Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Stefano Benni [Italie]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Nov 2009 - 18:11

kenavo a écrit:
Epi a écrit:
Le problème... Quel carton ? intense reflexion
diablotin tiens, tiens.. un problème qui m'est pas inconnu pour l'instant.. mais je me facilite la vie - j'achète d'autres livres jusqu'à ce que je trouve le temps de ranger les autres de leurs cartons Cool
C'est ce que j'ai fait aussi mais tu sais bien... C'est toujours ceux qui sont inaccessibles qui font le plus envie rire

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Nov 2009 - 18:16

Epi a écrit:
C'est toujours ceux qui sont inaccessibles qui font le plus envie rire
oui je connais aussi ce phénomène Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Nov 2009 - 18:19

C'est Biblio qui me retrouve les titres enfouis dans le tréfonds de nos bibliothèques attentif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Nov 2009 - 18:23

Je ne connaissais pas Stefano Benni mais j'ai fait un voyage très plaisant en compagnie de ses personnages si épouvantablement humains, si odieusement désaxés, si tendrement déboussolés. Il a su, à mon avis, appuyer là où ça fait le plus mal tout en faisant sourire et rire son lecteur: l'humour ravageur de plusieurs nouvelles est délectable et aide à faire passer la désillusion quant à certaines facettes de l'âme humaine.
Une écriture ciselée et faisant mouche: une vision très réaliste de notre moderne et contemporaine humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeMer 23 Mar 2011 - 16:52

Je nage en plein bonheur dans Pain et tempête Very Happy
En attendant un petit compte-rendu, voici comment ce merveilleux roman commence :

Citation :
La nuit, en rêve, les méchants demandent pardon et les gentils assassinent.
Mais, derrière les paupières closes, chacun garde son propre secret.
Et donc, nous ne saurons jamais à quoi rêvait cette nuit-là Grand-Père Sorcier quand, à l'aube, son nez s'éveilla.
En effet, la première chose que faisait le grand-père chaque matin, ce n'était pas ouvrir les yeux, mais renifler.
C'était la preuve qu'il avait passé une nuit de plus et qu'il était encore momentanément vivant.
Car en ouvrant les yeux, il aurait vu l'obscurité et les ombres de sa chambre. Et il aurait pu se retrouver dans un piège onirique ou dans un mystérieux monde parallèle.
Alors que, en reniflant, il ne pouvait pas se tromper.
S'il sentait une odeur de soufre et d'alcool à allumer le barbecue, c'était peut-être l'enfer. Odeur de pain et de moût de raisin, le paradis. Quant au purgatoire, il n'en avait pas une idée précise, mais, dans son esprit, il devait sentir le potage de semoule.
Parfois, Grand-Père Sorcier craignait de se réveiller dans une odeur de vie passée. Ainsi, un rude arôme de couverture militaire et de salade de pieds l'aurait ramené à la caserne. Crayon et craie : il redevenait un enfant devant son pupitre, à l'école. Brouillard et laine de passe-montagne : à bicyclette, vers son lieu de travail. Encre et plomb : l'imprimerie.
Mais s'il avait senti une odeur de lavande et de ratatouille, il y aurait eu, à côté de lui, Yole. Car Yole, sa compagne durant de longues années, dégageait cette odeur envoûtante et métissée : ses cheveux, d'abord blonds, puis blancs, sentaient bon le shampoing, mais cinquante ans d'aérosol à la cuisine les avaient imprégnés, et aucun lavage ne pouvait dissoudre cette union.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeMer 23 Mar 2011 - 17:07

traversay a écrit:
Je nage en plein bonheur dans Pain et tempête Very Happy
En attendant un petit compte-rendu, voici comment ce merveilleux roman commence
Et ça donne envie d'aller plus loin.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Mar 2011 - 14:26

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Arton23505-87e9d

Pain et tempête
Citation :
Sous l’impulsion d’un maire réformateur qui veut "changer le changement", le village de Montelfo est promis aux pelleteuses pour un "désenclavage" pour le moins agressif. Les habitués du Bar Sport tiennent conseil pour résister au mieux à cet opportunisme capitaliste.

Vous en connaissez beaucoup, vous, des livres dont vous devez interrompre la lecture à intervalles réguliers, pour cause de fou rire incontrôlé ? Pain et tempête de Stefano Benni est de cette race là et ce n'est pas sa seule qualité. De quoi s'agit-il ? De la lutte d'un carré d'irréductibles d'un petit village du sud de l'Italie, le plus souvent accoudés au comptoir du mythique Bar Sport, contre des promoteurs immobiliers cyniques et une municipalité cupide. De cette trame linéaire, Benni s'échappe sans cesse, parce que son goût n'est pas pour les autoroutes rectilignes mais bien pour les sentiers de traverse. Alors, l'auteur digresse, et nous offre une vingtaine d'histoires annexes, comme autant de petites nouvelles aux allures de contes populaires. Et ceci, en variant les styles, du grotesque rabelaisien à la sagesse de Montaigne, quand ce n'est pas une atmosphère fantastique qui vient nimber ces récits le plus souvent hilarants. Dans Pain et tempête, on rencontre beaucoup d'animaux qui parlent et qui résolvent les problèmes des humains. Ainsi, ces brebis qui viennent en aide à un berger esseulé en le connectant à Sheepskype sur internet. Ou bien, "le chien le plus intelligent du monde", capable de dénicher n'importe quel gibier après avoir vu son image dans un dictionnaire. Facétieuses, incongrues, sarcastiques, saugrenues, pétillantes : tous les qualificatifs conviennent pour ces fables délirantes et loufoques. Gnomes surgis de la forêt, sorcières maléfiques, fantômes mélancoliques : ils jouent tous un rôle, jusqu'à Belzébuth, en personne, lancé dans une partie de ping-pong échevelé contre un simple mortel. Mais à quoi bon s'échiner à tenter de décrire Pain et tempête, c'est un roman qui se déguste le sourire en bandoulière et les yeux écarquillés devant l'imagination de l'auteur. Le spectre du grand Edgar Poe, lui-même, fait une apparition à la fin du livre et résume bien l'affaire : "Peur et gaieté, parfois, sont enfermées dans la même boîte, comme un carillon qui posséderaient deux sonneries." Bon sang, mais c'est bien sûr, à force de se gondoler, on en oublierait presque que Stefano Benni, à la façon des meilleurs fabulistes, nous décrit une société privée de repères et de valeurs, toute entière livrée aux spéculateurs et aux zélateurs de la consommation de masse. Stefano Benni est avant tout un moraliste qui ne craint pas de caricaturer pour mieux dénoncer. Et nous, on dit : "Grazie mille."

Un coup de chapeau à la traductrice, Marguerite Pozzoli, qui a fait des prodiges pour restituer la langue haute en couleurs de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Mar 2011 - 18:57

J'ai retrouvé en rangeant mes livres (yessssss! j'ai une new bibli swing ) celui-ci acheté au Salon du Livre il y a deux ans! Je l'avais complètement oublié...

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Marghe10
Résumé Evène.
Citation :
Margherita a 15 ans, quelques kilos en trop et une passion pour la lecture et l'écriture - elle écrit des poèmes et coince sur la première phrase de son roman, qu'elle remanie continuellement. Entre ses parents hauts en couleur, son frère aîné, son grand-père, son chien et son amie imaginaire, tout se passe le plus normalement du monde jusqu'à l'arrivée de nouveaux voisins dont la maison, un gros cube noir, pousse en quelques jours, tel un champignon vénéneux. Hommage à l'esprit d'enfance et à la passion de la littérature - la Zazie de Queneau y côtoie Lolita de Nabokov, l'ombre de Shakespeare y croise celles d'Edgar Poe et de Boulgakov -, 'Margherita Dolcevita' est aussi la dénonciation d'un monde qui se perd dans l'incompréhension, le racisme ordinaire et la culture de l'éphémère.

Ca m'a l'air aussi farfelu que le résumé que vient de nous faire traversay alors je vais tenter. Moi aussi j'ai envie de nager en plein bonheur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Mar 2011 - 19:31

aeriale a écrit:
J'ai retrouvé en rangeant mes livres (yessssss! j'ai une new bibli swing ) celui-ci acheté au Salon du Livre il y a deux ans! Je l'avais complètement oublié...
cool pour ta nouvelle bibli Very Happy
Ce live vient de paraître en poche et j'ai vu sur le fil avec nos lectures du mois que Uolav est en train de le lire Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeJeu 24 Mar 2011 - 20:37

aeriale, tu es libérée de prison Stefano Benni [Italie] - Page 2 0048
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Mar 2011 - 6:57

Rooo, quelle clémence inattendue traversay rire

Je le lirai courant avril et je vous dirai (mais j'attends d'abord l'avis d'Uolav)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Mar 2011 - 21:40

Je note Pain et tempête !
J'ai envie d'un bon gros délire loufoque en ce moment ! dentsblanches

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeVen 20 Juil 2012 - 11:16

Aeriale a écrit:
J'ai retrouvé en rangeant mes livres (yessssss! j'ai une new bibli swing ) celui-ci acheté au Salon du Livre il y a deux ans! Je l'avais complètement oublié...

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Marghe10
Résumé Evène.
Citation :
Margherita a 15 ans, quelques kilos en trop et une passion pour la lecture et l'écriture - elle écrit des poèmes et coince sur la première phrase de son roman, qu'elle remanie continuellement. Entre ses parents hauts en couleur, son frère aîné, son grand-père, son chien et son amie imaginaire, tout se passe le plus normalement du monde jusqu'à l'arrivée de nouveaux voisins dont la maison, un gros cube noir, pousse en quelques jours, tel un champignon vénéneux. Hommage à l'esprit d'enfance et à la passion de la littérature - la Zazie de Queneau y côtoie Lolita de Nabokov, l'ombre de Shakespeare y croise celles d'Edgar Poe et de Boulgakov -, 'Margherita Dolcevita' est aussi la dénonciation d'un monde qui se perd dans l'incompréhension, le racisme ordinaire et la culture de l'éphémère.

Toute la fantaisie, la poésie lunaire et l'humour décapant de Stefano Benni sont oh combien présents dans Margherita Dolcevita. Une héroïne qui se heurte à la réalité du monde, à une modernité aliénante, à des menteurs professionnels. Entre le roman policier et le conte, Benni décrit la lutte inégale de l'innocence contre le cynisme. Il l'exprime dans une plume aérienne avec des trouvailles métaphoriques extraordinaires et des dialogues à se tordre de rire. Benni, oui, oui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Epi
Escargote Zen
Epi

Messages : 14255
Inscription le : 05/03/2008
Age : 59
Localisation : à l'ouest

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeVen 20 Juil 2012 - 13:55

J'avais un peu oublié cet auteur et j'ai encore Achille dans ma PAL.
Merci pour ton commentaire Traversay, je note ce titre aussi.

_________________
Let It Be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 21:30

Stefano Benni [Italie] - Page 2 97823311

La trace de l'ange
Citation :
Un vieux “Noël du paléozoïque des années 1950”. Le petit Morphée, huit ans, rêve près d’une fenêtre, au pied du sapin, quand une persienne se décroche et lui tombe sur la tête, provoquant une commotion cérébrale. Le voilà donc, et pour des années, en plein cauchemar, car d’un diagnostic à l’autre son état ne cesse d’empirer.

Ceux qui aiment (adorent ?) les livres de Stefano Benni, en particulier Margherita Dolcevita et Pain et tempête, attendent chaque nouveau roman de l'auteur italien avec une béatitude digne de ravis de la crèche. Autant dire que La trace de l'ange est une réelle déception à l'aune de leurs grandes espérances. Primo, le livre est bien trop court, une petite centaine de pages, comment ne pas se sentir frustré ? Secundo, Benni semble avoir oublié un peu de sa loufoquerie habituelle pour s'attaquer avec une rare véhémence à l'incurie du corps médical et, surtout, au pouvoir de l'industrie pharmaceutique "troisième par ordre d’importance, après les armes et le pétrole." Un pamphlet, pourquoi pas, mais on attend plus l'écrivain du côté de la satire dévastatrice et gouailleuse qui lui va mieux au teint. Tertio, ce "conte de Noël à l'envers" s'encombre de personnages superfétatoires, des anges ou assimilés tels, qui viennent semer une drôle de confusion dans le roman et embrouiller le message. Evidemment, Stefano Benni a du métier et La trace de l'ange se lit sans déplaisir. Mais pas avec le bonheur ineffable de se retrouver au coin du feu avec un livre ami. Snif !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




Stefano Benni [Italie] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Stefano Benni [Italie]   Stefano Benni [Italie] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Stefano Benni [Italie]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» Tremblement de terre en Italie
» Italie: des feux rouges truqués pour multiplier les amendes
» FOOT – Pourquoi l’Italie joue-t-elle en bleu ?
» WESDIEP en 2007

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: