Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Wozzeck [opéra]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 18 Aoû 2009 - 0:18

WOZZECK d'Alban Berg

Wozzeck [opéra] 2008_w10
Wozzeck dans la mise en scène de Bastille.

Citation :
L'opéra de Berg, la pièce de Büchner
Wozzeck de Berg s'inspire d'un drame véridique survenu en 1821 à Leipzig : à l'origine, le soldat Woyzeck est décapité pour avoir poignardé sa maîtresse, en août 1824. Avant de mourir en 1837, Georges Büchner rédige sa pièce que Berg découvre en mai 1914 à Vienne. Après trois années de travail, le compositeur parachève son oeuvre, de 1917 à 1922.
En 1924, Hermann Scherchen dirige trois fragments de Wozzeck à Francfort. L'opéra intégral sera finalement créé à Berlin, l'année suivante, au Staatsoper sous la baguette d'Erich Kleiber.
Comme le fera Chostakovitch de sa Lady Macbeth de Mzensk, (Katerina), Berg voit dans le meurtrier Wozzeck, d'abord une victime, pour lequel le crime, comme acte dérisoire, tente d'interrompre les souffrances d'une vie misérable.
L'homme supporte difficilement la légèreté de Marie avec laquelle il a eu un enfant. Mais le soldat est aussi l'objet de sarcasmes de la part de son capitaine, du docteur qui l'utilise comme un cobaye, du tambour-major qui se targue d'être le nouvel amant de Marie. Menaces, disputes : Marie préfère recevoir une lame dans le corps plutôt que de sentir la main de Wozzeck sur elle : dès lors, l'idée du crime hante l'esprit du héros. Finalement, le soldat humilié égorge la femme qu'il aime et qu'il déteste, puis se noie dans un lac. La dernière scène met en scène le fils de Marie et de Wozzeck, jouant sur un cheval de bois.

Wozzeck est un drame expressionniste qui est le premier opéra contemporain atonal sous l'influence de Schoenberg. L'histoire est une sorte de cauchemar absurde où les personnages qui gravitent autour de Wozzeck forment une ronde grotesque et effrayante comme si ce que nous voyons correspondait à sa vision psychotique, morcelée et hallucinatoire, du monde. Même l'amour ne peut plus constituer un refuge et devient menace. L'enfant issu de l'union de Wozzeck et de Marie se retrouvera seul, indifférent au drame qui vient de se nouer même lorsque les autres enfants lui annonceront la terrible nouvelle. Une boucle se referme et cet enfant pourrait être un nouveau Wozzeck.

Wozzeck [opéra] Taunte11
Matthias Goerne à Covent Garden

Alban Berg a construit une musique incroyablement complexe et variée. Chacune des 15 scènes s'élabore autour d'une forme musicale différente, de la berceuse à la marche militaire, de la passacaille à la rhapsodie ou à la fugue... Et le tout formant un ensemble extrêmement cohérent d'une grande densité (l'opéra ne durant qu'une heure et demie).

On peut être dérouté au début du spectacle par les dissonances mais progressivement on entrevoit des passages beaucoup plus poétiques ou mélancoliques au sein même de ces dissonances. Et surtout cette musique restitue à chaque instant l'atmosphère du drame avec ses moments d'effroi, d'étrangeté, de naïveté et de désespoir. Le résultat est d'une humanité et d'une force inexprimables qui laissent dans un état second.

Dans la mise en scène qu'on verra en septembre, la scène unique montre une sorte de salle des fêtes sous une tente avec un jardin d'enfant attenant. On en reparlera après l'avoir vu mais le dernier tableau ne devrait pas vous laisser indifférents.

Un extrait du DVD de la mise en scène de Chéreau. Direction musicale de Barenboïm. Ne vous découragez pas si la musique heurte un peu vos oreilles même si c'est un des passages les plus "mélodiques". Il faut l'apprécier dans son ensemble.

Wozzeck-Marie's Death
Wozzeck [opéra] 31phoz10


"comme la lune est rouge"
Wozzeck [opéra] Berg_w12

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).


Dernière édition par Marko le Mar 18 Aoû 2009 - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 18 Aoû 2009 - 11:51

Marko, j'ai divisé ce message du fil sur l'opéra - non seulement il va se perdre par là - mais en plus quelques-uns des Parfumés vont aller la voir et ainsi on a déjà un fil qui donne l'opportunité à tous d'en parler après cette soirée Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 18 Aoû 2009 - 14:11

Bonne idée! J'ai hâte de voir ce fil se remplir après la rencontre.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 18 Aoû 2009 - 15:00

A propos de Wozzeck par Berg lui-même:

Même en rêve, il ne m'est pas venu à l'esprit de faire de Wozzeck une oeuvre révolutionnaire. Ce n'est pas cette intention qui eut pu m'en faire entreprendre la composition, et je n'ai jamais considéré le résultat de cette dernière comme un modèle pour mon propre travail futur ni pour celui d'autres compositeurs. C'est assez dire si je m'attendais peu à ce que Wozzeck put "faire école".

Certes, en écrivant un opéra, je formais le voeu de composer de la bonne musique, d'exprimer par les sons le contenu du drame immortel de Büchner, de transposer son langage poétique dans le langage musical. Mais à part cela, je n'eus nulle autre intention, fut-elle compositionnelle, que de donner au théâtre une oeuvre qui lui convienne entièrement, de façonner ma musique dans une conscience constante de sa subordination à l'action, de mettre en elle tout ce qui était nécessaire à la réalisation du drame sur les planches. C'étaient là déjà les tâches essentielles d'un idéal metteur en scène. Bien sûr, je ne voulais, par ailleurs, porter nul préjudice aux prérogatives absolues de la musique, à sa vie autonome que rien de non-musical ne doit venir entraver.

Que ce projet ait été mis en oeuvre à l'aide de formes musicales plus ou moins anciennes (une des plus importantes parmi mes soi-disant réformes!), me semble une conséquence toute logique.

Il fallait établir un tri judicieux parmi les vingt scènes de Büchner, parfois fragmentaires et souvent fort lâchement reliées. Il fallait éviter les répétitions susceptibles de paralyser la variation musicale. Il fallait rapprocher les scènes, les juxtaposer et les grouper en actes. La solution de ce problème relevait déjà de l'architectonique musicale plutôt que de l'art dramatique.

Mon projet de façonner les quinze scènes subsistantes selon un principe contrastant (seul susceptible de leur conférer l'univocité et la prégnance désirables) m'interdisait tout particulièrement de les composer mesure par mesure, au fil du texte littéraire. Aussi pure, aussi structurellement riche que put être une musique écrite selon cette coutume, aussi justement qu'elle put illustrer l'action dramatique, il eut été impossible d'empêcher que s'imposa, après quelques scènes seulement, un sentiment de grande monotonie. Les quelques douze intermèdes symphoniques, ne pouvant faire autre chose que se conformer à cette écriture illustrative, auraient aggravé encore cette monotonie, l'auraient poussé jusqu'à l'ennui. Or l'ennui n'est-il pas le dernier résultat auquel le théâtre puisse désirer atteindre?

Chaque scène, chaque musique d'entracte - prélude, postlude, transition ou intermède - devait donc se voir attribuer un visage musical propre et identifiable, une autonomie cohérente et clairement délimitée. Cette exigence impérieuse eut pour conséquence l'emploi si discuté de formes musicales anciennes ou nouvelles, dont d'habitude on ne fait usage qu'en "musique pure". Elles seules pouvaient garantir la prégnance et la netteté des différents morceaux.

Leur introduction dans l'opéra peut avoir été inhabituelle, voire nouvelle à plus d'un point de vue. Ce qui vient d'être dit prouve qu'il n'y eut là nul mérite. C'est pourquoi je puis et dois nier résolument avoir tenté de révolutionner l'opéra par ces innovations.

Cette déclaration n'a pas pour objet de minimiser la valeur de mon oeuvre. D'autres, qui la connaissent moins bien, s'en chargent plus volontiers. Je me permettrai néanmoins de révéler ce que je considère comme ma vraie réussite.

Quelle connaissance que l'on ait de la multiplicité des formes musicales contenues dans cet opéra, de la rigueur et de la logique avec laquelle elles ont été élaborées, de l'adresse combinatoire qui a été mise jusque dans leurs moindres détails, à partir du lever du rideau jusqu'au moment où il tombe pour la dernière fois, il ne peut y avoir personne dans le public qui distingue quoi que ce soit de ces diverses fugues et inventions, suites et sonates, variations et passacailles, dont l'attention soit absorbée par autre chose que par l'Idée de cet opéra, transcendante au destin individuel de Wozzeck.

Je crois que cela m'a réussi!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 18 Aoû 2009 - 21:05

2 livres à conseiller pour préparer, compléter...

Les fragments de la pièce de Büchner et les écrits d'Alban Berg:

Wozzeck [opéra] 4842-m10 Wozzeck [opéra] 51hxxm11

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 18 Aoû 2009 - 22:23

Marko a écrit:
2 livres à conseiller pour préparer, compléter...

Les fragments de la pièce de Büchner et les écrits d'Alban Berg:

Wozzeck [opéra] 4842-m10

Commandé aujourd'hui parce que je n'avais que des fragments des Fragments...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 18:23

La date approche... J'attends vos réactions!

Citation :
Présentation
Wir arme Leut ! Nous pauvres gens… Ainsi se plaint Wozzeck au tout début de l’opéra, faisant entrer sur une scène lyrique, peut-être pour la première fois, la réalité la plus tragique : une petite ville de garnison, la misère, le meurtre, une mort sans rédemption. Berg avait assisté, blême, à la création viennoise de la pièce de Büchner, longtemps inconnue, et avait été stupéfait par sa force brutale, la puissance de ces fragments cauchemardesques. Arnold Schönberg déconseilla à son élève un sujet si terrible et si éloigné des canons de l’opéra. Mais il tint bon et composa l’un des ouvrages les plus radicaux du XXe siècle, l’un des plus bouleversants aussi. Berg le dira lui-même : il n’a pas cherché à être révolutionnaire, il a simplement cherché à exprimer par les sons le contenu spirituel du drame immortel de Büchner. Construit avec une rigueur géométrique, enchaînant fugues, inventions, variations et sonates, l’opéra transcende pourtant sa virtuosité formelle et fait monter un saisissant cri de révolte et de désespoir, attendant de nous la plus profonde compassion.
Interview de Waltraud Meier qui incarne Marie: Waltraud Meier


Interview de Vincent Le Texier (Wozzeck): Vincent Le Texier

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 19:44

Merci Marko...Jeregarderai tout à l'heure...Il y a aussi un extrait du spectacle mais peut-être ne voulais-tu pas l'indiquer pour ne pas trop dévoiler...

Regardez si vous voulez... content ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 20:12

Déjà tout lu-vu hier!
Par contre, un conseil. J'ai reçu le DVD Barenboim-Chéreau.
Est ce que c'est préférable de le regarder avant ( si j'ai le temps..) ou non?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 21:55

Marie a écrit:
Déjà tout lu-vu hier!
Par contre, un conseil. J'ai reçu le DVD Barenboim-Chéreau.
Est ce que c'est préférable de le regarder avant ( si j'ai le temps..) ou non?

Non... Tu vas saturer. Tu seras contente de le voir après pour comparer...Enfin à mon avis!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 21:56

coline a écrit:
Merci Marko...Jeregarderai tout à l'heure...Il y a aussi un extrait du spectacle mais peut-être ne voulais-tu pas l'indiquer pour ne pas trop dévoiler...

Regardez si vous voulez... content ici!

Oui je trouve que c'est mieux de découvrir le spectacle intact...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 15 Sep 2009 - 23:33

Citation :
Enfin à mon avis!
D'accord et merci. Je regarderai après!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Burlybunch
Agilité postale
Burlybunch

Messages : 870
Inscription le : 29/09/2007
Localisation : Ci et là

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMer 16 Sep 2009 - 14:33

Je suis content de lire ton avis, Marko, car Wozzeck fait justement partie d'un abonnement que j'ai offert à un ami.
Et que ce serait bien si je pouvais l'accompagner à l'un de ces spectacles...! clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeMar 22 Sep 2009 - 13:11

Un portrait de Schoenberg, le maître de Berg, qui rappelle les origines de cette musique "expressionniste" dont on retrouve l'influence dans Wozzeck. Je n'ai malheureusement pas trouvé l'équivalent sur Berg lui-même mais ça donne quelques repères. Cette série comprend aussi un extrait sur Debussy, un autre sur Stravinsky...

Schoenberg et l'expressionnisme musical

Wozzeck [opéra] Schoen10
Autoportrait de Schoenberg

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitimeLun 28 Sep 2009 - 13:02

J'ajoute ici les commentaires d'Expie et d'Animal en attendant ceux des autres... Le mot que j'ai le plus entendu concernant ce spectacle était "intéressant"... C'est souvent un qualificatif peu encourageant laugh mais j'ai hâte de voir ce que vous en avez pensé...

eXPie a écrit:
L'Opéra Bastille :
Wozzeck [opéra] P1080826

A l'opéra ce soir : Berg, Wozzeck, avec Waltraud Meier et Vincent Le Texier en têtes d'affiche.
Wozzeck [opéra] P1080827
Waltraud Meier était souffrante, mais pas malade, et a chanté (ouf).
Wozzeck [opéra] P1080828
Domreader, elle, n'a pas pu venir : malade. "Le-mari-de-Dom" l'a remplacée au pied levé.

Un décor unique, que voici à la fin de la représentation :
Wozzeck [opéra] P1080829 Wozzeck [opéra] P1080830
Nous ressortons.
Wozzeck [opéra] P1080832

animal a écrit:
Opéra ? le théâtre je n'y avais pas mis les pieds depuis plus de dix ans... opéra jamais. Méconnaissance totale à part les extraits parfumés et une écoute des Indes Galantes (il va falloir que je structure un avis dessus ou autour en plus de réécouter). J'avais fait mes devoirs et lu la pièce. Opéra moins sombre avec entre autre un tambour-major-tektonik... léger regret et curiosité dévorante pour une vision autre. Mais surtout découverte d'un mode d'expression nouveau : un mélange de texte, de chant et de musique (ce genre de musique en live avec un vrai orchestre, j'ai découvert aussi et c'est saisissant, je vous l'assure !), d'image aussi... et retour de ce sentiment de voir une direction donnée à un espace d'émotions. A défaut de pouvoir parler technique, il va falloir attendre les spécialistes, je vais souligner que quand on découvre et que se révèlent des passages "qui marchent", c'est très "complet" et c'est vivant et collectif... je pensais au cinéma, que j'aime beaucoup, c'est différent, je soupçonne que moins impressionné par la découverte, en pouvant se laisser aller à risquer un certain abandon... je crois que j'aperçois le pourquoi d'un enthousiasme fondamental. Je commecerai par me risquer certainement à mettre les pattees, les yeux et les oreilles du côté de mon opéra de province.

Un commentaire qui me fait particulièrement plaisir et qui me rappelle l'impact qu'a eu sur moi le premier spectacle dans une salle d'opéra ("Le Vaisseau fantôme" de Wagner). Intimidant puis fascinant. Cette conjonction entre musique, chant , théâtre et texte qui se rapprocherait un peu du cinéma effectivement bien que différent comme tu le soulignes(sans le montage essentiellement). Et il y a d'abord la musique qui apporte une intensité "saisissante"...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Wozzeck [opéra] Empty
MessageSujet: Re: Wozzeck [opéra]   Wozzeck [opéra] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Wozzeck [opéra]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles :: Pièces vues par des parfumés-
Sauter vers: