Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 [BD] Jacques Ferrandez

Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeVen 19 Juin 2009 - 15:29

[BD] Jacques Ferrandez A395

Citation :
Jacques Ferrandez a commencé chez Casterman en publiant Arrière pays, des petites histoires typiquement provençales. Après le prmeier cycle en 5 volumes de la série "Carnets d'Orient", consacrée à la période coloniale d'avant-guerre en Algérie (1994/95), Jacques Ferrandez replonge
dans l'univers provençal et s'attaque à un classique de la littérature française en adaptant deux romans de Pagnol Jean de Florette et Manon des Sources(1997). En 1998, il décide de retravailler avec Tonino Benacquista (pour lequel il avait réalisé des illustrations sur La maldonne des sleepings), et c'est ainsi que naît L'outremangeur. Il revient à sa série "Carnets d'Orient" en entamant un deuxième cycle, qui débute à la ville de l'insurrection en Algérie.

Ses principales séries

Anne et Charles (Les aventures d') de 1983 à 1985  Terminée
Arrière-pays de 1982 à 2003  One shot
BD Jazz en 2006  En cours
Boîte noire (La) en 2000  One shot
Carnets d'Orient de 1987 à 2009  En cours
Carnets d'Orient (recueil) de 1999 à 2006  En cours
Colline visitée (La) en 1993  One shot
Correspondances de Pierre Christin (Les) en 1998  En cours
Cuba père et fils en 2008  One shot
Eau des collines (L') de 1997 à 2005  Terminée
Heure du loup (L') en 1981  One shot
Nostalgia in time square en 1987  One shot
Nouvelles du pays en 1986  One shot
Outremangeur (L') de 1998 à 2003  One shot
Outsiders (Ferrandez) en 1985  One shot
Raffini (Une enquête du commissaire) de 1980 à 2002  En cours
Tramways de Sarajevo (Les) en 2005  One shot
Vicomte (Le) en 1986  One shot


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeVen 19 Juin 2009 - 15:39

Carnets d'orient :

1 Carnets d'Orient Casterman 01/1987
2 L'année de feu Casterman 09/1989
3 Les fils du Sud Casterman 04/1992
4 Le centenaire Casterman 04/1994
5 Le cimetière des princesses Casterman 09/1995
6 La guerre fantôme Casterman 10/2002
7 Rue de la Bombe Casterman 05/2004
8 La fille du Djebel Amour Casterman 10/2005
9 Dernière demeure Casterman 05/2007
10 Terre fatale   Casterman 22/04/2009


Citation :
A l'occasion de la sortie de Terre fatale (l'épisode qui clôture - provisoirement ? - la série Carnets d'Orient), Jacques Ferrandez a bien voulu se soumettre au feu des questions de Marc Bauloye. Une interview exclusive pour Le Graphivore !

Marc Bauloye: Comment est née l'idée de réaliser Carnets d'Orient ?

Ferrandez: Tout simplement parce que je suis né à Alger en décembre 1955. Quand j'ai commencé à faire de la BD, je me suis rendu compte que je connaissais mal ce pays et que différents aspects méritaient d'être approfondis. Je me suis aperçu qu'il y avait une pléthore d'histoires à raconter sur plusieurs périodes.

MB: Pensiez-vous dès le départ entreprendre une telle fresque débutant au moment de la colonisation de l'Algérie jusqu'à son indépendance ?


F: Pas du tout. Quand j'ai proposé le premier Carnet d’Orient, c'était une histoire qui pouvait se lire comme un one-shot. Mais, je n'étais pas sûr que cela allait marcher. Donc, je ne pensais pas faire une série. Mais, l'histoire a été bien accueillie par le public. Alors, j'ai proposé de poursuivre en abordant la période coloniale. Dans les années 80, on avait peu de possibilités de parler sereinement de la guerre d'Algérie. C'était un sujet piège ! Il valait donc mieux raconter d'abord les années avant le conflit. Avec la période coloniale, j'avais assez de matière pour cinq albums (deux ans par épisode). Après, le public attendait une suite. Fin des années 90, on trouvait beaucoup d'ouvrages qui traitait de la guerre d'Algérie de façon plus distanciée et j'ai pu avoir accès à des archives qui jusque là étaient secrètes. Cela m'a fourni des idées de scénarii et j'ai pu réaliser un deuxième cycle.

MB: A quel moment avez-vous ressenti un intérêt croissant pour ce pays ?

F: Quand on vit dans une famille qui a des souvenirs de l'Algérie, il existe une sorte de mémoire familiale. C'était un sujet qui m'intéressait et c'est devenu une passion; une manière de comprendre ce qui s'était passé. J'en suis venu à me poser des questions.

MB: Vous êtes-vous rendu sur place et avez-vous recueilli des témoignages des deux communautés ?

F: Mon premier voyage en Algérie date de 1993. La raison de ce voyage était la rencontre avec un écrivain algérien, Rachid Mimouni, pour faire un livre sur la Kasbah d'Alger.  Peu avant, il y avait eu l'interruption du processus électoral, le parti islamiste est devenu clandestin, et une vague de terrorisme a submergé l'Algérie. Et Mimouni, qui écrivait en français, a été très exposé puisqu'il a pris position contre le terrorisme islamiste. Beaucoup de ses amis ont été assassinés. On avait projeté de se promener dans la Kasbah, mais lui ne pouvait plus circuler librement. J'ai dû faire ce périple sans lui, mais j'ai rencontré des gens qui étaient des guides formidables. Il y a eu notamment Momo, un personnage à qui j'ai rendu hommage dans Le cimetière des Princesses. Ces gens ont nourri mes récits. Par après, il était déconseillé d'y aller parce que c'était dangereux. J'y suis retourné à partir de 2003 en approfondissant les relations que j'avais sur place.





MB: Vous êtes-vous inspiré de vos souvenirs d'enfance pour la série ?

F: Je me suis beaucoup inspiré des récits de mon grand-père maternel pour Les fils du Sud. Son père était chef de gare et il avait passé toute son enfance dans le sud algérien.

MB: Comment avez-vous réuni une documentation si abondante ?


F: Comme j'étais très curieux, j'ai accumulé les ouvrages. J'ai trouvé aussi des livres en bibliothèque. Cela fait 25 ans que je collectionne sur ce sujet.

MB: Quelles sont les réactions de ceux qui ont vécu tous ces événements après avoir lu vos albums ?


F: Beaucoup s'y retrouvent, surtout visuellement. J'ai parfois des commentaires d’anciens pieds-noirs qui ont gardé une espèce de rancoeur de cette époque et qui trouvent que leur image est négative dans les albums. Ils pensent que je suis plus âgé et que j'ai vécu tout ce que je raconte ! Certains algériens me disent qu'ils ont appris des choses qu'ils ne savaient pas car l'histoire qu'on leur a transmis élude certains épisodes de leur passé. Par ailleurs, je pense que tous les natifs de ce pays auraient pu vivre ensemble et regarder autrement vers l'avenir. Mais, le conflit entre les deux communautés n'a pas rendu la chose possible. Avec les personnages d'Octave et Samia, j'ai voulu montrer que la coexistence était possible.

MB: Avez-vous essayé de faire passer un message ?

F: J'essaie de faire le récit des occasions manquées. En plus, c’est une histoire qui n'est pas finie aujourd'hui. En France, les deux communautés vivent ensemble. Je suggère qu'elles aillent à la découverte l'une de l'autre et qu'elles combattent leurs préjugés. Le passé devrait nous rapprocher plutôt que nous diviser. De toute façon, il faut bien vivre ensemble. Pourquoi pas de la meilleure manière ?

MB : Quels sont vos influences graphiques ?

F: Je me suis inspiré des peintres orientalistes et des carnets de Delacroix. Sur le plan narratif et graphique, Tardi m'a beaucoup marqué dès mes débuts. Il y a eu aussi Hugo Pratt et Hergé. Dans Le Crabe aux pinces d'or, on voit Tintin sur un chameau ! C’était un signe du destin !

MB: Avez-vous le sentiment d'avoir tout dit ?

F: Non sûrement pas. Mais, je ne reviendrai pas avec ces personnages sur cette période. Pour le moment, je n'ai aucun projet à propos de cette série.

MB: Quels sont vos projets ?

F: J'illustre actuellement un texte qui porte sur la décolonisation. Et, je voudrais illustrer une pièce de théâtre de Mohamed Fellag qui se déroule à la Kasbah d'Alger en 1930. Pour la BD, j'ai un projet qui n'est pas assez concret pour que je puisse en parler.

Interview © Marc Bauloye-Graphivore 2009

Toutes images de l'interview © Casterman 2009









Source : Marc Bauloye  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeDim 21 Juin 2009 - 10:01

L'outremangeur avait eu pas mal de succès me semble. En tout cas assez pour que je me souvienne de la couv' avec Cantona. Les dessins étaient pas tout pâlichons pastels aux traits fins ?

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeMar 4 Aoû 2009 - 11:31

[BD] Jacques Ferrandez 619sz0Ds9gL._SL500_AA240_

Terre fatale (Carnets d'orient- Tome 10).
La saga de la colonisation française en Algérie, entreprise par Ferrandez depuis 1986, se termine avec ce tome 10 qui couvre les années de plomb 1960/1962, jusqu'à l'indépendance. Comme d'habitude, drame, romance et réalité historique se mêlent dans cet album mais le dosage est un peu différent dans le sens où l'auteur ne peut faire abstraction des nombreux événements qui ont eu lieu durant cette période. Du coup, la partie romanesque reste en retrait par rapport à la chronique historique et il faut tout le talent de Ferrandez pour éviter le didactisme. Et aussi un certain doigté pour ne jamais prendre vraiment parti pour l’un ou l’autre camp, en prenant soin de bien restituer le contexte et de donner le plus de véracité à ses personnages et à son récit. Comme l'écrit l’écrivain algérienne Maïssa Bey dans la préface de l’album : “Jacques Ferrandez ne propose pas de réponse. Il ne juge ni ne condamne. Il se fait l’écho des anonymes qui ont traversé une histoire bruissante du tumultes mêlées".

[BD] Jacques Ferrandez 33028-1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeMar 4 Aoû 2009 - 11:43

Queenie a écrit:
L'outremangeur avait eu pas mal de succès me semble. En tout cas assez pour que je me souvienne de la couv' avec Cantona. Les dessins étaient pas tout pâlichons pastels aux traits fins ?
Ah oui, j'ai lu ça. Un gros gars qui enquêtait, nourrissait les pigeons, tout ça...
C'était lisible, pas si mal que cela, mais quand même biodégradable.
Avant la remontée de ce fil, je n'y songeais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
MezzaVoce
Envolée postale
MezzaVoce

Messages : 290
Inscription le : 13/07/2012
Age : 54
Localisation : Lyon

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeJeu 30 Aoû 2012 - 10:56

Alger la Noire, Casterman 2012, 132 pages.

[BD] Jacques Ferrandez 97822010

Alger, début 1962. Les cadavres nus de deux jeunes gens enlacés sont retrouvés sur une plage. Elle est française, lui arabe. Il est émasculé et son dos arbore, gravées au couteau, les trois lettres "OAS"...
Rythmée par les plasticages et les règlements de compte, l'enquête de l'inspecteur Paco Martinez le conduira dans les coulisses de la ville blanche, entre passions politiques, affairisme sans scrupule et mœurs dissolues.


Je n'ai pas vraiment accroché : un polar classique parfois tiré par les cheveux, le conflit algérien en filigrane (trop peu présent à mon goût), des personnages stéréotypés (le fils de l'anarchiste espagnol, le juif, le riche pervers, le jeune de l'OAS, etc.), un peu d'amour et de sexe (juste ce qu'il faut, pourrait-on penser), un graphisme beau mais trop classique pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeMer 28 Aoû 2013 - 11:20

[BD] Jacques Ferrandez A623
L’Étranger
Citation :
Présentation de l'éditeur
Le jour où sa mère est morte, Meursault a remarqué qu'il faisait très chaud dans l'autobus qui le menait d'Alger à l'asile de vieillards, et il s'est assoupi. Plus tard, dans la chambre mortuaire, il a apprécié le café que lui offrait le concierge, a eu envie de fumer, a été gêné par la violente lumière des lampes électriques. Et c'est avec une conscience aiguë du soleil qui l'aveugle et le brûle que l'employé de bureau calme et réservé va commettre un acte irréparable. Camus présente un homme insaisissable amené à commettre un crime et qui assiste, indifférent, à son procès et à sa condamnation à mort.
Je ne pense pas qu'il faut présenter le contenu du livre plus que ça, c'est connu en principe par tout le monde.
L'adaptation est à mon avis très réussie, il y a des années que j'ai lu le livre de Camus, mais je me suis retrouvée de suite dans l'histoire et j'ai bien aimé ce que Jacques Ferrandez a fait de ce texte.


[BD] Jacques Ferrandez A624

[BD] Jacques Ferrandez A625

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitimeVen 1 Avr 2016 - 14:26

Jacques Ferrandez sera à Aix ce week-end, je l'avais rencontré il y a quelques années à Drap (06) pour "Cuba père et fils"
Jacques Ferrandez à Drap :
[BD] Jacques Ferrandez Octob110

[BD] Jacques Ferrandez Cubape10

[BD] Jacques Ferrandez Albcub10

Un passage du carnet de voyage contenu dans "Cuba de père en fils" :
"Votre chauffeur de taxi peut être médecin, le serveur de restaurant où vous avez diné possède un diplôme d'ingenieur agronome.
Sans parler de l'étudiante qui drague le touriste pour améliorer l'ordinaire ou acheter du lait en poudre pour son bébé.
"Avant, on luttait contre l'empire americain.
Aujourd'hui, on lutte tout simplement pour pouvoir survivre.
Tout est illégal. Si les policiers te surprennent, tu dois payer une amende et ils te confisquent ta marchandise.
J'ai même vendu de la viande de boeuf.
C'est strictement interdit. Même si tu ne détournes rien, tu es obligé d'acheter à quelqu'un qui a volé.
Il suffit de ne pas se faire prendre"constate amèrement Jorge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




[BD] Jacques Ferrandez Empty
MessageSujet: Re: [BD] Jacques Ferrandez   [BD] Jacques Ferrandez Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[BD] Jacques Ferrandez
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bible du roi Jacques.
» Jacques MAILHOT DSK
» coquille st jacques mariniére de légumes
» Chaussons à la coquille St Jacques
» Le nectar de Saint-jacques. Dieppe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Les Bédés et mangas-
Sauter vers: