Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Simon Leys [Belgique]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

Simon Leys [Belgique] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Simon Leys [Belgique]   Simon Leys [Belgique] - Page 3 Icon_minitimeJeu 12 Nov 2015 - 20:21

Ah c'etait une erreur volontaire, je cherchais du coté de l'Autriche, mais ce serait se jeter dans la gueule du loup, vindiou mysterieux tout ça... intense reflexion intense reflexion intense reflexion Simon Leys [Belgique] - Page 3 162492 Simon Leys [Belgique] - Page 3 162492
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Simon Leys [Belgique] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Simon Leys [Belgique]   Simon Leys [Belgique] - Page 3 Icon_minitimeJeu 12 Nov 2015 - 23:09

Cliniou a écrit:
Difficile de répondre....il y a des textes engagés, d'autres caustiques, d'autres artistiques.
On ne peut pas échapper aux "Habits neufs du président Mao" ou "Ombres chinoises" où Leys détruit le myhte de Mao.
Ils sont inévitables et disent tout haut ce qu'on n'osait dire à l'époque.

Mais Leys était passionné de peinture, jeune il voulait être peintre. Deux textes sont remarquables:
"Propos sur la peinture de Shitao" et "La vie et l'oeuvre de Su Renshan".

Va pour "Les habits neufs du président Mao", alors ! Pour la peinture, je verrai plus tard... sourire
Je crois qu'il tenait aussi des chroniques qui valent le coup dans un magazine (lointain rappel d'un article-hommage dans "Le canard enchaîné") mais je ne me rappelle plus lequel... Y a t'il un recueil ?

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature
Cliniou

Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 48
Localisation : entre ici et ailleurs

Simon Leys [Belgique] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Simon Leys [Belgique]   Simon Leys [Belgique] - Page 3 Icon_minitimeVen 13 Nov 2015 - 8:06

Le Bonheur des Petits Poissons sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Simon Leys [Belgique] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Simon Leys [Belgique]   Simon Leys [Belgique] - Page 3 Icon_minitimeVen 13 Nov 2015 - 19:07

Merci, je note. (Finalement, je crois que je commencerais Simon Leys par celui-là !)

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Simon Leys [Belgique] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Simon Leys [Belgique]   Simon Leys [Belgique] - Page 3 Icon_minitimeVen 25 Mar 2016 - 16:37

Simon Leys [Belgique] - Page 3 Leys10

Philippe Paquet
Simon Leys. Navigateur entre les mondes
Collection La Suite des temps, Gallimard

"Les Habits neufs du président Mao (1971) et Ombres chinoises (1974) firent la célébrité de Simon Leys. À contre-courant d’une époque dominée par la Révolution culturelle et le mouvement de Mai 68, il y dénonçait le premier les horreurs du maoïsme.
Mais Leys ne fut pas qu’un pamphlétaire. Historien d’art formé auprès de maîtres chinois, il aurait voulu devenir peintre et signa, sous le nom de Pierre Ryckmans, des textes de sinologie classique qui firent date. Il fut en outre critique littéraire, essayiste et écrivain dans trois mondes linguistiques différents : quand il commença à publier en anglais, il était déjà un auteur de langues française et chinoise.
Simon Leys entretint dès l’adolescence une passion dévorante pour la mer. Navigateur sur les océans comme entre les pays – la Belgique où il naquit et étudia, la France où il fut édité, l’Australie où il s’établit et enseigna, la Chine où il a puisé sa «nourriture de vie» –, Leys le fut également entre les cultures."

Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur Simon Leys, un article de Fabrice Nicolino sur son site Planète sans visa. Bix

Citation :
(la mort de Simon Leys)
14 août 2014Intellectuels, Littérature, Livres

"Simon Leys est mort et comme écrivait l’autre, tout est dépeuplé. Cette grande personne si chère à mon cœur ne semble avoir aucun rapport avec mes obsessions, qui ne sont finalement qu’une : la crise de la vie sur Terre. Mais comme si souvent, il n’est pas besoin de creuser longtemps pour comprendre à quel point Leys était un allié de première force dans la bataille contre tous les mensonges. Il est donc mort en Australie, où il enseignait, à l’âge un peu jeune de 78 ans (ici).

Avant de vous dire mon sentiment, sachez que je suis loin de chez moi, loin de mes livres et de mes références. Je vous livrerai donc ce que ma mémoire me dicte. Leys – Pierre Rickmans de son nom de naissance – est d’abord, comme certains d’entre vous le savent, un authentique sinologue, grand connaisseur de l’histoire, de la culture, de la langue chinoises. Il aimait, et quand il aimait, il adorait. En 1971 – je crois que je n’avais pas 16 ans -, Leys fait paraître un livre inoubliable, Les habits neufs du président Mao (Champ Libre).

J’étais alors déjà profondément antistalinien, et je le suis resté. Et donc fondamentalement antimaoïste, car ce courant s’inscrit d’évidence, et en droite ligne, dans cette tradition maudite. Je pourrais aisément prétendre que le livre a été à mon chevet d’emblée, mais ce n’est – hélas – pas vrai. Je ne l’ai lu qu’une dizaine d’années plus tard. Leys, seul contre tous, racontait en temps réel les événements connus sous le nom grotesque de Grande Révolution Culturelle Prolétarienne. En deux mots, Mao lance en 1966 un mouvement tourné contre les cadres du parti communiste au pouvoir. S’appuyant sur son fameux Petit livre rouge et sur une jeunesse déchaînée, il lance un vaste mouvement contre le supposé révisionnisme des cadres du parti. Pendant des années, la violence règne en maîtresse, qui fera autour d’un million de morts.
source et suite : article de Fabrice Nicolino sur son site Planète sans visa

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par animal le Ven 25 Mar 2016 - 23:15, édité 2 fois (Raison : lien et mise en forme)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Simon Leys [Belgique] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Simon Leys [Belgique]   Simon Leys [Belgique] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Simon Leys [Belgique]
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» [Vente] Baccara, 03/1995, 180.000 km, noir, 1.500 € (Belgique)
» Manneville-ès-Plains MAROIS x SIMON
» Allouville Bellefosse - SIMON x FOLOPPE
» Le D-Day en Belgique : 2 septembre 1944

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: