Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Céline Minard

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyLun 24 Fév 2014 - 11:22

shanidar a écrit:

Loin des exercices stylistiques auxquels elle nous avait habitués, loin de l'effervescence débridée et hallucinée de ses proses précédentes, Minard propose ici un livre mûr, mature, qui piétine un peu mais qui offre au lecteur le plaisir (toujours renouvelé) de découvrir une nouvelle facette de l'auteure... Plan-plan plutôt que pan-pan !!  

Donc, normal que j'aie été surprise , attendant quelque chose de plus décoiffant .
Et que mon essai de So long Luise m'ait déroutée.
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyLun 24 Fév 2014 - 13:30

shanidar a écrit:
Plan-plan plutôt que pan-pan !!  

 rire 

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Harelde
Zen littéraire
Harelde

Messages : 6465
Inscription le : 28/04/2010
Age : 44
Localisation : Yvelines

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyVen 28 Mar 2014 - 11:44

Bastard Battle


L’an de grâce 1437. Nous sommes dans le Haut Moyen-Age, la Guerre de Cent Ans dure depuis un siècle et doit durer encore seize ans. Charles VII est installé sur le trône depuis quelques années, Jeanne D’Arc a frit à Rouen six ans plus tôt et Jacques Cœur n’est encore que maître des monnaies à Bourges. La France n’a pas encore tout à fait bouté l’anglais hors d’elle et la société est encore largement engluée dans le féodalisme.

C’est dans ce contexte que s’ouvre le livre. L’armée du roi est encore bien faible : Charles VII travaille à sa professionnalisation, mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’il reste du pain sur la planche. Nombreuses sont les hordes de mercenaires qui ravagent le pays. Se louant au plus offrant, ils tuent, violent, dévastent, détruisent, volent, pillent et se payent sur la bête. Celle du bastard Aligot de Bourbon est l’une des plus cruelles. Tuer et torturer n’est plus simplement un moyen de s’enrichir (des dégâts collatéraux, en somme), mais deviennent un mode de vie, un loisir délicieux. Haro est fait sur la bonne ville de Chaumont dans ce qui n’est pas encore le département de la Haute-Marne. La cité est mise à sac et le narrateur (Denysot-le-clerc, dit le Hachis ou encore Spencer Five) ne doit sa survie qu’à ses talents d’illustrateur et de copiste – ça sert toujours).

Mais un imprévu se matérialise sous la forme d’un combattant peu ordinaire : une jeune fille – asiatique – aux méthodes de combat inusitées. Elle envoie tous ses adversaires au tapis avec une étonnante facilité. Le bastard enrage et tente de s’emparer d’elle mais elle parvient à lui fausser compagnie. Le mécréant s’installe alors, prend ses aises et se nourrit de razzia faites sur les cités des environs. Les gens se lassent (on se lasse de tout pour peu qu’on ait assez de temps pour cela). Arrivent alors deux nouveaux combattants, le chevalier Enguerrand et Dimanche-le-loup qui, à l’aide de l’asiatique qui n’était pas partie bien loin, du narrateur et de trois autres personnages, parviennent à reprendre par la ruse la cité de Chaumont au nez et à la barbe du bastard furax. Et à s’y enfermer.

Prévoyant l’ire du pillard, ces sept samouraïs vont former la populace à la guerre afin de repousser les troupes vandales lorsqu’elles se présenteront à nouveau au pied de la ville…

Une histoire à dormir debout. Une histoire dans laquelle je retrouve le n’importe quoi déjanté qui m’avait tant séduit dans « Faillir être flingué ». Savant mélange de combats médiévaux et de mangas japonais. Humour, dérision, anachronismes… tout y passe et tout aurait dû me plaire au plus haut point. Si ce n’était cette écriture en vieux françois qui m’a beaucoup amusé durant les premières pages mais qui m’a vite gonflé.

Dommage !

_________________
Etre un écrivain, c'est braver l'observation de Darwin voulant que, plus une espèce se spécialise, plus elle risque de disparaître.
[Joyce Carol Oates - J'ai réussi à rester en vie]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.senscritique.com/BibliOrnitho
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyDim 6 Juil 2014 - 15:41

Céline Minard - Page 4 Minard10 Faillir être flingué

Quelle chouette lecture !
Je comprends la demi-ton de Shanidar, mais pour moi, les personnages "trop cools", ça fait le charme du bouquin : Minard prend l'archétype des bons vieux gars (et femmes) qui en ont bavé, qui ont dû faire des trucs pas toujours très corrects, mais qui sont bien braves au fond. Et auxquels on s'attache très vite.

Bon au début, quel foutoir.
Courts chapitres. Beaucoup de personnages. Ça se croise et se sépare.
Si on lâche le bouquin quelques jours, on risque d'être paumé quand on le reprend.
Mais, après, quand elle commence à bien installer chaque histoire, qu'on connaît les personnages, et qu'on voit plus ou moins la direction qu'ils veulent prendre, on est accroché.

Et c'est bien, une histoire de cow boys et d'indiens qui ne se battent pas sans arrêt pour un bout de territoire, où les duels, les cuites, les chevauchées, les tipis, et les saloons, sont bien présents mais ancrés dans un vrai quotidien qui échappent aux caricatures hollywoodiennes, et donnent à lire des histoires emplies d'humanité.
La Grande Aventure des ZétaZunisd'Améwique avec !

Je n'ai pas du tout trouvé les descriptions longues (je crois que c'est Traversay qui disaient ça), mais plutôt bien calibrées. Juste ce qu'il faut pour être dedans, mais pas trop pour ennuyer.
Et c'est tout le talent de Minard que d'avoir parfaitement équilibré son roman. Un équilibre qui ressemblerait à de la non prise de risque mais qui dévoile au contraire toute la force qu'il faut pour savoir doser en finesse, et laisser les choses se faire doucement.

Et en plus, y'a de l'humour et de la fantaisie !
Des situations inquiétantes et mystérieuses, de la magie, de l'action, des réflexions sur l'humain, des remises en question.

Et la naissance de cette ville donne souvent le sourire. A avoir envie d'y planter sa cabane en bouteilles de bière !


[Quel Grand Écart avec le Puissant et Remuant So Long Luise]

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyDim 6 Juil 2014 - 16:33

Queenie a écrit:
Bon au début, quel foutoir.

Moi aussi au début j'étais pêrdue. Et sans les commentaires parfumés, j'aurais sans doute laissé tomber!
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyDim 6 Juil 2014 - 17:29

topocl a écrit:
Queenie a écrit:
Bon au début, quel foutoir.

Moi aussi au début j'étais perdue. Et sans les commentaires parfumés, j'aurais sans doute laissé tomber!

Moi ce sont ceux de mes amies qui m'ont découragée. Trop foutoir, multitude de personnages, ça part dans tous les sens d'après elles. Je l'ai toujours sous le coude au cas où car je me dis à vous lire qu'il vaut le coup, une fois passé le cap de l'adaptation.

Ton commentaire m'y incite Queenie, merci!
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyDim 6 Juil 2014 - 17:50

Oui, tu vas voir, les personnages trouvent leur place, on finit par s'y reconnaître dans la multitude, et au final il y a ce charme des romans chorals (ou choraux??? jemetate ) avec une originalité qu'ils n'ont pas toujours. (On a même envie de relire le début pour retrouver ce qu'on a raté)
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyDim 24 Aoû 2014 - 22:21

Céline Minard - Page 4 Minard10
Cécile Minard et un interprète présentant la version allemande de son roman " Faillir être flingué " (Berlin, samedi 23/08/2014)
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyLun 25 Aoû 2014 - 8:55

Tu as pu discuter avec elle, Maline?
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyLun 25 Aoû 2014 - 9:58

Non, topocl, je n'ai pas encore lu " Faillir être flingué " de Céline Minard. L'interview qu'elle a donnée en exergue de sa lecture ne m'a pas enthousiasmée. Pourtant il y a rarement de western publié. Je vais plutôt chercher à lire un de ses romans antérieurs car si shanidar écrit " Céline Minard = attention talent ! " c'est donc une écrivaine qui vaut quand même le coup d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyLun 25 Aoû 2014 - 10:16

!! So long Luise pourrait te plaire, Maline !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Maline
Zen littéraire
Maline

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyMar 26 Aoû 2014 - 15:21

Merci, shanidar, c'est noté et So long Luise vient de rejoindre ma PAL content
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptyMar 26 Aoû 2014 - 15:30

Maline a écrit:
car si shanidar écrit " Céline Minard = attention talent ! " c'est donc une écrivaine qui vaut quand même le coup d'œil.
Et en plus Céline Minard admire Sorokine alors elle m'est déjà très sympatique!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptySam 18 Juil 2015 - 9:11

"Faillir être flingué"

Pas de réel personnage principal, ou plutôt, une foultitude. Par courts chapitres, on fait d'abord leur connaissance durant le voyage qui les mène, volontairement ou presque par hasard, à une ville nouvelle, à peine "née". Chacun a droit à sa présentation et on commence à s'attacher à chacun d'eux, à leurs problèmes, à leurs vies respectives.

Puis l'installation, les premières rencontres, la "pierre" que chacun apporte à la construction de cette ville nouvelle.

Ce chambard, on s'y attache d'autant plus que cette ville naissante, ces personnages uniques, ces amitiés tiennent essentiellement grâce à l'écriture vivante, palpitante de Céline MINARD. Une suite de courtes histoires où le loufoque hilarant côtoie - parfois - la gravité et suivent toutes le même fil directeur : l'essor d'une ville qui se consolide à mesure que se nouent les relations entre ses différents habitants. Une joyeuse bande qui m'a transporté !

Mais ce que j'ai aimé le plus, c'est vraiment la première partie, la présentation des personnages et leurs humeurs, les changements à fur et à mesure qu'ils parcourent la nature, douce ou hostile, superbe. J'ai refermé le bouquin, le sourire au lèvres et une foule d'historiettes plein la tête.

"Il se réveilla lorsqu'une trace au plafond attira son attention. Une trace bleue bordée de noir. En parcourant des yeux l'ensemble de la paroi, il vit qu'elle se répétait et formait une ligne précise qui traversait l'espace d'un bout à l'autre. Le tracé s'adaptait aux méplats de la roche et semblait jouer avec le creux et les bosses comme une rivière. Bird approcha son visage. La ligne était fluide mais n'avait pas été traversée par l'eau. Ses rives noires étaient faites au charbon. C'était effectivement une rivière et, à présent, se déployait la prairie, peuplée de bêtes, de villages, traversée de chasse, noyée de pluie et de soleil. Des bisons étaient figurés en masse à côté d'une montagne démesurée, ils s'apprêtaient à descendre vers l'eau. Des tentes en pointillés s'inscrivaient sur la parcours qu'ils allaient prendre. Des hommes bâtons brandissaient d'autres bâtons terminés par des pointes ou des fourches. Des oiseaux passaient dans le ciel plat entre de gros nuages de gris soufflé. Le plafond tout entier était couvert de cette figurée et de signes énigmatiques que Bird ne comprenait pas. Il s'étonna d'avoir dormi aussi profondément dans un lieu si chargé. A moins que ce ne fût justement un lieu de paix ou d'apaisement.
...
La cavité dans laquelle il s'était recouché était comme un voyage au-dessus du sol. Sans que l'esprit soit obligé de sortir du corps, il parcourait de grandes distances en un clin d'oeil et passait tout aussi vite de l'hiver à l'été, quand il ne les habitait pas simultanément. Le plafond de sa chambre racontait une histoire en même temps qu'un territoire. Le déplacement de l'oeil, suivant celui de la main qui avait tracé les formes et posait les couleurs, faisait surgir le monde en le parcourant...
"

Spoiler:
 


Dernière édition par Exini le Sam 18 Juil 2015 - 9:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 EmptySam 18 Juil 2015 - 9:29

Kioule !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Céline Minard - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Céline Minard   Céline Minard - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Céline Minard
Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» où trouver crayon khôl féline?
» Society census
» Craquage fabulous feline et moulin rouge
» The Static Line
» Prep+prime Line Filler de MAC VS Porefessionnal de Benefit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: