Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 22:35

Chatperlipopette a écrit:
C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar.

La plus belle première phrase d'un livre pour moi. Il paraît que Flaubert a beaucoup travaillé pour écrire cette phrase là. Et il est allé sur place pour visiter les ruines de Carhage, enfin ce qui en restait avant d'écire son livre. Il avait un soucis certain d'autenticité.
Le XIX siècle est sans doute le siècle d'or du roman historique, ce goût est venu avec les romantiques, mais ne s'est pas arrêté avec eux. Il y a des véritables merveilles en tous les cas comme Salambô.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 23:14

Arabella a écrit:
Chatperlipopette a écrit:
C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar.

La plus belle première phrase d'un livre pour moi. Il paraît que Flaubert a beaucoup travaillé pour écrire cette phrase là. Et il est allé sur place pour visiter les ruines de Carhage, enfin ce qui en restait avant d'écire son livre. Il avait un soucis certain d'autenticité.
Le XIX siècle est sans doute le siècle d'or du roman historique, ce goût est venu avec les romantiques, mais ne s'est pas arrêté avec eux. Il y a des véritables merveilles en tous les cas comme Salambô.

Justement, ces phrases, qui peignent littéralement la cité de Carthage, j'essaient de les mettre en relation avec mes souvenirs visuels de la ville actuelle - J'y suis allé l'an dernier. Certaines phrases, concernant Byrsa éveillent des souvenirs familiers.

Le départ des Mercenaires de la ville vers Sicca, via Tunis m'amènent à revoir les plaines verdoyantes d'olivier de la Tunisie du Nord.

Les mercenaires que Flaubert qualifient très vite, dès le second chapitre de Barbares.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 23:18

Flaubert, comme tout homme cultivé de son époque était imprégné des auteurs antiques, et les Grecs qualifiaient tous les non Grecs de Barbares. Les Romains étaient plus tolérants si on peut dire, puisqu'ils qualifaient de Barbares les non Romains et non Grecs dentsblanches

Les Carthaginois étaient donc aussi pour eux des Barbares.....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 23:24

Arabella a écrit:
Flaubert, comme tout homme cultivé de son époque était imprégné des auteurs antiques, et les Grecs qualifiaient tous les non Grecs de Barbares. Les Romains étaient plus tolérants si on peut dire, puisqu'ils qualifaient de Barbares les non Romains et non Grecs dentsblanches

Les Carthaginois étaient donc aussi pour eux des Barbares.....

Oui, mais je trouvais également qu'en les faisant passer de mercenaires à Barbabres, il soulignait le changement d'état d'esprit des Carthaginois qui commencent à craindre leurs anciens alliés qu'ils ne peuvent payer.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Juil 2009 - 23:38

Tu as sans doute raison, il y a un glissement. Cela dit je pense qu'ils étaient des Barbares, c'est à dire des gens qui n'avaient pas la même façon de vivre. Dans la première scène, le banquet, il décrit les vêtements, l'apparance des différents mercenaires qui sont déjà différents entre eux et qui s'opposent aux Carthaginois. Le conflit de cultures est en quelque sorte inévitable.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 13:14

C'est vrai, d'emblée l'altérité culturelle est pointée: autant de caractères et de coutumes mêlés par le grand hasard des conflits portés aux confins du monde.
Et puis, la richesse espérée et les espoirs déçus: Carthage la belle est certes riche mais pas à l'envi. La détresse des habitants ne sachant comment agir sans provoquer la colère des troupes étrangères, ces Barbares que l'on ne comprend et qui ne comprennent pas Carthage.
L'opulence du banquet est très baroque, orgiaque, la folie est en filigrane, le point de rupture proche. L'attente est intense.
J'ai des souvenirs de traductions latines qui reviennent en mémoire....Scipion l'Africain ou le fameux exemple de gérondif Carthago delenda est Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Invité
Invité



Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 13:22

Je vois qu'Arabella n'a pas pu résister au plaisir de participer à la lecture ou du moins au commentaire communs. Very Happy
Je mets mes impressions ce soir, ma lecture est assez bizarre car s'y superposent mes souvenirs d'ado, voire d'enfant, mes interprétations de l'époque. Du coup l'analyser de façon adulte me fait tout drôle. sourire
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 14:03

Le festin (chapitre un)

Je retiens la grandiose apparition de Salammbô, très hiératique (c'est la lune qui l'avait rendue si pâle), et de son chant pour interrompre les mercenaires dans leur sac du Palais d'Hamilcar.

Sa description dans un chatoiement de couleurs et de pierres précieuses (imitant par leur bigarrure les écailles d'une murène) fait immédiatement surgir à l'esprit les tableaux de Gustave Moreau ou même certains Klimt.

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Moreau11 Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Gustav10

Les prêtres se mettent à jouer de la lyre accompagnée par "le petit bruit de la chaînette d'or avec le claquement régulier de ses sandales en papyrus". On est en pleine atmosphère orientaliste. On assiste à une séquence presque magique comme si elle était l'incarnation d'une divinité: "Quelque chose des Dieux l'enveloppait comme une vapeur subtile"

J'aime cette invitation au rêve entre envoûtement et effroi. Racontant les aventures de Melkarth:

"La lune, couleur de sang, resplendissait dans un cercle pâle, et leurs langues écarlates, fendues comme des harpons de pêcheurs, s'allongeaient en se recourbant jusqu'au bord de la flamme"

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Prouve10

Tout est sous le signe de la lune, astre de la nuit, principe féminin et invitation au rêve et au monde de l'inconscient. Salammbô exerce un charme presque hypnotique. Superbe style!

Me voilà emporté par ces sortilèges de l'Orient! Et je m'y sens bien Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 14:09

Marko a écrit:
Me voilà emporté par ces sortilèges de l'Orient! Et je m'y sens bien Very Happy
si tu vas continuer ainsi, je sens que je vais courir pour me procurer ce livre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 14:10

kenavo a écrit:
Marko a écrit:
Me voilà emporté par ces sortilèges de l'Orient! Et je m'y sens bien Very Happy
si tu vas continuer ainsi, je sens que je vais courir pour me procurer ce livre Very Happy

Alors cours! C'est génial!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 14:11

Marko a écrit:
Alors cours! C'est génial!
rire
je ne m'avais pas attendu à une autre résponse Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 14:35

J'aurais bien aimé continuer comme ça chapitre par chapitre mais je pars demain en vacances où je n'aurai pas internet et je vous abandonne donc en cours de route (c'est chaque fois pareil avec ces lectures en commun...Je devrais m'interdire les vacances laugh ). Mais je vous accompagnerai par la lecture!

Je ferai un dernier petit tour dans la soirée et ensuite ce sera pour Août (un an de forum déjà!).

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 14:41

Marko a écrit:
Je devrais m'interdire les vacances laugh ).
Twisted Evil

Marko a écrit:
(un an de forum déjà!).
on va trinquer lors de ton retour Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 16:28

Ou tu ne devrais partir Marko qu'à condition de disposer d'une connexion Internet rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitimeMer 8 Juil 2009 - 16:48

A Sicca (chapitre deux)


Après la lune, le soleil... Après l'inconscient, l'érotisme et la féminité de la lune voici le soleil, la conscience, la virilité, l'action. Ce chapitre est étouffant comme la chaleur infernale de cette Afrique aride où les mercenaires vont tomber sur une alignée de lions crucifiés. Image saisissante et violente qui amuse les mercenaires à la première apparition avant qu'ils ne commencent à s'inquiéter en voyant tous les autres...

Une tête de lion se dressait au dessus des feuilles. Ils y coururent. C'était un lion , attaché à une croix par les quatre membres comme un criminel. Son mufle énorme lui retombait sur la poitrine, et ses deux pattes antérieures, disparaissant à demi sous l'abondance de sa crinière, étaient largement écartées comme les deux ailes d'un oiseau. Ses côtes, une à une, saillissaient sous sa peau tendue; ses jambes de derrière, clouées l'une contre l'autre, remontaient un peu; et du sang noir, coulant parmi ses poils, avait amassé des stalactites au bas de sa queue qui pendait toute droite le long de la croix.
[...]
Cent pas plus loin ils en virent deux autres, puis tout à coup parut une longue file de croix supportant des lions. Les uns étaient morts depuis si longtemps qu'il ne restait plus contre le bois que les débris de leurs squelettes; d'autres à moitié rongés tordaient la gueule en faisant une horrible grimace; il y en avait d'énormes, l'arbre de la croix pliait sous eux et ils se balançaient au vent, tandis que sur leur tête des bandes de corbeaux tournoyaient dans l'air, sans jamais s'arrêter. Ainsi se vengeaient les paysans carthaginois quand ils avaient pris quelque bête féroce; ils espéraient par cet exemple terrifier les autres.


Le Lion symbole de Carthage:

Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Lionct10

Hector Berlioz a propos de Salammbô et de cet épisode des lions:

Citation :
A propos du grand art… littéraire, avez-vous lu Salammbô ? On ne s’aborde plus qu’avec cette question. Quant à moi, je ne l’ai encore lue que deux fois, mais je vais me mettre à l’étudier. Déjà j’en rêve la nuit, je sens mon cœur s’éprendre pour cette mystérieuse fille d’Hamilcar, pour cette vierge divine, prêtresse de Tanit, qui meurt d’horreur et d’amour pour le chef torturé des mercenaires, dédaignant son beau fiancé Narr Havas… Je vois tourbillonner ces palais colossaux, toute cette architecture de géans, aux acclamations effrayantes de ces monstrueux sauvages barbouillés de civilisation… Et ces paysans carthaginois qui s’amusent à crucifier des lions ! ce style calme dans sa force immense et si coloré, qu’il donne au lecteur des éblouissements. J’entends d’ici de bonnes âmes, de braves bourgeois me crier : « Oh sans doute, vous devez aimer cela, vous ! – Parce que c’est horrible, n’est-ce pas ? Non, je l’aime, parce que c’est beau. »

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)   Lecture en commun - Flaubert (Salammbô) - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lecture en commun - Flaubert (Salammbô)
Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Flaubert.
» un peu de lecture
» Lecture estivale
» histoires drôles pour ce détendre bonne lecture
» Outil d'aide à la lecture - Lecture en couleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: