Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Andrzej Munk

Aller en bas 
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 19:56

Andrzej Munk Andrzej_Munk

Citation :
Andrzej Munk est un réalisateur polonais né le 16 octobre 1920 et décédé le 20 septembre 1961 pendant le tournage de son dernier film La Passagère. Il est l'un des trois cinéastes les plus importants de l'école polonaise d'après-guerre avec Wajda et Kawalerowicz.

Après des études de droit et d’architecture, Andrzej Munk entre à l’institut du cinéma de Łódź. Il en sort en 1950, avec un diplôme d’opérateur et de mise en scène. Jusqu’en 1956, il ne réalise que des films documentaires, pour se tourner ensuite vers la fiction avec un premier film Czlowick na torze (Un Homme sur la voie) dans lequel il s’inscrit en porte à faux contre le formalisme des idéologies. Avec Wajda, Has, Kutz ou encore Kawalerowicz, Andrzej Munk est considéré comme l’un des leaders de la nouvelle génération de cinéastes polonais - une génération de cinéastes à peine guérie des stigmates du stalinisme, en quête d’un nouveau langage humaniste, purgé du carcan de l’endoctrinement et du slogan manichéen.


Munk meurt dans un accident de voiture en 1961, en plein tournage de La Passagère. Ce film sera achevé en 1963 par un des ses amis et collaborateur,le réalisateur Witold Lesiewicz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 20:05

Les hommes de la croix bleue (1955)

Citation :
A la frontière entre la Pologne et la Slovaquie se dressent les massifs montagneux des Tatras, les plus hauts sommets de la chaîne des Carpates. Février 1945. Le régime fasciste slovaque et l'invasion allemande ont provoqué l'organisation d'un mouvement de résistance. Epuisé, un patriote slovaque, le docteur Yourai, vient de risquer sa vie en traversant les lignes ennemies. Il arrive en territoire polonais, à Zakopane, où se trouve le siège de la Croix Bleue, organisme de secours en montagne. Responsable d'un hôpital de fortune, isolé parmi les hauteurs enneigées, il vient demander l'aide des montagnards de la Croix Bleue. Ses hommes, blessés, sont à la merci d'une patrouille allemande. Ils doivent être évacués, malgré le mauvais temps et le danger d'une attaque ennemie...

Premier film de Munk qui n'est pas un documentaire intégral. Il s'agit d'une fiction (un docu-fiction si on veut) qui reprend des faits réels traités de façon très réaliste. Ce moyen-métrage réalisé dans des conditions extrêmes de froid offre, au-delà de l'intrigue, de magnifiques paysages de neige. Il en sourd également une sorte de poésie brumeuse qui laisse augurer de beaux lendemains pour le cinéaste.
Andrzej Munk 836350451_M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 20:22

L'homme sur la voie (1956)

Citation :
Un train fonce dans la nuit polonaise. Tout à coup, distinguant une forme sur la voie, les deux mécaniciens renversent brutalement la vapeur de leur machine, tentant désespérément de freiner le convoi et d'éviter l'obstacle. Mais c'est trop tard... Une fois l'accident arrivé, les machinistes descendent de la locomotive et inspectent les bords de la voie. Ils découvrent près d'un sémaphore éteint, le corps d'Orzechowski, un vieux mécanicien aujourd'hui à la retraite. A-t-il voulu provoquer un sabotage? S'est-il suicidé ? Une enquête est ouverte.

Pour moi, le plus beau film de Munk. Pour son scénario, d'abord, admirablement construit autour des témoignages de l'accident qui viennent sans cesse se contredire tout en donnant un éclairage nouveau sur la personnalité du défunt. On y trouve l'un des thèmes de prédilection de Munk : l'incommunicabilité et un ton d'humaniste désabusé. Sans oublier, en filigrane, un constat sur l'état de la société polonaise de l'époque.

Andrzej Munk 836350440_M
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 20:36

Eroica (1957)

Citation :
Scherzo Alla Polacca. Eté 1944. L’armée de l’intérieur déclenche l’insurrection de Varsovie. Dzidzius est un Polonais très ordinaire, ou presque car il est à la fois couard, farceur, débrouillard et trafiquant au marché noir. Il vient en aide aux insurgés qui, sans armes, se contentent de faire de l’exercice. Les événements prennent une tournure dangereuse. N’écoutant que sa peur, Dzidzius traverse les lignes allemandes pour rentrer chez lui, à Zalésie, en banlieue. Là, il trouve Zosia, son épouse, en compagnie d’un officier polonais, mais ne s’en offusque pas. L’officier lui confie une mission. Bien que lié aux Allemands, le détachement hongrois est prêt à rejoindre l’insurrection en échange de garanties au titre d’allié...

Munk revient au thème de la guerre dans ce film construit en deux parties : le soulèvement de Varsovie en août 1944 et les camps d'internement militaires. Gorgé d'humour noir, Eroica (titre ironique) raconte l'histoire de types qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment. Malgré un noir et blanc superbe, c'est sans doute le film le plus bancal de Munk.

Andrzej Munk 836350430_S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 20:41

De la veine à revendre (1960)

Citation :
Enfant, son opportunisme, son zèle, lui valent d'être écarté par ses camarades. A peine adolescent, son séjour parmi les boys-scouts lui attire bien des ennuis. Entrant à l'université, où il manque d'être rudoyé par des étudiants antisémites, il obtient un poste de répétiteur. Sa première élève, Jola, devient également son premier amour... mais sans suite ; compromis par une participation à une manifestation, il doit quitter son poste. Rencontrant un ancien camarade, devenu aspirant, il s'engage pour le prestige de l'uniforme. Mais la guerre éclate...

A travers les rocambolesques aventures de son personnage, c’est à une attaque en règle contre toutes les idéologies que se livre Munk, avec humour et ironie, et avec le sens de ce que les destinées humaines doivent aux hasards, à la fortune, aux rencontres… et aux mensonges. Grand film, entre le burlesque et Kafka, iconoclaste et jubilatoire.


Andrzej Munk 836345827_S


Dernière édition par traversay le Mer 22 Juil 2009 - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 20:46

La passagère (1964)

Citation :
Sur le pont d'un transatlantique, dans la blancheur froide et coupante de la mer du Nord, Liza, autrefois surveillante SS au camp d'Auschwitz, croit reconnaître dans une passagère l'une de ses anciennes prisonnières, Marta, qu'elle croyait morte. Brièvement, elle revoit des images du camp. Un deuxième retour en arrière lui offre l'occasion de se confesser à Walter, son mari américain, militant anti-fasciste. Pour la première fois Liza lui avoue son passé de surveillante nazie... Confession sensiblement édulcorée où elle se présente en protectrice de Marta et de son fiancé Tadeusz, qu'elle n'a pu arracher à la mort. Une nouvelle perception des faits, une troisième version, Liza se la raconte à elle-même et revoit les divers éléments de la lutte qu'elle a livrée à Marta, sa prisonnière.

Munk meurt à 41 ans d'un accident de voiture durant le tournage qui reste inachevé. Deux ans plus tard, ses amis et collaborateurs décidèrent de terminer le film avec les éléments existants. Cette œuvre hybride est composée d’images fixes avec une voix off et de longues séquences filmées à l'intérieur du camp. Paradoxalement, le récit acquiert une force qui lui donne une énorme portée éthique : faire œuvre de mémoire, avec une construction en forme de souvenir. Inoubliable.

Andrzej Munk 836350433_S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 21:40

D'accord avec toi, Un homme sur la voie est aussi pour moi son meilleur. De la veine à revendre demande à mon sens pour être vraiment apprécié, de connaître le contexte, une partie de l'humour passe sans cela complètement à la trappe. Et La passagère aurait sans doute été son chef d'oeuvre s'il l'avait fini, il est à voir, mais évidemment on rêve à ce qu'il aurait été vraiment achevé.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeSam 18 Juil 2009 - 21:46

merci pour le fil !

c'est énigmatique et tentant quand on a pas (encore) vu...

j'ai juste pris un extrait au hasard : Eroica

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeLun 7 Sep 2009 - 14:08

Je viens très déraisonnablement de m'acheter l'intégrale...! clown
(Mais suis impatient!)

Spoiler:
 

Je reviendrai sur ce fil dans quelques temps! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeLun 7 Sep 2009 - 15:03

Burlybunch a écrit:
Je viens très déraisonnablement de m'acheter l'intégrale...! clown
(Mais suis impatient!)

Spoiler:
 

Je reviendrai sur ce fil dans quelques temps! cheers

Waouh, moi je suis impatient de connaître tes impressions ! Tu vas regarder par ordre chronologique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeMer 16 Sep 2009 - 15:49

Pour le coup, ça me semble assez logique.
J'ai d'ailleurs déjà commencé, avec Les Hommes de la Croix Bleue.

Mais c'est difficile (à mon niveau) de me faire une idée avec "si peu". C'est une réalisation qui semble ambitieuse dans sa façon de composer avec les difficultés techniques (notamment dans la prise de son, pour l'essentiel intégré au montage - voix off et passages musicaux - et les prises de vues dans les Tatras), comme dans sa démarche.
Après, j'en sais sans doute trop peu sur l'histoire de la Pologne comme du cinéma polonais/soviétique pour envisager les choses avec plus de pertinence. C'est d'ailleurs dommage, puisque ça m'interesse beaucoup. J'aurais bien aimé pouvoir profiter de l'université pour en apprendre d'avantage, mais malheureusement les deux cours qui en traitent tombent mal...

Dans tous les cas, un prochain pas bientôt avec L'Homme sur la Voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeMer 13 Jan 2010 - 19:03

Burlybunch, où en es-tu de ta découverte de Munk ? As-tu abandonné ? Détestes-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeJeu 14 Jan 2010 - 23:56

traversay a écrit:
Burlybunch, où en es-tu de ta découverte de Munk ? As-tu abandonné ? Détestes-tu ?
Non, Traversay, je te soutiens de tout coeur: Munk est un cinéaste essentiel!

(Comme c'est difficile de mettre des mots sur un film!)
Tu l'évoques toi-même à propos de L'homme sur la voie - ce qui m'a le plus touché dans les films de Munk, c'est je crois l'humanisme qu'il y déploie. Je ne pense pas pour le moment réussir à développer cela, mais j'entends ici avant tout le jeu sur les apparences et le combat pour la vérité et la mémoire qui sont au coeur de ses films. Et s'il y en a jusque là un qui m'a profondément remué (il faut dire que je ne connais pas encore La passagère), c'est la deuxième partie d'Eroica, qui est d'une force réaliste énorme; un regard posé sans coquetterie, sans illusion ni appitoyement - et des visages, des portraits, imprimés pour longtemps dans mon esprit... Peut-être d'autant plus marquant que le ton de la première partie est léger et presque anecdotique; mais même derrière cela, Munk insinue des propres élements de réflexion qui petit à petit créent comme un sentiment de malaise, déséspéré.

Voilà pour une première impression; j'essayerai d'y revenir après avoir vu La passagère. clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitimeVen 15 Jan 2010 - 0:00

Très bien. Je suis content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




Andrzej Munk Empty
MessageSujet: Re: Andrzej Munk   Andrzej Munk Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrzej Munk
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: