Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Laurent Mauvignier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 17  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 19:51

Eh bien moi, ça y est, j'ai lu tous ses livres...Pourvu qu'il en sorte un bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche


Messages : 32374
Inscription le : 12/05/2007
Age : 35
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 20:00

coline a écrit:
Queenie a écrit:
]

et où qu'on peut le lire ???! l'adresse l'adresse l'adresse !!

c'est ici

C'est peut-être le moyen de vous amener à Mauvignier... Twisted Evil
Pourvu que ça ne vous en détourne pas définitivement... affraid

En tout cas ce n'est pas le Mauvignier que j'aime... :)


mmmmh... je dois t'avouer que ça ne m'a pas emballer Wink

ce qui ne m'empêche pas d'observer ce qui se raconte par ici cat

(je ne sais pas si certaines impressions peuvent teinter trop fortement de futures lectures ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 20:12

animal a écrit:

mmmmh... je dois t'avouer que ça ne m'a pas emballer Wink


Ne t'arrête pas là surtout Animal!
Ce n'est pas du tout représentatif de l'ensemble justement...Moi non plus, je n'ai pas aimé...
Tout le reste est si sensible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9602
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 20:57

J'ai dans ma PALLALAAL Dans la foule. Tu crois que cela va me plaire, Coline? Ou vaut-il mieux commencer par autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 21:01

Marie a écrit:
J'ai dans ma PALLALAAL Dans la foule. Tu crois que cela va me plaire, Coline? Ou vaut-il mieux commencer par autre chose?

Je crois qu'il va te plaire Marie... Wink En tout cas, j'ai hâte d'avoir ton avis... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9602
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 21:02

Bon, alors je vais changer mon ordre de lecture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 29 Juil 2007 - 21:05

Marie a écrit:
Bon, alors je vais changer mon ordre de lecture!

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9602
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 11 Aoû 2007 - 2:41

Dans la foule
Les Editions de Minuit

D'abord, dès les premières pages, il y a l'écriture, oui, qui surprend. Hachée, parlée, mais fluide et très minutieuse, très avide de détails. Duras, dis tu, Coline? Moi, j'ai pensé à Céline.
Mais aussi le thème abordé. Parce que d'emblée, c'est comme dans un policier, on sait que ça va mal finir. Qu'il y a au moins un des personnages de ce roman choral , un de ceux qui se présentent eux-même dès le début du livre ,qui va finir comme sur les images que personne ne peut oublier, écrasé par la foule sous l'assaut des supporters anglais, le corps piétiné et les poumons explosés.
Alors lequel , ou lesquels? Il y a les Belges, Gabriel et Virginie, si heureux d'avoir récupéré des billets et qui se les font voler par les deux compères pas bien méchants Tonino l'Italien et Jeff, l'orphelin de père. Il y a le couple italien en voyage de noce Tana et Francesco, qui ne sont pas passés par l'église pour se marier, et est ce que la mère de Francesco dira que c'est une punition divine, quand elle apprendra la mort du fils ? Cours, Tana, cours, ce seront ses dernières paroles...
Et puis il y a les frères de Liverpool, ils sont trois. Deux boeufs, et puis le jeune, qui ne voulait pas venir, mais le père y tenait, qui ne voulait pas courir, et qui l'a fait quand même, qui voudrait bien haïr ses frères, mais qui les aime quand même.

D'emblée, on panique. On attend le désastre. Et c'est dans les longs monologues intérieurs de chacun de ces personnages que l'on assiste au chaos, aux cris et à la fuite, puis à la solitude et au deuil.
C'est bouleversant.

Un petit extrait:

Mes parents seront l'un et l'autre comme des enfants qui ne comprennent pas les rites et les conversations d'un groupe d'adolescents, ou, plutôt comme des vieux un peu pantelants et tremblants, tout gringalets, sur des chaises en rotin qui craquent autant que leurs os ou les idées qu'ils se font pour soutenir un monde qu'ils ne comprennent plus. Et moi, je les regarderai avec ce sentiment de partager avec eux la désolation d'une époque qui s'enorgueillit de sa bêtise et de son sens du spectacle. J'aurai la calme commisération qu'éprouve vis à vis de la faiblesse celui qui voit les rouages entraîner dans leurs mouvements des gens qui ne peuvent ou ne savent pas lutter, des gens nus comme des papillons qu'on épingle sur un tableau au-dessus d'un nom savant qu'ils ne servent qu'à illustrer, eux, avec leur coeur de chair et de sang, tout leur corps, de leurs yeux mouillés à leurs mains crispées, et les mines effarées derrière lesquelles ils rabâchent quelques idées pour se bricoler une vie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 11 Aoû 2007 - 11:19

Merci Marie de très beau commentaire, reflet pour moi très exact de ce roman, complément à celui que j'avais fait moi-même sur ce fil il y a quelques temps...

Une de mes meilleures amies qui venait de le lire (sur mes conseils car nous échangeons toutes deux beaucoup de plans-lectures), m'a dit ne l'avoir pas lâché et en même temps je sentais comme un léger reproche dans sa voix car elle l'a trouvé vraiment dur ...
En ce moment, je me demande ce que j'ai, moi, à avoir besoin de tant de puissance dans ce que je lis ou regarde comme film...Comme si en plus des qualités d'écriture ou d'image, de récit ou de scénario, de mise en scène, j'avais besoin d'être frappée au coeur...
Mauvignier me comble... comme Wajdi Mouawad... ou Ingmar Bergman...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 11 Aoû 2007 - 12:17

Coline: peux-tu me dire si les 23 pages de lecture en ligne de "Plus sale" de Laurent Mauvignier offertes par http://www.inventaire-invention.com/librairie/index.htm
que tu nous indiques correspondent à l´oeuvre integrale? sinon quelle partie du livre?
Je l´ai imprimé pour le lire, mais j´aimerais avoir un aperçu pour me situer, avant de commencer et de juger.
Tu nous diras s´il y a d´autres titres au catalogue d´"INVENTAIRE" qui vaillent la peine( pour les imprimer, car -pour une fois les extraits publiés et disponibles en -ligne -semblent assez copieux).
C´est bien pratique ces feuilles sur la plage ( je suis pleine de crème pig ). Je peux lire, et après, operation kleenex: à la poubelle les feuilles détachées.
Aucun mépris de ma part, je suis comme çà pour tout. Me charger le moins possible.Seul ce que j´ai en tête ne m´encombre jamais. Mon côté Zen. Like a Star
Et puis c´est surtout que ce que vous dites de cet auteur m´interesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 11 Aoû 2007 - 12:35

Je crois savoir que ce Plus sale que tu peux trouver en ligne a été proposé dans son intégralité.
Je regrette parfois d'avoir attiré votre attention sur ce texte car il est pour moi totalement à part dans l'oeuvre de Laurent Mauvignier...Pour tout dire, j'aime tout le reste et pas celui-là...

Pour ce qui est du catalogue d' Inventaire, je n'en sais pas plus que toi...Je suis arrivée là-dessus en cherchant Mauvignier...

Swallow..si tu as envie de découvrir Laurent Mauvignier,je t'en supplie, après Plus sale enduit de crème solaire, choisis un autre titre!...J'ai fait le tour de tout ce qu'il a écrit, cela te donnera une indication pour les sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 11 Aoû 2007 - 14:38

Coline a dit:
Citation :
Pour tout dire, j'aime tout le reste et pas celui-là...

Bon, et bien puis que c´est ainsi, j´essaierai de chercher un petit quelque chose dans ce "Plus sale" margariné qui rachète un peu ton verdict alien
Mais c´est bien par là que je commencerai, même si c´est la mauvaise porte d´accès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Sam 11 Aoû 2007 - 15:40

swallow a écrit:
Coline a dit:
Citation :
Pour tout dire, j'aime tout le reste et pas celui-là...

Bon, et bien puis que c´est ainsi, j´essaierai de chercher un petit quelque chose dans ce "Plus sale" margariné qui rachète un peu ton verdict alien
Mais c´est bien par là que je commencerai, même si c´est la mauvaise porte d´accès.

Oui, oui...C'est une excellente idée...Trouve ce "petit quelque chose" et mets-le moi sous les yeux...
Et si tu ne trouves rien dans celui-ci...surtout n'oublie pas de chercher dans un autre ouvrage de Laurent Mauvignier...(Lorsque tu en auras fini avec la margarine et la crème solaire...Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 12 Aoû 2007 - 0:49

Voilà ce que je pense de ce petit texte "Plus sale" de Laurent Mauvignier.

La langue est si bien travaillée qu´elle permet les répétitions sans pourtant donner au lecteur l´impression de tourner en rond. Les personnages sont peut-être enfermés dans leur solitude, mais à chaque progression de leurs ébats, il y a plein de résonances entre la description presque clinique de ce qui se passe entre leurs deux corps et les images, les souvenirs qui leur montent en tête durant l´etreinte. Il ne sait plus bien si les cheveux qu´il caresse sont blonds, roux ou noirs, car ce sont toutes les experiences précédentes qui font avalanche, tant de rêves inassouvis. C´est dans tout ce fouillis de sensations et d ímages qu´ils vont s´engouffrer et se perdre.
C´est un tour de force d´entraîner ainsi le lecteur au fond des personnages, le ballotant constamment entre une description minutieuse et une reflexion abstraite.
Et puis le retour à la réalité, l´accalmie et la période du retrait, quand les amants devront se désunir et récuperer chacun l´autonomie de leurs corps. C´est bien dit: " cette sourde timidité qui va renaître.."une fois les corps à nouveau écartés.

"Et les ventres auront la sueur encore pour les tenir dans la même chaleur, la même illusion pour les unir – la chaleur et la palpitation du cœur, du sang dans les veines, le sang qui redeviendra rouge, les mains qui redeviendront l'extrémité des bras, les yeux qui sauront se baisser à cause de la lumière, cette sourde timidité qui va renaître, les souffles qui sauront se tarir et la voix qui se fera claire et radoucie, polie et rabotée pour donner à chacun la force de se récupérer, de reprendre son corps, de lui redonner cette autonomie, ce poids d'un véhicule. Cette force qu'il faudra reprendre comme son seul bien pour ne pas s'avouer qu'il est trop lourd et lent, ce corps, pour la rapidité qu'on voudrait, qu'il est trop vieux déjà, pour soi et la course qu'on voudrait tenir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Dim 12 Aoû 2007 - 22:22

Ah ...Voilà ce qu'il fallait dire de ce texte que je ne suis pas parvenue à apprécier!:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laurent Mauvignier   Aujourd'hui à 5:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Laurent Mauvignier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire à Laurent Massu (32)
» laurent de smet
» Laurent L'Hermitte "De la terre à mes semelles".
» Saint-Laurent-en-Caux
» Laurent Beauvais et la réunification.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: