Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Festival de cinéma de La Rochelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Festival de cinéma de La Rochelle   Ven 12 Juin 2009 - 12:12



Citation :
La 37ème édition aura lieu du vendredi 26 juin (20h30 - soirée d'ouverture) au lundi 6 juillet 2009 (7h - fin de la nuit blanche).
Avec des hommages, en leur présence, à Jacques Doillon, Nuri Bilge Ceylan, Ramin Bahrani et Bent Hamer.
Une découverte du cinéma de Malaisie avec les films de Yasmin Ahmad, Amir Muhammad, Liew Seng Tat, Deepak Kumaran Menon, Ho Yuhang, James Lee, Tan Chui Mui, Woo Ming Jin.
Des rétrospectives consacrées à Joseph Losey, aux frères Prévert, à Ladislas Starewitch, à l'hypnose dans le cinéma muet et aux 40 ans des Archives Françaises du Film du CNC.
Des films inédits ou en avant-première dans la section "Ici et ailleurs".
Des films réédités ou restaurés par des cinémathèques dans "D'hier à aujourd'hui".
Des oeuvres de vidéastes européens dans "Tapis, coussins et vidéo".
La résidence du festival avec Valérie Mréjen et une nuit blanche musicale...

A noter qu'on y verra plusieurs films de Cannes dont Le ruban blanc et The time that remains. J'y serai durant une semaine et vous livrerai mon carnet de bord, à mon retour de vacances, à partir du 20 juillet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Ven 12 Juin 2009 - 13:22

traversay a écrit:


J'y serai durant une semaine et vous livrerai mon carnet de bord, à mon retour de vacances, à partir du 20 juillet.

Parfait! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mar 16 Juin 2009 - 12:17

Parmi les films que je compte voir durant ces 8 jours à La Rochelle :

De Nuri Bilge Ceylan : Kasaba
De Bent Hamer : Eggs et Un jour sans soleil
5 ou 6 films venus de Malaisie, à la cinématographie peu connue. En particulier, les films de Yasmin Ahmad.
Dans l'hommage aux frères Prévert : Ciboulette (Autant-Lara), L'enfer des anges (Christian-Jaque)...
De Joseph Losey : M, son remake du film de Lang
Dans les films inédits ou avant-premières : une quinzaine de films dont Jal Aljido Motamyunseo (Hong Sangsoo), The time that remains (Elie Suleiman), My only sunshine (Reha Erdem) et des oeuvres grecques, mexicaines, suisses etc.

Une trentaine de films en 8 jours, c'est jouable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mar 16 Juin 2009 - 19:20

traversay a écrit:
Parmi les films que je compte voir durant ces 8 jours à La Rochelle :

De Nuri Bilge Ceylan : Kasaba
De 1997!...
Pour au moins celui-là, il nous faut un commentaire illustré détaillé... Wink
Tu en as de la chance...30 films en 8 jours!...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mar 16 Juin 2009 - 19:33

traversay a écrit:
Parmi les films que je compte voir durant ces 8 jours à La Rochelle :

De Nuri Bilge Ceylan : Kasaba
De Bent Hamer : Eggs et Un jour sans soleil

Je suis vert! Ils sont difficiles à voir ces 2 là. Heureusement j'ai Kasaba en DVD. Mais Eggs j'ai jamais réussi à le voir...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elise
Envolée postale
avatar

Messages : 129
Inscription le : 23/08/2008
Age : 31

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Lun 6 Juil 2009 - 17:43

J'y suis restée deux jours à peine, mais ce fut très bien !
La ville est belle, le cadre est sympa, l'ambiance très chouette.
Je me suis fait un week-end Doillon - Ponette, docu sur Ponette, conférence de Doillon lui-même.
Il y avait une belle nuit blanche aussi (dédiée au ciné asiatique) que j'ai ratée, hélas.

Ahhh ! Et j'oubliais The Proposition en avant première, le film écrit par Nick Cave, vraiment excellent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cendresdailes.free.fr
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Ven 17 Juil 2009 - 22:50

La Rochelle, La Rochelle, 9 jours d'arrêt. 400 séances, plus de 200 films proposés, documentaires et couts-métrages compris, des rencontres avec des réalisateurs (Doillon, Hamer, Bahrani, Ceylan...), et un soleil au zénith.

Vous excuserez la piètre qualité des photos prises avec un portable.

Festival bon enfant, parfaitement intégré dans la ville, au milieu des touristes et des autochtones, où les cinéphiles enragés et enbadgés font des queues de 3/4 d'heure de façon à éviter d'être refoulés (beaucoup de séances ont affiché complet). L'occasion de discuter avec des inconnus dans la foule des mérites comparés de Losey ou de Lang. Et puis, c'est aussi le bonheur d'apercevoir des têtes connues, de prendre un café non loin de Piccoli, de serrer la main de Michel Ciment (grand critique auteur de livres définitifs sur Kazan, Losey ou Rosi) ou de Jean-Jacques Bernard (le grand manitou de CinéCinéma Classic). Et entre deux séances, une pause moule frites pour recharger les accus.



Le festivalier moyen enchaîne jusqu'à 5 films dans la journée. Parfois, les choix sont cornéliens pour cause de projections uniques à la même heure, dans différentes salles. J'ai ainsi raté L'enfer, le documentaire consacré au film inachevé de Clouzot avec Romy Schneider ou encore l'australien The proposition et Canines, un film grec prometteur. Mais ils sortiront tous avant la fin de l'année dans les salles.
Après la dernière séance, il est temps de rentrer à l'hôtel, que la nuit soit noire ou à peine tombée.... A suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Sam 18 Juil 2009 - 12:31

traversay a écrit:
La Rochelle, La Rochelle, 9 jours d'arrêt. 400 séances, plus de 200 films proposés, documentaires et couts-métrages compris, des rencontres avec des réalisateurs (Doillon, Hamer, Bahrani, Ceylan...), et un soleil au zénith.
A suivre.

Ouf...J'ai cru que tu allais t'arrêter là, à ce post...
Tu étais missionné pour nous rapporter des nouvelles... content
En octobre c'est moi qui "me missionnerai" pour le Festival de Moulins... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Sam 18 Juil 2009 - 16:58

Passons donc aux choses sérieuses.

Chapitre 1 : Les grands classiques.



Dans la rétrospective consacrée aux frères Prévert : L'enfer des anges de Christian-Jaque (1939) : un film où le cinéaste a la main plutôt lourde dans le traitement d'un sujet qui rappelle vaguement Los olvidados de Bunuel ou Sciuscia de de Sica. Effets mélodramatiques, musique tonitruante, scénario moralisateur...aïe, aïe, aïe. Quelques moments de drôlerie, heureusement, avec l'excellent Jean Tissier.
Et puis, Ciboulette, de Claude Autant-Lara (1937), une opérette délicieusement surannée avec une intrigue vaudevillesque qui ne se prend jamais au sérieux. Daté mais rafraichissant.

Dans le cycle consacré à l'hypnose dans le cinéma muet, un très gros morceau, Docteur Mabuse (1922) de Fritz Lang, composé de deux parties, l'une de 2H45, l'autre de 2h30. Avec le bonheur d'entendre et de voir un pianiste jouer l'accompagnement musical dans la salle. Le film est moins virtuose que Metropolis ou Espions mais quelle science de la mise en scène et quel art dans la manière d'orchestrer les rebondissements ! Un film d'un modernisme stupéfiant jusqu'à l'interprétation, jamais outrée.

Enfin, dans la rétro Losey, j'ai vu M (1951), son remake de M le maudit du même Lang. Un honnête film noir qui manque de tension hormis dans sa dernière partie. L'original reste cent coudées au-dessus.

A suivre (après une bonne bière)...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
bulle
Zen littéraire
avatar

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 60
Localisation : Quelque part!

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Sam 18 Juil 2009 - 17:27

traversay a écrit:
La Rochelle,
content ,
Cette image irait parfaitement dans le fil : nos ciels

J'irai un jour visiter ce coin de Pays, en attendant tes photos
me font rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Lun 20 Juil 2009 - 16:29

Chapitre 2 : Séances de rattrapage

Quand on découvre un réalisateur, on essaie de voir l'ensemble de son oeuvre, tâche compliquée quand les films ne sont pas sortis en France et/ou introuvables en DVD. Outre Doillon (j'ai beaucoup donné et il ne figure parmi mes cinéastes de chevet), La Rochelle proposait l'intégrale des oeuvres de Bent Hamer, Ramin Bahrani et Nuri Bilge Ceylan. Concernant ce dernier, il ne me manquait que Kasaba (La petite ville). Manque de chance, j'étais à une séance matinale et j'avoue avoir quelque peu somnolé. Le film, d'abord contemplatif puis bavard, pose les jalons de sa filmographie future. Pas austère, pas hermétique, pas mélancolique mais je me suis ennuyé.
Autre univers que celui du norvégien Bent Hamer, par ailleurs très sympathique et qui se ne fâche pas quand on lui cite pour la nième fois Tati pour référence. C'est l'un de ses cinéastes préférés mais ses influences sont multiples et il essaie de créer son propre style, ce qu'il réussit plutôt bien. Eggs, son premier essai, date de 1996. C'est un ovni, l'histoire de (vieux) frères figés dans les mêmes rituels, jour après jour. Un film quasi muet où l'absurde règne en maître. De bons moments, mais un brin répétitif, quand même. Un jour sans soleil (1998) se déroule en Galice et raconte les errances d'un marin norvégien. Très drôle mais le scénario accumule les saynètes amusantes sans véritable colonne vertébrale.
Ramin Bahrani, lui, n'est connu que pour son deuxième long-métrage, Chop shop, sorti l'an dernier. Outre Goodbye solo, son nouveau film (sortie le 9 septembre), le festival permettait de voir ses débuts dans Man push cart (2006). Dès ce premier film, le réalisateur américain d'origine iranienne s'affirme comme un témoin lucide du melting pot américain. Il y a déjà chez lui cette sensibilité qui n'est jamais de la sensiblerie, à travers le portrait d'un pakistanais émigré aux rêves trop grands pour lui. Bahrani est venu présenter lui-même présenter ses films : volubile, sympathique, modeste. On n'a pas fini d'entendre parler de lui (il a 34 ans). A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mar 21 Juil 2009 - 11:32



Chapitre 3 : Alléchantes avant-première.

Petit tour d'horizon des films présentés dont la date de sortie est déjà prévue.

Le ruban blanc (Haneke). Une palme d'or cent fois méritée. Le film le plus ambitieux de Haneke, maîtrisé du début à la fin. Un noir et blanc somptueux, un cadre qui évoque parfois Dreyer, un scénario d'une intelligence rare. Chef d'oeuvre. Sortie le 21 octobre.

Le temps qu'il reste (Suleiman). 7 ans après Intervention divine, Elia Suleiman a tourné un film qui raconte quelques moments clés de l'histoire de la Palestine et de sa propre famille. Une dernière partie incroyable, quasi muette et Buster Keatonienne qui exprime toute l'absurdité de la situation géopolitique. Sortie le 12 août.

Le père de mes enfants (Hansen-Love). Le deuxième film de Mia Hansen-Love est largement au-dessus de Tout est pardonné. Rarement un(e) cinéaste a su évoquer avec une telle acuité vie professionnelle, vie familiale et tourments intimes. Mise en scène limpide. Sortie le 16 décembre.

Goodbye solo (Bahrani). Après Chop shop, Bahrani poursuit dans la même veine, à l'écoute des nouveaux américains venus d'ailleurs (ici d'Afrique). Une histoire simple racontée de manière fluide. Le meilleur du cinéma américain indépendant. Sortie le 9 septembre.

Les chats persans (Ghobadi). Tourné à la façon d'un documentaire sur la scène rock, et underground, de Téhéran, un témoignage précieux sur les petits arrangements au quotidien pour "tromper" le régime des mollahs. Malgré quelques défauts de construction, un film édifiant et nécessaire. Sortie le 9 décembre.

Strella (Koutras). Un film grec puissant, dérangeant, glauque. Entre la Callas et les travestis athéniens, une plongée rageuse dans un univers rarement décrit au cinéma. Une tragédie grecque, en somme. Sortie le 25 novembre.


Dernière édition par traversay le Mer 22 Juil 2009 - 12:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mer 22 Juil 2009 - 12:17

Chapitre 4 : Inédits, qui risquent de le rester.

Athènes-Istanbul de Nikos Panyatopoulos. Ce road-movie grec est assez anodin et irritant dans sa mise en scène.

Gubra de Yasmin Ahmad. Film tourné avant Muksin, sorti en France l'an dernier. Un hymne à la tolérance dans une Malaisie multiraciale et multireligieuse. A la fois un mélo et un film romantique avec des fulgurances comiques. Surprenant mais séduisant.

Ander de Robert Anton. Grand coup de coeur pour ce film qui décrit le quotidien de fermiers basques isolés et une histoire d'amour homosexuelle. Une sorte de Brokebasque mountain, si on veut, sublimée par une mise en scène aiguisée, rugueuse, elliptique. Merveille absolue !

Una semana solos de Celina Murga. Film argentin quasiment sans intrigue sous tendu par des problématiques de classe. Sur le thème, voir plutôt le mexicain Parque via, actuellement en salles.

My only sunshine de Reha Erdem. Le cinéaste turc de Des temps et des vents a un gros défaut : l'esthéthisation (ça se dit, ça ?) outrancière de ses cadres. Le récit est répétitif, il s'en dégage néanmoins une atmosphère envoutante. Bel hommage à Istanbul et au Bosphore.

Du bruit dans la tête de Vincent Pluss. Le cinéma suisse est très actif depuis quelques années. Cette histoire de solitude(s) est un peu neutre mais le charme finit par opérer.

Un jour sans fin à Youriev de Kirill Serebrenikov. Une oeuvre russe au prologue prometteur (une diva retrouve la ville de son enfance) qui se noie rapidement dans une hystérie pénible.

Voilà, ce sera tout pour cette année. Rendez-vous en 2010.




FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mer 22 Juil 2009 - 20:05

Citation :
. Une sorte de Brokebasque mountain
Cool
Et ton palmarès??? Les 5 films que tu as préféré??

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   Mer 22 Juil 2009 - 20:08

1 Le ruban blanc
2 Le temps qu'il reste
3 Ander
4 Docteur Mabuse
5 Le père de mes enfants.

J'ai fait la photo moule-frites spécialement pour toi Marie (peut-être n'aimes tu pas ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Festival de cinéma de La Rochelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Festival de cinéma de La Rochelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 18Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2e édition du festival de cinéma "La Normandie et le monde".
» 19ème festival du cinéma Russe à Honfleur du 22 au 27 Novembre 2011
» 18ème festival du cinéma Russe - 18th festival of Russian movies
» Dieppe. Foire expo et Festival du film (76).
» Premier festival du cinéma italien à Cherbourg (50)...!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: