Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Guillaume Musso

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Mina M
Posteur en quête


Messages : 91
Inscription le : 22/06/2009

MessageSujet: Guillaume Musso   Sam 4 Juil 2009 - 20:53



Etant surprise de ne pas trouver de fil sur cet auteur et étant d'humeur à polémiquer sourire , je le crée donc. Une petite biographie tout d'abord:

Citation :
Né en 1974 à Antibes (Alpes-Maritimes), Guillaume Musso rencontre la littérature à dix ans et est convaincu, dès ce moment, qu’il veut écrire un jour des romans.
A 19 ans, Guillaume Musso part plusieurs mois aux États-Unis, et découvre New York qu’il adore immédiatement. Pour financer son voyage, il se trouve un job de vendeur de crèmes glacées et cohabite avec des travailleurs de toutes nationalités. Il dit avoir beaucoup appris de cette période. En tout cas, il rentre en France avec des idées de romans plein la tête.

Après une licence de sciences économiques, il passe le Capes de sciences-éco, pour exercer avec conviction le métier de professeur. Il enseigne actuellement dans un lycée international.

En 2004, Guillaume Musso confie son roman Et Après... à XO. Bernard Fixot est enthousiasmé par l’atmosphère unique que crée ce jeune auteur à l’écriture moderne. Et Après… est vendu à près d’1 million d’exemplaires et traduit dans une vingtaine de langues. Cette incroyable rencontre avec les lecteurs, suivie par l’immense succès de Sauve-moi, Seras-tu là ?, Parce que je t’aime et Je reviens te chercher fait de lui un des auteurs français favoris du grand public, traduit dans le monde entier, et adapté au cinéma.

Et Après…, produit par Fidélité Productions et réalisé par Gilles Bourdos, avec Romain Duris, John Malkovich et Evangeline Lilly, sera sur les écrans français en janvier 2009. Les droits de Seras-tu là ? et Parce que je t’aime ont également été acquis.

Source (consultée le 04/07/09): http://www.guillaumemusso.com/


Dernière édition par animal le Sam 4 Juil 2009 - 21:00, édité 1 fois (Raison : ajout photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina M
Posteur en quête


Messages : 91
Inscription le : 22/06/2009

MessageSujet: Que serais-je sans toi?   Sam 4 Juil 2009 - 21:05

Que serais-je sans toi? est son dernier roman paru en 2009:

Citation :
Gabrielle a deux hommes dans sa vie. L'un est son père, l'autre est son premier amour. L'un est un grand flic, l'autre est un célèbre voleur. Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son coeur. Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie. Ils se connaissent, il se détestent, ils se sont lancé un défi mortel. Gabrielle refuse de choisir entre les deux, elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble. Mais il y a des duels dont l'issue inéluctable est la mort. Sauf si...
(quatrième de couverture)

Je suis assez partagée par rapport à ce livre-ci. D'un côté, j'ai été assez déçue: je m'attendais à être surprise par la fin comme dans chaque Musso, mais cette fin-ci m'a paru prévisible dès les premières lignes de la troisième partie. Cette troisième partie justement m'a rappelé un autre de ses romans: Parce que je t'aime, et je n'aime pas du tout ce genre de "recyclage": j'ai eu une impression de déjà-vu assez désagréable. Autre sensation assez désagréable: j'ai eu l'impression de lire du Marc Lévy. Je n'ai rien contre cet auteur et me suis déjà exprimée à ce sujet sur le fil approprié, mais ce n'est pas ce que j'attendais de ce roman.

Néanmoins, j'ai littéralement dévoré ce livre, avec beaucoup de plaisir: j'ai été émue, parfois aux larmes (je suis une grande sentimentale...), j'ai été amusée, j'ai voulu crier sur certains personnages particulièrement stupides et bornés...

En résumé: une lecture assez agréable, mais que je ne renouvellerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Sam 4 Juil 2009 - 21:14

Mina M a écrit:
Autre sensation assez désagréable: j'ai eu l'impression de lire du Marc Lévy.

Moi aussi... en moins bien même...
J'ai lu un seul Musso, comme c'est un écrivain assez populaire je me suis faite happée par sa médiatisation comme tout le monde.
Et résultat j'ai oublié le nom de son livre.. je me rappelle seulement une histoire de flic, de fille avec une bombe dans un parc, d'un cinglé, d'une histoire d'avion, c'est flou...
Le genre de lecture d'été, qui font passé un bon moment mais sans plus.
Sans fond réel, la preuve aucune trace n'en subsiste... C'est plaisant, mais pas intéressant. J'aime mieux Gavalda par exemple. C'est plus humain je trouve, l'écriture est meilleur, c'est plus vrai et sans trop de chichi. Ce n'est pas extraordinaire mais c'est mieux, dans ce genre de lecture je la mets en dessus!
Revenir en haut Aller en bas
Mina M
Posteur en quête


Messages : 91
Inscription le : 22/06/2009

MessageSujet: Et après...   Sam 4 Juil 2009 - 21:25

Je reprends un ordre chronologique et vous présente son second roman (je n'ai jamais lu le premier): Et après... paru en 2004.

Citation :
A huit ans, Nathan est entré dans le tunnel lumineux de la "mort imminente". Plongeant dans un lac pour aider une fillette, l'enfant s'est noyé. Arrêt cardiaque, mort clinique. Et puis, contre toute attente, de nouveau, la vie. Vingt ans plus tard, Nathan est devenu l'un des plus brillants avocats de New York. Il a tout oublié de cet épisode traumatisant. Il a même fini par épouser la "petite fille du lac", Mallory, sa femme qu'il a passionnément aimée, puis qui l'a quitté, et qui lui manque comme au premier jour... Mais Nathan ignore que ceux qui reviennent de l'autre côté ne sont plus tout à fait les mêmes. Aujourd'hui il connaît la réussite, la notoriété et la prospérité. Il est temps pour lui de découvrir pourquoi il est revenu.
(quatrième de couverture)

Le premier de ses romans que j'ai lu et celui qui m'attirait le plus au premier abord, mais qui, paradoxalement, est celui que j'ai le moins aimé. L'histoire est originale (je ne connais personne qui ait écrit ça à ma connaissance...), passionnante: une fois commencé ce roman, je n'ai plus pu le lâcher avant la fin. La fin des romans de Musso me surprend toujours et c'est ça que j'aime chez cet auteur: la surprise, l'impression d'avoir été berné sans se douter de rien, d'être entré dans le jeu de l'auteur. Dans celui-ci, malgré tous les efforts de l'auteur pour berner le lecteur, j'en suis restée à ma première idée et ai eu raison (ce fut la dernière fois dans les romans de Musso à l'exception du dernier). Malgré le fait que je n'ai pu lâcher ce livre, j'ai été confrontée à une sensation assez désagréable pendant cette lecture: l'absence d'émotion. Je lisais, mais sans rien ressentir: je n'aimais, ni ne détestais, je ne pouvais que rester désespéremment neutre... A ce jour, je crois que c'est le seul roman qui m'a laissé une telle impression, ou plutôt cette absence d'impression.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mina M
Posteur en quête


Messages : 91
Inscription le : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Sam 4 Juil 2009 - 21:28

Lara a écrit:
Moi aussi... en moins bien même...

J'ai oublié de le préciser, mais c'est le seul de ses romans qui m'a laissé cette impression: pour les autres, je ne pense pas que ces deux écrivains puissent être comparés. Bien que tous deux des auteurs à succès et d'accès assez facile (voire trop...), je les trouve assez différents...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Sam 4 Juil 2009 - 21:49

Mina M a écrit:
Lara a écrit:
Moi aussi... en moins bien même...

J'ai oublié de le préciser, mais c'est le seul de ses romans qui m'a laissé cette impression: pour les autres, je ne pense pas que ces deux écrivains puissent être comparés. Bien que tous deux des auteurs à succès et d'accès assez facile (voire trop...), je les trouve assez différents...

Vu que je n'en ai lu qu'un, je ne me prononce pas pour les autres, mais j'ai tendance à dire quand même que ces auteurs ne sont pas trop éloignés, dans leur style, dans leur façon d'être présentés aux lecteurs, ect... Mussot ne me plaît pas des masses. Lévi plus, mais je n'en grimpe pas au plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Dim 5 Juil 2009 - 0:26

Et alors? Le prochain titre de Mussot?

J'ai lu "Et après" il y a 3 ou 4 ans et si l'intrigue pouvait vaguement soutenir l'attention pendant quelques pages, le style scénaristique et le recours douteux à un irrationnel de pacotille m'ont complètement éjecté du livre. Je l'ai quand même terminé et il ne m'en reste rien. Un vague souvenir de 2 ou 3 idées sympathiques et touchantes mais sans aucune densité. Une littérature qui remplit tout juste sa fonction de distraction au bord de la plage. Rien de plus pour moi.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 8:45

(Mais en tout cas, les couvertures de ses bouquins sont nullissimes!)

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.


Dernière édition par Queenie le Ven 24 Juin 2011 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 9:43

Je milite pour la création d'un fil Berthe Bernage !

Après tout pourquoi seuls les hommes feraient de la "littérature populaire" !!!

Ils m'énervent vraiment ces mots-là, surtout appliqués à Musso ou à Lévy ! Evil or Very Mad
Musso, c'est quand même l'auteur qui ose nous vendre les scripts des prochaines adaptations au cinéma de ses histoires.
Pas de phrases à plus de quatre mots....et limite pas de motsà plus de deux syllabes ! affraid

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 9:53

Steven a écrit:
Je milite pour la création d'un fil Berthe Bernage !

Après tout pourquoi seuls les hommes feraient de la "littérature populaire" !!!

Ils m'énervent vraiment ces mots-là, surtout appliqués à Musso ou à Lévy ! Evil or Very Mad
Musso, c'est quand même l'auteur qui ose nous vendre les scripts des prochaines adaptations au cinéma de ses histoires.
Pas de phrases à plus de quatre mots....et limite pas de motsà plus de deux syllabes ! affraid

Lol !!!
Moi j'ai seulement dits qu'ils étaient populaires, là faute aux médias et aux gens, mais pas que c'était de la littérature populaire.^^
T'as bien raison sur ces points là Steven.
Revenir en haut Aller en bas
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 10:00

Lara a écrit:
Steven a écrit:
Je milite pour la création d'un fil Berthe Bernage !

Après tout pourquoi seuls les hommes feraient de la "littérature populaire" !!!

Ils m'énervent vraiment ces mots-là, surtout appliqués à Musso ou à Lévy ! Evil or Very Mad
Musso, c'est quand même l'auteur qui ose nous vendre les scripts des prochaines adaptations au cinéma de ses histoires.
Pas de phrases à plus de quatre mots....et limite pas de motsà plus de deux syllabes ! affraid

Lol !!!
Moi j'ai seulement dits qu'ils étaient populaires, là faute aux médias et aux gens, mais pas que c'était de la littérature populaire.^^
T'as bien raison sur ces points là Steven.

J'ai bien compris et je m'en prenais juste aux médias qui ne peuvent pas parler des auteurs sus-nommés sans leur attribuer l'estampille "littérature populaire", comme si ça pouvait tout excuser, même des oeuvres "en dessous du niveau de la mer" !

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 10:04

Steven a écrit:

comme si ça pouvait tout excuser, même des oeuvres "en dessous du niveau de la mer" !
rire
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 13:55

Steven a écrit:
des oeuvres "en dessous du niveau de la mer" !
tu penses qu'on pourrait retrouver Atlantis en lisant Musso attentif


Spoiler:
 

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 15:00

Bande d'affreux! laugh

Je viens au secours des opprimés avec une citation de Berlioz (pas le chat, le compositeur):

"Il faut collectionner les pierres qu'on vous jette. C'est le début d'un piédestal". (bon ok de Berlioz à Mussot il y a un sacré pas...)

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Lun 6 Juil 2009 - 18:31

Marko a écrit:
(bon ok de Berlioz à Mussot il y a un sacré pas...)
Carrément un gouffre! Ouais!
rire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume Musso   Aujourd'hui à 10:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Musso
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Guillaume MUSSO
» Guillaume Musso
» [Sondage] L'appel de l'ange de Guillaume Musso
» "Je reviens te chercher" de Guillaume Musso
» Guillaume Musso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: