allait en train quand j’étais enfant. Le Paris-Brest à vapeur des années 50, la moleskine olivâtre du compartiment pour huit, les oeufs durs écalés sur les genoux, neuf heures de rail sans voir la mer ou si peu vers Saint-Brieuc.
Ma Bretagne est d’abord le pays des miens. Ma mère, Yvonne, la première à me bercer de chansons marines et d’histoires. Mon père, Henri Queffélec, l’homme et l’écrivain que j’ai le plus admiré, le bel indifférent aux yeux d’horizon.
Entre nous, l’Armor est mon pays usuel, mon pays définitif, j’y naîtrai toujours.

et hop, dans le panier swing

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Sam 8 Juin 2013 - 7:26

Very Happy on s'en serait douté !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
avatar

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 45
Localisation : Belgique

MessageSujet: Sujet : Re : Le Dictionnaire amoureux   Sam 1 Aoû 2015 - 1:32



Frederic Vitoux, Dictionnaire amoureux des chats

Citation :
Présentation de l'éditeur
" Dans l'arbitraire enchanté de mon amour des chats, je n'ai voulu négliger aucune discipline. Ni aucun aveu. J'ai tenu à évoquer les chats dont j'ai eu l'honneur de partager la vie. Je me suis efforcé de n'oublier aucun des livres que j'ai aimés et où les chats ont joué un rôle à mes yeux prépondérants. Cinéphile, j'ai resongé bien sûr aux films où les matous jouaient les stars ou les rôles de composition... Mais n'insistons pas ! J'aimerais que le lecteur ouvre, s'il le désire, ce livre un peu au hasard, pour aller de surprises en surprises, de portraits en anecdotes. Qu'il soit complice en somme de cette promenade dans un domaine qui relève aussi de la plus haute civilisation – car l'homme, en un sens, s'est vraiment civilisé quand il a accepté le chat à ses côtés, tel un libre compagnon, un associé, et non pas un animal domestique ou domestiqué, ce que celui-ci n'a jamais voulu être... " F.V.

En préambule, je dois faire un aveu : je n'ai pas respecter le souhait de l'auteur de me livrer au vagabondage (ce qui, du reste, est propre à tous les dictionnaires) préconisé (mais non obligé) dans sa préface.
Contre toute attente (et toute raison ?), je me suis mis à lire ce dictionnaire de 700 pages dans... l'ordre (oui, vous avez bien lu !). Ce que je n'ai, évidemment, jamais fait jusqu'ici. Mais j'avais mes raisons.
Primo, je comptais bien lire le contenu entier de ce dico. De fait, autant commencer par le commencement, histoire de ne pas se perdre.
Secundo et me connaissant, si je m'étais plutôt laissé aller à piocher par-ci par-là selon ce que pouvaient m'évoquer les entrées, j'aurais probablement commencer par ce qui m'intéressait à priori le plus et ensuite... j'aurais dû me farcir (un peu laborieusement) toutes les autres entrées qui m'inspiraient moins, voir abandonner en cours de route. Il n'en était pas question.
Soit. Pour une fois que je ne m'éparpille pas dans mes lectures...  sourire  Et le résultat reste de toute façon le même.

Et parlons-en un peu de ce résultat.
Le moins que je puisse dire, c'est que je n'ai jamais lu de dictionnaire aussi agréablement écrit, dans un style à la fois simple, direct, léger et plein de bonhommie, maniant souplesse de la langue et érudition.
Les textes de Frederic Vitoux font un peu le compromis entre le billet d'humeur (ce qui explique les positions très personnels de l'auteur) et le contenu plus instructif/encylopédique. En somme, c'est un peu comme si le dictionnaire de Vitoux était à l'image de ce célèbre premier vers d'un poème de Baudelaire sur les chats qu'appréciaient tout autant "les amoureux fervents et les savants austères", même si dans ce cas-ci nous sommes indubitablement plus du côté de l'amour que de l'austérité. Car Vitoux a ses préférences mais aussi ses griefs (griffes ?), liées à une certaine idée de ce qu'est "être pleinement chat" selon lui. Ainsi, aux chats de race et de salons trop "labellisés", il préfère nettement le bon vieux chat de gouttière (moi aussi je dois dire). Il ne se prive pas de dire tout le mal qu'il pense de ceux qui prennent les chats pour des animaux de cirque ou des chats instrumentalisés (c'est à dire dénaturés, à leur corps défendant) pour on ne sait quelle extravagance sortie des (petites et triviales) cervelles humaines. L'auteur agit en amoureux et, comme tel, il est forcément excessif dans ses transports comme dans ses inimitiés. Et pourtant, on ne peut à chaque fois que saluer sa volonté de rendre au chat sa dignité, sa spécificité, sa singularité, son mystère et sa grandeur.
On y apprend énormément de choses sur les chats, certes (et l'on réalise alors que le sujet, a priori anecdotique voir "cucul", est bien plus riche et vaste qu'on ne pourrait le penser) mais aussi sur ceux et celles qui les aiment ou les ont aimés (écrivains, peintres, philosophes, savants, musiciens, etc...) les ont magnifiés, immortalisés, représentés ainsi que ceux qui ne les ont hélas pas suffisamment compris pour leur rendre l'hommage qu'ils méritent (pauvre Buffon et son jugement sévère, bourré de poncifs,  sur les petits félidés trop inclassables et habitués des ombres pour ce XVIIIiè siècle "éclairé" par les lumières de la rationnalité et de la catégorisation).

Nous avons ainsi droit à des entrées incontournables ou difficilement contournables diront-nous (les origines du chat, le chat sacralisé dans l'Egypte Antique, le chat diabolisé au Moyen-Age, les proverbes et autres citations, Stenlein et ses chats monmartrois, l'anatomie du chat, le Chat Botté, le chat Murr d'Hoffman ou la Chatte de Colette, les Contes du Chat Perché de Marcel Aymé, Félix le chat, etc...) mais également un grand nombre plus suprenantes et atypiques qui peuvent étonner même l'ailurophile le plus averti.
Par ailleurs, Frederic Vitoux en profite pour rétablir certaines vérités : non, les chats ne jouèrent aucun rôle dans la victoire des anglais sur les français pendant la bataille d'Azincourt en 1415 (une anecdote que Malraux se plaisait à raconter au général De Gaulle) ; le chat n'est pas totalement nyctalope ; la célèbre citation "Dieu a créer le chat pour donner l'occasion à l'homme de carresser le tigre" n'est pas de Victor Hugo mais de Joseph Méry ; la diabolisation du chat au Moyen-Age n'empêcha pas celui-ci d'avoir néanmoins une certaine valeur... marchande ; le Chartreux n'a pas de rapport direct avec les moines du même nom, etc... etc...
Qu'on se le dise !

De même, Vitoux nous rappelle les rôles que jouèrent des chats aussi illustres (mais souvent oubliés), imaginaires ou réels, tels que Belzébuth (le chat du Capitaine Fracasse), le brave Alphonse (le "chat perché" de Marcel Aymé), Beauty (la chatte de la nouvelle de Balzac Peines de coeur d'une chatte anglaise), Bébert (le chat de Céline avec qui il vécut toute une aventure), Oscar (le chat capable de prévoir le décès des patients d'une clinique de Providence), Pomponnette (la fameuse chatte infidèle dans La femme du boulanger de Pagnol), le chat (heureusement hypothétique) de Schrödinger et quelques autres.
La peinture et la musique classique ne sont pas en reste : du chat fuyant de l'Annonciation (tableau de Lorenzo Lotto) aux chats de "coins de tableaux" de peintres  illustres ou moins connus, du fameux Duo des chats attribué à Rossini à la Fugue pour chat de Scarlatti... le chat tâte autant de la gouache que la double croche. Nous croisons aussi, parmi nos semblables bipèdes, Lovecraft, Hérodote, Remo Forlani, Patricia Highsmith, Kipling, Athénaïs Michelet (épouse du célèbre historien), Newton, Churchill, La Fontaine, Plutarque, Richelieu, Brassaï, Henri-Cartier Bresson et bien d'autres.

Le chat est en réalité présent partout, dans tous les domaines et toutes les disciplines, et toujours égal à lui-même : aussi distant que curieux, aussi indépendant qu'ami du foyer, aussi hiératique que turbulent, aussi insolent que sage, aussi doux que cruel, etc... etc... etc... Car Frederic Vitoux ne cesse de rappeler à quel point le chat possède surtout en lui une foule de contradictions. Ce qui le rend d'autant plus fascinant par cette capacité de se jouer de toutes les idées reçues et de tous les raccourcis trop commodes.
En somme "le chat est chat, voilà tout". C'est tout ce dont on peut être certain.


Encore quelques mots...

Un dictionnaire tel que celui-ci ne peut évidemment pas prétendre à l'exaustivité, de même que ses limites viennent aussi de celles de l'auteur lui-même, aussi distingué membre de l'académie française soit-il, doté d'une culture que nous dirons "classique".
Ainsi, il ne faut pas trop chercher mention des matous plus "récents" de la subculture ou de la culture geek : de Tigrishka (extraterrestre-féline dans le roman Le Vagabond de Fritz Leiber), de Catwoman, des Aristochats, de La guerre des clans (série à succès de romans pour la jeunesse), de Comment vivre avec un chat névrotique de Stephen Baker, de Billy the cat, Miss Annie, Sénéchal (voisin de Cubitus), le "chat dingue" de Franquin dans la BD franco-belge, de Chi et d'autres en mangas.
Ils sont si nombreux qu'un dictionnaire deux fois plus épais n'y suffirait pas. A chacun d'y ajouter ses propres références.


Dernière édition par K le Lun 3 Aoû 2015 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   Sam 1 Aoû 2015 - 6:47

Ton commentaire va être apprécié des amoureux des chats du forum, merci (je préfère aussi les chats de gouttières et des rues)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Dictionnaire Amoureux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dictionnaire Amoureux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dictionnaire amoureux des faits divers
» soirée mutine
» [POUR INFO] Dictionnaire des lieux - Vérification des lieux
» Un dictionnaire des mots Normands en ligne.
» Dictionnaire des médias : en gros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: