Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jules Verne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
feuilllle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 63
Localisation : un trou normand

MessageSujet: Jules Verne   Mer 12 Déc 2007 - 8:56



Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes et mort le 24 mars 1905 à Amiens, est un écrivain français, dont une grande partie de l'œuvre est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction (appelés du temps de Jules Verne roman d'anticipation). L'année 2005 fut déclarée « année Jules Verne », à l'occasion du centenaire de la mort de l'auteur.

L’œuvre de Jules Verne est populaire dans le monde entier et, selon l’Index Translationum, avec un total de 4162 traductions il vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie.

Jules Verne est le fils de Pierre Verne (originaire de Provins), exerçant la profession d'avoué, et de Sophie Allote de la Fuÿe, issue d'une famille bourgeoise nantaise de navigateurs et d'armateurs. Jules Verne est l'aîné d'une famille de cinq enfants, comprenant son frère Paul (1829-1897) et ses trois sœurs : Anna, née en 1836, Mathilde, née en 1839, et Marie, née en 1842. Il fait des séjours à Brains.

La légende affirme qu'en 1839, à l'âge de 11 ans, le petit Jules se serait embarqué sur un long courrier à destination des Indes, en qualité de mousse. Son père l'aurait alors récupéré in extremis à Paimbœuf. Jules Verne aurait avoué qu'il était parti pour rapporter un collier de corail à sa cousine, Caroline Tronson, dont il était amoureux. Rudement tancé par son père, il aurait promis de ne plus voyager qu'en rêve. Cependant, c'est probablement une légende enjolivée par l'imagination familiale car, dans ses Souvenirs d'enfance et de jeunesse, il affirme qu'il ne s'est qu'échappé, est monté à bord d'un voilier, qu'il a exploré, tourné le gouvernail, etc., ce en l'absence d'un gardien. Ce qui lui vaudra la réprobation du capitaine.

[…] Il publie ses premières nouvelles dans la revue Le Musée des familles : Les Premiers navires de la marine mexicaine et Un Drame dans les airs en 1851. En 1852, Jules Verne est engagé comme secrétaire au Théâtre-lyrique. Il publie Martin Paz, Maître Zacharius, Un Hivernage dans les glaces, ainsi que la pièce Les Châteaux en Californie et continue son œuvre théâtrale, avec, notamment, Colin-Maillard, une opérette écrite avec son ami Michel Carré sur une musique d'Aristide Hignard. Représentée en 1853, l'œuvre a un succès relatif (quarante représentations).

En 1856, il fait la connaissance de sa future épouse, Honorine Morel, une Amiénoise de vingt-six ans, veuve du Fraysne de Viane, et déjà mère de deux enfants. L'unique enfant de Jules Verne, Michel, naît le 3 août 1861.

En 1862, Jules Verne soumet à l'éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son roman Cinq semaines en ballon qui paraît en 1863, connaissant un immense succès, au-delà des frontières françaises. Il signe alors avec Pierre-Jules Hetzel un contrat qui le lie pour 20 ans avec l'éditeur, dans lequel il s'engage à fournir des romans notamment pour la revue le Magasin d'éducation et de récréation destinée à la jeunesse. C'est dans ce journal que paraîtront les Aventures du capitaine Hatteras avant d'être publiées en roman. En fait, Jules Verne travaille pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires qui compteront soixante-quatre volumes. En 1863, toujours, Jules Verne écrit Paris au XXe siècle, qui ne paraîtra qu'en 1994.

En 1864, Jules Verne consacre un ouvrage a Edgar Poe (Edgar Poe et ses œuvres), il publie les romans Les Aventures du capitaine Hatteras et Voyage au centre de la Terre, quitte son emploi d'agent de change, et déménage à Auteuil. Le 16 mars 1867, en compagnie de son frère Paul, il embarque sur le Great Eastern à Liverpool pour les États-Unis, il tirera de sa traversée le roman Une ville flottante (1870). Jules Verne achète son bateau le Saint-Michel en 1868, chaloupe de pêche aménagée pour la plaisance, il en fera son cabinet de travail.

Mobilisé comme garde-côte au Crotoy pendant la guerre de 1870, Jules Verne continue toutefois d'écrire. Il s'installe à Amiens, ville natale de son épouse, en 1872 :

[…] Il publie Le Tour du monde en quatre-vingts jours, fait l'acquisition du Saint-Michel II (basé au port de Le Crotoy, Somme), en 1874. Il donne un fastueux bal costumé à Amiens en 1877, avec la participation de son ami Nadar, qui servit de modèle au Michel Ardan, héros de ses romans De la Terre à la Lune et Autour de la lune. De juin à août 1878, Jules Verne navigue de Lisbonne à Alger sur le Saint-Michel III, puis en Écosse, Norvège et Irlande en 1880. Il fait un grand tour de la Méditerranée en compagnie de son épouse en 1884. Son bateau le Saint Michel III avait son port d'attache au Tréport, Seine Maritime. Jules Verne donnait de grandes fêtes au casino du Tréport, il a été photographié sur la plage de Mers-les-Bains dans la Somme.

[…] Malade de diabète, Jules Verne s'éteindra le 24 mars 1905 à Amiens dans sa maison du 44, boulevard Longueville (aujourd'hui boulevard Jules-Verne). Il est inhumé au Cimetière de La Madeleine à Amiens. Plusieurs livres de Jules Verne paraîtront après sa mort, publiés par son fils Michel Verne, qui prendra la responsabilité de remanier certains manuscrits.
Sources : wikipédia.org


Bibliographie

Citation :
(Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages)

Romans
1851 Un drame au Mexique
1855 Un hivernage dans les glaces
1859 Voyage à reculons en Angleterre et en Écosse
1861 Joyeuses misères de trois voyageurs en Scandinavie (publié en 2003 dans le hors série GEO Jules Verne, l'Odyssée de la Terre)
1862 Le Comte de Chanteleine
1863 Cinq semaines en ballon
1863 Paris au XXe siècle (publié seulement en 1994)
1864-67 Les Aventures du capitaine Hatteras
1864 Voyage au centre de la Terre  Pages 1, 2, 3
1865 De la Terre à la Lune
1865 Les Forceurs de blocus
1866-68 Les Enfants du capitaine Grant
1869 Vingt mille lieues sous les mers
1869 Autour de la Lune
1870 L'Oncle Robinson (publié seulement en 1991)
1870-74 Le Chancellor
1870 Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l'Afrique australe
1871 Une ville flottante
1871-72 Le Pays des fourrures
1873 Le Tour du monde en quatre-vingts jours  Pages 2
1873-75 L'Île mystérieuse
1874 Martin Paz
1876 Michel Strogoff
1874-76 Hector Servadac
1876-77 Les Indes noires  Pages 3
1877-78 Un capitaine de quinze ans
1878 Les Tribulations d'un chinois en Chine  Pages 1
1879 La Maison à vapeur
1879 Les Cinq Cents Millions de la Bégum
1879 Les révoltés de la Bounty  Pages 2
1880 La Jangada
1881 L'École des Robinsons
1881 Le Rayon vert  Pages 3
1882 Kéraban-le-Têtu
1883 Archipel en feu
1883 L'Étoile du sud
1883-84 Mathias Sandorf  Pages 3
1884 L'Épave du Cynthia (écrit en collaboration avec André Laurie)
1885 Robur le conquérant
1885 Un billet de loterie
1885-86 Nord contre Sud
1885 Le Chemin de France
1886-87 Deux ans de vacances
1887-88 Famille-sans-nom
1888 Sans dessus dessous
1889 Le Château des Carpates  Pages 1, 3
1889 César Cascabel
1890 Mistress Branican
1891 Claudius Bombarnac
1891 P'tit-Bonhomme
1891 La Journée d'un journaliste américain en 2889
1892 Mirifiques aventures de maître Antifer
1893 L'Île à hélice
1893 Un drame en Livonie (revu en 1903 et publié en 1904)
1894 Le Superbe Orénoque
1894 Face au drapeau
1895 Clovis Dardentor
1895 Le Sphinx des glaces
1896 Le Village aérien (publié en 1901 sous le titre La Grande Forêt)# 1896 : Seconde patrie
1897 Le Testament d'un excentrique
1897-98 En Magellanie, le fils de Jules Verne a modifié le manuscrit de son père et l'a édité sous le nom de Les Naufragés du « Jonathan »
1898 Le Secret de Wilhelm Storitz (revu en 1901 et publié seulement en 1985)
1898 La Chasse au meteore
1898 Les Frères Kip
1899 Les Histoires de Jean-Marie Cabidoulin
1899 Bourses de voyage
1899-1900 Le Volcan d'or (publié seulement en 1989), Page 4,
1901 Le Beau Danube jaune
1901 Le Phare du bout du monde  Pages 2, 3
1901 La Chasse au météore
1901 Le Pilote du Danube
1902-03 Maître du Monde
1905 L'Invasion de la mer  Pages 2

Recueils de nouvelles
1874 Le Docteur Ox
 1910 Hier et demain
 1910 L'éternel Adam

Conte fantastique
 1854 Maître Zacharius ou l'horloger qui avait perdu son âme

Citation :
Mise à jour le 21/03/2014, page 4

On a fait une Lecture en commun pour cet auteur


Dernière édition par kenavo le Ven 21 Mar 2014 - 11:10, édité 5 fois (Raison : mise à jour)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
feuilllle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 63
Localisation : un trou normand

MessageSujet: Re: Jules Verne   Mer 12 Déc 2007 - 9:01

bibliographie remontée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
feuilllle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 63
Localisation : un trou normand

MessageSujet: Re: Jules Verne   Mer 12 Déc 2007 - 9:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
feuilllle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 63
Localisation : un trou normand

MessageSujet: Ce que j'en pense :   Mer 12 Déc 2007 - 9:03

Enfant et adolescente, j’ai vu voir défiler des kilomètres de pérégrinations fantastiques avec Lui…
Sitôt commencées, je ne lâchais plus les histoires d’anticipation dont il était prolixe.
Il a toujours mêlé l’aspect scientifique et géographique dans ses extraordinaires voyages, sa verve (due probablement à sa passion pour l’exploration, la découverte et les sciences) nous a tous embarqué un jour ou l’autre dans son univers à la fois fictif et réaliste.
De plus, les héros de ces histoires « vivent » ces voyages comme une initiation introspective : le « déplacement » se fait en compagnie sous-jacente et approfondie d’une remise en cause réfléchie de la morale et des valeurs vécues de ceux-ci.
Hormis le fait aventureux, le lecteur prend goût à l’avancée spirituelle des héros.

Jules Verne a parfois été décrit comme étant un visionnaire de son époque… Une de ces citations éclaire tout à fait sa motivation quant à ces « visions » :

-« Quand je les ai décrites comme des réalités, ces choses étaient déjà à moitié découvertes. J'ai simplement tiré une fiction qui est devenue ultérieurement un fait, et mon but, en le faisant, n'était pas de prophétiser, mais de répandre dans la jeunesse un savoir en matière de géographie sous une apparence aussi intéressante que je pouvais la composer !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jules Verne   Jeu 13 Déc 2007 - 10:48

"Le château des Carpathes" est le deuxième roman de Jules Verne à se trouver entre mes mains. Jusqu'alors, je l'avais évité car une première expérience de lecture avait été désastreuse. Le temps passe, 2005 est l'année Jules Verne et les bibliothèques exposent ses romans.
Les premières phrases mettent tout de suite le lecteur dans une ambiance de mystère et de fantastique: "Cette histoire n'est pas fantastique, elle n'est que romanesque. Faut-il en conclure qu'elle ne soit pas vraie étant donné son invraisemblance? ce serait une erreur. Nous sommes d'un temps où tout arrive,-on a presque le droit de dire où tout est arrivé. Si notre récit n'est point vraisemblable aujourd'hui, il peut l'être demain, grâce aux ressources scientifiques qui sont le lot de l'avenir, et personne ne s'aviserait de le mettre au rang des légendes." Le postulat est émis, le décor est planté, le voyage peut commencer.
L'art de Jules Verne est de savoir distiller les frayeurs, les angoisses grâce à son verbe, à ses talents de conteur. Il fait référence aux anciennes croyances, aux légendes, aux peurs ancestrales des fantômes et autres goules. La nuit prend des contours de films noirs, on s'attend à voir surgir farfadets irrités, furies déchaînées, sorcières hurlantes. La forêt est sombre, sauvage, un endroit où on doit se tailler un passage à coups de hachette. La montagne est chaotique et inaccessible. Le château abandonné est inquiétant, hiératique, sombre et maléfique.
Et le dénouement soulage tout en donnant la chair de poule. Jules Verne, écrivain de l'anticipation, et non de science-fiction, explique Michel Serres. Ecrivain qui sait populariser les avancées techniques et technologiques de son temps et lorsque nous le lisons, de nos jours, nous ne pouvons que nous incliner devant sa capacité à voir plus loin que ses contemporains. La scène de la chambre du baron de Gortz où la projection du tableau de la cantatrice disparue, la Stilla, au son de sa voix augure-t-elle l'avènement du cinéma puis de la télévision?

un BONUS ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 52
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Jules Verne   Jeu 13 Déc 2007 - 10:51

"Les tribulations d'un Chinois en Chine"


Une aventure philosophique d'un jeune nanti chinois qui commence par un dîner entre amis dont le sujet est le sentiment du bonheur : être heureux c'est avoir des envies, des émotions, c'est avoir des buts dans sa vie...tout ce que n'a pas Kin-Fo.
Il apprend un jour que ses actions ne valent plus rien, il décide d'en finir avec la vie. Il demande à son ami philosophe Wang d'accomplir cette tâche afin de connaître l'émotion avant de rejoindre le royaume des morts (en bon financier il souscrit une assurance vie auprès d'un établissement américain). Mais entre temps, sa situation financière fait plus que s'améliorer et là le désir de vivre réapparaît.
Les aventures de ce jeune chinois ne font que commencer, l'occasion pour Jules Verne de fournir à son lectorat la primeur des dernières avancées technologiques. C'est un roman désuet aujourd'hui mais très émouvant quant on resitue l'auteur dans son époque. Un agréable voyage en Chine mais aussi dans l'imaginaire de Jules Verne.
...et pour une fan de l'Extrême orient telle que moi, c'était une occasion de parcourir la Chine, même si l'auteur la rêve plus qu'il ne la décrit (car il n'y est jamais allé!!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chocolatman
Espoir postal
avatar

Messages : 21
Inscription le : 11/12/2007

MessageSujet: Re: Jules Verne   Sam 15 Déc 2007 - 19:40

Moi, l'année derniére, j'ai lu les 500 millions de la Bégum et j'avais vraiment adoré. Ensuite, j'avais entemé Michel stroggof !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
katleen
Espoir postal
avatar

Messages : 44
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38
Localisation : gilly belgique

MessageSujet: Re: Jules Verne   Dim 24 Fév 2008 - 21:27

Mes parents m'ont offert pour ma fête la réédition des livres originaux qu'ils vendaient chez carrefour aux fêtes de fin d'année mais je n'en ai encore relu aucun. honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://katleen19.skyrock.com
Miss Hawisham
Posteur en quête
avatar

Messages : 69
Inscription le : 23/02/2008

MessageSujet: Re: Jules Verne   Jeu 28 Fév 2008 - 9:46

Moi,j'ai tout les Jules Vernes,mais j'en ai lu que quelques un. honte
Faudrait entamer Michel Strogof... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milly
Main aguerrie
avatar

Messages : 529
Inscription le : 08/09/2007
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Jules Verne   Mer 15 Juil 2009 - 10:30

Voyage au centre de la Terre.

Quatrième de couverture :

Dans la petite maison du vieux quartier de Hambourg où Axel, jeune homme assez timoré, travaille avec son oncle, l'irascible professeur Lidenbrock, géologue et minéralogiste, dont il aime la pupille, la charmante Graüben, l'ordre des choses est soudain bouleversé. Dans un vieux manuscrit, Lidenbrock trouve un cryptogramme : Arne Saknussemm, célèbre savant islandais du XVIe siècle, y révèle que par la cheminée du cratère du Sneffels, volcan éteint d'Islande, il a pénétré jusqu'au centre de la Terre ! Lidenbrock s'enflamme aussitôt et part avec Axel pour l'Islande où, accompagnés du guide Hans, aussi flegmatique que son maître est bouillant, ils s'engouffrent dans les mystérieuses profondeurs du volcan... En décrivant les prodigieuses aventures qui s'ensuivront, Jules Verne a peut-être atteint le sommet de son talent. La vigueur du récit, la parfaite maîtrise d'un art accordé à la puissance de l'imagination placent cet ouvrage au tout premier plan dans l'œuvre exceptionnelle du romancier.

Source jacquette et résumé : amazon.fr

Mon avis :

Que dire de Jules Verne ? Tout simplement que c'est un auteur avec un talent impressionnant. Je connaissais déjà l'auteur pour avoir lu Le tout du monde en 80 jours et Cinq semaines en ballon (livres que je relirai sous peu), et encore une fois, avec ce Voyage au centre de la Terre, Jules Verne m'a charmé.

Dès que j'ai commencé la lecture de ce chef d'oeuvre, je me suis laissé emporter, sur les pas d'Otto Lidenbrock, d'Axel et de Hans, en Islande, sur le volcan Sneffels, dans les profondeurs de la Terre. Ah quel voyage extraordinaire et passionnant !

C'est Axel qui nous sert de guide. L'auteur s'est glissé dans sa peau afin de nous conter les aventures de ce trio hors du commun. J'ai adoré Axel. Je suis un peu comme lui, effrayé devant l'inconnu d'une telle expédition, au début du moins. Mais au fil du temps, il y prend goût pour à la fin de leur voyage, regretter que celui-ci s'achève.
Le professeur Lidenbrock est vraiment tordant, j'ai une grande tendresse pour ce personnage, très énergique, un peu fou mais tellement sympathique. Hans, le chasseur Islandais est une homme qui parle peu ou pas, mais qui se fait apprécier par ses gestes et ses actions. De nombreuses fois, il a sauvé le professeur et son neveu d'un danger ou d'une mort certaine.

Jules Verne a un véritable don de conteur et d'aventurier. Avec ses écrits, il m'est impossible de m'ennuyer ou de ne pas m'évader. Certains peuvent avoir peur de son côté scientifique ; il est vrai que par moment son roman devient un dictionnaire scientifique, mais honnêtement à aucun moment ces passages, restreints, ne son gênant ou ne gâche le roman. Non, bien au contraire, cela donne une crédibilité de plus à un ouvrage déjà merveilleux.
Jules Verne est pour moi le plus grand des auteurs français, je le déifie, vraiment. Je compte bien me plonger dans tous ses ouvrages, qui sont assez nombreux, mais aussi sur les essais analysant son oeuvre, et sur les ouvrages concernant l'auteur.

En conclusion, je vous supplie de découvrir cet auteur merveilleux. Je suis certaine que vous ne serrer pas déçu, car avec Jules Verne c'est dépaysement et plaisir assuré.


Dernière édition par animal le Mer 15 Juil 2009 - 21:35, édité 1 fois (Raison : présentation reprise en début de fil)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame B.
Zen littéraire
avatar

Messages : 5352
Inscription le : 17/07/2008
Age : 44

MessageSujet: Re: Jules Verne   Mer 15 Juil 2009 - 21:31

Il y a tellement de choses à dire sur son oeuvre, tellement de romans différents. Tout le monde peut y trouver son bonheur. Je suis très fan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labougeotte-impressionsdevoyages.blogspot.com/
chrisdusud
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 49
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Jules Verne   Mer 15 Juil 2009 - 21:55

J'ai voyage au centre de la terre dans ma bibliothèque mais je ne l'ai jamais lu. Tu m'as donné une sacrée envie de le lire Malorie ! enthousiaste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules Verne   Dim 26 Juil 2009 - 14:30

Je me souviens de mes lectures de Jules Vernes, petite, en bibliothèque verte. Celui qui m'a le plus marqué est sans nul doute 20 milles lieux sous les mers. J'avais complètement réinventé le capitaine Némo. Maintenant je ne lis plus trop de Jules Vernes, et la période : aventurière spéléologue qui veut descendre jusqu'au centre de la terre m'a un peu passé.
Je ne trouve pas un intérêt immense à le relire. Mais il fait parti de mon enfance et de mes souvenirs.
Un autre personnage lui appartenant et presque tout aussi marquant que le Capitaine Némo mais dans un autre genre, c'est Michel Strogoff. La relation n'est pas la même, mais j'ai autant de souvenirs avec l'un qu'avec l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Ezechielle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2025
Inscription le : 03/03/2009
Age : 28
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Jules Verne   Dim 12 Sep 2010 - 12:43

Voyage au centre de la Terre

Ça faisait un bon moment que je voulais lire ce Jules Verne (le premier que j'ai lu, cela dit en passant), je me suis enfin décidé à l'occasion d'un concours LEGO ayant pour thème... Jules Verne!

Je suis un grand fan de l'adaptation cinématographique de 1959, j'avais donc beaucoup d'espoirs quant à la version originale. Première surprise, les protagonistes sont Allemands et non Anglais (et Écossais) comme dans le film. Certes, ce n'est pas bien important, mais c'est perturbant, à se demander pourquoi ils ont tenu à changer cela dans le film! Comme dans le film, les choses mettent du temps à se mettre en place et la véritable descente dans les profondeurs abyssales de la Terre ne débute qu'à la moitié du livre; de même, la "petite Virelandaise" du livre, comme la "Jenny" du film, ne joue qu'un rôle secondaire, cependant, le film a eu l'intelligence d'ajouter un personnage féminin au voyage (Carla Goetaborg), ce qui rend l'histoire moins monotone. Le professeur Lindenbrook et Alec Mc Ewen sont très fidèles au personnages originaux à ceci près qu'ils s'appellent respectivement "Lindenbrök" et "Axel -je sais plus quoi-", de même, Hans (qui a conservé son nom) est très fidèle au personnage original.

L'histoire a du mal à démarrer, comme je l'ai dit plus haut, ce qui m'a un peu déçu, surtout quand on voit le nombre de pages. L'histoire reste sympatique à suivre, on ne s'ennuye pas et les descriptions minutieuses de Jules Verne sont parfois très instructives, même si elles peuvent s'avérer "périmées" dans certains cas, en revanche, les longs discours sur la science triomphante et la vision ultra-positiviste adoptée par le narrateur (Jules Verne lui-même?) deviennent vite ennuyeux. Au final, je reste un un goût de "trop peu", beaucoup de promesses, mais bien peu de choses au final... un voyage qui ne dure que la moitié du livre, se termine en eau de boudin avec quelques invraissemblance (un cimetière d'ossement regroupant tous les animaux de la créations? Mais oui, c'est ça...). Je m'en tiendrai donc au film, qui, s'il peine aussi à démarrer, est beaucoup plus fourni et dont les personnages sont plus fournis, sans oublier cette petite tension, judicieusement ajoutée avec le professeur Goetaborg et l'héritier de Saknussem, qui donnait un peu plus d'intérêt à l'histoire. Bref, c'est un des quelques cas où j'ai envie de dire que, malgré tout, le film est mieux que le livre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jules Verne   Dim 12 Sep 2010 - 12:49

Je suis bien d'accord avec toi, le film avec James Mason est excellent (je le connais quasi par coeur), j'ai lu le livre de Jules Verne après et j'avoue que j'ai été un peu décue...

Tu vas continuer avec cet auteur ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jules Verne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jules Verne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» BAP A620 Jules Verne
» BAP Jules Verne
» JULES VERNE (Navire atelier)
» VERNE (JULES) - A620 (1976-2010) : généralités
» QUINQUINA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: