Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Hanif Kureishi

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 21:25

Hanif Kureishi Hanif-10

Fils d'une Anglaise et d'un Pakistanais, Hanif Kureishi a étudié la philosophie à l'université de Londres. Ses livres traitent essentiellement de l'immigration, du racisme et de la sexualité. Il est un des représentants les plus connus de la nouvelle « école » d’écrivains britanniques d’origine étrangère.

Bibliographie

* 1980 : The Mother Country
* 1981 : Outskirts
* 1984 : My Beautiful Laundrette
* 1987 : Sammy and Rosie Get Laid
* 1990 : Le Bouddha de Banlieue (The Buddha of Suburbia)
* 1991 : London Kills Me
* 1995 : Black album (The Black Album)
* 1997 : Love in a Blue Time
* 1998 : Intimité (Intimacy)
* 1998 : My Son the Fanatic
* 1999 : Sleep With Me
* 2000 : Midnight All Day
* 2001 : Le Don de Gabriel (Gabriel's Gift)
* 2003 : Le Corps (The Body)
* 2003 : The Mother
* 2004 : Contre son cœur (My Ear at His Heart)
* 2008 : Quelque chose à te dire (Something to Tell You)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Quelque chose à te dire   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 21:27

Quelque chose à te dire

Hanif Kureishi 51kav311

Citation :
Jamal, psychanalyste d’une cinquantaine d’années, connaît un certain succès. Suivant le rythme de ses consultations, professionnelles et amicales, sa vie est marquée par la régularité et l’écoute. Cette sérénité apparente masque néanmoins de nombreux tourments personnels. Jamal n’a rien oublié de son enfance dans la banlieue des années 1970, d’un premier amour dont il n’a pas fait le deuil, et d’un événement tragique qui continue à le hanter… Tout vacille lorsque deux témoins d’un passé longtemps refoulé ressurgissent dans sa vie…

Hanif Kureishi restitue avec brio la liberté, l’euphorie et les luttes sociales qui ont marqué l’Angleterre pendant quarante ans. Il donne vie à des personnages magnifiques qui cherchent à donner un sens à leur existence chaotique.

Quel roman foisonnant !

« Quelque chose à te dire » est le premier roman que je lis de Hanif Kureishi, mais ce ne sera certainement pas le dernier. Il est d’ailleurs loin d’être le premier venu, étant l’auteur de nombreux romans dont « My Beautiful Laundrette » (adapté au cinéma par Stephen Frears) et « Le Bouddha de banlieue », pour ne citer que ces deux romans.

Etant fils d'immigré pakistanais, Hanif Kureishi nous plonge dans la communauté anglo-pakistanaise de Londres et les problèmes identitaires générés par le brassage des cultures sans pour autant délaisser d’autres thèmes plus universels tels que le bilan d’un quinquagénaire qui vient de se séparer de sa femme, le sentiment de culpabilité, la résurgence des actes passés, le poids du secret et des regrets, l’amitié, la famille, les problèmes de couple, le manque de désir, la paternité, la sexualité, les occasions manquées … le tout porté par une galerie de personnages hauts en couleurs avec comme toile de fond l’Angleterre des années 70 aux attentats dans le métro de l’année 2005.

Personnages hauts en couleurs mais aussi terriblement attachants, bien que ce n’était pas si évident que cela au départ : Hanif Kureishi a beau promener ces personnages dans les endroits les plus glauques de Londres, allant du bar à stripteaseuses aux soirées échangistes en passant par le bordel, sans oublier la drogue, l’alcool, les milieux huppés des stars et les petites magouilles en tous genres, il n’arrive jamais à nous en détourner un seul instant. Contrairement aux apparences, nous sommes en effet bien loin de l’univers de Houellebecq : on ne peut qu’éprouver un certain attendrissement face à ces hommes et femmes en manque de repères essayant tant bien que mal de s’y retrouver dans une vie tumultueuse et désordonnée.

Les confessions de Jamal, psychanalyste à la ville, pourront désorienter certains lecteurs de par l’ampleur des thèmes abordés et les digressions multiples qui jalonnent ce roman, donnant parfois l’impression d’un récit décousu et trop bavard. Il n’en fut rien en ce qui me concerne, ayant beaucoup apprécié me perdre dans les méandres des pensées de Jamal, qui porte un regard sans complaisance sur son époque et les faiblesses de ses contemporains sans pour autant être dénué de tendresse et de compassion.

Une peinture multiculturelle londonienne douce-amère mais non dépourvue d’humour et de dialogues souvent savoureux d’un homme à mi-parcours de sa vie au ton subtil et sensible. Un très bon roman !

Extraits :

Citation :
« Je suis psychanalyste ; ou, pour le dire autrement, je suis un décrypteur d’esprits et de signes. Il arrive également qu’on m’appelle dépanneur, guérisseur, enquêteur, serrurier, fouille-merde ou, carrément, charlatan, voire imposteur. Tel un médecin allongé sous une voiture, je m’occupe de tout ce qui se trouve sous la capot, sous l’histoire officielle : fantasmes, souhaits, mensonges, rêves, cauchemars – le monde qui se cache sous le monde, le vrai sous le faux. Je prends donc au sérieux les trucs les plus bizarres, les plus insaisissables ; je vais là où le langage n’a pas accès, là où il s’arrête, aux limites de “l’indicible” – et tôt le matin, qui plus est. »

Citation :
« Pour lui, comme pour les autres psys tendance baba, une analyse n'était pas faite pour transformer les gens en conformistes respectables mais pour les laisser être aussi fous qu'ils le souhaitaient, vivant pleinement et assumant leurs conflits - même au prix de plus grandes souffrances - sans s'autodétruire. Je l'ai compris assez vite, quand il a cité Pascal : "Les hommes sont si nécessairement fous que ce serait être fou que de n'être pas fou." »

Citation :
« Vous savez, Maria, j'ai compris que j'étais fichu quand j'ai décidé de me mettre à l'aquarelle... »
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 21:33

Je l'avais repéré depuis quelques temps déjà, sans sauter le pas! Ton avis m'aide à le regarder d'un autre oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Invité
Invité



Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 21:38

J'avais repéré ce livre dès sa sortie mais vu le coût onéreux du roman, j'attendais sa sortie poche avec impatience jusqu'au moment où je l'ai trouvé à la bibliothèque cheers
Et je n'ai pas été déçue, il fut bien à la hauteur de mes attentes, même si j'ai été surprise par le contenu... disons que je ne m'attendais pas à fréquenter autant d'endroits interlopes londoniens sourire
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 22:19

J'ai lu deux de ses livres, Black album et Contre son coeur. Bien aimé le premier sans parler de révelation, et beaucoup moins le deuxième dans lequel il évoque son père. Peut être celui-ci arriverait à me convaincre définitevement.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 22:34

Merci pour ce fil Sentinelle,
toute surprise qu'on ne l'avait pas déjà l Very Happy

j'ai fait connaissance avec My beautiful Laundrette - d'abord le film, et puis le livre..
et surtout Intimacy - d'abord livre puis film Very Happy

J'avais noté le livre que tu nous présente lors de la sortie, je sais que je veux absolument le lire..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeMer 19 Aoû 2009 - 22:50

On m'avait encensé le Buddha de banlieue... et je n'ai jamais vu/lu My beautiful laundrette... dommage que l'auteur ait un nom que j'ai du mal à retenir.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeJeu 20 Aoû 2009 - 10:48

Arabella a écrit:
J'ai lu deux de ses livres, Black album et Contre son coeur. Bien aimé le premier sans parler de révelation, et beaucoup moins le deuxième dans lequel il évoque son père. Peut être celui-ci arriverait à me convaincre définitevement.
Alors là, tu me poses une colle ! Je ne sais pas trop si ce roman te plaira vraiment intense reflexion
Par contre, Marie, tu peux y aller Very Happy

kenavo a écrit:
Merci pour ce fil Sentinelle,
toute surprise qu'on ne l'avait pas déjà l Very Happy
J'étais très surprise aussi, du coup je suis contente de l'avoir lu pour me laisser l'occasion de le créer content

Queenie a écrit:
On m'avait encensé le Buddha de banlieue... et je n'ai jamais vu/lu My beautiful laundrette... dommage que l'auteur ait un nom que j'ai du mal à retenir.
Idem, impossible pour moi de retenir son nom, heureusement que la couverture de son dernier livre est très reconnaissable !
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeJeu 20 Aoû 2009 - 20:41

Citation :
Par contre, Marie, tu peux y aller
Merci! Je l'avais noté, celui-là..
Je n'ai lu qu'Intimité, après avoir vu le film!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 22:42

j'ai fini quelque chose à te dire. J'ai beaucoup aimé l'enfance/adolescence de Jamal, et ses déracinements successifs. Un peu moins convaincue par les histoires de clubs échangistes de petits gosses de riches. J'ai apprécié l'humour dans certaines descriptions, les relations entre générations, et le temps qui rend les cheveux un peu plus blancs.

Et je dois aussi voir "my beautiful laundrette" depuis un bail.


Dernière édition par Maryvonne le Dim 14 Nov 2010 - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeDim 14 Nov 2010 - 22:45

Intimité et My beautiful laundrette sont deux très bons films aussi... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeLun 22 Nov 2010 - 21:31

coline a écrit:
Intimité et My beautiful laundrette sont deux très bons films aussi... content
J'aivu une heure de My beautiful laundrette .... j'ai du mal, je crois que j'avais mis la barre trop haut.

EN plus le DVD acheté n'a pas les sous-titres, je matte en VF...

Les 15 dernières minutes sauveront le tout ?

Me suis endormie... ce sera pour demain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 23:05

Noté le Quelque chose à te dire. J'ai lu des extraits qui m'ont donné envie.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
simla
Envolée postale


Messages : 249
Inscription le : 10/01/2013
Age : 69
Localisation : Nouvelle calédonie

Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitimeDim 19 Oct 2014 - 6:15

Quelque chose à te dire

Quel roman creux. Je dois dire que je n'ai pas aimé du tout. La peinture de cette société londonienne branchée, qui représente quoi au fond, 1% de la population peut-être ?, adepte de drogues diverses et variées, de sexe aussi divers et variés.... Wink  d'alcool, aucun intérêt.

Le narrateur, psychanalyste à succès, évolue dans ce milieu de personnages qui m'ont été tous plus antipathiques les uns que les autres....lui compris.

Des amis soit dealers, voleurs, drogués, alcooliques, ..vraiment....sa soeur, Miriam, une vraie folle.

La liberté, certes, l'euphorie (sous substances chimiques surtout) les luttes sociales qui ont marqué l'Angleterre ( un petit peu évoquées) ...personnages magnifiques (?) qui cherchent à procurer un sens à leur existence chaotique...dixit l'éditeur....et bien,  c'est pas gagné joie

Néanmoins, j'ai retenu une phrase à laquelle j'adhère totalement : aimer les livres, c'est comme avoir rencontré un amant extraordinaire qu'on ne quitterait jamais aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Hanif Kureishi Empty
MessageSujet: Re: Hanif Kureishi   Hanif Kureishi Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hanif Kureishi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: