Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Laurent Mauvignier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Jeu 12 Juil 2007 - 18:44

"Ecrire est le seul moment où je suis à ma place" dit-il...

cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire


Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Ven 13 Juil 2007 - 10:43

Ils me tentent beaucoup ces livres Coline, je note au passage le nom de l'auteur - les thèmes m'attirent vraiment, sauf pour le Heysel, là je crois que je n'y arriverai pas.... rien que de lire ton post me nouait le ventre. L'écriture est belle aussi. Je trouve que sur la phto, cet écrivain a l'air 'hanté, son regard est particulier - mais les photos sont parfois trompeuses.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Ven 13 Juil 2007 - 10:57

domreader a écrit:
Ils me tentent beaucoup ces livres Coline, je note au passage le nom de l'auteur - les thèmes m'attirent vraiment, sauf pour le Heysel, là je crois que je n'y arriverai pas.... rien que de lire ton post me nouait le ventre. L'écriture est belle aussi. Je trouve que sur la photo, cet écrivain a l'air 'hanté, son regard est particulier - mais les photos sont parfois trompeuses.

Là, je crois Domreader, que tu vas faire très plaisir à Coline qui s'évertue depuis le début à nous communiquer son engouement pour cet auteur complètement in love la Coline!Very Happy
Ceci dit, il me tente beaucoup aussi depuis un moment, les extraits sont parlants, et la voix..terriblement prenante : écoute, sur ce fil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Ven 13 Juil 2007 - 11:31

Ah...elle me soulage cette réaction Domreader...A me retrouver toujours seule sur ce fil, sans écho, je me disais que peut-être je les aimais trop ces romans de Mauvignier pour savoir en parler...Que je voulais faire trop bien et faisais peut-être mal...
"In love" la coline, comme dit Aériale, il y a un peu de ça...
In love en tout cas de cette écriture...Je rêverais qu'il m'écrive un texte rien que pour moi...Ses mots, ses phrases si particulières me viennent en bouche comme si c'étaient les miennes...Comment expliquer ça?...
Je ne l'ai découvert qu'en avril et j'ai épuisé son oeuvre...Il ne me reste plus qu'un livre de lui à lire "Le lien" (il m'attend déjà)...
Les sujets qu'il aborde sont tristes et c'est ce que je disais à propos de Dans la foule: comment peut-on dire qu'on aura eu du bonheur à lire sur cette tragique histoire? Pourtant, pourtant si, lisez-le ce roman...et n'en ayez pas peur. Vous n'y trouverez que de l'humanité.
Lisez les autres aussi, au moins un pour me dire ce que vous en aurez pensé...et si je suis folle d'encenser cet auteur comme je le fais, comme jamais je ne le fais je crois pour aucun autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire


Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Ven 13 Juil 2007 - 14:04

J'ai lu Apprendre à finir de Mauvignier et puis rien d'autre... je crois que ce n'était pas le bon moment... Dans la foule m'aurait attirée davantage (je le note).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Ven 13 Juil 2007 - 14:36

Coline a écrit : Le passé et le présent alternent dans ce huis clos familial dramatique. J’entends le long monologue intérieur de cette femme déchirée, douloureuse, et à aucun moment je me dis que c’est un homme, que c’est Laurent Mauvignier qui la fait parler.

Je rapproche cette réflexion de passages lus dans le livre Ecriture
de Stephen King lequel écrit : "je n'ai jamais exigé d'un ensemble de personnages qu'ils se conforment à mes directives ; je veux au contraire qu'ils fassent les choses à leur façon."
et évoquant son livre "Misery" : "Paul Sheldon se révéla être un personnage plein de ressources" "Annie se montra plus complexe que je ne ne l'avais de prime abord imaginé"

Lors de ma prochaine visite à la Bibliothèque je pense donc moi aussi découvrir un livre de Mauvignier.

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Ven 13 Juil 2007 - 14:47

Ah...ça commence à marcher mon matraquage...diabolique je suis, je vous le dis...Very Happy
Mais c'est parce qu'il le vaut bien...Wink Enfin...je crois...et vous allez me conforter dans cette idée ou au contraire me ramener à de plus justes mesures...
Mais je me dis que ce n'est pas rien tout de même d'avoir été choisi par les Editions de Minuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 22 Juil 2007 - 21:38

Je viens de terminer "Apprendre à finir"

Tout d'abord j'ai été étonnée des longues phrases qui s'entendent, se dessinent, que j'ai lues et relues pour certaines.

Très remuée aussi j'ai été à l'évocation des sentiments que cette Femme, cette Mère devine de ses Enfants.

Comment, tant d'amour, tant de mal.

Coline a tant dit et si bien !



Ce ne sera certainement pas le seul que je lirai !

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 28 Juil 2007 - 19:35

Le Lien

Laurent Mauvignier qui a, jusqu’à ce livre-là, fouillé en de longs monologues intérieurs la solitude des êtres, adopte dans Le Lien la forme du dialogue.

C’est un soir… au soir de leur vie, Elle et Lui, très longtemps séparés, à nouveau réunis, réalisent qu'ils n'ont jamais cessé d'être ensemble.
L’attachement des êtres les uns aux autres serait indéfectible ?… Ils s’aiment, n’ont jamais cessé de s’aimer. Trente ans auparavant, il est parti, elle est restée.

En exergue, cette citation de Javier Marias (Demain dans la bataille pense à moi) :
« Peut-être le lien se limiterait-il à cela, une espèce d’enchantement (…) qui, tout bien considéré, n’est autre que la condamnation au souvenir, au fait que les événements et les personnes reviennent et réapparaissent indéfiniment et ne disparaissent, ne passent, ne nous abandonnent jamais tout à fait, et à partir d’un certain moment demeurent ou habitent dans notre tête, dans la veille ou le sommeil, s’y logent faute de lieux plus confortables, se débattant contre la dissolution et voulant s’incarner en la seule possibilité qui leur reste de perpétuer présence et relation, la répétition ou réverbération infinie de ce qu’ils firent un jour ou de ce qui eut lieu… »

Ce soir-là, dans une maison située sur les bords de la Garonne, ELLE et LUI conversent et nous voilà au cœur de leur intimité.

LUI :
Trente ans auparavant, il est parti… Reporter photographe, il a parcouru et photographié le monde : la misère, les famines, les guerres … Il s'est abîmé dans l'alcool et perdu dans des amours de passage… Il lui envoyait à ELLE ses photos et ses carnets. Elle classait, elle archivait. Elle demeurait dans leur maison au bord de la Garonne…
Il avoue ce soir avoir souffert de leur éloignement :

" Même dans les appartements des femmes, dans les bars où je m'écroulais quand j'avais trop bu. Je n'ai jamais pu m'arracher complètement au sommeil que je trouvais ici. "

« Moi seul comme compagnon ; ce poids si lourd que j’étais à ma propre vie. Alors j’aurais fait n’importe quoi pour ne pas rentrer seul dans la nuit, chez moi, avec moi. Oh oui, moi encore, jamais vidé de ton odeur et de la douceur de ton corps, jusqu’à en éprouver le doute, le tremblement, cette blancheur qu’avaient ta peau et les mots qui te recouvraient. Jamais libre comme j’avais cru qu’on pouvait l’être, une fois la main posée sur le monde et les tabous tombés… Jamais vidé ni repu de toi, pas plus que de la maison. Non, jamais fini. »

Et Elle ?...
Elle l’a attendu, elle a attendu ses photos, les mots qui les accompagnaient, toujours trop courts, trop impersonnels, des mots qui ne disaient rien…

" Je me suis souvent demandé si m'abandonner à l'attente et me laisser envahir par elle, aussi simplement que si c'était une sieste de plusieurs années, ce n'était pas continuer à jouir de ce qu'avait été notre vie ici. "

Mais quand dans une existence on est touché par la grâce de l'amour réciproque, pourquoi le fuir ?

" Le pire de l'amour, son lieu de terreur, c'est le moment de le reconnaître et d'avoir le sentiment de ne plus pouvoir lui échapper. Le pire c’est d’imaginer que nous devons nous y conformer en entier ; c’est sans discussion, sans appel. Soumettre toute notre vie à notre désir et s'aliéner à cet impératif ; la catastrophe que toi, tu as refusée. "

LUI a eu peur " de passer à côté de la vie et de ne rien comprendre. "
« Peut-être qu’il y avait cette peur et ce désir de nous être… trouvés ? Ecoute-les, tous, qui racontent sur tous les tons comment ils recherchent l’amour… Mais c’est faux, bien sûr que c’est faux. On cherche des compagnons, une main à laquelle se tenir pour traverser la vie, parce que tout seul on se dit qu’on n’y arrivera pas…
Mais l’amour… Ce serait une rencontre terrible, ça, l’amour. Pas moins terrible que sourire à sa propre mort. En face. C’est peut-être ça que tu as vu dans mon visage et que j’ai vu dans le tien »


Entre eux cependant maintenant, à l’heure des retrouvailles, pas de ressentiment, pas d’amertume. Rien que le calme, la tendresse… et la nostalgie.
Atteinte d'une grave maladie, ELLE va mourir, c'est pour cela qu'il est revenu.

« Il nous reste peu de temps et, je te jure que je n’ai jamais été aussi heureuse et libre qu’aujourd’hui, que tout de suite. Je suis heureuse... C’est un tel étonnement de pouvoir prononcer ces mots »

« Je savais que tu reviendrais, et que pour ça il faudrait que ce soit la fin… Et maintenant : elle est là. »

« Tout est différent. Tout est modifié. Parce qu'il est trop tard pour faire que je ne sois jamais parti. Trop tard pour annuler cette boulimie que j'avais de croire en plus fort, en plus beau que nous. Trop peu de goût dans la bouche pour dire que je pourrais encore changer le monde. »

« Tu devrais plutôt être fier d'avoir choisi le risque de partir… d'avoir voulu plus que tu ne te serais cru capable de vivre… Estimons-nous heureux - oui, moi aussi, je suis heureuse que tu n'y aies pas renoncé. »

« Oh si, il le fallait. Et si l’on me proposait de passer une nouvelle fois ma vie à t’attendre, pour que tu puisses refaire tout ce que tu as fait, eh bien, pour moi, je dirais oui. »

Comme la vie est à la fois terrible et douce !
Et comment de son « écriture à même les sentiments » Laurent Mauvignier parvient-il une fois encore à éviter totalement le mélodrame ?
C’est toute la force de l’expression de Laurent Mauvignier. Juste des mots, les mots d’ELLE et de LUI qui se répondent…Ces mots qui leur donnent corps : on ne sait rien d’eux que ce qu’ils se disent. Ce sont les mots de Mauvignier qui leur donnent toute cette chaleur et une si belle humanité…Des mots qui, dans leur simplicité vous saisissent à la gorge et font naître en vous une émotion sincère qui étreint…

« A ton tour, tu guetteras, tu attendras ; à ton tour, tu finiras notre attente de l’un, puis de l’autre. »


Dernière édition par le Sam 28 Juil 2007 - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 28 Juil 2007 - 19:42

coline a écrit:
...Je rêverais qu'il m'écrive un texte rien que pour moi...Ses mots, ses phrases si particulières me viennent en bouche comme si c'étaient les miennes...Comment expliquer ça?...

Après lecture de ce texte, Le Lien , je cherche une fée...
Une fée qui ferait se réaliser ce voeu...
Parce que le texte est écrit...
Seulement, pour que le voeu se réalise, il me faudrait un metteur en scène et un partenaire...et pour tout ça, pas mal d'argent... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 28 Juil 2007 - 21:22

Bédoulène a écrit:
Je viens de terminer "Apprendre à finir"


Ce ne sera certainement pas le seul que je lirai !


:) Sais-tu déjà lequel aura ta préférence pour le choix?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 28 Juil 2007 - 22:04

Attention hard!

Pour que ce fil fasse le tour de l'oeuvre de Laurent Mauvignier, je me dois de vous signaler que vous pouvez lire en ligne ce texte, "Plus sale"...au titre déjà évocateur...
Il m'a rappelé immédiatement L'homme assis dans le couloir de Marguerite Duras.
Quand le sensible se fait sauvage...
Disons que ce ne sera pas l'ouvrage que je préfère... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...


Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 0:15

coline a écrit:
Attention hard!

Pour que ce fil fasse le tour de l'oeuvre de Laurent Mauvignier, je me dois de vous signaler que vous pouvez lire en ligne ce texte, "Plus sale"...au titre déjà évocateur...
Il m'a rappelé immédiatement L'homme assis dans le couloir de Marguerite Duras.
Quand le sensible se fait sauvage...
Disons que ce ne sera pas l'ouvrage que je préfère... :)

et où qu'on peut le lire ???! l'adresse l'adresse l'adresse !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 1:08

Queenie a écrit:
]

et où qu'on peut le lire ???! l'adresse l'adresse l'adresse !!

c'est ici

C'est peut-être le moyen de vous amener à Mauvignier... Twisted Evil
Pourvu que ça ne vous en détourne pas définitivement... affraid

En tout cas ce n'est pas le Mauvignier que j'aime... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 14:41

Coline, il n'y a que 2 livres à la bibliothèque de ma commune donc je lirais le 2ème (lequel étant sorti je ne sais le titre) et je verrai si je puis m'inscrire dans la commune d'^à côté, plus fournie.

à bientôt

ps : j'espère que mes proches penseront à m'offrir des livres dans les occasions :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Aujourd'hui à 0:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Mauvignier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire à Laurent Massu (32)
» laurent de smet
» Laurent L'Hermitte "De la terre à mes semelles".
» Saint-Laurent-en-Caux
» Laurent Beauvais et la réunification.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: