Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Shashi Deshpande [Inde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
avatar

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 59
Localisation : Sous l'aile d'un ange

MessageSujet: Shashi Deshpande [Inde]   Ven 17 Juil 2009 - 1:15



Citation :
Digne héritière du célèbre écrivain indien Shriranga, Shashi Deshpande reçoit une éducation protestante tout en étant nourrie de littérature anglaise, plus particulièrement par la prose de Jane Austen. Après avoir étudié l'économie à Bombay, être sortie diplômée en droit et en littérature, elle devient mère au foyer, suit son époux médecin en Angleterre et s'ennuie ferme dans un pays inconnu. C'est sur la suggestion de son mari que Shashi Deshpande devient journaliste au Onlooker. Là, elle écrit ses premières nouvelles et, en 1980, elle récolte enfin les fruits de sa patience avec la publication de son premier roman, 'La Nuit retient ses fantômes'. Shashi Deshpande réitère l'exploit littéraire deux ans plus tard avec 'That long Silence', pour lequel elle reçoit le Shahitya Akademi de la langue anglaise. Mettant son écriture au service de la condition féminine en Inde, Sahashi Deshpande est devenue une figure importante de la littérature. Elle publie encore 'Small Remedies', 'Moving On', Matter of Time' et 'The Binding Vine' en 2002. En 2007, elle est en France à l'occasion du Salon du livre pour faire connaître son oeuvre résolument engagée.



Après la pluie.

Citation :
Un père anatomiste passionné par le corps, ses lois organiques, ses mystères et ses plaisirs. Une mère écrivain, confite dans des histoires d’amour parfaites et romantiques, jusqu’à la dernière, d’une violence terrible, avant que s’installe le silence. Un oncle qui se joue de la vie et de la mort au sein du gang de Bombay dont il est le chef clandestin. Une sœur trop aimée, un cousin trop aimant, et une jeune femme, Manjari, qui tente de démêler les fils du passé et du présent pour comprendre les liens d’amour, de désir et de révolte qui unissent tous ces êtres.

Comme souvent chez Shashi Deshpande, c’est la maison familiale qui est au cœur de l’histoire. La maison où Manjari découvre le journal laissé par son père après sa mort, la maison menacée par des intrus qui veulent l’en chasser, la maison gardienne de tous les secrets. Après la pluie est une quête tissée de liens et d’échos où le désir de déchiffrer le sens de ce qui a été permet d’ouvrir enfin la porte sur l’espace libre et infini de la mer, sur l’horizon offert du choix.

A l'instar de ses confrères indiens, Shashi Deshpande est une conteuse hors pair, experte dans l'art de révéler des informations parcellaires qui ne trouveront leur explication entière qu'en toute fin de son roman. Cependant, à la différence des autres grandes oeuvres de la littérature indienne, Après la pluie est un livre où l'intimité et les sentiments, exacerbés, tiennent une place bien plus grande. Une maison y tient le rôle principal, plus incarnée encore que les personnages qui y vivent ou y meurent. La mort, justement, est au coeur du récit, pour les souvenirs qu'elle entraîne et, bien davantage, pour les remords de ceux qui restent avec leur incapacité à éviter le naufrage. Tous les caractères de Deshpande boitent du côté de leur âme, à commencer par son héroïne, femme au bord de la quarantaine et de la crise de nerfs. Amère, déboussolée, comme en vacance d'elle même. Le roman est splendide, universel par ses thèmes et cet insoutenable pesanteur de l'être.


Dernière édition par traversay le Ven 17 Juil 2009 - 7:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Lun 16 Fév 2015 - 20:41

APRES  LA  PLUIE


Ce livre est une chronique de famille. Une histoire à deux voix, sigulièrement complexe et douloureuse.
La première voix  s'est déjà tue. (Reste son journal) C'est celle d'un père de famille, médecin anatomiste et l'un des personnages principaux du livre.
L'autre voix est  celle de sa fille, Manjari, bien vivante. C'est elle, témoin et actrice qui va tenter de
dénouer les fils tellement embrouillés de cette histoire. Ceux de sa propre famille et les siens.

Plus on avance dans la lecture et plus on se rend compte qu'on ne sait rien, ou qu'on est dans
l'erreur. C'est ainsi que Manjari va se rendre compte que la "belle histoire", la sienne et celle de
sa famille, en fait, n'existe pas, n'a jamais existé.

Dans cette famille, les morts laissent en héritage aux vivants des questions embarrassantes ou même sans réponses.
Le questionnement de chacun est au coeur de ce livre. Ce qu'on apprend, c'est que leurs vies ont
été marquées par les deuils, les souffrances, les séparations, la violence, les malentendus. Le silence et, à la fin, presque toujours la solitude.

Les meilleurs d'entre eux, les plus intelligents ou les plus sensibles ne seront pas épargnés, face
au temps, au jugement des autres. A tout ce qu'on nomme de façon imprécise et faute de
mieux, destin ou fatalité.

Il reviendra pourtant à Manjari d'éclairer peu à peu les zones d'ombre, de recoller les morceaux
du puzzle. Rendre justice aux morts et s'occuper des vivants.
Démêler les fils du passé pour tenter de comprendre tout ce qui unissait et séparait les membres de
cette famille.
C'est  à force de souffrances, de volonté qu'elle va s'affirmer, devenir elle-même. Au delà de
ce qu'elle  sait et de ce qu'elle a appris.

Le rythme de cette histoire est lent et le lecteur ne peut avancer qu' en accordant sa lecture au rythme de la narration.
Mais on s' y habitue et on a du mal à la quitter.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Lun 16 Fév 2015 - 22:57

Merci pour ce commentaire, bix.
Les livres de Sashi Deshpande ne font aucune concession à la demande d'exotisme. C'est un auteur probablement plus confidentiel que d'autres, dont l'oeuvre semble avoir une vraie cohérence. L'auteur, inlassablement, creuse son sillon. Se penchant le plus souvent sur le destin de femmes indiennes éduquées, prisonnières d'un carcan familial, des apparences et du non-dit. Jusqu'au jour où un événement fait tout basculer et les amène se chercher elles-mêmes. Avec, toujours, des blessures béantes qu'il faudra tenter de panser.

Il me reste encore à lire Après la pluie et Question de temps. Entre les deux mon coeur balance...
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Mar 17 Fév 2015 - 8:49

Encore...et encore des tentations et des envies ! Vous êtes terribles.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Mar 17 Fév 2015 - 12:35

C'est sûr que c'est tentant...J'attends le moment, un jour je tomberai sur un de ces livres...

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Mar 17 Fév 2015 - 23:11

Ceux qui m' ont précédé ont insisté à juste titre sur le force des personnages.
Surtout ceux des femmes.
Pourquoi les femmes ? Parce que Shashi Despande est une femme et que, apparemment, elle
connait bien le sujet.
D' autre part, elle a à coeur de leur rendre justice dans un pays où le machisme ordinaire est très ancré et le comportement masculin franchement brutal au niveau quotidien et dans les couches les plus pauvres.

Dans Après  la pluie, trois femmes s' imposent. Mai, la plus secrète, la moins ouverte sur le monde
et la réalité familiale. C' est elle qui parvient le mieux à donner le change. Mais quand elle est mise au
pied du mur, elle se montre odieuse envers ses proches. Et incapable de s' ouvrir à eux.

Gayatri,
est une femme intelligente, généreuse, épanouie et chanceuse en ménage. Ce qui lui permet de beaucoup donner et recevoir. Un personnage solaire et rayonnant.

Quant à Manjari, la narratrice, elle  a du s' adapter aux conditions familiales.Aux pressions qu' on a
exercées sur elle.
Au désenchantement provoqué par la vraie nature de sa famille et par la mort de presque tous
ceux qu' elle aimait.
Elle fut une fillette docile, mais, elle a changé. Elle a meme osé braver ses parents en choisissant
elle-meme son époux.
Et tout en aidant les autres, elle se construit elle-meme. Elle fait preuve de courage et meme de témérité. Mais aussi de fermeté.
Petit à petit,  en afrontant les épreuves de sa vie, et tous ceux qui voudraient l' enfermer derrière
une image trop commode, elle manifeste son autorité. Acceptant ce qu' elle ne peut changer et
comprenant que le plus important est la quete,  meme si elle est vouée à l' échec.

S' adressant à titre posthume à son père, elle conclue :

"La quete est vouée à l' échec." Oui, Baba, tu as raison, jamais nous ne trouverons ce que nous cherchons, jamais nous n' obtiendrons ce que nous attendons des autres.
Nous resterons tous autant que nous sommes, des etres incomplets, des esperluettes. Oui, c' est
bien la quete qui est à l' origine de tout, ne vois-tu pas, Baba, c' est la quete qui prime sur tout le
reste."



_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Lun 23 Fév 2015 - 20:39

Après la pluie

J'ai retrouvé avec plaisir le charme des romans familiaux indiens, mêlant les personnages et les générations dans de grandes maisons. Ici, tout semble en place pour un bonheur sans fin. Mais les personnalités sont plus tourmentées que les images qu'elles veulent bien donner, les préjugés et bienséances bien ancrés et leur transgression inacceptable. Les vies   se brisent, entre amour et désamour, mais le temps est là, qui saura, on l'espère, panser les pires plaies....Racontée rétrospectivement  après la mort du pater familias, éclairée par des extraits de son journal, cette saga livre par petites touches les péripéties d'un drame familial qui a couru sur plusieurs décennies. Petit à petit la douleur qui s'estompe, et la vie qui courre, permettent, à partir d'une compréhension nouvelle, de se les réapproprier.

Le texte prend son temps dans l’introspection, on est à l'heure où il convient de faire le point sur sa vie. Et si l''écriture est  assez plate, il n'en demeure pas moins que Après la pluie est une histoire de secrets de famille qu'on n'a pas envie de lâcher, plein d'empathie pour ses personnages complexes et attachants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Lun 23 Fév 2015 - 21:07

Eh bien, voilà qui fait plaisir à lire ! swing
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Lun 23 Fév 2015 - 21:22

Deshpande ?

Pas facile à résumer. En tout cas, j' ai eu du mal !

A posteriori, je ne partage pas l' opinion de Traversay sur la fin. Je pense que la narratrice a fini par touver et accepter un équilibre raisonnable et raisonné après toutes les épreuves subies.
Qu' en pensez-vious ?

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Lun 23 Fév 2015 - 22:33

bix229 a écrit:
Deshpande ?

Pas facile à résumer. En tout cas, j' ai eu du mal !
[/i]
En tous cas tu me donnes bien envie de la placer en haut de la LAL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   Mar 24 Fév 2015 - 8:10

bix229 a écrit:

A posteriori, je ne partage pas l' opinion de Traversay sur la fin. Je pense que la narratrice a fini par touver et accepter un équilibre raisonnable et raisonné après toutes les épreuves subies.
Qu' en pensez-vious ?

traversay a écrit:

Tous les caractères de Deshpande boitent du côté de leur âme, à commencer par son héroïne, femme au bord de la quarantaine et de la crise de nerfs. Amère, déboussolée, comme en vacance d'elle même. Le roman est splendide, universel par ses thèmes et cet insoutenable pesanteur de l'être.

Je pense surtout que Traversay ne parlait pas de la fin, justement. C'est vrai qu'elle est amère et déboussolée . C'est la mort de son père, qui lui donne l'énergie pour revenir sur cette histoire, la verbaliser, et se sortir de ce carcan qu'elle s'est imposé à elle-même, redécouvrir son corps, puis son coeur.

Le père est actif dans cette affaire, il a une volonté réelle, que , lui mort, les choses puissent s'apaiser: il rend sa petite fille héritière, et non sa fille, ce qui est un symbole, et amène la petite fille à questionner la mère, et il écrit ce journal qu'il laisse en évidence pour donner certaines clés d'une part, et montrer les pistes qu'il suppose bonnes, maintenant qu'il a vieilli, qu'il a dépassé les passions, et qu'il n'y a plus personne à heurter.  A sa fille, il ne laisse pas d'héritage matériel, mais un héritage du cœur qui a un sens.

Ainsi peut-elle enfin s'ouvrir aux autres, et à Raja. J'ai apprécié que le happy end qu'on suppose reste une piste ouverte, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shashi Deshpande [Inde]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shashi Deshpande [Inde]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Inde, visite du Radjastan
» Cochon d'inde
» Inde : Jyoti Amge - la plus petite fille du monde
» Cochon d'inde, bonne idée ou pas ?
» L'INDE les palais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: