Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Laure Adler

Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Laure Adler Empty
MessageSujet: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 19:29

Laure Adler 12775110

Source Evene

De son nom de jeune fille Laure Clozet, Laure Adler passe son enfance en Afrique où son père est ingénieur agronome. Elle ne connaîtra pas la France avant l'âge de 17 ans. En 1968, elle rencontre Fred Adler, ethnologue, son premier mari. Après une thèse d'histoire sur les féministes au XIXe siècle, la jeune femme entre à France Culture en 1974 comme secrétaire, ne se doutant certainement pas qu'elle en deviendrait la directrice, vingt-cinq ans plus tard. A son grand étonnement, elle est nommée conseillère culturelle auprès de François Mitterrand, en 1989. En 1993, la journaliste se lance dans une carrière télévisuelle avec 'Le Cercle de minuit', sur France 2, dont elle assure la production et l'animation durant quatre ans. Responsable des essais et documents chez Grasset à partir de 1997, elle se voit proposé le poste très convoité de directrice de France Culture en janvier 1999, poste qu'elle quitte le 31 août 2005. Sa gestion de la programmation de la station, qui bouleverse les habitudes des auditeurs, est d'abord très contestée. Fidèle à son image de 'grande dame de la culture française', Laure Adler écrit de nombreux ouvrages, dont une biographie de Marguerite Duras, très commentée, sortie en 1998. Dans 'A ce soir', publié en 2001, elle évoque, dans un registre beaucoup plus intime, la mort de son fils Rémi, survenue dix-sept ans plus tôt. En dépit de ce brillant parcours, Laure Adler aime à résumer sa vie professionnelle en un mot : 'chance'.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 19:30

Marguerite Duras



En près de 900 pages, Laure Adler nous raconte la vie de Marguerite Duras, en réservant bien sûr une large place à sa création artistique, littéraire mais aussi cinématographique. D’abord quelques éléments de la vie de la biographie de ses parents, avant leur rencontre et la naissance de leurs enfants. Et très vite la venue en Indochine, où les enfants vont naître. L’Indochine qui va tellement marquée Marguerite et ses écrits. La matrice originelle en quelque sorte. Et puis tout le reste, comme découlant de ça, de cette enfance, dont la blessure jamais refermée va conditionner tout le reste. L’œuvre et la vie.

Laure Adler a connu Marguerite Duras, elle le rappelle dans l’Avant-Propos, on sent à la fois une fascination, et une distance par rapport à la personne qu’elle a été. Une admiration, mais aussi une répulsion. Il faut dire que Duras est un personnage complexe, qu’elle a une vie digne d’un roman, un roman qu’elle a passé sa vie à écrire, à réécrire, à réinventer sans cesse.

Mais Laure Adler n’a pas écrit de roman mais une biographie, elle essaie donc, entre les brouillages des écrits, des paroles contradictoires, de Duras d’arriver jusqu’aux faits, à ce qui s’est passé, ce qui a eu lieu et non pas à ce qui aurait pu être, et ce n’est guerre une tâche facile. Donc l’enfance et l’adolescence, sur laquelle il reste peu de traces, d’écrits ou de témoins et qui reste donc la plus incertaine, à moitié noyée dans le mythe. Etape pourtant au combien essentielle. La mort précoce du père, les rapports difficiles à la mère, aimée et haïe, ressentie comme non aimante, pas assez en tous les cas. Les deux frères, l’aîné, la brute, le seul aimé de la mère, et le petit frère tellement aimé de Marguerite, à propos du qui elle a elle-même évoqué les rapports incestueux et passionnés. La concession achetée par la mère, pour faire fortune et qui sera sa ruine. L’amant chinois, à qui sa famille d’une certaine façon la prostitue. Et le rejet de la communauté blanche de ces pauvres. Et la réussite scolaire qui lui permet finalement de s’échapper en allant faire des études à Paris.

Il y aurait tant de choses à dire sur cette vie, si riche, entre rencontres, amours, engagements (résistance, partie communiste ….), elle résume à elle seule une époque. Mais en même temps elle est avant tout Marguerite Duras, écrivain. A la personnalité rayonnante, charmeuse, au centre, entourée d’amis, d’admirateurs, d’amants. En même temps, noyée dans l’alcool, perdue dans une dépression chronique, cherchant à y noyer un chagrin insubmersible, qu’elle essaiera sa vie entière à dire dans ses écrits, ressassant sans cesse les mêmes thèmes, les même obsessions, à travers de variations infinis. L’écriture, la véritable, ne vient que de là, de blessures impossible à refermer et qui poussent à dire encore et encore ce qui fait mal.

Laure Adler rend magnifiquement compte de tout cela, rendant avec un maximum de fidélité cette vie, magnifique et misérable. Essayant de rendre justice à la femme et à l’écrivain, dans sa grandeur et sa misère.
Cela donne encore plus envie de lire et relire les œuvres de Duras, que cette biographie permet de situer d’une autre façon, de comprendre différemment et d’aborder avec un autre angle. Même si au fond le plus important, c’est ce que Marguerite Duras a écrit.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeVen 7 Aoû 2009 - 23:31

Ah!...bravo Arabella!...Et merci...

Quelques extraits :

"Ce qui reste de Marguerite, c'est son rire. Le rire malicieux, enfantin, le rire communicatif de l'amitié, le rire de la moquerie, voire parfois celui de la méchanceté. Marguerite riait de tout, de toutes et de tous, et à l'occasion d'elle-même."

"Ca parle Duras. Ca parle en nous souvent- et pour nous, quelquefois, secrètement. En tout cas, elle en donne l'impression. Chez Duras- littérature et cinéma confondus- le voyeur-lecteur est roi. Elle lui donne de l'émotion soustraite, pour l'essentiel, à la part de l'interdit et des sensations fortes puisées dans les zones les plus secrètes, les plus obscures. On lui a beaucoup reproché son égotisme, son narcissisme, son amour dévorant d'elle-même. Dès la publication de son premier livre, Marguerite Duras a cru en son propre talent. Très vite, ellle s'est prise pour un génie. Elle a édifié elle-même sa propre statue. Dans les vingt dernières années de sa vie, elle parlait d'elle en s'appelant Duras."

"Elle m'a parlé de l'Indochine, de son enfance, des trahisons qu'elle avait subies tout au long de sa vie, et de la peur surtout, cette peur qui ne l'a jamais quittée.
Marguerite Duras a souffert très fort au cours de son enfance et de son adolescence. Cette souffrance explique peut-être sa capacité de révolte. Elle n'a jamais cessé d'être une femme révoltée, indignée, une pasionaria de la liberté. Liberté politique mais aussi sexuelle."



"Il y avait la gaieté , la formidable gaieté de Margueritequi, par moments, éclatait de rire, et ce rire balayait tout, effaçait lesrancoeurs et la rendait de nouveau attachante."
(Laure Adler)

Mais après, comme tu le dis Arabella, ce qui compte surtout c'est son oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 10:17

Je l'ai lu il y a bien longtemps maintenant... à lire pour tous les amateurs de Marguerite Duras, évidemment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 12:06

Je suis tentée par un autre livre de Laure Adler, "Les femmes qui lisent sont dangereuses", est-ce que quelqu'un l'a lun ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 13:03

Arabella a écrit:
Je suis tentée par un autre livre de Laure Adler, "Les femmes qui lisent sont dangereuses", est-ce que quelqu'un l'a lun ?

Je lève mon petit doigt pour dire "Moi!"...
Il trône sur un pupitre dans mon couloir d'entrée encombré d'une grande bibliothèque... Very Happy

Laure Adler 51xhaz10

C'est un livre d'Art et de Littérature en même temps...Une histoire des femmes aussi...Qui commence ainsi...

"Sextuelle.

D'abord, il y a ses mains repliées sur elle-même portant l'objet comme s'il était sacré. On sent le corps tout entier concentré, les muscles mais aussi l'intérieur, ce qu'il y a derrière la surface de la peau, ce qui passe à l'intérieur de nous, ce qui ne concerne que nous, ce qui ne peut pas, ne veux pas forcément se dire.
Nous les femmes et eux les livres.
Car les livres ne sont pas des objets comme lesautres pour les femmes; depuis l'aube du christianisme jusqu'à aujourd'hui, entre nous et eux, circule un courant chaud, une affinité secrète, une relation étrange et singulière tissée d'interdits, d'appropriations, de réincorporations.
Car un texte, signé ou pas, constitue pour les femmes un puits de secrets, un vertige, une possibilité de voir le monde autrement, peut donner l'élan de tout quitter, de s'envoler vers d'autres horizons en ayant conquis, par la lecture, les armes de la liberté."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 13:14

coline a écrit:
Arabella a écrit:
Je suis tentée par un autre livre de Laure Adler, "Les femmes qui lisent sont dangereuses", est-ce que quelqu'un l'a lun ?

Je lève mon petit doigt pour dire "Moi!"...
tu nous avais même ouvert un fil : ici Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 13:16

kenavo a écrit:
coline a écrit:
Arabella a écrit:
Je suis tentée par un autre livre de Laure Adler, "Les femmes qui lisent sont dangereuses", est-ce que quelqu'un l'a lun ?

Je lève mon petit doigt pour dire "Moi!"...
tu nous avais même ouvert un fil : ici Very Happy

Je ne m'en souvenais même plus...J'ai écrit tant de choses sur ce forum... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 19:05

Oui Coline, tu as écris plein de choses intéressantes sur le forum, et heureusement que Kenavo est là pour les retrouver.

Merci à vous deux bisous

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 19:47

Arabella a écrit:
Oui Coline, tu as écris plein de choses intéressantes sur le forum, et heureusement que Kenavo est là pour les retrouver.

Merci à vous deux bisous

Elle est la mémoire de ce forum!... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeMar 18 Jan 2011 - 22:05

Laure Adler publie Françoise

Laure Adler Adler_10 sur Françoise Giroud, donc. Une nouvelle biographie de femme, une femme qui fut à 16 ans script sur Fanny de Pagnol, qui travailla avec Renoir, fonda l'Express, devint secrétaire d'Etat (au grand dam de Mitterrand), une femme d'engagement, venant d'une nébuleuse. Je n'ai pas encore lu cette biographie, mais Laure Adler s'attache, comme toujours, non seulement à raconter l'itinéraire d'une femme d'exception mais aussi l'histoire d'un siècle qu'elle ne cesse d'explorer.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Igor
Zen littéraire
Igor

Messages : 3524
Inscription le : 24/07/2010
Age : 66

Laure Adler Empty
MessageSujet: Re: Laure Adler   Laure Adler Icon_minitimeMer 19 Jan 2011 - 8:40

Laure aime bien la musique aussi.
Hier matin lors de son passage aux "matins" sur France Culture elle a partagé son engouement pour Les Brigittes et nous a offert ça: