Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Elizabeth von Arnim

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeMer 7 Jan 2015 - 19:49

La Bienfaitrice
The Benefactress
Elizabeth Von Arnim


Anna est une jeune femme qui se retrouve à la charge de son frère et de sa belle-sœur Susie à la mort de ses parents. Susie s’emploie à essayer de la marier mais Anna refuse obstinément tous les prétendants et s’entête à rester ‘libre. Lorsqu’Anna fait un petit héritage, elle se met alors en tête un grand dessein : celui de rendre heureuses quelques femmes indigentes mais méritantes. Une tâche considérable…..

Ce livre court se lit rapidement, la plume d’Elizabeth Von Arnim est toujours légère et ne manque pas de piquant pour décrire ses congénères féminines. Ses portraits de femmes de la grande bourgeoisie prussienne sentent le vécu. En revanche, il me semble que ce troisième roman que je lis d’elle n’a pas tout à fait le même charme que les deux précédents (Elizabeth et son jardin allemand, Les aventures d'Elizabeth à Rügen) et le personnage d’Anna me semble plus prévisible dans sa naïveté candide.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeMer 7 Jan 2015 - 21:14

Je ne connais pas du tout cette auteure, mais si je décide la rencontre alors j'opterai pour les deux que tu cites.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeLun 6 Avr 2015 - 12:47

Christine
Elizabeth von Arnim


Ce roman épistolaire a une histoire incroyable. Elizabeth Von Arnim le publie en 1917 juste au moment où le gouvernement américain autorise ses concitoyens à participer à la Grande Guerre.

En fait ce roman est composé de lettres écrite par Christine une jeune musicienne anglaise à sa mère en Angleterre. Christine est une violoniste brillante que sa mère envoie à Berlin pour prendre des cours auprès du maître Kloster, les lettres sont datées de mai 1914 à août 1918, moment où éclate la première guerre mondiale. Christine y décrit bien sûr sa vie d’étudiante en musique à Berlin, ses joies et ses amours, et les conséquences tragique de la déclaration de guerre. Mais c’est surtout l’ambiance de la ville et l’état d’esprit de la population allemande juste avant la Grande Guerre dont il est question, le reste n’est que prétexte. Elle brosse un tableau d’allemands très patriotes, extrêmement fiers de leur pays et pressés d’en découdre avec les nations alentours pour s’emparer de leurs territoires.

Ce roman a d’ailleurs été considéré souvent comme une oeuvre de propagande de la romancière destiné à encourager les américains à intervenir dans la guerre. Il avait d’ailleurs été publié sous un nom d’emprunt (Alice Cholmondeley), en effet il aurait été préjudiciable à la très distinguée baronnesse Von Arnim de publier un roman aussi critique à l’égard des allemands.

Une œuvre singulière, néanmois agréable où l’on se demande tout du long si l’esprit du peuple allemand d’alors était vraiment aussi soumis à une pensée unique, patriotique et conquérante.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeLun 6 Avr 2015 - 13:57

Je vois que tu continues avec cet auteur, je ne suis d'ailleurs pas sûre que tous les livres de périodes allemande soient traduits et disponibles.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeMar 7 Avr 2015 - 6:29

Arabella a écrit:
Je vois que tu continues avec cet auteur, je ne suis d'ailleurs pas sûre que tous les livres de périodes allemande soient traduits et disponibles.

C'est bien possible, celui-ci n'a peut-être pas été traduit ou alors cela date vraiment et il n'est de toutes façons plus édité. Mais il détonne vraiment par rapport à ce que j'ai déjà lu, c'est presque une 'curiosité'.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2015 - 10:50

Elizabeth von Arnim - Page 4 Elisab10

Tous les chiens de ma vie

Un condensé de fraîcheur et de de naturel, c'est ainsi que je qualifierais ce petit livre bienfaisant.
Elisabeth Von Arnim y décrit les années passées à côté de ses chiens, elle en aura quatorze, et des amis qui l'ont entourée alors, ses enfants, et toutes ces personnes "hochgeboren" qui la fréquentent lors de soirées mondaines ou plus décontractées comme en ski dans le Valais, où elle séjournera un long moment, accompagnée de son chien Coco, un de ceux qu'elle chérira le plus durant sa vie.

Ce que j'ai beaucoup aimé c'est le contraste entre cette vie mondaine et très "facile", puisque l'auteure n'a pas dû confectionner elle-même un repas de sa vie je présume, étant toujours accompagnée d'une bonne, d'un chauffeur, d'un jardinier, voire d'un concierge...et cette vie intense proche de la nature, partageant toutes ses promenades avec ses chiens, totalement éprise de liberté. Seules, la nature, la solitude relative puisqu'elle est accompagnée par ses chiens lui procureront ce bonheur, martelé par des déceptions successives sur lesquelles elle ne s'attardera pas, ceci n'étant pas l'objet du livre.

In wahren, guten und schönen resolut zu leben, phrase de Goethe qu'elle adoptera comme principe de vie, à chaque fois qu'elle se voit défaillir ou marquée par la perte d'êtres chers (résolue à vivre dans le vrai, le bon et le beau)

Vous me direz ce n'est pas si difficile quand on est fortuné au point d'acheter une maison où bon lui semble, en fonction des envies du moment, mais ce n'est pas donné à tout le monde cet appétit du bonheur, et cet amour immodéré pour ses compagnons à quatre pattes, de plus Elisabeth travaille puisqu'elle écrit et remporte un certain succès, donc tout n'est pas tombé du ciel et tant mieux, ça rend toujours les personnes aisées plus sympathiques.

Et quelle écriture agréable ! jamais le trait n'est forcé, tout lui vient naturellement, bref on sent qu'elle aime ce que lui procure la vie et qu'elle a envie de nous le faire partager.

Vraie fausse autobiographie puisqu'elle ne parle des ces années que pour évoquer ses chiens et non son entourage, mais inévitablement tout se recoupe et aide à comprendre ce personnage et ses compagnons si attachants tant par leur différence que par leur appartenance à la race animale.

Pas besoin d'aimer les chiens ou d'en avoir pour apprécier ce récit, universel et intemporel.

Et regardez comme ils forment un beau tableau.

Elizabeth von Arnim - Page 4 Von_ar10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2015 - 12:53

(il faut que je m'en rappelle !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2015 - 14:23

Note-le !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oceanelys
Main aguerrie
oceanelys

Messages : 449
Inscription le : 21/06/2014
Age : 35
Localisation : Sud

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeJeu 31 Déc 2015 - 21:48

je suis très sensible dès qu'il y a des animaux et surtout des chiens, cela m'attire mais je me contraint à ne pas lire ni regarder sous peine d'avoir des torrents de larmes. Par exemple, Belle et Sébastien au cinéma, c'est impossible pour moi honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creationsoceanelys-over-blog.com
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeVen 1 Jan 2016 - 9:27

oceanelys a écrit:
je suis très sensible dès qu'il y a des animaux et surtout des chiens, cela m'attire mais je me contraint à ne pas lire ni regarder sous peine d'avoir des torrents de larmes. Par exemple, Belle et Sébastien au cinéma, c'est impossible pour moi honte

Elle a écrit plein de livres sans animaux. sourire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeJeu 24 Mar 2016 - 5:17

Elizabeth von Arnim - Page 4 Aa61
Le jardin de l’enfance
Citation :
Présentation de l’éditeur
Au milieu de sa vie, Elizabeth, la narratrice, retourne au jardin de la maison familiale. Les souvenirs affluent : peu à peu, elle laisse surgir un domaine personnel où s’expriment toutes les nuances de la sensibilité et du souvenir.
Chapitre oublié de son classique Elizabeth et son jardin allemand, Le Jardin d’enfance, ici publié pour la première fois en français et en édition séparée comme il avait été fait à l’origine, reflète le talent empreint de grâce et de délicatesse d’Elizabeth von Arnim.
Envie de déguster un petit bonbon qui fait du bien ?

Un texte assez court, on pourrait dire une longue nouvelle, dans lequel Elizabeth von Arnim partage ‘un moment de madeleine’ avec son lecteur.

Elle retourne dans le jardin dans lequel elle a grandi, mais dû à l’ordre de succession légal elle ne pouvait pas hériter de cette maison.

À un moment donné dans sa vie elle a envie de revoir la maison, mais surtout le jardin. Et même si elle n’a pas eu depuis longtemps de contact avec la famille qui y habite maintenant, elle prend un jour la décision de visiter les lieux.

Elle évite la rencontre avec la famille mais pendant quelques heures, elle se balade dans le jardin et se rappelle son père, son grand-père et quelques moments partagés dans les différents coins de ce jardin.

J’ai eu beaucoup de plaisir de retrouver la plume d’Elizabeth von Arnim… cela m’a donné envie de la retrouver dans d’autres de ses livres…

Elizabeth von Arnim - Page 4 A276

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeJeu 24 Mar 2016 - 23:57

Tentant !

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeVen 25 Mar 2016 - 2:53

Il faudrait que je lise à nouveau Elizabeth Von Arnim. J'ai passé un bon moment avec Mr Skeffington, tour à tour cynique, drôle et émouvant.

kena, je n'ai pas trouvé la date de parution initiale du livre Le jardin de l'enfance ; est-ce un extrait de son jardin allemand, ou bien un texte à part entière ?
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeVen 25 Mar 2016 - 6:03

Arabella a écrit:
Tentant !
très... mais le livre n'a que 60 pages... le bonheur se termine trop vite Wink

Armor-Argoat a écrit:
kena, je n'ai pas trouvé la date de parution initiale du livre Le jardin de l'enfance ; est-ce un extrait de son jardin allemand, ou bien un texte à part entière ?
j'ai vu qu'on parlait "d'un chapitre oublié" du Jardin allemand, mais le livre a été publié en anglais individuellement, en 1901, sous le titre The Pious Pilgrimage

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitimeVen 25 Mar 2016 - 10:22

Merci pour ces précisions !

60 pages ?
Ca fait vraiment court ! Elizabeth von Arnim - Page 4 162492
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Elizabeth von Arnim - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Elizabeth von Arnim   Elizabeth von Arnim - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth von Arnim
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Livres de Elizabeth George
» Repas de la section de Bruxelles.
» « What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.
» La SV, les femmes, et Elizabeth Badinter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: