Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Hugo Claus [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyDim 17 Jan 2010 - 8:48

eXPie a écrit:


Je suppose que "pépites" veut dire livres qui semblent intéressants mais pas super connus. Parce que si ça se contente de citer La Guerre et la Paix, le théâtre de Shakespeare, quelques Dosto, etc., l'intérêt ne serait que très relatif....

Il faut que j'explique que j'ai reçu cet ouvrage en cadeau et que depuis quelque temps il encombre ma bibliothèque dentsblanches
Les auteurs que tu cites plus haut sont certes présents, mais on ne peut pas dire qu'ils occupent toute la place, pour la bonne raison que sur 900 pages, 200 seulement concerne l'époque précédent le 20em siècle, et que 450 pages concernent les 50 années précédents la parution.. Donc une sureprésentation d'ouvrages récents, voire très récents, dont la plupart se sont très très bien vendus. Et pour lesquels on manque de recul pour dire s'il s'agit de livres vraiment essentiels ou de succès éphémères. Une présence très forte de lives anglo-saxons, aussi. Et pas mal de choses vraiment sans intérêt dedans, genre Anthony Powell, qui a écrit un cycle paraît-il très lu en Grand-Bratagne, mais assomant au possible (j'ai fait une tentative et j'ai lu plusieurs volumes avant de jeter l'éponge).

Personnellement, il y a très peu de livres dont je n'ai jamais entendu parlé, mais vraiment très peu. Et parmi ceux-là, il y a des choses même pas traduites, donc on ne peut pas forcement se procurer. Le choix des livres dans les littératures autres qu'anglo-saxonnes paraissent très aléatoires, on cite quelques auteurs un peu au petit bonheur, le Nobel semble un gros critère (vive la découverte), et les commentaires sont franchement contestables.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyLun 26 Avr 2010 - 17:54

Le chagrin des Belges



Sentinelle a déjà fait un beau et complète commentaire de ce roman, il semble difficile d’ajouter quelque chose derrière.

Deux dimensions essentielles s’entrecroisent dans ce récit. Une dimension subjective, liées à l’univers intérieur du personnage principal du jeune héros, Louis Seynaeve, enfant puis adolescent, sensible et imaginatif, réinventant le monde selon ses envies et angoisses. En même temps une dimension historique, nous sommes entre1939 et 1947, donc la guerre mais aussi toute la dimension, quasi inconnue pour moi, des revendications de l’identité flamande, qui semble toujours très actuelle.

Nous suivons Louis et sa famille, d’abord à l’internat tenu par des religieuses où il est pensionnaires, inventant tout un univers pour lui-même et ses camarades, dans lequel des religieuses sont retenue contre leur gré dans des chambres secrètes, où des objets de la vie quotidienne deviennent des talismans. Et évidemment les premiers émois. Et les questions, les relations compliqués avec les parents, et toute la famille (très nombreuse). Et évidemment tous les bouleversements apportés par la guerre, même si les événements sont comme amortis par le regard de Louis, qui compte tenu de son âge n’est pas en mesure de tout comprendre ni savoir mettre sur les choses les mots d’adultes, et à qui surtout son imagination baroque fait transformer les choses pour en faire par moments un récit presque de conte, même si c’est un conte cruel, où la souffrance et les morts ne manquent pas. Ce procédé de faire raconter cette histoire par un enfant et adolescent, très imaginatif qui plus est, fait que l’auteur n’a pas à prononcer des jugements de valeur, des condamnations, à faire la morale en quelque sorte, même si on peut parfaitement lire entre les lignes et nous faire notre propre jugement en fin de compte.

Nous avons droit à une extraordinaire galerie de personnages, mi-monstrueux mi-attendrissants, décrits pas les petits gestes et les propos quotidiens, en même temps transformés par l’imagination de Louis en une sorte de bestiaire de livre enluminé.

C’est un véritable tour de force, que les 800 pages du roman tiennent leur promesse et que le procédé de l’auteur, du regard de Louis, innocent et baroque, ne finisse pas de lasser, et de tourner à vide, de devenir répétitif. Mais j’ai eu envie de suivre jusqu’au bout cette histoire, et je trouve la fin vraiment réussie, une dernière trouvaille qui donne en même temps une sorte de perspective à tout ce qui précède…

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyLun 26 Avr 2010 - 20:08

Vos commentaires donnent vraiment envie de lire ce livre, les 800 pages me font un peu hésiter, mais il me semble que cela fait partie des livres que j'aimerais bien, dense, riche, qui donne une perspective sur le pays..... Je le note pour plus tard.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyLun 26 Avr 2010 - 20:51

Arabella a écrit:
En même temps une dimension historique, nous sommes entre1939 et 1947, donc la guerre mais aussi toute la dimension, quasi inconnue pour moi, des revendications de l’identité flamande, qui semble toujours très actuelle.
Elle n'a jamais été autant actuelle qu'aujourd'hui et vu le chaos politique que le pays connait depuis quelques jours, je ne me prononcerais même plus sur l'avenir du pays, c'est dire hs
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyLun 26 Avr 2010 - 21:07

En même temps on peut se dire que toutes ces discussions semblent aussi anciennes que la Belgique elle-même et que cela n'a pas empêché les choses tourner tant bien que mal jusqu'à maintenant...

J'aime bien la façon dont Hugo Claus met tout ça à distance, les personnages et leurs discussions un peu ridicules, les groupuscules, les mots d'ordre pompeux, les clichés....

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyLun 26 Avr 2010 - 21:22

Le comble est que je trouve que Hugo Claus force à peine le trait ! N'empêche que nous vivons tout de même des événements sans précédents et je me dis que nous sommes vraiment arriver à la fin d'un système qui ne fonctionne plus. Des réformes politiques en profondeur s'imposent et si la Belgique subsiste, ce ne sera plus qu'une coquille vide tant le fossé entre les communautés est devenu profond.
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyVen 30 Jan 2015 - 19:48

J'ai bien envie de le lire, ce livre : Le chagrin des Belges.

Mais j'hésite.

Il est bien, très bien ou moyen ??

J'ai lu vos posts, mais on dirait qu'il y a des longueurs. Je l'ai feuilleté ce jour. M'avait l'air bien.

confused
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyVen 30 Jan 2015 - 19:53

Je dirais très bien. Mais c'est tellement subjectif.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyVen 30 Jan 2015 - 19:56

Ah oui, mais venant de toi, ça a un certain poids !
Si c'était de la gnognotte, tu le dirais !

C'est une région et une culture (flamande) que je connais mal.

Je peux peut-être apprendre plein de choses ?
Revenir en haut Aller en bas
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyLun 16 Mai 2016 - 19:32

A propos de Dédé
J'avais beaucoup aimé "Le Chagrin des Belges". J'ai retrouvé avec plaisir la même ambiance dans cet ouvrage datant de 1963, bien qu'il soit mineur par rapport au chef d'oeuvre de Claus. D'après ce que j'ai compris, il s'agit à l'origine d'une pièce de théâtre transformée par la suite en court roman. Cela se sent dans le jeu des dialogues et l'atmosphère de huit-clos. Le sujet est classique : une famille se réunit chaque année pour commémorer la disparition de l'ancêtre "la mère". C'est Dédé, un de ses fils, curé (surnom donné pour "desservant"), qui accueille en son presbytère et qui célèbre la messe de rappel. Mais cette fois-ci, la réunion de famille dérape complètement. Le repas se transforme en orgie au cours de laquelle se déchaînent les rivalités, les haines et les veuleries de chacun. C'est un vrai jeu de massacre, grotesque et pitoyable. L'auteur examine la situation par le regard des différents protagonistes, ce qui permet d'entrer dans leur personnalité. On retrouve ici la haine d'Hugo Claus pour les hypocrisies de la bourgeoisie. Pas beaucoup de tendresse dans ce tableau particulièrement noir, où sombre l'individu le plus intéressant, mais un constat cinglant servi par une plume acerbe !
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2016 - 9:47

Tout cela me parait très alléchant, ArenSor ! Je ne connais pas très bien la littérature belge mais je crois que Claus est un des incontournables flamands... Je note !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyMar 17 Mai 2016 - 19:09

shanidar a écrit:
Tout cela me parait très alléchant, ArenSor ! Je ne connais pas très bien la littérature belge mais je crois que Claus est un des incontournables flamands... Je note !
Je ne peux que t'encourager à lire "Le Chagrin des Belges" sourire
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptySam 21 Mai 2016 - 12:39

Merci de me le rappeler ArenSor.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyVen 27 Mai 2016 - 9:53

A propos de Dédé

ArenSor le disait dans son commentaire, l'auteur nous invite à un jeu de massacres en famille et comme dans tout jeu de massacre, on s'amuse, on rit, on grince des dents, on éprouve ici de la sympathie et là un peu d'ironie. On sent dans les dialogues le travail du dramaturge et la volonté, le désir, le plaisir d'en faire des tonnes, d'y aller à la louche et de n'épargner personne. Ni l'obèse Nathalie, la bonne du curé dont elle est amoureuse, ni Jeanne (sans doute le personnage le plus attachant car le plus déroutant) mal mariée et petite peste depuis l'enfance, Antoine le frère débonnaire, l'époux de Lotte qui est un peu bête, et puis Albert qui n'est pas le père de son fils Claude et noie son chagrin dans l'alcool, le jeu et les rires gras et le jeune Claude, qui se soigne à l'éther et aux contes (Dracula, Zaroff, Fu Manchu et consorts) pour oublier sa 'différence'.

C'est lors d'une journée d'été trop chaude que la famille se réunit annuellement pour commémorer la mort de Petite Mère, mais cette année la commémoration prend le ton de la rancœur et de l'exaspération des sentiments, les gens se déshabillent (au propre comme au figuré), ils s'engueulent, s'étreignent, se marrent et se détestent. Ils boivent beaucoup, vomissent un peu, ils ont honte les uns des autres et on finit par se demander si Dédé (le Desservant puis Curé de la paroisse) n'a pas fait exprès de déboucher tant de bouteilles et de proposer tant de jeux interdits… On se retrouve aussi confronté à un texte à trous (il est à peine question de la vie extérieure), avec des dialogues parfois confus, des déchainements incompréhensibles, des réactions bizarres, des complicités et des rejets, chaque lecteur peut alors construire (avec aussi, sans doute, sa propre expérience de la famille) les liens qui unissent les Heylen.

A la lecture de ce court mais jubilatoire roman, on pense aux chansons de Brel, à ce mélange d'humour caustique et de pitié, d'identification et de commisération, de tendresse et d'humiliation qui émanent de certains titres comme Ces gens-là, Les Flamandes, Les Bourgeois

En tout cas cela donne très envie de lire d'autres livres de Claus !! Et merci ArenSor pour la découverte !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 EmptyDim 29 Mai 2016 - 11:52

Superbe commentaire Shanidar bravo Tu as parfaitement résumé le livre. En pièce de théâtre ce récit aurait bien fonctionné.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Hugo Claus [Belgique]   Hugo Claus [Belgique] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Hugo Claus [Belgique]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Venezuela's Hugo Chavez dead at 58
» lorsque l'enfant parait (victor hugo)
» Marché de noël chez Fournier à Menin (jardinerie en Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: