Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alexandre Jollien [Philosophie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ezechielle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 27
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Alexandre Jollien [Philosophie]   Jeu 9 Juil 2009 - 23:30



Citation :
Biographie (source Wikipédia)

À cause d'un étranglement par cordon ombilical à sa naissance, il est atteint d'athétose,une infirmité motrice cérébral.
De 3 à 20 ans, il vit à Sierre (Suisse) dans une institution spécialisée pour personnes handicapées.
Il entre au Lycée de la Planta à Sion en 1997 qui lui ouvre les portes de l’Université de Fribourg où il obtient une licence en lettres au printemps 2004. Il étudie également le grec ancien au Trinity College de Dublin (Irlande) de 2001 à 2002.
Il se marie en 2004 avec Corine, Suissesse rencontrée à Dublin. Ils ont trois enfants : Victorine, née en 2004, Augustin, en 2006, et Céleste, en 2011.

Son premier ouvrage, Éloge de la faiblesse, paru en 1999, a été accueilli par le prix Mottart de l’Académie française de soutien à la création littéraire et le prix Montyon 2000 de littérature et de philosophie. Il a été adapté et mis en scène en 2005 par Charles Tordjman, et en tournée en Suisse et en France jusqu'en 2007.
Cette même année 2007, il aide Bernard Campan à écrire le scénario de La Face cachée.
Son ouvrage Le Philosophe nu a reçu le Prix Psychologies-Fnac 20104.
Spécialiste de philosophie grecque, il est également conférencier et intervient dans le cadre du rapport au handicap, comme dans une vidéo pour Pôle emploi en France.
Alexandre Jollien a reçu en 2010 par le Prix Pierre Simon « éthique et société » pour l'ensemble de son œuvre.
Depuis l'été 2013, il séjourne avec sa famille à Séoul6, en Corée du Sud, pour se « refaire une santé ».

Alexandre Jollien est un philosophe français contemporain possédant une particularité physique qui, à priori, ne l'aurait pas destiné à la philosophie. En effet, il s'agit d'un handicapé moteur (étranglé par le cordon ombilical lors de sa naissance). Ce handicape n'altère en rien les capacités intellectuelles, même si son apparente maladresse le laisse penser. Loin de moi l'idée de présenter un philosophe minable pour en faire un saint, pris de pitié et de miséricorde à cause de son handicape, ce serait ridicule au possible.
On ne peut cependant pas lire Jollien sans avoir conscience de sa condition physique, mais elle ne doit pas nous faire déborder de compassion. Ce philosophe a une sensibilité toute particulière, il est pragmatique (sa difficulté à écrire lui aura probablement appris à aller droit au but) mais pas dépouillé pour autant. Son handicape lui donne une vision particulière de la vie, d'autant qu'il a dépassé le simple combat physique et, comme nous autres qui n'avons aucun problème physique majeur, il peut s'adonner à d'autres activités d'ordre intellectuel. Il est en mesure de montrer ces deux facette de la condition humaine avec précision et ce sans jamais tenter de nous faire s'apitoyer sur son sort (ni sur celui de quiconque).

La philosophie de Jollien (très claire au demeurant) porte essentiellement sur le problème de la construction de la personnalité, l'influence de notre entourage et le dépassement de soi (caractéristique de la construction de soi en ce que l'humain doit précisément se dépasser, transcender son être pour constamment arriver à un état de conscience -et d'être- supérieur). Vous l'aurez compris, Jollien a une vision très positive des choses, mais il ne s'agit pas là d'innocence ou de complaisance, il insiste constamment sur la difficulté de vivre, de s'assumer. La volonté semble être pour lui la clef de la réussite. Sans tomber dans un discours moraliste prétendant que la solution se trouve dans la seule volonté, il précise également que la vie est faite d'opportunités et de clairvoyance (qui permet de saisir les opportunités).

Jollien n'est probablement pas un de ces grands philosophes constructeurs de systèmes de pensée ayant la prétention de passer à la postérité, mais il a le mérite d'être honnête et simple tout en restant intéressant. Je trouve (personnellement) qu'il constitue une bonne entrée en la matière (philosophie) sans tomber dans la niaiserie d'un "Monde de Sophie" jouant finalement le rôle de repoussoir.

Son site internet : LA

Bibliographie :

- Éloge de la faiblesse, Cerf,‎ 1999 (ISBN 2-204-06384-3)
- Le Métier d'homme, Seuil,‎ 2002 (ISBN 2-02-052606-9)
- La Construction de soi, Seuil,‎ 2006, 192 p. (ISBN 2-02-062888-0) - existe en livre audio
- Le Philosophe nu, Seuil,‎ 2010, 192 p. (ISBN 978-2-02-095915-5)
- Petit Traité de l'abandon: Pensées pour accueillir la vie telle qu'elle se propose, Seuil,‎ 2012, 117 p. (ISBN 978-2021079418) +
Livre audio
- La philosophie de la joie


Dernière édition par animal le Mer 1 Oct 2014 - 21:02, édité 3 fois (Raison : maj bio et biblio (fusion de fils))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
avatar

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 13 Juil 2009 - 15:15

c'est bien Ezechielle de penser à lui.
A noter que son livre L'éloge de la faiblesse est adapté au théâtre.
Je ne l'ai pas lu, mais je sais qu'il a pas mal de succès.
Je mets cette vidéo pour comprendre ce qu'il vit avec son handicap.

Jollien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezechielle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 27
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Sam 29 Aoû 2009 - 20:39

rivela a écrit:
A noter que son livre L'éloge de la faiblesse est adapté au théâtre.

Je ne savais pas du tout! Si ça passe à Bruxelles, j'irai voir ça (pas que je sois un grand admirateur de Jollien, mais simplement par curiosité).

rivela a écrit:
Je ne l'ai pas lu, mais je sais qu'il a pas mal de succès.

Oui, à mon avis, une part de son succès est due à son handicap (ça attire les curieux), mais aussi parce qu'il a une écrite fuilde, simple et qu'il traite malgré tout de choses très intéressantes. Probablement pas le philosophe préféré des "grands" universitaires, mais moi je trouve qu'il a au moins le mérite de toucher un public plus large en disant des choses aussi importantes (si pas plus) que je ne sais quelle grande figure de l'intellectualisme universitaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie
avatar

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 18 Oct 2010 - 16:20

Le dernier ouvrage d'Alexandre Jollien, Le philosophe nu, a été publié en août dernier.



Présentation de l'éditeur :

Citation :
Comment vivre plus librement la joie quand les passions nous tiennent ? Comment oser un peu de détachement sans éteindre un coeur ? Eprouvé dans sa chair, Alexandre Jollien tente ici de dessiner un art de vivre qui assume ce qui résiste à la volonté et à la raison. Le philosophe se met à nu pour ausculter la joie, l'insatisfaction, la jalousie, la fascination, l'amour ou la tristesse, bref ce qui est plus fort que nous, ce qui nous résiste... Convoquant Sénèque, Montaigne, Spinoza ou Nietzsche, il explore la difficulté de pratiquer la philosophie au coeur de l'affectivité. Loin des recettes et des certitudes, avec Houei-neng, patriarche du bouddhisme chinois, il découvre la fragile audace de se dénuder, de se dévêtir de soi. Dans l'épreuve comme dans la joie, il nous convie à renaître à chaque instant à l'écart des regrets et de nos attentes illusoires. Cette méditation inaugure un chemin pour puiser la joie au fond du fond, au plus intime de notre être.

Je n'ai jamais lu ce philosophe mais son dernier livre est actuellement dans ma PAL !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rivela
Zen littéraire
avatar

Messages : 3875
Inscription le : 06/01/2009
Localisation : Entre lacs et montagnes

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 18 Oct 2010 - 20:42

Il a passé dans l'émission littéraire La grande librairie la semaine passée
J'attend ton avis sur ce livre avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille19
Main aguerrie
avatar

Messages : 484
Inscription le : 24/06/2009
Age : 27

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 18 Oct 2010 - 21:08

Oui; c'est cette émission qui l'a fait connaître à ma mère, qui l'a acheté et lu, puis il a fini dans mes bouquins à lire ^^
Je l'ai commencé dans la soirée, pour l'instant rien d'extraordinaire je trouve, mais j'attends la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Sam 19 Mar 2011 - 10:00

Vous pouvez encore écouter l´émission du 15 Mars 2011, LE GRAND ENTRETIEN, avec Busnel, sur France-Inter ( 39mn)
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/grand-entretien/index.php?id=101492

Jollien parle de son dernier livre "Le Philosophe nu" (2010).
J´aime bien sa philosophie, un art de vivre, cahin-caha, en dehors de toute intellectualisation.
Quand ça va mal: "attendre que ça se passe", et son image de l´homme à nu enfermé dans une machine à laver qui tourne à 300 tours/minute, suivre le cours de la vie sans nécessairement en être l´auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 41

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Mer 1 Oct 2014 - 16:18

A titre personnel, j'ai beaucoup d'estime pour Alexandre Jollien qui a le même âge que moi content et qui a transformé sa condition d'homme handicapé de naissance en véritables humilité et leçons de philosophie pour tout un chacun.

Son handicap l'empêche d'écrire ses ouvrages comme les autres écrivains ou philosophes; la plupart du temps, il énonce à voix haute ses futurs écrits qu'un ordinateur transforme.

J'adore cet auteur que je trouve tout en subtilits, poésie et philosophie.

Pour l'instant, j'ai lu 2 de ses ouvrages :
- Petit traité de l'abandon : un véritable petit bijou aime que je recommande !
- Éloge de la faiblesse, son premier livre

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 41

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Mer 1 Oct 2014 - 16:21



Éloge de la faiblesse

Présentation par Alexandre Jollien lui-même :
Mon premier livre.
En 1999, j’ose en effet le grand saut : écrire ! Dans ce premier ouvrage, j’ai voulu tout d’abord témoigner d’un état d’esprit : la joie au cœur de l’épreuve, la joie de progresser sur les chemins hasardeux de l’existence. J’ai donc imaginé ce qui se serait passé si j’avais rencontré mon premier guide, Socrate. C’est ainsi que, sous la forme d’un dialogue, je me prends à rêver de rencontrer mon vieux maître. Celui-ci, après m’avoir invité à lui confier mon histoire, les grandes étapes de ma vie à l’institut et de ma recherche philosophique me somme de m’interroger sur la normalité. Incapable de fournir une définition qui tienne, contre toute attente, je découvre que l’on ne naît pas homme, on le devient et que cette aventure n’est pas sans joie.
Eloge de la faiblesse obtiendra le Prix Mottart et le prix Montyon de l’Académie Française, il sera traduit en plusieurs langues et mis en scène par Charles Tordjman en 2005.


Connaissant Alexandre Jollien par Petit traité de l'abandon, j'ai lu aujourd'hui le premier livre qu'il a écrit (ou plutôt dicté).
Il s'agit du début à la fin d'un dialogue entre Alexandre et Socrate.
Un livre philosophique donc où Socrate interroge Alexandre sur sa condition de jeune homme handicapé de naissance et où l'on découvre que la pitié de l'Autre est ni plus ni moins qu'anesthésiante alors même que l'amitié, la juste tendresse permet de se surpasser. "Le regard d'autrui, selon moi, construit, structure notre personnalité. Cependant, il peut aussi nuire, condamner, blesser." Alexandre explique à Socrate comment il s'est construit, ce qui l'a aidé, ce qui était dur, et comment, même si c'était exclu par le centre où il a vécu 17 ans, il a réussi à suivre des études, la connaissance, la soif de culture étant motrices.
Ce livre philosophique témoigne également avec sensibilité de la manière de se réaliser en ayant assumé sa condition d'être humain différent, sa faiblesse. Et il nous mène vers une interrogation sur la normalité/l'anormalité.

J'ai adoré content

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Jeu 2 Oct 2014 - 10:05

Merci allumette de ranimer la flamme de ce sujet !
Son nom ne me disait plus rien mais son visage m'a rappelé un entretien TV qui m'avait marqué ... Et puis j'avais oublié !
Ce petit grattage sur le soufre de ma mémoire défaillante a éclairé le personnage et cela me chauffe de m'y frotter ...
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 41

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Jeu 2 Oct 2014 - 10:11

Je pense, enfin j'espère, que tu ne seras pas déçu !

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Jeu 2 Oct 2014 - 10:15

Allumette a écrit:
Je pense, enfin j'espère, que tu ne seras pas déçu !
Si son livre est à l'image de ses entretiens, il émane une telle aura du personnage que je n'imagine même pas être déçu ...
Juste trouver le(s) moyen(s) de me procurer un exemplaire :apeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 1 Juin 2015 - 15:28

Petit traité de l’abandon

Dans le cadre de la chaine d’été, j’ai donc lu petit traité de l’abandon d’Alexandre jollien qu’Allumette m’a conseillée.

Par des petits chapitres de différents sujets qu’il développe, il se rapproche de l’idée d’abandon qu’il veut atteindre. Pour aider ses réflexions il fait référence à des philosophes, des auteurs, à la philosophie bouddhique et chrétienne.

Certaines de ces idées ne me sont pas étrangères. Ce sont des idées communément admises, mais qui, revues par lui prennent une autre dimension, et amènent à d’autres idées sympathiques sur lesquelles réfléchir.

Par exemple…

Vivre dans le moment présent…
Les étiquettes enferment les gens et les tuent.
Ne pas se fixer dans une image, ou dans quoi que ce soit, puisque nous évoluons constamment et que ce que nous étions, nous ne sommes plus.
Chaque expérience, bonne ou mauvaise, nous fait grandir.
On doit s’aimer soi-même, prendre soin de soi-même, comme on prendrait soin d’une personne qu’on aime. Ces mots ne sont pas vains dans sa bouche, et ont une autre portée quand on imagine ce que cela a représenté pour lui d’accepter son corps. Ou plutôt comme il dit,  « laisser être ». Puisque « accepter », est déjà une lutte.
s’exercer à la gratitude.

J’ai constaté que le cœur accepte la réalité, le handicap, la souffrance, les quolibets, les regards. C’est l’esprit qui m’en éloigne. C’est le mental, c’est la psychologie à deux sous que je me suis fabriquée

D’autres idées, il me les rappelle. Et c’est un bon exercice de se demander ce que l’on devrait abandonner pour être en paix et retrouver la joie intérieur dont il parle.

Nous devons vivre les émotions complètement sinon elles s’éternisent. Il n’a pas tort.
Ne pas se comparer….Ne pas idéaliser.
Trouver le désir fondamental de sa vie.
Ne pas être impatient.
Distinguer ce qui dépend de nous et ce qui ne dépend pas de nous.
Ne pas s’emballer sur « la tourbe des petits mots » (Montaigne).

Quand on lit ce bouquin, on est plein de bonnes intentions bien sûr, mais l’intention est déjà un effort, une lutte. Alors…peut-on considérer l’intention comme un début de détermination, de persévérance pour avancer ? Y aller donc à petits pas, avec persévérance. Continuer à lire et retirer de ces lectures quelques petites choses à « travailler » tous les jours ?
Avec la mémoire que j’ai, j’ai déjà tout oublié. Peut-être est-ce un bien. Peut-être-je devrais ne pas lutter et m’abandonner à ma mémoire défaillante, qui n’est pas ma mémoire défaillante…C’est pour ça que  je l’appelle ma mémoire défaillante…. Je crois qu’il faut que j’accepte d’être un tonneau percé !

Abandonner…ce n’est pas compliqué après tout!  sourire

Merci Allumette de m’avoir fait découvrir Alexandre Jollien. Je lirai ses autres essais. Cela me permettra de suivre son évolution. Je crois que j’aimerais faire profiter à certaines personnes de cet ouvrage. Mais je ne suis pas sûre qu’ils en profiteraient.

J’aimerais rajouter que ce livre n’était pas du tout lourd à lire, à cause justement de sa forme en petits chapitres, qui n’embarquent pas dans des réflexions à rallonge, dont on ne voit plus le début, le milieu, ou la fin.

D’abord, il faut beaucoup de détermination pour avoir l’audace de s’abandonner.

Autrement dit, la patience, ce n’est pas un effort, une crispation, mais un laisser-être, un abandon précisément.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 1 Juin 2015 - 18:46

pia a écrit:
Petit traité de l’abandon
Et c’est un bon exercice de se demander ce que l’on devrait abandonner pour être en paix et retrouver la joie intérieure dont il parle.

Je n'ai jamais été très douée en exercice mais celui-ci me tente beaucoup ! Merci pia ! (tu as l'air apaisée après cette lecture...).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 41

MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   Lun 1 Juin 2015 - 19:26

pia a écrit:
Petit traité de l’abandon

Merci Allumette de m’avoir fait découvrir Alexandre Jollien. Je lirai ses autres essais. Cela me permettra de suivre son évolution. Je crois que j’aimerais faire profiter à certaines personnes de cet ouvrage. Mais je ne suis pas sûre qu’ils en profiteraient.

Pia,
Je suis très heureuse de savoir que tu as apprécié Petit traité de l'abandon et que tu envisages de lire d'autres essais d'Alexandre Jollien cheers

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexandre Jollien [Philosophie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexandre Jollien [Philosophie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alexandre Jollien - Le Métier d'Homme
» Le bal du cercle de philosophie et lettres
» Sanvic - Rue Alexandre
» La philosophie...selon JCVD
» La Philosophie de projet Démocrate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: